Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,59 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Cyclocirque - Le voyage des graines - 1

De
51 pages

Wangari Maathai. La “Femme noire et verte”. Cette Keniane universelle qui a reçu le prix Nobel de la Paix en l´an 2004 a apporté une nouvelle perspective à la relation qui unit l´être humain et la nature.

La bande dessinée présente Maathai et son oeuvre, avec respect et admiration. Il s´agit d´un documentaire dont la vraie protagoniste est la nature, refletée au travers des péripéties d´un humble cyclotouriste. Cet album de la collection Cyclocirque constitue la première étape d´un long trajet autour du monde, rempli d´aventures et de découvertes. Un voyage plein d´espérance vers l´intérieur de l´âme humaine.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

La Jeanbernatte

de editions-edilivre

Béatrice la bohémienne

de editions-du-pantheon

C’EST L’AUBE AU KENYA...
C’EST L’AUBE SUR LES CIMES…
C’EST L’AUBE SUR LA CÔTE…
C’EST L’AUBE DANS LES VALLÉES…
1
MAINTENANT, ÉCOUTE MON ENFANT…
DES TEMPS DE DÉTRESSE QUE NOUS AVONS LAISSÉS DERRIERE NOUS…
2
… ÉCOUTE LE SOUPIR DES VAGUES QUI ROULENT SUR LA PLAGE. LE VENT POUSSE DEVANT ELLE LA MÉMOIRE DES TEMPS PASSÉS. LA NOSTALGIE ET LES SOUVENIRS…
... ET UN FUTUR PLEIN DE JOIE…
UN FUTUR PLEIN D’ESPÉRANCE…
C’ÉTAIT IL Y A UN QUART DE SIÈCLE. UNE AUBE BIEN PLUS BELLE QUE CELLE QUE NOUS VOYONS AUJOURD´HUI…
... IL ARRIVA AU KENYA.
AN 2008.»
3
PLOUF !!
4
… C’EST ALORS QUE JE L’AI RENCONTRÉ !!
ÇA SUFFIRA !
HUMMM ! C’EST DÉLICIEUX !
C’EST BIZARRE. IL ME SEMBLE QUE L’ARBRE PARLAIT, COMME DANS NOS VIEILLES LÉGENDES.
ALORS, QUI ESTU ?
JE DESCENDS TOUT DE SUITE.
ÇA VA ?
ESTCE QUE JE PEUX EN AVOIR UN PETIT PEU ?
TU AS BIEN ENTENDU, MAIS CE N’EST PAS L’ARBRE QUI PARLE.
POW ! »
PARFAITEMENT. NE T’EN FAIS PAS.
5
PRENDSMOI LA MAIN POUR QUE JE T’AIDE A TE RELEVER, MAIS DOUCEMENT.
ICI TU SERAS BIEN. L’ARBRE EST UN AMI CONSTANT.
6
« JE TE REMERCIE BEAUCOUP.
JE LE SAIS. C’EST LA SEPARATION QUI M’A CAUSÉ LE PLUS DE MAL.
VOUS AVEZ POUR HABITUDE DE VOUS DÉFINIR COMME CELA QUAND VOUS VOYAGEZ ?…
SEUL MON ORGUEIL EST UN PEU FROISSÉ, MAIS JE PENSE QU’IL FAUDRA QUE JE M’Y HABITUE.
D’OÙ VIENSTU ?
SEULEMENT SI JE M’APPUIE SUR LA MAUVAISE BRANCHE.
TU T’ES FAIT MAL ?
JE VIENS DE TRÈS LOIN. UN PEU DU NORD, DE L’OUEST AUSSI, MAIS J’AIME DIRE QUE JE SUIS DE TOUTES LES DIRECTIONS.