C'est bien l'attirance pour l'al-qaïdisme islamique qui a motivé les actes du tueur de Toulouse...

De
Publié par

C'est finalement vers l'influence de cellules terroristes
liées au fondamentalisme que se tournèrent les
services de l'enquête destinée à identifier le tueur qui a
fait feu successivement sur des militaires puis dans
une école judaïque. Si aucune piste n'avait été laissée
de côté et que les craintes qui portaient, dans un
premier temps, vers des militaires néo-nazis exclus de
l'armée orientant sur le fanatisme de l'extrême droite,
elles furent rapidement rejetées et considérées comme
simple état d'hypothèse… Hors voilà que le tueur
présumé se trouve encerclé (1) en pleine nuit par le
RAID, qu'il pourrait se rendre ou encore mettre fin à
ses jours… Puis des informations plus précises se
concrétisent sur la personnalité de ce jeune de 23 ans,
soudainement devenu la personne la plus recherchée
de France, sur qui il est déjà solidement établi qu'il a
effectué des séjours afghanistano-pakistanais en
région du Waziristan (2), qu'il voulait venger les
assassinats d'enfants palestiniens devant les frontières
d'Israël et s'en prendre à l'armée française après avoir
été recalé pour ses antécédents judiciaires (conduite
sans permis) par l'armée de terre, à en croire les
précisions du CIRFA de Lille où il s'était présenté ;
peut-être aurait-il même pu être enrôlé dans la Légion
Étrangère, c'était en attente…
Publié le : mercredi 21 mars 2012
Lecture(s) : 190
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.