Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Hirozaemon : La Vengeance des Oiseaux

De
110 pages
Hyodo Hirozaemon, notre héros, est un samouraï errant, comme il y en avait tant à l'époque des Tokugawa. Plus précisément, c'est un samouraï sans maître et…sans travail : un rônin qui parcourt le Japon de dojo en dojo, pour parvenir à la maîtrise absolue de son art, l'escrime au sabre. En ces temps héroïques du début du XVIIIe siècle, la maîtrise du sabre n'était plus tant une question de survie qu'une philosophie de la vie et de la mort, destinée à tremper l'âme des hommes autant que leur corps…Hirozaemon, avec son katana passé dans sa ceinture, le tranchant tourné vers le ciel, incarne avec fierté cette race d'hommes d'honneur. Son arme mortelle se veut le symbole de son esprit, aussi pur, incisif, brillant et souple qu'une lame… Cette bande dessinée reprend, à travers les histoires qui l'a compose, des techniques d'arts martiaux maîtrisées par l'auteur Pierre DELORME, ancien champion international de Kendo et de Boxe. Découvrez la suite des aventures de Hirozaemon dans Hirozaemon Les Maîtres…Le sabre Maudit. Une bande dessinée en noir et blanc à mi-chemin entre le manga japonais et la BD franco-belge, et de ce fait, proche du public européen.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

L’Âge d’or de la robotique japonaise

de les-belles-lettres-editions

Kimono d’art et de désir

de editions-philippe-picquier

La CB

de motorevue

Extrait
À propos des arts martiaux… De nos jours, il est un paradoxe curieux : les trois arts martiaux les plus répandus en Occident sont relativement récents au Japon. Le judo et l’aikido sont des produits de l’ère Meiji (1862-1912). Le karaté dans sa forme actuelle n’est connu au Japon que depuis l’ère Showa (1926). D’ailleurs les maîtres « inventeurs » de ces arts sont morts très récemment : Jigoro Kano pour le judo, en 1949, Gichin Funakoshi pour le karaté en 1957, Moreihei Ueshiba pour l’aikido en 1968.
Les véritables arts martiaux traditionnels ayant une grande audience sur une vaste échelle actuellement au Japon sont le kendo (voie du sabre), le kyudo (voie de l’archer) et à moins grande échelle, le iai (art de s’adapter instantanément à toutes les situations avec le véritable sabre katana) et le naginata (art de la hallebarde). Les nouveaux arts martiaux, du point de vue de l’esprit, ont continué la tradition des anciens. La différence réside seulement dans leur nature. Ils rassemblent les techniques où l’on est sans armes. Je n’insisterai pas sur l’intérêt évident de ces nouvelles voies qui passionnent les Occidentaux mais je préciserai les avantages de la pratique du kendo, première fédération sportive du Japon, avec vingt millions de kendoka, dont dix millions d’enfants.
Premièrement, l’absence de chutes ôte bien des appréhensions aux adultes et aux parents qui craignent pour la colonne vertébrale de leur progéniture.
Deuxièmement, les frappes peuvent être portées à fond sans aucun danger grâce à l’armure de protection de kendo, protection unique en son genre pour la qualité et pour l’esthétique. Un défoulement total, sans aucune retenue, va décharger toute l’agressivité consciente ou inconsciente au cours de l’entraînement.
Troisièmement, la respiration physiologique correcte s’apprend obligatoirement à l’insu du pratiquant grâce aux cris que l’on doit pousser et qui font entièrement partie de la technique de la voie du sabre. La terrible pointe et le redoutable tranchant du sabre étant plus rapides que la main, elle-même plus rapide que le coude qui est plus rapide que l’épaule, les réflexes s’aiguisent.
Enfin ses valeurs esthétiques (qualité des attitudes, des costumes, des armes à la valeur plastique indiscutable) et sa haute spiritualité en font un art total et unique. Le kendo doit être, en effet, pensé dans la vie de tous les jours. C’est sa raison d’être. Pour le prouver, je ne prendrai qu’un seul exemple : celui de la marche. Les gens veulent corriger en une heure de kendo douze heures de marche anormale et pathologique. Ceux qui marchent en canard dans la journée marcheront en canard au dojo… !

Tels sont les véritables avantages de la pratique du kendo. Historiquement l’une des voies les plus anciennes, elle est aussi la plus élaborée.