Dossier de presse : Le salaire de la dette (Arte)

De
Publié par

Dossier de presse

Publié le : vendredi 20 avril 2012
Lecture(s) : 216
Nombre de pages : 14
Voir plus Voir moins
!" $%!%&'" (" !% ("))"
!" $%&' ()*+',"-.%/, (, 0,." 1%,//, 2./&)" 3456547
!"##$%& (% )&%##% * +% #,-,$&% (% -, (%..%
2)8/)(+%- 8./ 9:;< =/."*, > ?,@ 1/)(+*-%)"@ (+ ?.A)"
0 -, 1$2 (% -, 3%4"2(% 56%&&% 7"2($,-%8 (% 2"79&%6: ;4"2"7$#.%# "2. 4<%&4<; = 4"7)&%2(&% 4"77%2. ,$(%& -%# ),># ),6?&%# = &%@"$2(&% -% 2$?%,6 (% ?$% (%# ),># (;?%-"));# (AB6&")% %. (A07;&$C6% (6 D"&(E
0 4%. %11%.8 -%# ,44"&(# (% F&%.."2 G""(# %2 HIJJ "2. 7$# %2 )-,4% -, F,2C6% 7"2($,-% %. -% K"2(# 7"2;.,$&% L2.%&2,.$"2,-E M"6&.,2.8 1"&4% %#. (% 4"2#.,.%& C6A,6@"6&(A<6$8 ."6# 4%# %11"&.# 2A"2. ),# )%&7$# ,6: 2,.$"2# ,--$;%# (% .%2$& -%6&# )&"7%##%#E
!,2# -%# ,22;%# NO8 )&$# ,6 )$PQ% (% -, (%..%8 -%# Q"6?%&2%7%2.# (6 .$%&#*7"2(% #% #"2. ?6# "9-$Q;# (% &%79"6&#%& -%6&# %7)&62.# ,?%4 (%# .,6: (A$2.;&R. 4$2C = #$: 1"$# #6);&$%6&# = 4%6: )&,.$C6;# #6& -%# 7,&4<;# 1$2,24$%&#E S%# B.,.# "2. ,-"&# (T #% )-$%& ,6: )-,2# (A,@6#.%7%2. #.&64.6&%- $7)"#;# ),& -% KUL8 C6$ %2.&,V2P&%2. -, )&$?,.$#,.$"2 (%# #%&?$4%# )69-$4# %. -A%:)"&.,.$"2 7,##$?% (%# &%##"6&4%#8 ,?%4 (%# 4"2#;C6%24%# (;#,#.&%6#%# )"6& -%6& (;?%-"))%7%2.W B.8 (,2# -%6& #$--,Q%8 -A$2#.,--,.$"2 (6&,9-% (% -, 4"&&6).$"2 %. -% @%6 #69.$- (%# &;#%,6:E
M"6&C6"$ ,6@"6&(A<6$ (%# ),># C6$ "2. (%# &%##"6&4%# 2,.6&%--%# ,6##$ $7)"&.,2.%# C6% -, X;)69-$C6% (;7"4&,.$C6% (6 S"2Q"8 -, X;)69-$C6% (6 S"2Q" %. -% U,-$ (%7%6&%2.*$-# -%# )-6# ),6?&%# (% -, )-,2P.% Y M"6&C6"$ 62% ),&. $7)"&.,2.% (% -%6& 96(Q%. &%#.%*%--% 4"2#,4&;% ,6 #%&?$4% (% -, (%..% Y
0 ),&.$& (A62 ;.,. (%# -$%6: -64$(%8 %. Q&Z4% = -A,2,->#% (A%:)%&.# &%2"77;#8 (A<"77%# )"-$.$C6%#8 (% &%#)"2#,9-%# (%# Q&,2(%# $2#.$.6.$"2# $2.%&2,.$"2,-%#8 7,$# ,6##$ (% 7$-$.,2.#8 (A<"77%# %. (% 1%77%# #6& -% .%&&,$28 B ?, @.&.%/, (, &. (,--, C %:)-"&% -%# &,$#"2# (% 4%# ;4<%4# %. (;4&>).% -%# 7;4,2$#7%# %2 @%6E  
/
!"##$%& (% )&%##% * +% #,-,$&% (% -, (%..%
!"#$%#"& () *&+, - 0"1# 23,4"2# 5,6,$# ,1.,2. %2.%2(1 ),&-%& (% -, (%..% 71% (1&,2. 8%# (%&2$9&%# ,22:%#; <=5%. (312% >"&.% 6:($,.$#,.$"2 ,8.1%--%6%2.? %--% 23%2 %#. ),# 6"$2# 12 8"28%). :8"2"6$71% ,##%@ >-"1 (,2# -3%#)&$. (1 )-1# A&,2( 2"6=&%; 0"1# #"66%# ."1# 8"28%&2:# ),& 2"# )&")&%# (%..%#? 6,$# 71$ #% )&:"881)% 4&,$6%2. (% -, (%..% %B.:&$%1&% "1 $2.:&$%1&% (% #"2 ),C#? %. (% -3"=5%. #1&."1. (% 8%..% (%..% D E"66%2. >"28.$"22% 8%..% :8"2"6$% 6"2($,-$#:% D E"66%2. -3,&A%2. 8$&81-%*.*$- %2.&% ),C# (1 0"&( %. (1 F1( D G 71"$ #%&4%2. 4&,$6%2. (%# $2#.$.1.$"2# 8"66% -% HIJ "1 -, K,271% 6"2($,-% D +, (%..% (%# ),C# %2 4"$% (% (:4%-"))%6%2. %. #, A%#.$"2 &%)&:#%2.%2. 12 6"2.,2. 4$2A. >"$# )-1# $6)"&.,2. 71% -% 6"2.,2. (% -L,$(% ,..&$=1:% M -%1& (:4%-"))%6%2.; N,& 8"2.&%? -%# #"66%# %2 8,1#% #"2. (:&$#"$&%# ),& &,))"&. M -, (%..% (%# ),C# &$8O%#; +%# ),C# (% -3G>&$71% #1=#,O,&$%22% "2. %6)&12.: (%# 6$--$"2# (% ("--,&# (,2# -%# ,22:%# PQ; I,$# 8%&.,$2# 8"66% -, R!E "1 -% I,-$ "2. (:5M &%6="1&#: ,1B ),C# &$8O%# )-1# (% #%). >"$# -%# 6"2.,2.# %6)&12.:# ,-"&# 71% -, (%..% &%#.,2. M ),C%& , :.: 61-.$)-$:% ),& 71,.&%;;; 0".&% >$-6 4"1(&,$. %B)-$71%& ,1 )-1# A&,2( 2"6=&% 8"66%2. -% #C#.96% 8"-"2$,- , :4"-1: 4%&# 12% >"&6% (% ("6$2,.$"2 $2#$($%1#%? ),& -% .&18O%6%2. %2.&% ,1.&%# (% -, (%..%;
G)&9# -L,1A6%2.,.$"2 4%&.$A$2%1#% (%# .,1B (L$2.:&S.# (,2# -%# ,22:%# T< * 8% 71% -L"2 , ,))%-: U -, 8&$#% (% -, (%..% V? -%# W.,.# ,>&$8,$2# 71$ #L:.,$%2. -"1&(%6%2. %2(%..:# ,)&9# -, (:8"-"2$#,.$"2 #% #"2. =$%2.X. &%.&"14:# (,2# -L$28,),8$.: (% &%6="1&#%& -%1&# (%..%#; +% HIJ? #"18$%1B (% 4"$& -%# =,$--%1&# (% >"2(# S.&% &%6="1&#:#? , >,$. ,))-$71%& (%# )-,2# (L,51#.%6%2. #.&18.1&%-? $6)"#,2. (%# 8"1)%# #"6=&%# (,2# -%# (:)%2#%# )1=-$71%#? 2".,66%2. (,2# -3:(18,.$"2? -, #,2.:? -%# .&,2#)"&.#? %. 8"2(1$#,2. M -, )&$4,.$#,.$"2 (%# %2.&%)&$#%# (3W.,.;
/
!"##$%& (% )&%##% * +% #,-,$&% (% -, (%..%
 N"1& #L,871$..%& (% -%1& (%..%? 8%# ),C# (%4,$%2. >,$&% &%2.&%& (%# (%4$#%# %. ("28? M 2"14%,1 #"1# -, )&%##$"2 (1 HIJ? #% #"2. 41# $6)"#%& 12 #C#.96% %B.&,4%&.$ 71$ , %2.&,Z2: -% )$--,A% (%# &%##"1&8%# 2,.1&%--%# %. -L"&$%2.,.$"2 (%# 81-.1&%# 4%&# -L%B)"&.,.$"2? ,=,2("22,2. ,$2#$ -%# 81-.1&%# 4$4&$9&%# .&,($.$"22%--%#? )&"4"71,2. (% .%&&$=-%# >,6$2%#; G15"1&(3O1$? "2 ),&-% (% -3,221-,.$"2 (% -, (%..%? 6,$# 71L%#.*8% 71% 8%-, 8,8O% %2 &:,-$.: D +% )&"A&,66% [N,C# N,14&%# \&9# W2(%..:#L ]NN\W^ 8"28%&2,$. Y_ ),C# %2 #%).%6=&% _QQ`? ("2. -%# .&"$# 71,&.# #$.1:# %2 G>&$71% #1=#,O,&$%22%; G)&9# ,4"$& ,88%).: (% 2"14%--%# 8"2($.$"2# (&,#.$71%# (% -%1& :8"2"6$%? -%# U ="2# :-94%# V ,&&$4,$%2. %2>$2 M 8% 71% -L"2 , 71,-$>$: (% U )"$2. (L,8O94%6%2. V; E%# W.,.#? 71$ 4"C,$%2. -%1& (%..% %B.:&$%1&% 61-.$-,.:&,-% %>>,8:%? ,--,$%2. =$%2.X. )"14"$& M 2"14%,1 #L%2(%..%&; J2(:)%2(,2.# (%)1$# 8$271,2.% ,2#? (%# ),C# 8"66% -, R!E? -, R:)1=-$71% (1 E"2A" "1 %28"&% -% I,-$? 71% 2"1# :4"71"2# (,2# 2".&% >$-6? 2% #"2. ."15"1&# ),# 6,Z.&%# (% -%1& (%#.$2a W2 &:4:-,2. -%# )&,.$71%# (% 8"&&1).$"2 (% -, 8-,##% ($&$A%,2.%? %2 6%..,2. %2 %B%&A1% -, &%#)"2#,=$-$.: (%# 8&:,28$%&# %. (%# $2#.$.1.$"2# >$2,28$9&%# $2.%&2,.$"2,-%#? 2".&% >$-6 6%. -3,88%2. #1& -, 6,14,$#% A%#.$"2 (%# 8O%># (3W.,.? %. -% 6,271% (% &$A1%1& (,2# -% .&,$.%6%2. (%# ,>>,$&%# )1=-$71%#; +% >$-6 6%. %2 )%&#)%8.$4% (%# ),&"-%# ($4%&#%#? ),&>"$# #"14%2. $&&:8"28$-$,=-%#;;; F,2# 2"1# $6)"#%& 12% 4$#$"2 6,2$8O:%22% (1 6"2(%? $- %B)"#% -%# ."&.# ),&.,A:# %2.&% -% 0"&( %. -% F1(; E%&.%#? -%# A"14%&2%6%2.# (1 F1(? 6$2:# ),& -, 8"&&1).$"2? "2. .&9# 6,- A:&: -%# #"66%# 71$ -%1& "2. :.: )&S.:%#; I,$# -%# ),C# (1 0"&( 23"2. ,1812 $2.:&S. M #1))&$6%& -, (%..%;   
Y
!"##$%& (% )&%##% * +% #,-,$&% (% -, (%..%
 +L,&A%2. 4"C,A%? $24$#$=-%? 6,$# (%&&$9&% 12 :8&,2 (% )"1##$9&% (%6%1&%2. -, 6$#9&% %. -, .&,A:($% (% ."1.% 12% )")1-,.$"2? ,-"&# 71% (%# #"66%# 8"-"##,-%# )&"#)9&%2. .&,271$--%6%2.;   N,# :4$(%2. (% .:6"$A2%& (,2# (%# ),C# "c -%# &:A$6%# #L,)),&%2.%2. (,4,2.,A% M (%# ($8.,.1&%# 71LM (%# (:6"8&,.$%#; N"1&.,2.? (%# O"66%# "2. .%21 M #L%B)&$6%& (,2# 8% >$-6; J-# "2. :.: %6)&$#"22:# %. ,15"1&(LO1$? -%1& 4$% %#. ."15"1&# 6%2,8:%; E"2#8$%2.# (%# &$#71%#? $-# #"2. )&S.# M ("22%& -%1& 4$% )"1& 71% 71%-71% 8O"#% 8O,2A% (,2# -%1& ),C# %. ),& &%#)%8. )"1& -%1& $66%2#% 8"1&,A%? 2"1# ,$6%&$"2# -%1& (:($%& 8% >$-6; ("./0(/
 
+12 !34567894:2 56 +;<4: G4%21% d1$--,16% !1-,8 e /f +%# <6=%--%# g %. _ g/`QQ +, E$".,. e H&,28% \:- h i// ]Q^Y Y_ fT gg `Q H,B h i// ]Q^Y Y_ T/ _Q Tb                                   W6,$- h -,A"2)&"(jk,2,("";>& O..)hllkkk;)&"(18.$"2#(1-,A"2;8"6 
b
!"##$%& (% )&%##% * +% #,-,$&% (% -, (%..%
 « Une fois que nous avions endetté les Etats et qu’ils se retrouvaient dans l’incapacité de rembourser leur dette, alors nous faisions pression pour qu’ils vendent leur pétrole à nos compagnies à un prix dérisoire, ou qu’ils votent pour nous et qu’ils appuient notre politique aux prochaines cessions des Nations Unies, ou encore qu’ils nous autorisent à construire une base militaire sur leur sol. Ce genre de choses. Et quelquefois, lorsque nous avions échoué à corrompre les présidents ou à leur faire accepter ces prêts, alors les tueurs à gages prenaient le relais, ils renversaient les gouvernements ou assassinaient leurs leaders. » John Perkins
.
/
« Tout le problème avec la dette n’est pas son niveau absolu. C’est la capacité du pays à rembourser et avec quoi. Avec les programmes d’ajustement structurel destinés à fournir des capitaux pour payer cette dette, en réalité, on réduit la capacité de ces pays à avoir un succès économique quelconque. » Susan George.
!"##$%& (% )&%##% * +% #,-,$&% (% -, (%..%
P
« Le fait que depuis 30 ans, toutes les économies africaines mais aussi latino-américaines aient été orientées vers le remboursement de cette dette, ça a complètement déstructuré les économies. C’est-à-dire qu’on a spécialisé notamment les agricultures - soit 80% de l’emploi dans des pays comme le Mali -vers des produits d’exportation tel que le coton ou le cacao, dans les pays d’Afrique occidentale. Derrière, c’est l’abandon des cultures vivrières et c’est l’exposition de ces pays à des famines, à de la malnutrition et ce n’est pas un hasard si aujourd’hui, vous avez 80% des gens qui meurent de faim dans le monde qui sont en fait des paysans. » Jean Merckaert.
 « L’agriculture mondiale dans l’état actuel de ses forces de production pourrait nourrir sans problème 12 milliards d’êtres humains, donc presque le double de l’humanité. Autrement dit, cet ordre cannibale du monde que la dictature du capital financier globalisé a imposé à cette planète est à la fois meurtrier, mais en même temps absurde. Les chiffres sont là, je pourrais prendre les épidémies, les victimes de l’eau polluée, etc. Partout où le Fonds monétaire International impose un ajustement structurel impliquant l’extension des terres vouées à l’agriculture d’exportation, la faim de la population augmente. » Jean Ziegler.
!"##$%& (% )&%##% * +% #,-,$&% (% -, (%..%
« A mon avis, un pays tire le meilleur parti des ressources qu'il possède en abondance, en les exportant, dans les limites de son propre marché national bien entendu, afin de générer de la richesse; c'est une stratégie que de nombreux pays, pas seulement africains, connaissent très bien. Donc je ne regarderais pas ça seulement comme une manière de rembourser la dette, mais comme un moyen de générer de la richesse et des opportunités de croissance, et par le biais de la croissance, réduire la pauvreté. » Antoinette Sayeh.
T
« Avant mon arrivée à la Banque, le mot «corruption» n'avait jamais été prononcé par le président de la Banque. Comme on me l’a laissé entendre au Conseil, malheureusement, bon nombre des pays membres avaient des gouvernements corrompus et on ne voulait pas offenser leurs dirigeants. Certains d’entre eux étaient d’ailleurs de grands pays… Et j'ai décidé qu’il m’était égal que ces pays soient ou non corrompus, mais que je ne dirigerais pas une institution qui leur donnerait sciemment de l'argent. » James Wolfensohn.
!"##$%& (% )&%##% * +% #,-,$&% (% -, (%..%
 « James Wolfensohn a eu un rôle historique absolument considérable en lançant l’initiative des Pays Pauvres Très Endettés et en faisant comprendre et admettre aux gouvernements des pays de l’OCDE que l’on ne pouvait pas continuer à refinancer à perpétuité la dette africaine, même avec des subventions, ce qui revenait en fait à l’éteindre petit à petit, mais dans un mécanisme qui maintenait les pays africains dans une dépendance politico-financière qui était politiquement, économiquement, et culturellement, extraordinairement dommageable pour tout le monde. »  J ean-Michel Sévérino.  La question d’acheter et de vendre des dettes est une pratique « établie dans les marchés d'affaires. Parfois on gagne, parfois on perd. Et ça, c’est une pratique commerciale acceptable. Ce que nous ne voulons pas, c’est d’une spéculation qui gonflerait artificiellement la valeur de la dette. » Colin Bruce.
f
!"##$%& (% )&%##% * +% #,-,$&% (% -, (%..%
« L’Afrique devrait s’inspirer de l’exemple de l’Equateur, ce pays d’Amérique latine qui en 2007-2008, a procédé à l’audit de sa dette pour déterminer la partie illégitime et odieuse de la dette. Il y a toute une série de contrats et on le voit dans le cas africain, qui sont absolument inacceptables, y compris du point de vue du droit international et du droit interne et qui sont parfaitement frappés de nullité. L’audit sert à identifier ce qui ne doit pas être payé ; et c’est sur la base d’un audit, que le gouvernement équatorien a décidé de ne plus payer les parties illégitimes. » Eric Toussaint.  
   
gQ
 
« 70% des pauvres dans le monde vivent à la campagne et dépendent complètement de l’écosystème. Ça les nourrit, ça les loge, ça les soigne. Et lorsque la Banque mondiale finance des projets qui détruisent l’écosystème, cela nuit à la qualité de vie et même, à la subsistance et à la survie des populations locales. » Eva Joly.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant