La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Baromètre sécurité Odoxa Fiducial-Septembre 2017

De
25 pages
Baromètre sécurité des Français Vague 6ʹSeptembre 2017 Le projet de loi antiterroriste Sondage réalisé pour Recueil Mét hodologie Enquête réalisée auprèsĚ͛ƵŶéchantillon de Français interrogés par Internet les 20 et 21 septembre 2017. Echantillon Echantillon de1 020 personnesreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles 236 sympathisants de gauche, 137 sympathisants En Marche, 131 sympathisants de droite hors FN et 176 sympathisants du FN. La représentativité deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession deů͛ŝŶƚĞƌǀŝĞǁĠaprès stratification par région et catégorie Ě͛ĂŐŐůŽŵĠƌĂƚŝŽŶ. WƌĠĐŝƐŝŽŶ ƐƵƌ ůĞƐ ŵĂƌŐĞƐ Ě͛ĞƌƌĞƵƌ Chaque sondage présente une incertitude statistique queů͛ŽŶappelle margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌ. Cette margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌsignifie que le résultatĚ͛ƵŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etĚ͛ĂƵƚƌĞde la valeur observée. La margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌdépend de la taille deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶainsi que du pourcentage observé.
Voir plus Voir moins
Baromètre sécurité des Français Vague 6Septembre 2017 Le projet de loi antiterroriste
Sondage réalisé pour
Recueil
Mét
hodologie
Enquête réalisée auprèsd’uŶéchantillon de Français interrogés par Internet les 20 et 21 septembre 2017.
Echantillon Echantillon de1 020 personnesreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles 236 sympathisants de gauche, 137 sympathisants En Marche, 131 sympathisants de droite hors FN et 176 sympathisants du FN. La représentativité del’échaŶtilloŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession del’iŶterǀieǁéaprès stratification par région et catégorie d’aggloŵératioŶ.
PƌĠĐisioŶ suƌ les ŵaƌges d’eƌƌeuƌ
Chaque sondage présente une incertitude statistique quel’oŶappelle marged’eƌƌeuƌ. Cette marged’eƌƌeuƌsignifie que le résultatd’uŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etd’autƌede la valeur observée. La marged’eƌƌeuƌdépend de la taille del’ĠĐhaŶtilloŶainsi que du pourcentage observé. Sile pouƌĐeŶtage oďseƌvĠ est de … Taille de l’EĐhaŶtilloŶ5% ou 95% 10% ou 90% 20% ou 80% 30% ou 70% 40% ou 60% 50% 2003,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7,1 4004,0 4,6 4,9 5,02,2 3,0 5001,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5 6001,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1 8002,8 3,2 3,5 3,51,5 2,5 9002,6 3,0 3,2 3,31,4 2,0 1 0002,5 2,8 3,0 3,11,4 1,8 2 0001,8 2,1 2,2 2,21,0 1,3 30000,8 1,1 1,4 1,6 1,8 1,8 Lecture du tableau : Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20%, la marged’eƌƌeuƌest égale à 2,5%. Le pourcentage réel est donc compris dansl’iŶteƌvalle[17,5 ; 22,5].
Les principaux enseignements (1/4)
LES FRANÇAIS APPROUVENT LE PROJET DE LOI ANTITERRORISTE
I. Questions barométriques
1. Six Français sur dix se sentent en insécurité Le sentimentd’insécuƌitéFrançais stagne au cours des 18 derniers mois, oscillant autour des 60%. Il est partagé par tous et plusdes particulièrement par les plus jeunes (70%) et les catégories populaires (64%).
2. Un Français sur deux ne fait pas confiance au gouvernement pour protéger le pays face au terrorisme En matière de délinquance, cambriolage et agression, les Français sont encore plus sévères : 69% ne font pas confiance au gouvernement (+9 points).
3. Transports (65%), gares et aéroports (61%) sont les lieux dans lesquels les Français se sentent le plus en insécurité Les lieux visés par les attentats (gares, aéroports, sites touristiques, enceintes sportives et lieux de culte) sont ceux dans lesquels le sentimentd’insécuƌitéest le plus en hausse depuis mai 2016 (+12 à +18 points).
Les principaux enseignements (2/4)
II. Fin del’état d’uƌgenceet projet de loi antiterroriste
1. Opinion surl’état d’uƌgence
6 Français sur 10 considèrent que la mise en place del’état d’uƌgencea permis de réduire de manière significative le risque terroriste En vigueur depuis les attentats de Paris de novembre 2015,l’état d’uƌgencea convaincu les Français. Les mesuresd’edžceptioncomme les assignations à résidence, la fermeture de certains lieux, et les perquisitions administratives de jour et de nuit ont bien été utiles aux yeux des Français : ils sont 60% à le dire.
51% des Français considèrentƋu’ilfaut ouƋu’ilfaudra envisager de réduire le nombre de militaires patrouillant dans les lieux publics Les Français ont beau éprouver souvent un sentimentd’insécuƌité,une courte majorité de 51% acceptel’idéeque le nombre de militaires du dispositif Sentinelle soit réduit « car cen’estpas leur vocation principale etƋu’ilsreprésentent des cibles pour les terroristes ». Le redéploiement des hommes annoncé par le ministre del’Intéƌieuƌdemeure toutefois un sujet sensible : seuls 23% acceptentl’idée d’unediminution immédiate, 28% la souhaitant pour « plus tard ». 49% considèrent mêmeƋu’«iln’estpas question d’envisageƌde réduire le nombre de militaires ».
Les principaux enseignements (3/4)
2. Accueil du projet de loi antiterroriste de novembre prochain et de la police de sécurité du quotidien
Se sentant plus en insécuritéƋu’avant,rassurés parL’Etat d’uƌgence,les Français sont 57% à se montrer favorables au projet de loi antiterroriste Cette opinion est partagée majoritairement de manière quasi unanime. Seuls les sympathisants du Front national se montrent sceptiques (52% opposés) car ils doutent plus que les autres Français del’efficacitédes mesures prises dans le cadre del’Etat d’uƌgence. Dans le détail, les Français sont entre 8 et 9 sur 10 à approuver les mesures du projet de loi testées (périmètres de protection autour des lieux de rassemblement, élargissement des zones frontalières, perquisitions initiées par le préfet). Mais fait remarquable, surtout en matière de lutte contre le terrorisme, les 3/4 des Français parient en plus surl’efficacitéde ces mesures. Les Français ne sont pourtant pas dupes : 62% pensent que le texte aura tendance à détériorer leurs libertés. Mais pour 85%, il améliorera leur sécurité : toutes les étudesd’opinionmontrent que la grande majorité des citoyens se sent prête à troquer un peu de libertés si sa sécurité est mieux assurée.
88% des Français approuvent également le projet de police de sécurité au quotidien Autre mesure gouvernementale prévue, la police de sécurité du quotidien est quasi unanimement approuvée : 88% des Français y sont favorables. Cette nouvelle force devra gérer les quartiers sensibles et établir des liens avec la population. Elle devrait voir le jour en débutd’annéeprochaine, le ministère del’intéƌieuƌdevant encore définir son périmètre. Quelle que soit leur proximité partisane, de la gauche au Front national, tous les Français saluent cette initiative.
Les principaux enseignements (4/4)
3. Charge de travail des forces del’oƌdƌeet agents de sécurité privée
8 Français sur 10 ont conscience que la loi antiterroriste alourdira la charge de travail des forces del’oƌdƌe Pour les Français, il y a une conséquence àl’intégƌation d’unepartie des dispositions del’état d’uƌgencedans le droit commun : 79% prévoient que la charge de travail des forces del’oƌdƌe s’entrouvera alourdie. Dans ce contexte, pour alléger la charge de travail des forces del’oƌdƌe,68%d’entƌeeux seraientd’accoƌdpour confier certaines tâches comme le transfert des prisonniers, la surveillance des plages ou encore la protection des personnalités à des agents de sécurité privée. En revanche, 57% considèrent que la surveillance et les patrouilles dans les lieux publics doivent resterl’apanagedes agents del’Etatquand 43% pensent que ces missions pourraient être en partie confiées à des agents de sécurité privée.
8 Français sur 10 sontd’accoƌdpour autoriser les agents de sécurité privée à porter une arme de type matraques ou bombes lacrymogène Les agents de sécurité privée sont autorisés depuis peu à porter une arme de type matraques ou bombes lacrymogène lorsqu'ils assurent la protection d'une personne exposée à des risques exceptionnels d'atteinte à sa vie. 81% des Français pensentƋu’ilfaudrait que cette autorisation soit étendue à ceux qui sont en charge de la surveillance des lieux ou des événements culturels et sportifs. Les Français se montrent en revanche plus divisés surl’autoƌisationdu portd’unearme à feu par les agents de sécurité privée : 51% y sont favorables quand 48%s’LJopposent.
Céline BƌacƋ, Diƌectƌice Généƌale d’Odoxa
Chapitre 1
Indicateurs
6 Français sur 10 se sentent en insécurité
Vous arrive-t-il de vous sentir en insécurité ?
ST rarement/jamais : 40%
Rarement 33%
Jamais 7%
ST souvent/de temps en temps : 60% Symp de gauche : 51% Symp. En Marche : 55% Symp droite hors FN : 56% Souvent Symp FN : 74% 14%
De temps en temps 46%
*Précédentes vagues du Baromètre sécurité Odoxa-Fiducial
EǀolutioŶ du seŶtiŵeŶt d’iŶsécurité*
59%
Mai 2016
58%
Sept. 2016
62%
Déc. 2016
61%
Mars 2017
59%
Juin 2017
60%
Sept. 2017
CoŶfiaŶĐe à l’Ġgaƌd du gouveƌŶeŵeŶt eŶ ŵatiğƌe de terrorisme et de sécurité
Etes-vous plutôt plus confiant ou plutôt moins confiant concernant la capacité du gouvernement à assurer la sécurité des Français en matière de... ?
Plutôt moins confiant 52%
Terrorisme
(NSP) 1%
Plutôt plus confiant 47%
+ 1 pt*
Symp de gauche : 52% Symp En Marche : 78% Symp droite hors FN : 49% Symp FN : 26%
*Baromètre sécurité Odoxa-Fiducial de juin 2017
Délinquance, cambriolage et agressions
Plutôt moins confiant 69%
Plutôt plus confiant 31%
- 9 pts*
Symp de gauche : 33% Symp En Marche : 58% Symp droite hors FN : 28% Symp FN : 14%
70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0%
EvolutioŶ de la ĐoŶfiaŶĐe à l’Ġgaƌd du gouveƌŶeŵeŶt en matière de terrorisme et de sécurité
Etes-vous plutôt plus confiant ou plutôt moins confiant concernant la capacité du gouvernement à assurer la sécurité des Français en matière de... ?
45%
Terrorisme
48%
46%
47%
Déc. 2016 Mars 2017 Juin 2017 Sept. 2017
Délinquance, cambriolage et agressions
70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0%
24%
31%
40%
31%
Déc. 2016 Mars 2017 Juin 2017 Sept. 2017
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin