La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

ParHervé Hugueny, le 20.02.2015 à 17h41 (mis à jour le 20.02.2015 à 18h15) NUMÉRIQUE
Le P-DG de YouScribe prêt à chercher des solutions d’abonnement
Juan Pirlot de Corbion.- ARI ROSSNER
Juan Pirlot de Corbion s’inquiète de l’immobilité des groupes d’édition face aux modèles innovants de diffusion de livres numériques.
"Dans les industries du jeu, de la musique etde la vidéo, le modèle d’accès en abonnement illimité payant a démontré que les Français étaient prêts à rémunérer les acteurs d’une filière de la création. Pourquoi en serait-il différent pour ceux du livre ?"interroge Juan Pirlot de Corbion, P-DG de YouScribe, qui organisait une conférence de presse au lendemain de la communication de l’avis de la médiatrice sur les services d’abonnement de lecture numérique illimitée. En mai 2014, le site a ouvert un tel service, sous une forme que la médiatrice du livre juge non conforme à la loi de 2011 sur le prix du livre numérique, tout comme les offres de Kindle Unlimited, Izneo et Youboox. A l’appui de cette certitude d’une demande du public pour ces services, le P-DG de
YouScribe a réalisé un sondage auprès d’un public conquis d’avance: celui des utilisateurs de sa plateforme et de la librairie numérique chapitre.com. Les scores vont de 64% pour le plus bas, concernant le tarif d’abonnement à 9,90 euros, à 94% pour ceux qui estiment"qu’un accès illimité d’e-books en streaming permettrait de découvrir de nouveaux talents", en passant par 88% pour ceux qui sont"persuadés que cette formule est l’avenir de la lecture numérique". En face,"l’immobilité de la filière du livre exprime la crainte envers les modèles innovants, le risque de perte de valeur et les distributeurs étrangers"s’inquiète le P-DG de YouScribe, qui prévient que faute d’être satisfaite, cette demande risque de surgir sous forme de piratage, une menace sous estimée dans l’avis de la médiatriceselon lui. Au nom de la défense de la lecture, en diminution constante face à la concurrence envahissante des autres loisirs, Juan Pirlot de Corbion se dit prêt à étudier plusieurs solutions avec la médiatrice, satisfait que cette discussion permette declarifier les choses. Il n’a de toute façon pas le choix, sauf à se lancer dans une procédure juridique à l’issue incertaine.Un système qui aurait sa préférence serait inspiré du prêt numérique en bibliothèque, aujourd’hui dans une phase d’expérimentation qui devrait s’étendre cette année. Assez proche de la formule de l’accès illimité malgré quelques contraintes supplémentaires, le prêt numérique est aussi un concurrent potentiel important de l’abonnement, avec un catalogue de bien meilleure qualité etparfois même gratuit pour l’utilisateur. Presque tous les grands groupes ont en effet confié leurs nouveautés à ce système de prêt en bibliothèque, alors qu’aucun d’entre eux ne l’a fait avec les services d’abonnement.
La nouvelle plateforme de publication YouScribe est ouverte