La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Le Nouveau Musée de l'Homme

52 pages
LE NOUVEAU MUSÉE DE L’HOMME OUVERTURE LE 17 OCT. 2015 Dossier de presse museedelhomme.fr— 1 — P. 4 INtr ODUION P. 5 UN MUSEE rÉINVENÉ P. 6 Un mU sée conscré à l’Homme dans toUtes ses dimensions P. 7 Un mU sée de sciences et de sociétés eP. 10 l’immersion dU visiteUr dans Un mU sée dU XX siècle P. 11 le mU sée dU P arge des connaissances et de la diversité P. 13 LE Pr OJE ArHIE Ur AL P. 14 Un mU sée dans Un P alais P. 16 de l’e XtérieUr rien ne cHange, à l’intérieUr toUt est noUve U P. 16 les lignes de force P. 19 LA GALErIE DE L ’HOMME P. 20 omment ronter l’aventUre HUmaine et la rendre cessible à toU s ? P. 21 l a mU séogrPHie, Un trvelling séUencé P. 23 qUi sommes-noU s ? P. 26 d’où venons-noU s ? P. 29 où allons-noU s ? P. 32 LE BAL ON DES SIENES P. 33 Un vrai balon a U cUr de l’ triUm P. 33 Une doUble fenêtre sUr la reHerHe P. 34 LES EXPOSIIONS EMPOr AIrES P. 35 des eXPositions tHématiqUes P. 35 Une forte imPliction des cHerHeUrs P. 36 eXPosition « cHroniqUes d’Une renaissance » P. 37 Un artiste invité : Psale marHine oU P. 39 LE MUSÉE AUtrEMEN P. 40 le entre de ressoUrces ermaine illion P. 41 l’UditoriUm Jean r oUH P. 42 l a biblioHUe de reHerHe onne oddon P. 43 PoUr en soir Pl Us P. 45 venir U mUsée P. 46 anne Xes aatvctcqcaatccaaœqcccytctctaccatactygvcacctactacaattèt Musée de l’Homme vu de la terrasse du Pavillon d’About © M.N.H.
Voir plus Voir moins

LE NOUVEAU
MUSÉE DE L’HOMME
OUVERTURE
LE 17 OCT. 2015
Dossier de presse
museedelhomme.fr— 1 —P. 4 INtr ODUION
P. 5 UN MUSEE rÉINVENÉ
P. 6 Un mU sée conscré à l’Homme dans toUtes ses dimensions
P. 7 Un mU sée de sciences et de sociétés
eP. 10 l’immersion dU visiteUr dans Un mU sée dU XX siècle
P. 11 le mU sée dU P arge des connaissances et de la diversité
P. 13 LE Pr OJE ArHIE Ur AL
P. 14 Un mU sée dans Un P alais
P. 16 de l’e XtérieUr rien ne cHange, à l’intérieUr toUt est noUve U
P. 16 les lignes de force
P. 19 LA GALErIE DE L ’HOMME
P. 20 omment ronter l’aventUre HUmaine et la rendre
cessible à toU s ?
P. 21 l a mU séogrPHie, Un trvelling séUencé
P. 23 qUi sommes-noU s ?
P. 26 d’où venons-noU s ?
P. 29 où allons-noU s ?
P. 32 LE BAL ON DES SIENES
P. 33 Un vrai balon a U cUr de l’ triUm
P. 33 Une doUble fenêtre sUr la reHerHe
P. 34 LES EXPOSIIONS EMPOr AIrES
P. 35 des eXPositions tHématiqUes
P. 35 Une forte imPliction des cHerHeUrs
P. 36 eXPosition « cHroniqUes d’Une renaissance »
P. 37 Un artiste invité : Psale marHine oU
P. 39 LE MUSÉE AUtrEMEN
P. 40 le entre de ressoUrces ermaine illion
P. 41 l’UditoriUm Jean r oUH
P. 42 l a biblioHUe de reHerHe onne oddon
P. 43 PoUr en soir Pl Us
P. 45 venir U mUsée
P. 46 anne Xes
aatvctcqcaatccaaœqcccytctctaccatactygvcacctactacaattèt
Musée de l’Homme vu de la terrasse du Pavillon d’About © M.N.H.N - Jean-Christophe DomenechL’Homme évolue, son Musée aussi… Après 6 ans de travaux, la complète refonte de son parcours
et de ses espaces, l’émergence d’un projet culturel et scientifique inédit, le Musée de l’Homme est
désormais prêt à parler de l’Homme comme on ne l’a jamais fait.
Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ? C’est autour de ces trois questions
fondatrices que s’orientent le propos et le parcours de visite de ce lieu emblématique de la pensée, appelé
à reprendre la place centrale qui fut la sienne. Des vitrines spectaculaires abritent désormais les
collections prestigieuses de préhistoire, d’anthropologie et d’ethnologie. Elles offrent une
immersion au cœur de l’évolution humaine. Du crâne de Cro-Magnon à celui de Descartes, de la Vénus
de Lespugue sculptée il y a plus de 20 000 ans aux cires de Pinson, emblèmes de l’anatomie
eau siècle des lumières, en passant par une surprenante galerie de bustes du XIX siècle, toute
la richesse et l’extraordinaire adaptabilité de la nature humaine se font jour. L’art, le langage,
la bipédie, le rire… Autant de critères qui ne sauraient défnir l’humain à eux seuls mais qui se
conjuguent pour composer notre espèce et trouvent dans ce lieu une explication et une illustration.
Au croisement de la biologie et de la philosophie, de l’anthropologie et de l’histoire, le Musée de
l’Homme prolonge le discours porté par les autres galeries du Muséum national d’Histoire naturelle.
Il convoque toutes les disciplines scientifiques pour poser un regard riche et bienveillant sur
notre humanité dans toute sa diversité et ouvrir des pistes sur l’avenir que nous nous forgeons. Car
telle est bien la particularité de ce musée sans équivalent : mêler intrinsèquement la recherche
et le partage des connaissances, la science et la visite. Le concept de musée-laboratoire qui fit
toute son originalité en 1938, lors de sa création, demeure. Le bâtiment abrite 150 chercheurs qui
explorent avec passion la nature de l’Homme, son histoire et son futur et dont les découvertes
seront présentées aux visiteurs sur le Balcon des sciences. Dans cet espace, dédié à la recherche
et à son actualité scientifique, l’articulation entre disciplines naturalistes et sciences humaines
et sociales qui forge l’identité du Muséum national d’Histoire naturelle trouvera toute sa place.
Le bâtiment a été entièrement rénové. La perspective sur la superbe verrière historique du palais
de Davioud a été magnifiée et des volumes monumentaux avec leurs vues spectaculaires sur la
Seine et la Tour Eiffel ont été mis au jour.
Auréolé d’un passé glorieux, héritier des idéaux généreux du Front populaire et de ses fondateurs,
porteur des valeurs de courage et d’héroïsme dont frent preuve les membres du réseau de Résistance
equi porte son nom, terreau de courants de pensée parmi les plus fondamentaux du XX siècle,
le Musée de l’Homme devait se réinventer sans rien céder de son histoire. C’est l’ambition de ce
nouveau projet, mis en œuvre par mes prédécesseurs, et réalisé avec le soutien de nos tutelles
et de nos mécènes. Je veux les en remercier. Le Muséum est fort d’un héritage et d’une mission
uniques, au cœur des enjeux naturalistes qui ne sauraient être abordés sans un apport massif
des sciences de l’Homme.
La réouverture du Musée de l’Homme, quelques jours avant la conférence sur le Climat qui verra
les grands décideurs réfléchir à Paris sur l’avenir de la planète, sera pour moi l’occasion de le
rappeler. Cette réouverture apparaîtra ainsi également comme le symbole de l’ambition que doit
se donner un Muséum dont la vocation consiste à veiller au respect et au maintien de la diversité
et de l’universalité de l’humain et de son environnement.
Br UNO DAVID
Président du Muséum national d’Histoire naturelle
museedelhomme.fr— 3 —77 ans d’Hisoire
20 juin 1938 23 mars 2009 17 octobre 2015
Le Musée de l’Homme est inauguré Le musée est fermé au public Après 6 ans de travaux,
par le président de la République mais continue de vivre par le nouveau Musée de l’Homme
Albert Lebrun les travaux de ses chercheurs ouvre au public.
et le ministre de l’Éducation qui œuvrent alors sur le site
nationale du Jardin des Plantes.
Jean Zay. La rénovation est en marche.
LE MUSÉE DE L’HOMME
OUVrE LE 17 O OBrE 2015
une identité héritée de son histoire et réinvente le pé-UN ÉVÉNEMEN ULUrEL
rimètre de son domaine : l’Homme, à la lumière des E S IENIFIQUE
questionnements scientifques et éthiques qui se posent —
eà l’espèce humaine au XXI siècle.Au-delà de l’attente du public, la réouverture du Musée de
l’Homme est, pour le Muséum national d’Histoire
naturelle et ses équipes, un rendez-vous majeur.
L’aboutisUNE MÉ AMOrPHOSEsement de ce projet ambitieux après six ans de travaux :
—• S’inscrit dans le cadre d’un programme de rénovation
Six ans de travaux ont été nécessaires à l’entière ré-des sites du Muséum national d’Histoire naturelle dont
novation du musée tant sur le plan architectural que il est un site de diffusion au public, de conservation des
muséographique. En apparence, de l’extérieur, rien n’a collections, de recherche et d’expertise scientifque ainsi
changé ; à l’intérieur rien n’est plus comme avant. Le que d’enseignement, conformément aux missions
statubâtiment a été entièrement rénové, les espaces reconfi-taires de l’établissement.
gurés pour accueillir : • Témoigne du soutien des ministères de tutelle du
• le public dans un musée avec des galeries d’expo -Muséum national d’Histoire naturelle - ministère de
sitions permanente et temporaire et des espaces de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et
mimédiation, nistère de l’Écologie, du Développement durable
• les 150 chercheurs et leurs étudiants dans de toutes et de l’Énergie - pour donner un nouveau souffle
nouvelles structures comprenant des bureaux et des à ce lieu de référence.
salles d’études et d’enseignement, des plateaux tech-• Illustre la capacité de renouvellement de l’institution,
niques ainsi que les réserves des collections et une pour faire écho tant au progrès des connaissances
bibliothèque de recherche.scientifiques sur l’histoire de l’Homme, qu’aux
interrogations des sociétés humaines sur leur avenir.
UNE rENAISSANE, UNE IDENIÉ
AFFIrMÉE des aoUs ma JeUrs —
• Le musée reste dans ses murs, sur le site du Palais Le musée bénéfcie d’un site exceptionnel au cœur
de Chaillot, dans un environnement culturel
excepde la capitale, dans un bâtiment historique. Il est dépositaire tionnel. Il garde le même nom « Musée de l’Homme ».
d’une collection remarquable en préhistoire ainsi qu’en Ce nom, donné par son fondateur Paul Rivet, est
assoanthropologie biologique et culturelle que complète cié à sa notoriété, ancré dans la mémoire des Français,
connu sur le plan international. un important fonds documentaire. L’expertise de ses chercheurs,
• Il réaffrme avec force le concept novateur de musée- l’engagement humaniste de l’institution et les grandes
laboratoire qui fit sa spécificité dès sa création en expositions qui ont ponctué son histoire ont contribué
1938, réunissant dans un même lieu les collections, les à forger son renom, tant sur le plan scientifque que muséal.
chercheurs et le public.
• Tout en s’inscrivant dans les grandes orientations du
Muséum national d’Histoire naturelle, il revendique
museedelhomme.fr — 4 —
tctttttcttcttctUN MUSÉE ( 1 ) rÉINVENÉ
le mU sée de l’Homme réinvente ses missions
de consertion, de reHerHe, d’enseignement
et de diff Usion a UPrès dU PUblic, e, P oUr l
Première fois de son Hisoire, les Prolonge
Par Une interrogtion sUr l’avenir de l’esPce
HUmaine et de la Planète.
museedelhomme.fr— 5 —
ataccavètt
Buste anthropologique © M.N.H.N - Xavier DesmierUN MUSÉE ONSAcrÉ À L’HOMME
DANS OUES SES DIMENSIONS

L’Homme, le domaine du musée depuis l’origine
Lorsqu’il créa le Musée de l’Homme en 1938, son fon-les PrinciPes
dateur, Paul Rivet, avait pour objectif d’appréhender fondteUrs « L’Homme comme un tout indivisible dans l’espace
et dans le temps ». Cette approche globale fait
touUn musée pour comprendre l’humain, sa nature
jours l’originalité du musée. Elle s’appuie sur un corpus
complexe, son évolution depuis l’apparition des humanités de collections héritières de plusieurs siècles de
colplurielles jusqu’à nos jours et s’interroger sur son avenir. lectes sur le terrain, de dons et d’acquisitions. Elle s’est
enrichie des connaissances acquises ces dernières
Un musée de sciences, regroupant en un même décennies dans toutes les disciplines des sciences
lieu la recherche, l’enseignement et les collections humaines et s’est élargie aux interrogations sur le
d’anthropologie biologique et culturelle, devenir de l’espèce humaine.
couvrant les périodes préhistoriques,
L’Homme dans sa complexité et son environnement historiques et actuelles.
Le Musée de l’Homme aborde l’Homme en tant
qu’être à la fois biologique, culturel et social. Il ex-Un musée accessible à tous les publics,
plore sa singularité, tout en le replaçant dans la offrant une grande diversité d’approches grâce
chaîne du vivant. Il retrace l’évolution des lignées à la pluralité de ses espaces de médiation.
humaines, l’émergence progressive d’Homo sapiens
au côté d’autres humanités aujourd’hui disparues. Un musée du partage des connaissances favorisant
Il raconte les premiers outils, l’apparition de l’art,
les rencontres directes ou virtuelles avec les chercheurs
de la pensée symbolique. Il montre l’interaction
peret rendant compte de la recherche en marche. manente de l’Homme avec la nature, son adaptation
aux conditions environnementales, aux changements
Un lieu citoyen, en prise avec son époque, chargé climatiques et témoigne de la grande diversité des
sode dresser un constat lucide des conséquences ciétés humaines. L’Histoire globale de l’Homme
contide l’impact prépondérant de l’espèce humaine nue de s’écrire, le musée y participe par les travaux de
sur la planète. ses chercheurs.
— 6 —
atct
Vue 3D de l’entrée des galeries permanentes © Zen+dCoOfficeDesign l rénotion :
le fr Uit d ’Une réfle Xion
olletive
interdisciPlinaire
Le projet de rénovation a mobilisé toutes les compétences
du Muséum national d’Histoire naturelle et en premier lieu
les équipes de chercheurs du Musée de l’Homme.
Dans le cadre de nombreux groupes de travail,
l’évolution de l’Homme et des sociétés » est l’expression la réfexion s’est enrichie d’expertises extérieures*,
de la volonté des 150 chercheurs de se rassembler pour
avec la constitution en 2012 d’un Comité d’orientation renforcer la recherche interdisciplinaire, en mettant en
composé de 18 personnalités qualifées dans les domaines perspective les données biologiques, culturelles et
sode la paléontologie, de la préhistoire, de l’anthropologie, ciales de l’Homme, des temps préhistoriques jusqu’aux
des neurosciences, de la génétique, de la médecine, périodes contemporaines et pour aborder les nouveaux
questionnements que les découvertes, nombreuses du-de l’écologie, de l’anthropologie sociale, de la philosophie,
rant ces vingt dernières années, ont fait émerger. de l’histoire des sciences, de la démographie
ou de la muséologie.
Des collections qui continuent de s’enrichir
Support de la recherche, nourries par les travaux de *Quatre instances ont été en charge du projet :
terrain des scientifiques, les collections ont été réins-le Comité de pilotage, le Commissariat scientifque du parcours
tallées au sein du musée. Historiquement, ces collec-permanent composé de scientifques des départements
de recherche du Muséum, l’Équipe Projet Musée de l’Homme tions comptent trois grands ensembles constitués en
et le Comité d’Orientation du Musée de l’Homme. lien avec le développement de l’anthropologie
biolo(Voir en annexe, p. 46) gique, de la préhistoire et de l’anthropologie culturelle.
Parmi les premières au monde dans leur domaine, elles
constituent un grand corpus de plusieurs centaines de
milliers de spécimens dont des pièces remarquables
par leur intérêt scientifique, historique et esthétique,
par leur exemplarité ou par leur effet de série.
Aujourd’hui les collections s’enrichissent essentiellement
des collectes d’ADN et des images numériques de
la scannothèque (imagerie 2D et 3D, radiologique et
surfacique), des banques de données statistiques. La
collection d’anthropologie culturelle s’est redéployée
depuis 2002, date à laquelle la collection d’ethnologie
extra-européenne a été transférée au Musée du Quai
Branly et les objets européens ont été déposés au
MUCEM. La thématique de la collection est désormais en
lien direct avec l’étude des interactions entre les sociétés
et la nature.
Un nouveau domaine pour les chercheurs,
au sein même du musée
UN MUSÉE DE SIENES E DE SOIÉ ÉS 20% de la superficie totale du musée sont dévolus à
— la recherche et à l’enseignement. Les chercheurs, les
La réactualisation du musée-laboratoire ingénieurs, les techniciens et les étudiants, présents sur
dans toutes ses fonctions le site, disposent de nouvelles structures performantes :
Depuis l’origine le Musée de l’Homme est un lieu de ré- 115 bureaux, des salles d’études, une bibliothèque de
férence en matière de recherche, fidèle à son concept recherche, l’accès aux collections et quatre plateaux
fondateur de musée-laboratoire associant des missions techniques. Les nouveaux laboratoires constituent un
de conservation des collections et de diffusion à des ensemble d’un seul tenant où se côtoient les
cherfonctions d’enseignement et de recherche. Cet héri- cheurs. Ils sont dotés d’équipements pour :
tage, conjugué aux possibilités offertes par la rénova- • les analyses en génétique sur l’ADN moderne et ancien ;
tion architecturale et à la reconnaissance de l’apport • la datation et la caractérisation des matériaux ar -
des sciences de l’Homme pour faire face aux enjeux chéologiques ;
actuels (changements climatiques, perte de la biodi- • l’acquisition et l’analyse de données d’imagerie et
versité), a constitué une opportunité unique pour fa- la modélisation 2D/3D sur les restes humains et
fauçonner un cadre propice à de nouvelles synergies et à niques, les pièces lithiques ou symboliques (parures
de nouveaux axes de développement dans le domaine et objets d’art) ;
de la recherche, de la formation et de la diffusion des • le c odage de répertoires musicaux et vidéos.
résultats scientifiques auprès du grand public. Fort de ses partenariats avec de nombreuses institutions
scientifiques, en France comme au niveau
internatioDes équipes pluridisciplinaires au sein du nal, le Centre de recherche sur l’évolution humaine et
« Centre de recherche sur l’évolution de l’Homme des sociétés a également bénéficié du soutien de la
et des sociétés » COMUE Sorbonne Universités dont le Muséum national
À la faveur de la rénovation, le potentiel scientifique d’Histoire naturelle est l’un des membres, dans le cadre
existant a été dynamisé par la création d’une entité de projets transversaux (SATSU-SU MH@SU) et de la
de recherche fédératrice. Le « Centre de recherche sur création d’une chaire de musicologie (GEACMUS).
museedelhomme.fr— 7 —
avaccttccc
Vue 3D de l’entrée des galeries permanentes © Zen+dCoOfficeDesign
Comité d’orientation du Musée de l’Homme © M.N.H.N - Jean-Christophe Domenechles olletions
700 000
OBJE S DE PrÉHIS OIrE
d’une exceptionnelle diversité géographique
et chronologique.
30 000
ENSEMBLES D’ANHr OPOLOGIE
(spécimens et représentations du corps humain),
témoignant de la diversité et
de l’unité des hommes modernes.
6 000
OBJE S ILLUStr ANt L ’APPr OPrIA ION
DE LA NAUrE
par les sociétés humaines.
Au rez-de jardin, six salles accueillent les collections
d’anthropologie biologique et de préhistoire
dans des compactus métalliques adaptés à leur contenu
(squelettes, silex, crânes, etc.). Des salles d’études
des collections sont attenantes aux réserves ainsi
qu’une salle de traitement pour l’accueil de nouvelles
pièces, la préparation de prêts et la mise en quarantaine.
Une salle est réservée à la conservation et
à la restauration des momies. La collection d’anthropologie
culturelle est conservée en partie supérieure du bâtiment,
dans des rayonnages fxes.
ni mU sée
des civilistions,
ni mU sée
de PréHisoire
Le Musée de l’Homme adopte un positionnement différent
et complémentaire des grands musées nationaux de civilisations,
d’art ou d’archéologie thématiquement proches
que sont le musée du Quai Branly, le musée d’Archéologie
nationale, le musée national de Préhistoire des Eyzies
ou le Musée des civilisations de l’Europe
et de la Méditerranée.
museedelhomme.fr — 8 —
ttcttctatt
Crâne du philosophe René Descartes © M.N.H.N Jean-Christophe Domenech
Femme à la larme, Cire colorée modelée, André-Pierre Pinson © M.N.H.N. – Bernard Fayemuseedelhomme.fr— 9 —
Ruche tronc © M.N.H.N - Jean-Christophe Domenech Feuille de laurier en cristal de roche © Xavier DesmierL’IMMEr SION DU VISIEUr l’Hisoire oU s
EDANS UN MUSÉE DU XXI SIÈLE les ges —
La technologie au service de la médiation
– EXPOsitiON tEMPORAiRE – Le nouveau musée de l’Homme se réinvente en
changeant de siècle. Les objets parlent autrement. La dif- – CENtRE DE REss OuRCEs – P ARCOuRs Hist ORiquE –
fusion des connaissances s’appuie sur des mises en
scène, des dispositifs de haute technologie, des outils De même que pour comprendre l’Homme d’aujourd’hui
numériques qui permettent d’offrir au visiteur différents il faut se plonger dans le temps long de notre évolution,
niveaux d’information, de lui donner à choisir ce qu’il
pour appréhender la spécifcité du musée de l’Homme lui plaît d’explorer.
et la place à part qu’il occupe dans le paysage
muséal français, il faut faire revivre son histoire. Un musée qui se visite et se pratique
Le musée ne se résume pas au parcours permanent Dès sa réouverture, le Musée de l’Homme met en scène
de la Galerie de l’Homme, c’est un lieu de découverte sa métamorphose et revient sur son héritage par le biais
dont on ne saurait épuiser la richesse et la diversité d’une exposition temporaire « Chroniques d’une renaissance »,
de l’offre en une seule visite. Expositions temporaires, jusqu’en juin 2016 (voir page 36) et par la mise
Balcon des sciences, Centre de ressources Germaine
à disposition du public de compléments d’informations Tillion, Auditorium Jean Rouch : chaque espace public
dans ses espaces de médiation, notamment au Centre est une porte d’entrée différente pour aborder l’Homme.
de ressources Germaine Tillion (voir page 40). Étroitement connectés par une programmation en
réseau, les espaces de médiation sont complémentaires,
Par ailleurs, un parcours historique évoque de façon se répondent, constituant un réseau d’expériences et
d’occasions de rencontres directes ou virtuelles avec permanente le passé muséal et scientifque du musée
les scientifiques. sous forme de panneaux-vitrines associant textes et photos.
Les grandes dates de l’histoire du musée ainsi que
l’architecture du site sont présentées au niveau 1 de l’Atrium
dans 4 grandes niches thématiques. Les autres étapes du
parcours sont placées à proximité de lieux emblématiques :
Hall du rez-de-chaussée :
« Le réseau de résistance du Musée de l’Homme »
« Un hall, trois musées, deux palais ».
Au niveau 1 :
« Jean Rouch et le cinéma »
« De l’exhibition de la vénus Hottentote
à la restitution de Sawtche ».
Au niveau 2 :
« Une verrière, deux palais, trois musées ».

Au niveau 4 :
« Yvonne Oddon et la bibliothèque
du Musée de l’Homme ».
museedelhomme.fr — 10 —
tàtacétt
Parcours Histoire © LM communiquer