Coupe du monde féminine de Football 2015 - Terrains Synthétiques

De
Publié par

Visite d’inspection : le Canada dans les tempsLe Canada est bien avancé dans les préparatifs de la plus importante compétition de football féminin au monde. À l’issue de la visite d’inspection effectuée avec la Comité Organisateur National dans les six villes hôtes de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™, la FIFA a salué la qualité des infrastructures et des opérations.
Lors d’une conférence de presse organisée le 7 octobre au BC Place Stadium de Vancouver, Tatjana Haenni, directrice adjointe de la division des Compétitions de la FIFA et chef des compétitions féminines, a ainsi déclaré que "le Canada est parfaitement dans les temps". "Nous avons inspecté les six stades et, dans l’ensemble, nous sommes satisfait de l’état d’avancement des préparatifs. La compétition de l’an prochain permettra aux meilleures joueuses du monde de bénéficier d’une exposition sans précédent et d’inspirer de nombreuses jeunes filles et de les inciter à pratiquer notre sport."
Les visites d’inspection sont particulièrement importantes pour consolider les plans opérationnels dans de nombreux secteurs, comme les services aux équipes, les opérations dans les stades, les médias, la diffusion, le marketing, le protocole, les services aux spectateurs, les transports, la restauration et les volontaires. Ces dernières semaines au Canada, les officiels du Comité Organisateur National et de la FIFA ont travaillé de concert à l’attribution des salles et des espaces, à la confirmation des trajets empruntés au stade par les équipes, les supporters et les volontaires, ainsi qu’aux exigences en matière de sécurité, le tout dans l’optique d’offrir aux équipes et aux spectateurs une expérience inoubliable.
Des pelouses synthétiques de qualité sont une composante essentielle de la compétition et des efforts déployés par le Comité Organisateur National pour promouvoir et développer le football au Canada. Un consultant indépendant avait été invité à se joindre à la délégation de la FIFA au Canada pour inspecter les six surfaces de jeu des stades afin de s’assurer qu’elles répondent aux exigences FIFA RECOMMANDED 2 étoiles. De plus, le Comité Organisateur National s’est attaché les services d’une agence de tests certifiée qui évalue actuellement le niveau de performances de tous les terrains des stades au regard du label de qualité 2 étoiles de la FIFA. Toutes les étapes de certification des terrains seront finalisées début 2015.
Publié le : jeudi 23 octobre 2014
Lecture(s) : 8
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Visite d’inspection : le Canada dans les temps(LOC) Mardi 7 octobre 2014 Partager 0
© LOC
LeCanadaest bien avancé dans les préparatifs de la plus importante compétition de football féminin au monde. À l’issue de la visite d’inspection effectuée avec la Comité Organisateur National dans les six villes hôtes de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA,Canada2015™, la FIFA a salué la qualité des infrastructures et des opérations. Lors d’une conférence de presse organiséele 7 octobre au BC Place Stadium de Vancouver, Tatjana Haenni, directrice adjointe de la division des Compétitions de la FIFA et chef des compétitions féminines, a ainsi déclaré que "leCanadaest parfaitement dans les temps". "Nous avons inspecté les six stades et, dans l’ensemble, nous sommes satisfait de l’état d’avancement des préparatifs. La compétition de l’an prochain permettra aux meilleures joueuses du monde de bénéficier d’une exposition sans précédent et d’inspirer de nombreuses jeunes filles et de les inciter à pratiquer notre sport." Les visites d’inspection sont particulièrement importantes pour consolider les plans opérationnels dans de nombreux secteurs, comme les services aux équipes, les opérations dans les stades, les médias, la diffusion, le marketing, le protocole, les services aux spectateurs, les transports, la restauration et les volontaires. Ces dernières semaines auCanada, les officiels du Comité Organisateur National et de la FIFA ont travaillé de concert à l’attribution des salles et des espaces, à la confirmation des trajets empruntés au stade par les équipes, les supporters et les volontaires, ainsi qu’aux exigences en matière desécurité, le tout dans l’optique d’offrir aux équipes et aux spectateurs une expérience inoubliable. Des pelouses synthétiques de qualité sont une composante essentielle de la compétition et des efforts déployés par le Comité Organisateur National pour promouvoir et développer le football auCanada. Un consultant indépendant avait été invité à se joindre à la délégation de la FIFA auCanadapour inspecter les six surfaces de jeu des stades afin de s’assurer qu’elles répondent aux exigences FIFA
RECOMMANDED 2 étoiles. De plus, le Comité Organisateur National s’est attaché les services d’une agence de tests certifiée qui évalue actuellement le niveau de performances de tous les terrains des stades au regard du label de qualité 2 étoiles de la FIFA. Toutes les étapes de certification des terrains seront finalisées début 2015. "LeCanadaest un pays chaleureux et accueillant, et nous avons hâte d’accueillir les meilleures joueuses de football du monde", a expliqué Peter Montopoli, directeur général du Comité Organisateur National. "Les 24 équipes participantes vont bénéficier de surfaces de jeu de nature et de qualité homogènes, leur offrant ainsi des conditions équitables pour pratiquer leur meilleur football. Nous allons proposer des stades durables qui respectent les exigences de la FIFA pour offrir la meilleure qualité internationale. Accueillir la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ permettra auCanada de développer encore davantage son football féminin, que ce soit au niveau national ou international, et l’Association Canadienne de Soccer est fière de pouvoir offrir cette compétition à sa population tout en œuvrant de manière substantielle et efficace à l’essor de la discipline."Pour plus d’informations sur le Programme Qualité de la FIFA, n’hésitez pas à consulterwww.fr.FIFA.com/quality
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.