//img.uscri.be/pth/3ea508498c48840a23270e2d0a0ef11038bf5915
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Le Bonnet : Une aventure olympique

De
50 pages

Manuel et ses camarades de classe ont été choisis pour participer aux "olympiades vertes", organisées dans le cadre de la promotion du développement durable et le respect de l´environnement. Cette grande rencontre sportive les fera voyager jusqu´en Euskadi -le siège des jeux- où ils vivront de nouvelles aventures et retrouveront de vieux amis. Ce seront des jours inoubliables durant lesquels ils apprendront que le plus important, ce n´est pas de gagner.

Voir plus Voir moins
J´ESPÈRE QUE TU NE REDOUTES PAS LA RENTRÉE DES CLASSES.
À CET APRÈS-MIDI, MON ENFANT !
ASTON ET BOB SONT-ILS DÉJÀ LÀ ?
NON, PAS DU TOUT, JÁI ENVIE DE REVOIR MES AMIS.
ALLONS, BÉBO. JE NE VEUX PAS QUE TU SOIS TRISTE. MANUEL DOIT ÉTUDIER, C´EST SON DEVOIR.
BIEN, MANUEL ! JE CONSTATE QUE TU NÁS PAS PERDU TES RÉFLEXES DE BASKETTEUR DURANT LES VACANCES.
ASTON, BOB ! JE VOUS CHERCHAIS JUSTEMENT.
ET CET ÉTÉ ? BON, ON EST UN PEU AU COURANT. ON A ENTENDU PARLER DE TON IDÉE DE COUPURE DE COURANT. CELA A ÉTÉ UN SUCCÈS. ON TÁ VU À LA TÉLÉ, TU SAIS ?
LA MIENNE FONCTIONNE AVEC DES PILES. CELA GÊNE PEUT-ÊTRE MANUEL CAR ELLE N´EST PAS SOLAIRE. AH, AH, AH !
OUI, NOUS DEVRIONS AUSSI ÉTEINDRE LES LUMIÈRES, MÊME SI L´ON N´Y VOIT PAS BIEN ET ÉTUDIER DANS LA PÉNOMBRE. HÉ, HÉ, HÉ !
SUPER ! UNE EXCURSION ! C´EST UNE BONNE MANIÈRE DE COMMENCER LES COURS, N´EST-CE PAS, ASTON ?
ON A DE LA CHANCE CETTE ANNÉE. NOTRE PROFESSEURE PRINCIPALE SERA SANDRA.
OUF, TAISONS-NOUS, ON ENTRE EN CLASSE.
BONJOUR À TOUS !
BONJOUUUR…
J´ESPÈRE QUE VOUS AVEZ PROFITÉ DE CET ÉTÉ ET QUE VOUS ARRIVEZ BIEN FRAIS. NOUS ALLONS REPRENDRE UNE LEÇON DU COURS DE LÁNNÉE DERNIÈRE...DÁCCORD ? SORTEZ VOS CALCULATRICES.
SILENCE. OUTRE MES FÉLICITATIONS À MANUEL, JE VOUS INFORME QUE LE RESPECT DE LA NATURE SERA UN THÈME TRÈS IMPORTANT CETTE ANNÉE. POUR COMMENCER, JE VOUS ANNONCE QUE NOUS RÉALISERONS UNE EXCURSION DANS LA NATURE, LA SEMAINE PROCHAINE.
JE SUIS DE RETOUR.
MAIS QUE FAIS-TU AVEC CES LUNETTES ? ET AVEC UN LIVRE !
REGARDE, MANUEL ! FAIS UN VŒU.
BONJOUR ! COMMENT S´EST PASSÉE LA PREMIÈRE JOURNÉE ?
GÉNIALE. LA SEMAINE PROCHAINE, NOUS PARTONS EN EXCURSION.
IL EST UN PEU BIZARRE DEPUIS QUE TU ES PARTI. JE CROIS QU´IL VEUT AUSSI ALLER À L´ÉCOLE.
OH BÉBO ! À MOI AUSSI TU ME MANQUES BEAUCOUP. CELA M´ENCHANTERAIT QUE TU PUISSES VENIR AVEC MOI À L´EXCURSION.
EN RÉALITÉ, FAST ET… EVA, ME MANQUENT AUSSI.
POURVU QUE JE LES VOIE BIENTÔT !
Pendant ce temps, dans une ville, en Europe.
C´EST VRAI. LA VOITURE ÉTAIT FANTASTIQUE.
BIEN, LES GARÇONS. VOUS NE POUVEZ PAS TOUJOURS VOUS CHAMAILLER, NON ?
… POUR TOUT CELA, JE CROIS QUE MANUEL ET SA CLASSE DOIVENT COMPTER PARMI LES PARTICIPANTS. J´ESPÈRE QUE VOUS, COMME PROFESSEURE, TIENDREZ COMPTE DE CETTE SUGGESTION. CORDIALEMENT. FAST.
ET FAST T´OFFRIT LA COUPE. QUELLE CHANCE !
BOUF ! COMME TU PEUX NOUS ENNUYER, MANUEL ! CELA VA DURER JUSQU´À QUAND CE TRUC DU RALLYE ?
CETTE VOITURE EST UNE PETITE MERVEILLE !
MADAME, JE VOUDRAIS PARLER DE L´EXCURSION DE DEMAIN.
JE DOIS RÉUSSIR À CE QU´ILS Y PARTICIPENT. J´ESPÈRE QUE LA PROFESSEURE DE MANUEL MÁIDERA.
ET BIEN PLUS !
NICK, TU ES UN ENVIEUX.
JÁIMERAIS SAVOIR SI UN DE MES AMIS PEUT VENIR…
NOUS ARRIVONS.
COMMENT SERONT CES CHEMINS DU CIEL ?
JENESAVAISPASSIJEPOUVAISTÝEMMENER MAIS LA PROFESSEURE MÁ DONNÉ SON ACCORD. AINSI… NOUS PARTONS EN EXCURSION !
ALORS, LES ENFANTS ; LES « CHEMINS DU CIEL » NOUS ATTENDENT… EN MARCHE.
JE VAIS À ROME. JE VOUS PRENDS ?
HÉÉ, MANUEL ! À QUOI PENSES-TU ?
! ! !
PAS DU TOUT. IL A TRAVERSÉ LA MOITIÉ DE LÁUSTRALIE !
TON AMI A MAL AU CŒUR ?
NON, NOUS RESTONS PAR ICI, MERCI.
DE PLUS, COMME CES CHEMINS SONT PLUS HAUTS, ILS NÁBÎMENT PAS LA VÉGÉTATION.
J´ESPÈRE QUE CETTE PROMENADE SUR LES « CHEMINS DU CIEL » VOUS PLAIRA.
POURQUOI DEVONS-NOUS FRANCHIR CES PONTS ? JÁI LE VERTIGE.
NÁIE PAS PEUR, BOB. CE SONT DES PONTS, RIEN DE PLUS, ALLONS-Y.
C´EST ÉTRANGE QUE BÉBO SOIT SI TRANQUILLE ! BÉBO ? ?
PARCE QUE CELA VAUT VRAIMENT LA PEINE, BOB. VOUS ALLEZ POUVOIR VOIR DES FRUITS, DES PLANTES ET DES NIDS QUI SONT PROCHES DES CIMES DES ARBRES ET SI NOUS NE LES EMPRUNTIONS PAS, NOUS NE LES VERRIONS PAS.
REGARDEZ, UN OISILLON.
OH, NON ! BÉBO S´EST PERDU.
IL A PERDU SES PLUMES.
IL NE PEUT PAS ÊTRE BIEN LOIN.
MAIS NON ! C´EST QU´ELLES N´ONT PAS ENCORE POUSSÉ. TU NE VOIS PAS QUE C´EST UN BÉBÉ ?