Grenoble imagine un nouveau modèle de développement

Publié par

Grenoble imagine un nouveau modèle de développement

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 130
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
CONTACTS PRESSE :
Alexandre Berard et Dominique Marmoud
Bureau de presse Alternative Media
4, boulevard Gambetta
38000 GRENOBLE
Tel : 04 76 12 01 33
presquile@alternativemedia.fr
Service presse Ville de Grenoble
11, boulevard Jean Pain
38021 GRENOBLE Cedex 1
Tel : 04 76 76 11 38
presse@ville-grenoble.fr
Grenoble imagine un nouveau
modèle de développement
Grenoble, «capitale secrète
de l Europe pour l innovation»
(selon Times Magazine)
L enjeu : conforter le développement, l attractivité d une métropole
européenne innovante.
Cet engagement se traduit par un investissement fort et constant dans des
projets urbains d’envergure : Caserne de Bonne, Bouchayer-Viallet et
demain Esplanade, Grenoble Presqu’île. Des projets urbains ambitieux,
équilibrés, misant sur le développement intégré, la mixité, le développement
durable pour imaginer un nouveau modèle urbain.
Grenoble : la métropole la plus attractive pour les cadres selon l INSEE.
Dans une récente enquête, l’INSEE classe Grenoble 1ère, en région, (avec
14% de ses emplois relevant de fonctions intellectuelles et de conception-
recherche), devant Toulouse (13,7%) et Lyon (12,1%).
Un classement qui reflète la dynamique d’une métropole qui a fait de l’innovation
et du triptyque université-recherche-industrie le moteur de son développement.
C’est aussi le résultat d’un engagement de l’ensemble des collectivités et
acteurs locaux pour développer l’attractivité et la qualité de vie à Grenoble
(Cité Scolaire Internationale, plan Campus, MC2: Maison de la Culture,
premier Musée d’art contemporain en région...).
Grenoble en chiffres
une métropole de
400 000
habitants, avec plus de
60
communautés
culturelles différentes
62 300
étudiants dont 15% d’étudiants étrangers
22 000
chercheurs publics et privés
3
prix Nobel de physique,
1
prix Nobel de chimie,
1
prix Turing
40 000
emplois directs dans les technologies de l’information
11 000
emplois directs dans les Nouvelles Technologies de l’Energie
10 000
emplois dans les biotechnologies et 3 fois plus d’emplois indirects
N°1
en France en emplois de recherche, ingénieurs et cadres supérieurs
4
grands équipements scientifiques internationaux, dont le synchrotron
qui accueille chaque année 18 000 chercheurs publics et privés
4
pôles de compétitivité : Minalogic pour les systèmes miniaturisés intelli-
gents, Tenerrdis pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique,
Lyon biopole Rhône Alpes pour les biotechnologies, Axelera pour la chimie
1
Grenoble imagine un nouveau
modèle de développement
Une priorité : le développement durable
Le développement durable constitue un engagement commun des acteurs
grenoblois et se traduit par un souci constant d’agir pour diminuer l’impact
des projets sur l’environnement (dans les transports, l’habitat, la consommation
énergétique) tout en développant des projets urbains harmonieux, équilibrés,
faisant du vivre-ensemble, du développement de l’emploi durable, de la
mixité des usages et des fonctions une partie intégrante du développement
durable.
Un engagement récompensé par :
• l’attribution du
label 2009 «Ruban du développement durable»
pour le
plan d’action «Grenoble Facteur 4» (réduction par 4 des émissions de Gaz à
effet de Serre d’ici 2050) lancé fin 2008 et se traduisant par 30 engagements
sur quatre thèmes majeurs : le bâtiment, la production d’énergie, les déplace-
ments et la préservation des ressources.
• l’attribution, à Grenoble, le 5 novembre 2009, du
Grand Prix national des
Ecoquartiers,
pour la ZAC de Bonne, vaste projet urbain en cœur de ville.
• un prix européen pour les plans de déplacements d’entreprise
• le Grand prix de l’accessibilité décerné par le magazine
Ville, rail et Transport
Promouvoir un développement intégré
Avec ses grands projets urbains et scientifique (Caserne de bonne, Bouchayer
Viallet, Minatec, Esplanade, Presqu’île), Grenoble défend un modèle de
«développement intégré» favorisant la mixité sociale et la diversité des fonc-
tions urbaines : activités économiques (industries, commerces, services),
habitat, déplacements, sport et culture.
Cet engagement se traduit par des investissements forts pour l’avenir de la
métropole, à l’instar du
projet Grenoble Presqu île/GIANT, Campus
d innovation intégré à la ville, qui fait partie des 3 investissements public-
privé les plus importants de France (
1,3 milliard d’euros d’investissements
sur 15 ans, au sein d’une ZAC de 250 hectares).
2
Grenoble Presqu île,
un projet urbain pilote et exemplaire
Projet urbain, universitaire, scientifique, Grenoble Presqu’ile fait partie des
trois investissements public-privé les plus importants de France : 1,3 milliard
d’euros d’investissements sur 15 ans dans une ZAC de 250 hectares.
Dessiner un nouveau quartier, un nouveau modèle urbain
Imaginé par l’architecte-urbaniste Claude Vasconi, ce programme urbain de 250
hectares vise à faire d’un Campus d’Innovation un quartier intégré à la ville, au
coeur de l’agglomération avec toutes les fonctions et services urbains.
La philosophie du projet repose sur la mixité, le développement intégré garants
du succès d’un vrai «lieu de vie» : mixité d’usages avec la possibilité de travailler,
étudier, se loger, vivre, mixité sociale, avec des logements sociaux et en accession
à la propriété, des logements étudiants, familiaux.
Une philosophie qui se traduit par l’aménagement de différents pôles de vie :
• un pôle de vie étudiant
• un pôle “ coeur de vie ”, avec des équipements de proximité, commerces,
restaurants, l’extension du tramway, la création de pistes cyclables, la liaison
avec un pôle gares requalifié (SNCF et gare routière)
• un pôle sport et de plein air, avec des équipements sportifs, espaces publics
de promenade le long des Berges de l’Isère, réaménagées.
Un projet pilote en matière de développement durable :
Forte de l’expérience des projets urbains grenoblois (Caserne de Bonne,
Bouchayer Viallet...), la Presqu’île constitue un éco-quartier où tout est mis en
oeuvre pour réduire l’empreinte écologique et proposer un BILAN CARBONE
NEUTRE en répondant à trois défis :
• produire une énergie propre (photovoltaïque, hydrogène, hydraulique)
• économiser l’énergie : bâtiments basse consommation, rénovation énergétique
des bâtiments actuels, réseaux intelligents...
• se déplacer sans carbone : bus électriques, navettes automatiques, intermoda-
lité avec les transports en commun (extension tramway, ferroviaire), aménage-
ment de pistes cyclables...
5
Grenoble Presqu île - GIANT,
un Campus d Innovation
intégré à la ville
Créer un Campus d innovation de rang mondial
Tous les acteurs sont réunis autour du projet scientifique et universitaire
GIANT pour faire de Grenoble un campus d’Innovation de rang mondial
réunissant les meilleures compétences : instituts de recherche nationaux et
internationaux (CEA, CNRS, Institut de Biologie Structurale, Synchrotron,
Laboratoire Européen de Biologie Moléculaire, Institut Laüe Langevin), Université
(Grenoble INP, Université Joseph Fourier) et école de commerce (Grenoble
Ecole de Management).
GIANT, né de l’initiative de Jean Therme, directeur de la recherche technologique
au CEA, c’est aussi une stratégie, celle de la synergie et de la concentration des
compétences autour de 3 centres d’excellence répondant à 3 enjeux sociétaux :
- MINATEC, pour dans les technologies de l’information
- GreEn pour les nouvelles énergies et transports innovants
. Nanobio pour les biotechnologies et la santé
Plus de 10 bâtiments scientifiques ou universitaires livrés d’ici 2015 pour un
investissement de 600 millions d’euros.
Grenoble imagine son développement économique
L’enjeu : conforter la dynamique économique, accélérer le processus
d’innovation dans tous les secteurs, créateur d’emplois durables.
Un exemple : la construction d’un Bâtiment des Industries Intégratives (B2I)
qui accueillira les partenariats avec le tissu des PME-PMI régionales dans des
filières très diverses (énergie, mécanique, chimie, optique, textile, papeterie…).
Le site de la Presqu’ile compte aussi :
- de grandes entreprises qui renforcent leurs activités : extension en 2009
du centre de R&D de bioMérieux (18 millions d’euros d’investissement dans
un bâtiment de 2 600m2), développement de l’unité de confection et design
de StMicroelectronics, extension de 23 000M2 prévue pour le site Schneider
Electric, investissement de 10 millions d’euros prévu par Siemens pour
renforcer son site de production
- une zone d’activité, Polytec, accueillant le centre R&D de bioMérieux, le pôle
de compétitivité TENERRDIS (Technologies Énergies Nouvelles Énergies
Renouvelables Rhône-Alpes, Drôme, Isère, Savoie), 12 000m2 de bureaux et
locaux d’activités.
6
Grenoble Presqu ile
en chiffres
Chiffres clés :
• 250 hectares
• 1,3 milliards d’euros d’investissement sur 15 ans dont :
- 600 millions d’euros pour le projet scientifique et universitaire
- 300 millions d’euros pour le programme d’aménagement urbain
- 400 millions d’euros pour les infrastructures
• 850 000m2 SHON à 15 ans dont
- 200 000m2 immobilier tertiaire,
- 100 000m2 bâtiments universitaires,
- 200 000m2 bâtiments scientifiques,
- 25 000m2 de commerces, équipements,
- 2 000 logements familiaux, 3 000 logements étudiants
Grenoble Presqu ile aujourd hui
:
- 15 000 actifs
- 2 000 étudiants
- 1 000 habitants
Aménageur : SEM INNOVIA
Les partenaires :
Et demain
:
- 25 000 actifs
- 10 000 étudiants
- 10 000 habitants et des commerces,
des services, des espaces publics,
des infrastructures...
7
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.