Communiqué de Presse "Musée nomade"

De
MUSEE DES BEAUX-ARTS DE NANTES COMMUNIQUÉ DE PRESSE ALLEAUME Ludovic, Pomone, 1929 LE MUSEE NOMADE er28 juin-1 septembre Prolongé jusqu’au 15 septembre au musée Jules Verne Parcours organisé dans le cadre du Voyage à Nantes VERNISSAGE A LA MEDIATHEQUE JACQUES DEMY LE 27 JUIN A 17H30 EN PRESENCE DE L’ARTISTE BERTRAND LAMARCHE Le musée s’installe pendant l’été dans huit lieux à travers la ville et présente une esélection d’œuvres de la collection du 17 siècle à l’art contemporain. Pour la deuxième année consécutive, le musée des Beaux-arts, en chantier de rénovation et d’extension, s’invite dans différents lieux de la ville. Cet été, huit sites accueillent les œuvres du musée, certains pour la première fois, comme l’Ecole d’architecture de Nantes, le château des ducs de Bretagne, le Lieu Unique, la médiathèque Jacques Demy et le cercle Louis XVI, tandis que d’autres renouvellent l’expérience : le passage Sainte-Croix, le musée Jules Verne et la Maison régionale de l’architecture. Pour cette nouvelle édition, certains lieux font écho à l’événement « Nantes, capitale verte » en questionnant le rapport des artistes aux représentations de la nature. Pour d’autres sites, ce sont les lieux mêmes et leur programmation qui ont guidé le choix des œuvres. Ce parcours dans la ville permet aux visiteurs d’avoir un nouveau regard sur la richesse des collections du musée des Beaux-arts de Nantes.
Publié le : vendredi 31 mai 2013
Lecture(s) : 104
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
MUSEE DES BEAUX-ARTS DE NANTES COMMUNIQUÉ DE PRESSE
ALLEAUME Ludovic, Pomone, 1929LE MUSEE NOMADE er 28 juin-1septembre Prolongé jusqu’au15 septembre au musée Jules Verne Parcours organisé dans le cadre du Voyage à Nantes VERNISSAGE A LA MEDIATHEQUEJACQUESDEMY LE27JUIN A17H30EN PRESENCE DE LARTISTEBERTRANDLAMARCHELe musée s’installe pendant l’été dans huit lieux à travers la ville et présente une e sélection d’œuvres de la collection du 17siècle à l’art contemporain. Pour la deuxième année consécutive, le musée des Beaux-arts, en chantier de rénovation et d’extension, s’invite dans différents lieux de la ville. Cet été, huit sites accueillent les œuvres du musée, certains pour la première fois,comme l’Ecole d’architecture de Nantes, le château des ducs de Bretagne, le Lieu Unique, la médiathèque Jacques Demy et le cercle Louis XVI, tandis que d’autres renouvellent
l’expérience : le passage Sainte-Croix, le musée Jules Verne et la Maison régionale de l’architecture. Pour cette nouvelle édition, certains lieux font écho à l’événement « Nantes, capitale verte »en questionnant le rapport des artistes aux représentations de la nature. Pour d’autres sites, ce sont les lieux mêmes et leur programmation qui ont guidé le choix des œuvres. Ce parcours dans la ville permet aux visiteurs d’avoir un nouveau regard sur la richesse des collections du musée des Beaux-arts de Nantes. Entrée libre Tous les jours 10h- 19h Un document d’aide à la visite (offert) décrit le parcours. MUSEEJULESVERNE(JUSQUAU15SEPTEMBRE)BERTRANDLAMARCHEKATHYCroisant art cinétique, architecture, science-fiction et cinéma, Bertrand Lamarche choisit de présenter deux œuvres qui font écho librement à l’univers de Jules Verne : une installationen lien avec des phénomènes météorologiques extraordinaires et une vidéo qui présente une nature hors du commun. MEDIATHEQUEJACQUESDEMYBERTRANDLAMARCHECOSMODISCOBertrand Lamarche présente une sélection d’œuvres récentes qui témoignent d’un intérêt généralisé pour les questions de représentation, d’échelle et leurs distorsions, puisant aussi bien dans l’urbanisme que dans l’observation de phénomènes naturels.GALERIE DE LAMAISON DE LARCHITECTUREDEFRANKMYERSBOGGS ACLAUDIOPARMIGGIANIe De la mer au ciel, deux grandes marines de la collection 19sont présentées face àLa Barque des neuf planètes deClaudio Parmiggiani, mettant ainsi en relation des évocations de la mer au-delà des périodes et des langages artistiques. GALERIE DE L’ECOLE DARCHITECTUREJARDINS EGARESEn collaboration avec le FRAC desPays de La Loire Entre nature, artifice et écologie, le musée cultive son jardin avec un ensemble e d’œuvres du 18siècle à l’art contemporain qui questionnent notrerapport àla nature, sujet qui a toujours été pour les artistes une source d’inspiration inépuisable. Certaines œuvres de la collection de peinture, sculpture ou vidéo rappellent l’importance dans notre culture du jardin et de ses productions- arbres,fleurs, légumes -, que ce soit sur un mode bucolique, critique ou plein d’humour. Letrès
savant et fournibouquet de fleursd’Alexandre Chantron ou l’étonnantePomonede Ludovic Alleaume peuvent ainsi faire écho à la vidéo de Jean-Claude Ruggirello, Jardin égaré, qui donne son titre à cette exposition. LELIEUUNIQUETHIERRYKUNTZEL,THE WAVESThierry Kuntzel est aujourd’hui reconnu comme une des figures majeures de l’art vidéo. Son travail, nourri de réflexions théoriques et de références poétiques et picturales, se développe entre écriture, cinéma, vidéo et arts plastiques.A partir des années 1980, il concentre son travail sur des installations vidéo où le spectateur est complètement intégré à la mise en scène, immergé dans des projections de grands formats.The Waves– des vagues qui déferlent inexorablement (2003) accompagnées du bruit de la mer -introduit un nouvel aspect, celui de l’interactivité MUSEE DUCHATEAU DES DUCS DEBRETAGNEKADERATTIA,OPEN YOUR EYESEn collaboration avec le FRAC des Pays de La Loire L’œuvre de Kader AttiaOpen your eyesacquise par le FRAC des Pays de la Loire en 2011 aborde les traumatismes de la guerre en confrontant le visiteur aux portraits dérangeants « des gueules cassées » juxtaposés à des objets africains. À travers cette installation, l’artiste interroge la notion de réparation et d’esthétique, de beauté et de laideur, au sein de deux sociétés. Présentée ici pour la première fois en France, elle accompagne l’exposition organisée par le musée des ducs de Bretagne «En guerres, 1914-1918 / 1939-1945, Nantes / Saint-Nazaire ». PASSAGESAINTE-CROIXJEAN-PIERRERAYNAUDNEUF STELES POUR UNE FEUILLEL’opposition est ici saisissante entre la douceur, la couleur, les formes souples de la nature d’une part, et la rigueur, la froideur, le blanc et le noir, l’ordonnance de la céramique d’autre part. Impersonnels, froids et cassants, les carreaux sont le symbole de la mort ; la feuille, même en sursis par sa fragilité, représente la vie et la beauté. Ces « stèles » rendent hommage au pacte que scellent la nature et la culture au cœur de toute pensée créatrice. CERCLELOUISXVI GEORGES DE LATOUR,LEVIELLEURLieu accessible aux visiteurs munis d’un Pass Voyage à NantesLe Musée présenteLe Vielleurde Georges de La Tour, chef d’œuvre de la collection récemment restauré. Présentation didactique de l’œuvre, sa redécouverte et sa restauration.
Commissariat général: Blandine Chavanne, directrice du musée des beaux arts de Nantes Commissariat Scientifique: Alice Fleury, chargé de la collection d’art contemporain au musée des beaux–arts de Nantes Contact presse> Véronique Triger >> T: 02 51 17 45 40 P: 06 84 95 92 90 veronique.triger@mairie-nantes.fr Musée nomade 28 juin -1er septembre 2013 Musée des Beaux–arts de Nantes www.museedesbeauxarts.nantes.fr
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant