1 Association Centre Presqu'île : l'avenir du Quartier Grôlée ...

De
Publié par

1 Association Centre Presqu'île : l'avenir du Quartier Grôlée ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 535
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
1
 25 avril 2010 Michel Marec Vice Président QUARTIER GRÔLÉE RAPPORT D’ÉTAPEDe la Commission Grôlée Résumé En 2004, la Ville de Lyon a décidé de vendre dix immeubles du 19ème siècle dont elle était propriétaire dans le quartier Grôlée. Leur surface totale est de 43177 m2. Ils constituent un ensemble bâti continu et homogène essentiel,au cœur de la Presqu'îleà Lyon. Depuis, les loyers des logements ont été fortement augmentés par la société acheteuse Cargill. De nombreux locataires ont du s’en aller.Les rezdechaussée ont été vendus par Cargill aux Docks lyonnais, avec une très grosse plusvalue. Les baux des commerces situés en rezdechaussée ont pour la plupart été résiliés par Les Docks Lyonnais. Une forte ambition a été affichée par cette société, quia souhaité ne faire appel qu’àdes commerces de luxe. Mais ceuxci tardent à venir et le quartier a ses vitrines commerciales toujours fermées. L’association Centre Presqu'île ne pouvait se désintéresser de cette situation, qui pèse sur le présent etl’avenir du quartier. Elle a donc installé une Commission chargée d’examiner la question et de faire éventuellement des propositions. La situation étant encore susceptible d’évoluer, la Commission produit ici un rapport d’étape.Ses principales conclusions sont les suivantes : On ne reviendra plus sur les décisions de la Ville puis des promoteurs successifs qui ont conduit aux bouleversements constatés dans ce quartier. On ne peut que souhaiter que des commerces de qualité et diversifiés viennent sans plus tarder lui redonner de la vie. Quelles que soient les exigences de luxe souhaitées par les promoteurs, le maintien ou l’installation, ne seraitce que dans les petites rues transversales, de commerces de proximité accessibles au plus grand nombre est essentiel. La voirie devra être requalifiée avec l’ambition de mettre en valeur le caractère des deux voies structurantes (Président Carnot et Grôlée) en les distinguant des petites rues transversales. Les problèmes du stationnement ne devront pas être occultés, mais traitées dans la clarté. Toutes ces questions devront être reposées et discutées avec les nouveaux commerçants qui, en s’y installant,auront fait le pari de la réussite de ce quartier exceptionnel.
Association Centre Presqu'île: l’avenir du Quartier Grôlée, Rapport d’étape, 25 avril 2010
2
Sommaire 1Un rappel de l’histoire récente du quartier Grôlée............................................................. 3 1.1quartierL’emprise actuelle du .................................................................................... 3 1.2 Une rénovation complète au début du XXème siècle.................................................. 3 2 Mise en place et réunions de la Commission Grôlée ......................................................... 4 participé à l’une ou l’autre des réunions 2.1Ont :............................................................. 53Un rapport d’étape..........................................................................................................5.... 4 Ce qui est dorénavant acquis et qui ne changera plus significativement : la situation des logements. .................................................................................................................................. 5 5Ce qui est en cours : la recherche de commerces en rezde chaussée. .............................. 56 Quellessont maintenant les possibilités d’avenirs? .......................................................... 6 6.1 Les futurs interlocuteurs de Centre Presqu'île : ........................................................... 6 6.2Les sujets d’étude........................................................................................................ 7 6.2.1 Quelle voirie souhaiteton pour ce quartier ?...................................................... 7 6.2.2 Comment se présentent les problèmes de stationnement ? .................................. 9 7 Conclusion........................................................................................................................ 11
Association Centre Presqu'île: l’avenir du Quartier Grôlée, Rapport d’étape, 25 avril 2010
3 1En préambule, un rappel de l’histoire récente du quartier Grôlée En 1325, Jean de Groslée a été le fondateur de l'église Saint Bonaventure. Imbert de Grôlée fut Sénéchal de Lyon à partir de 1418. La rue Grôlée est dédiée à leur famille, puis cette désignation s’est étendue à tout le quartier.
1.1L’emprisequartieractuelle du
Figure 1 :le quartier Grôlée. Le quartier est bordéà l’ouestpar la place et la rue de la République, (en haut du plan), au nord par la place des Cordelier (à droite),à l’est parle Rhône (en bas) et au sud par la rue Childebert (à gauche).
1.2Une rénovation complète au début du XXème siècle Le quartier n’avait pas été touché par les grandes percées du second empire. Ses rues étaient restées étroites et les immeubles insalubres. De 1887 à 1894, il fut entièrement démoli puis reconstruit suivant les idées hygiénistes de l’époque,par une société de promotion immobilière, à l’initiative de la ville. Un ensemble d’immeubles modernes fut alors bâti. Les promoteurs les ont voulus somptueux.
Association Centre Presqu'île: l’avenir du Quartier Grôlée, Rapport d’étape, 25 avril 2010
4
Figure 2 :un immeuble de coin, sur la rue du Président Carnot Mais après des péripéties et retards dans la réalisation del’opération, la Société promotrice fit faillite. En1907 la ville, déjà propriétaire de la voirie, et qui avaiten partie subventionné l’opération, acheta les immeubles. Elle les géra et loua pendant près d’un siècle. Les loyers étaient relativement bas, et le parc immobilier peu entretenu. En 2004 la Ville décida de vendre dix immeubles, totalisant une surface de 43177 m2. Les Domaines estimèrent le coût de ces immeubles à 54 460 000 euros. En 2004, la vente fut faite à la société Cargill pour 87 000 000 euros. En 2006, les Docks lyonnais rachetèrent à Cargill les pieds d’immeubles (locaux commerciaux), d’une surface de 18 900 m2, pour 97 000 000 euros. Les Docks lyonnais appartiennent pour environ 94 % à BOCA Sarl, elle même filiale de Shaftesbury et d’UBS Property Fund. Par ailleurs la Ville vendit deux immeubles de la rue Thomassinsa Société d’HLM.Après des travaux de peinture ou rénovation des façades, escaliers et cours, Cargill augmenta fortement les loyers. Certains habitants locataires parvinrent à racheter leur logement. D’autres restèrent locataires. D’autresdurents’en aller. Il en fut de même pour les bureaux.
2Mise en place et réunions de la Commission Grôlée L’ampleur des transformations en cours dans le quartier Grôléedepuis que la ville a vendu son parc immobilier, et la discrétion avec laquelle cette opération est actuellement menée ont inquiétéceux qui s’intéressent à l’évolution dela Presqu'île. Aussi le CIL Centre Presqu'île a décidé le 16 mars 2009 de mettre en place une Commission ad hoc chargéed’apporter des éclaircissements à ses membres et de formuler autant que possible des propositions destinées aux pouvoirs publics et à l’opinion.La Commission a tenu 3 réunions, dont une sur place.
Association Centre Presqu'île: l’avenir du Quartier Grôlée, Rapport d’étape, 25 avril 2010
5 2.1Ont participé à l’une ou l’autre des réunions: Mr ou Mme : Régis Aoust de Rouvèze, Jeanne Cartier, Bernard de Garilhe, Nicole Gauthier, Esméralda Granger, Bruno Lépine, Michel Marec, Maguy Marcout, Christiane Melleray, Louis Melleray, Danielle Noir, Pierre Rauzada, Élisabeth de Soras.
3Un rapport d’étapeLa Commission a déjà unan d’existence. La situation du quartier n’est pas encore en voie de stabilisation car la passation de nouveaux baux avec de nouvelles enseignes commerciales ne semble pas avoir encore beaucoup progressé. Aussi atil été décidé de produire un rapport d’étape sans plus attendre l’évolution de la situation.
4Ce qui est dorénavant acquis et qui ne changera plus significativement : la situation des logements. Actuellement, deux sociétés de promotion immobilières sont en charge de la gestion des immeubles : L’Agence immobilière Cargill, qui reste propriétaire des étages, (appartements en location et bureaux). La Société anonyme des Docks lyonnais, qui est en charge des rezdechaussée (commerces). Il a été indiqué plus haut que Cargill avait procédé à des travaux de restauration des parties communes et avait relevé fortement les loyers. De nombreux habitants ont du partir. La majorité des baux commerciaux concernant les locaux situés en rezdechaussée ont été résiliés par Les Docks Lyonnais. Malgré la dureté inhérente à de tels bouleversements, Centre Presqu'île ne dispose pas d’informations lui permettant de penser que les règles commerciales n’aient pas été respectées au cours des changements de propriétaires ou de locataires.Il n’est donc pas question de revenir ici sur ces changements.
5Ce qui est en cours : la recherche de commerces en rez-dechaussée. Les locaux sont maintenant pour la plupart vides, en attente de nouveaux preneurs. Les DocksLyonnais ont dressé un cahier des charges, qui est imposé à tout commerce souhaitant s’implanter. Ce document aurait reçu l’accord de la Ville de Lyon et de l’Architecte des Bâtiments de France. Il n’est pas rendu public.Le cahier des charges précise les règles à respecter par les devantures : dimensions, matériaux, couleurs. Il précise aussi des règles d’usage, comme les horaires de livraisons, cellesci devant avoir lieu en fin de nuit ou tôt le matin. Il précise aussi des règles sur les horaires d’ouverture ou le ramassage des ordures etc.Le but de ces exigences est d’aboutir à unegrande qualité esthétique des façades des magasins et de contribuer à une bonne gestion de la voirie. Les magasins visés sont du niveau de ceux que l’on trouve dans les plus luxueuses des rues de la Presqu'île, telles de la République, ÉdouardHerriot, Gasparin etc.…Ceci exclue les commerces de proximité à coûts abordables pour le plus grand nombre, tels des boulangeries, épiceries, cinémas de quartier, cafés de quartier.
Association Centre Presqu'île: l’avenir du Quartier Grôlée, Rapport d’étape, 25 avril 2010
6
Figure 3 :La présentation d’une vitrine de local commercial à louer, par la société de commercialisation Shaftesbury, pour les Docks Lyonnais. La commercialisation des locaux n’a effectivement commencé qu’en septembre 2009.Il serait question de chercher d’abord à réoccuper les locaux situés entre les ruesStella, Grôlée, de Jussieu et Carnot, au débouché sur la place de la République. Les Docks Lyonnais espèrent recevoir les premiers nouveaux commerçants dans les prochains mois et boucler l’opération d’ici environ 2 ans. Mais à la date où ce rapport est rédigé, il n’apparait pas que ces commercialisations soient aisées à concrétiser….
6
Quelles sont maintenant les possibilités d’avenirs?
6.1Les futurs interlocuteurs de Centre Presqu'île : Si l’opération se déroule ainsi que le souhaitent et l’ont prévu les Docks Lyonnais, le quartier va reprendre vie d’ici 18 mois environ. Les nouvelles enseignesse préoccuperont des aménagements des rues (mobilier urbain, trottoirs, stationnement, règles de vie urbaine). Elles ne se désintéresseront pas de la nature des commerces dans les rues voisines. Pas plus que ne le feront les habitants et visiteurs, surtout en ce qui concerne le besoin de commerces de proximité. Si les recherches de commercialisation actuelles n’aboutissent pas, soit les Docks Lyonnais rechercheront des commerces dans une gamme différente et sans doute moins exclusive, soit ils renonceront et chercheront à se dégager de l’opération. L’avenir du quartierresterait alors incertain. Dans les deux cas, Centre Presqu'île, comme toutes les parties qui s’intéressent au quartieraura de nouveaux interlocuteurs lorsque la situation aura progressé, en la personne des commerçants qui auront choisi de venir.
Association Centre Presqu'île: l’avenir du Quartier Grôlée, Rapport d’étape, 25 avril 2010
7 6.2Les sujets d’étudeDès à présent, il faut réfléchir à la nature des voies de desserte du quartier et aux problèmes du stationnement. Car ces questions se poseront de tourtes façons.
6.2.1Quelle voirie souhaiteton pour ce quartier ? Il s’agit de juger quelles orientations pourraient être retenues pour la voirie de ce quartier, afin qu’elle soit en harmonie avec la qualité des immeubles, et des commerces attendus.
6.2.1.1 La rue du Président Carnot Elle est à double sens sur la section allant de son extrémité nord au carrefour avec Grôléesud, puis à sens unique nord sud sur le reste de sa longueur. Elle est peu circulée, car elle butte sur la zone piétonne de la place de la République. Malgré ses amples dimensions, c’est donc plus une rue de desserte que de transit. Elle n’en est pas moins une voie majestueuse, par son tracé rectiligne, la distance entre façades et le bel ordonnancement des immeubles qui la bordent. Il semble possible de mieux mettre en valeur ce caractère de voie majestueuse. Une éventuelle seconde rangée d’arbres:
Figure 4 :la rue du PrésidentCarnot. Elle ne comprend qu’uneseule rangée d’arbres, plantés dans les années 1980 La majorité des membres de la Commission estime souhaitable que soit plantée une seconde rangée d’arbres sur l’autre côté de la rue, afin de mieux équilibrer les volumes de ces plantations. Leurs frondaisons devraient rester modestes, ne dépassant pas celles de la rangée actuelle, la rue restera alors suffisamment lumineuse.
Association Centre Presqu'île: l’avenir du Quartier Grôlée, Rapport d’étape, 25 avril 2010
8 De nouvelles platesbandes : Le long de la ligne d’arbres existante, on trouve soit des places de stationnement soit des tronçons de plantations. Cellesci sont constituées des buissons élevés, dont la hauteur de 2,5 m environ crée des effets de murs et cache les vues. Ceci n’est souhaitable ni pour l’harmoniedu site, ni pour sa tranquillité d’usage.Il parait préférable de ne prévoir, sur les platesbandes que des plantations basses, qui ne cachent aucune vue.
6.2.1.2 La rue Grôlée : Dans sa section située au nord de la rue Carnot, la rue Grôlée est étroite et à sens unique. Elle longe l’église SaintBonaventure. On ne peut y envisager d’aménagementsmajeurs. Dans sa section située au sud de la rue Carnot, elle est toujours à sens unique, mais plus large : la chaussée supporte une voie de bus, une voie de circulation de 4 m environ et une file de stationnement. Les bus sont peu nombreux. La circulation automobile est faible. Or, la rue reste très minérale, sans aucune végétation. Elle est aussi d’autant plus triste qu’elle ne comporte peu de commerces actuellement.
Figure 5 :la section sud de la rue Grôlée.  Rue Grôlée, les distances entre les façades ne sont pas suffisantes pour qu’on plante des  arbres. En revanche, il est possible de prévoir des platesbandes végétalisées. Elles peuvent être sur le côté où il n’y a pas de stationnement. Elles peuvent aussi être prévues en  alternance avec du stationnement. On pourrait prévoir des places de stationnement  supplémentaires, en épis, pour compenser en partie des places perdues sur la rue Carnot (Cf.  plus loin le § 6.2.2.1 « Quelles sont les possibilités actuelles de stationnement et quel usage  en estil fait ? »).
Association Centre Presqu'île: l’avenir du Quartier Grôlée, Rapport d’étape, 25 avril 2010
9
6.2.1.3 Les carrefours : Les grands carrefours entre les rues du Président Carnot, Grôlée et les petites rues transversales Ferrandière et Thomassin sont complexes, car on y trouve 3 directions de rues. Les ilots et les traversées piétonnes peintes au sol se succèdent. Or la circulation dans les petites rues transversales ne peut être que lente. Celle sur les rues Carnot et Grôlée est limitée règlementairement à 30 km/h. La rue Thomassin est déjà une rue piétonne. Elle appartient à l’espace piétonnier de la rue de la République. La question d’un traitement analogue se pose pour la rue Ferrandière, avec pose d’une borne mobile de contrôle d’accès ce qui aurait l’avantage de mieux contrôler qu’actuellement l’accès à la rue de la République.
Figure 6 : la traversée des carrefours entre la rue du PrésidentCarnot, la rue Grôlée et les rues transversales, n’est ni facile ni engageante, pas plus pour les piétons que pour la circulation des bus.
Il apparaît donc opportun d’envisager des aménagements du type «zones de rencontre (zones à 20 km/h) » ou éventuellement « rues piétonnes » dans les rues transversales et de supprimer en conséquence les marquages peints de leurs traversées piétonnes. La continuité des trottoirs le long de la rue Carnot serait assurée par des dallages ininterrompus à la traversée des carrefours des petites rues transversales, ainsi que cest le cas rue de la République. 6.2.2Comment se présentent les problèmes de stationnement ?
6.2.2.1 Quelles sont les possibilités actuelles de stationnement et quel usage en est-il fait ? Actuellement, le quartier est en zone Presto, avec stationnement résident autorisé.
Association Centre Presqu'île: l’avenir du Quartier Grôlée, Rapport d’étape, 25 avril 2010
10
Figure 7: le stationnement, rue du Président Carnot. Des comptages ont été faits sur la rue du Président Carnot, le lundi 29 Juin 2009. Il en est résulté les données suivantes : Les places de stationnement autorisé (donc hors livraisons, taxis et handicapés) sont au nombre de 24 côté Saône de la rue (où il n’y a pas d’arbres) et de 30 côté Rhône, où il y 18 arbres et, en majorité du stationnement en épis. Soit au total 54 places. Sur cellesci on comptait ce jour là 28 voitures de résidents en stationnement, soit plus de la moitié. Ce pourcentage élevé s’explique sans doute par le fait que la majorité des commerces étaient fermés. La mise en place d’une ligne de 18 arbres côté Saône supprimerai 6 ou 7 places de stationnement et certaines des platesbandes existantes. Or la suppression avant la fin 2010 du stationnement résident sur les rues Carnot et Grôlée a été envisagée par le Grand Lyon. Les résidents, qui peuvent stationner actuellement pour 14 euros/mois (bientôt 16), vont devoir trouver des places à 86 euros ou 150 eurosenviron (suivant l’usage plus ou moins restreint qu’ils s’engagent à faire de leur voiture), dans un parking public plus ou moins proche de chez eux. Voilà encore une cause de départ de ménages avec enfants ou à revenus trop modeste pour pouvoir payer de tels coûts de stationnement. Ceci pose de vraies questions. Les seules réponses possibles sont soit de ne rien faire qui supprime des places de stationnement sur la voirie de surface, soir de prévoir pour les résidents des possibilités de stationnement dans les parkings publics, avec des prix d’abonnement acceptables.Or, il n’y a toujours aucune transparence sur la gestion des parkings publics à Lyon. On ne sait toujours pas combien il y a de possibilités d’abonnements au tarif «Résidents » (d’environ 86 euros par mois), ni combien il y a d’abonnés plein tarifs(environ 150 euros par mois), ou d’usagers horairesdans chacun des parkings de la Presqu'île, malgré les nombreuses demandes faites pour obtenir ces simples chiffres qui devraient être de notoriété publique !
Association Centre Presqu'île: l’avenir du Quartier Grôlée, Rapport d’étape, 25 avril 2010
11 Si le quartier retrouve enfin une grande activité commerciale, cela entrainera certainement une demande forte de places de stationnement horaires. Les parkings publics voisins sont celui des Cordeliers, situé à 300 m et celui du Prisunic. Satisferontils à la demande ? Il ne faut pascompter sur l’appoint d’AntoninPoncet ni de Bellecour ou SaintAntoine, trop éloignés. AntoninPoncet devra en sus répondre aux nouvelles demandes qui seront engendrées par la requalification de l’HôtelDieu. Cette question sera à approfondir avec les commerçants lorsqu’ils s’installeront dans le quartier Grôlée.
7Conclusion On ne reviendra plus sur les décisions de la Ville puis des promoteurs successifs qui ont conduit aux bouleversements constatés dans ce quartier. On ne peut que souhaiter que des commerces de qualité et diversifiés viennent sans plus tarder lui redonner de la vie. Quelles que soient les exigences de luxe souhaitées par les promoteurs, le maintien ou l’installation, ne seraitce que dans les petites rues transversales, de commerces de proximité accessibles au plus grand nombre est essentielle. La voirie devra être requalifiée avec l’ambition de mettre en valeur le caractère des deux voies structurantes en les distinguant des petites rues transversales. Les problèmes du stationnement ne doivent pas être occultés, mais traitées dans la clarté. Toutes ces questions devront être reposées et discutées avec les nouveaux commerçants qui auront fait le pari de la réussite de ce quartier exceptionnel. L’animateur de la Commission,
Michel Marec
Association Centre Presqu'île: l’avenir du Quartier Grôlée, Rapport d’étape, 25 avril 2010
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.