Un soutient qui en appelle d'autres...

De
Publié par

Venue présenter son livre Chronique d'une victoire avortée, Pourquoi François Hollande risque de perdre sur BFM TV, Anne Mansouret, Conseillère régionale socialiste de Haute Normandie, déclare apporter son soutient à Jean-Luc Mélenchon même si elle affirme également cependant qu'elle s'apprêtait à voter pour François Hollande au second tour… Incitant ainsi François Hollande à renforcer son discours, elle hésite quant à son parlé actuel estimé flou et pas assez engagé, préférant se tourner vers un Jean-Luc Mélenchon plus combatif ! Comme si cela devait relever d'une évidence incontournable avant que ne soient débattues les questions de fonds auxquelles invite à participer Jean-Luc Mélenchon dans une joute télévisée à venir avec François Hollande… Déjà avec Lionel Jospin elle avait tenté de sensibiliser la direction des incohérences qu'elle percevait sur le terrain, maintenant elle redoute sérieusement un nouveau 21 avril. C'est peut-être aussi sous cette ambiguïté, s'apprêter à voter Hollande tout en soutenant Mélenchon qu'on peut comprendre que la situation n'est pas irréversible et à considérer qu'un débat Mélenchon / Hollande puisse se considérer comme une ultime et seconde primaire, la situation pourrait être renversée dans un retournement des rôles lorsque les projecteurs se focaliseront, au sortir d'un âpre débat, sur la personne de Jean-Luc Mélenchon alors considéré jusque là pour sa forte tête râleuse, toujours à attiser la polémique, devenir le candidat le mieux à même de sauver la gauche de l'impasse, propulsé qu'il sera alors par un argumentaire infaillible, organisé, méthodique et sans états d'âme…
Publié le : jeudi 5 janvier 2012
Lecture(s) : 405
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
Un soutient qui en appelle d'autres
Venue présenter son livreChronique d'une victoire avortée, Pourquoi François Hollande risque de perdre BFM TV, Anne Mansouret, sur Conseillère régionale socialiste de Haute Normandie, déclare apporter son soutient à Jean-Luc Mélenchon même si elle affirme également cependant qu'elle s'apprêtait à voter pour François Hollande au second tour Incitant ainsi François Hollande à renforcer son discours, elle hésite quant à son parlé actuel estimé flou et pas assez engagé, préférant se tourner vers un Jean-Luc Mélenchon plus combatif ! Comme si cela devait relever d'une évidence incontournable avant que ne soient débattues les questions de fonds auxquelles invite à participer Jean-Luc Mélenchon dans une joute télévisée à venir avec François Hollande Déjà avec Lionel Jospin elle avait tenté de sensibiliser la direction des incohérences qu'elle percevait sur le terrain, maintenant elle redoute sérieusement un nouveau 21 avril. C'est peut-être aussi sous cette ambiguïté,s'apprêteràvoterHollandetoutensoutenantMélenchonqu'onpeut comprendre que la situation n'est pas irréversible et à considérer qu'un débat Mélenchon / Hollande puisse se considérer comme une ultime et seconde primaire, la situation pourrait être renversée dans un retournement des rôles lorsque les projecteurs se focaliseront, au sortir d'un âpre débat, sur la personne de Jean-Luc Mélenchon alors considéré jusque là pour sa forte tête râleuse, toujours à attiser la polémique, devenir le candidat le mieux à même de sauver la gauche de l'impasse, propulsé qu'il sera alors par un argumentaire infaillible, organisé, méthodique et sans états d'âme Capable de soulever les foules, il se pourrait que François Hollande se rallie à lui au second tour et la direction du Parti Socialiste n'aura plus qu'à changer de mobile pour qu'une com de campagne plus efficace puisse être mise en place Ainsi se confirmerait que J-L Mélenchon est le candidat socialiste par excellence ! D'avoir voulu apporter sa contribution au projet socialiste, il en deviendrait alors le seul à pouvoir le porter sur ses épaules et le conduire à la Présidentielle pour en voir se réaliser enfin les projets là où le Socialisme français s'était arrêté en 1984, à savoir dans la soumission au système bancaire mondial, se transformant en instrument du libéralisme et faisant de la règle sociale un à côté, une sorte de seconde nécessité qui passe derrière l'intérêt général Sur les bases intellectuelles d'un tel débat - qu'est-ce que le socialisme de Mélenchon a de plus que celui de Hollande ? - le Parti Socialiste verrait se poindre un état des lieus sordide et le Front de Gauche devenir le grand favori des Forces du Socialisme pour franchir le premier tour !
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.