La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Obsolescence programmée des imprimantes (Association HOP)

28 pages
Imprimantes : cas d’école d’obsolescence programmée ? Rapport d’enquête sur les enjeux et solutions en matière d’imprimantes et cartouches Septembre 2017 2 Résumé Une enquête inédite pour décoder le problème des imprimantes : HOP remet les compteurs à zéro A travers ce rapport d’enquête, l’association Halte à l’Obsolescence Programmée (HOP), née en 2015, a cherché à comprendre les enjeux, les problématiques d’un secteur souvent cité dans les débats sur l’obsolescence programmée. Objet d’une frustration certaine, l’imprimante cristallise les critiques. Sujet sensible donc, mais également très technique et complexe. L’association a souhaité dépasser les clichés et les clivages. Cette enquête entend faire le point sur la durée de vie des imprimantes et cartouches grâce à une analyse du sujet sans compromis, dans un esprit constructif. Ce travail est le fruit de plusieurs mois de recherche, d’une dizaine d’entretiens et communications avec des réparateurs, des vendeurs, des juristes, des constructeurs et remanufactureurs, de retours consommateurs et de tests empiriques de démontage d’imprimante. L’enquête montre que les défis des constructeurs sont de taille pour garantir un produit innovant, performant à un prix concurrentiel, et que des eforts sont entrepris dans le cadre de l’économie circulaire.
Voir plus Voir moins
Imprimantes : cas d’école d’obsolescence programmée ?
Rapport d’enquête sur les enjeux et solutions en matière d’imprimantes et cartouches
Septembre 2017
2
Résumé
Une enquête înédîte pour décoder le problème des împrîmantes : HOP remet les compteurs à zéro
A travers ce rapport d’enquête, ’assocîatîon Hate à ’Obsoescence Programmée (HOP), née en 2015, a cherché à comprendre es eneux, es probématîques d’un secteur souvent cîté dans es débats sur ’obsoescence programmée. Obet d’une rustratîon certaîne, ’împrîmante crîstaî-se es crîtîques. Suet sensîbe donc, maîs égae-ment très technîque et compexe. L’assocîatîon a souhaîté dépasser es cîchés et es cîvages. Cette enquête entend aîre e poînt sur a durée de vîe des împrîmantes et cartouches grâce à une anayse du suet sans compromîs, dans un esprît constructî. Ce travaî est e ruît de pusîeurs moîs de recherche, d’une dîzaîne d’entretîens et communîcatîons avec des réparateurs, des vendeurs, des urîstes, des constructeurs et remanuactureurs, de retours consommateurs et de tests empîrîques de démontage d’împrîmante.
L’enquête montre que es défis des constructeurs sont de taîe pour garantîr un produît înnovant, perormant à un prîx concurrentîe, et que des eforts sont entreprîs dans e cadre de ’économîe cîrcuaîre. Touteoîs, ’utîîsateur (quî peut réduîre son empreînte écoogîque grâce à une consom-matîon pus responsabe) a souvent de bonnes raîsons de s’îndîgner du manque de réparabîîté et d’une durée de vîe trop courte, dans a mesure où des soutîons pourraîent être mîses en pace pour améîorer a durabîîté des produîts.
24
11
3
27
Sommaîre
11
11
Pouvoîr réparer es împrîmantes
11
Repenser e modèe économîque
Le coût de la panne08 Produîts cassîques et consommabes recycés 08
Conclusîon Remercîements
06
04
 Garantîe égae et pîèces détachées
Les cartouches d’encre et e bocage précoce
23
Expertîse jurîdîque : quîd du délît d’obsolescence programmée ? Des constructeurs déà mîs en cause
Les têtes d’împressîon, un organe vîta
Solutîons Adopter un comportement éco-responsabe
18
13
14
12
L’appîcatîon du déît d’obsoescence programmée
Expertîse technîque : là où le bât blesse Le boc d’aîmentatîon, une pîèce rare
Charîot des cartouches d’encre, pas touours amovîbe
Le coût du recycage : ’éco-contrîbutîon
10
08
16
18
05
04
Le cas des cones et contreaçons
Tampon absorbeur d’encre, a goutte quî aît déborder e vase
Un besoîn de transparence sur a durée de vîe des produîts
Vers des machînes éco-conçues
Introductîon Une prîse de conscîence écoogîque
Des eneux croîssants d’obsoescence programmée et de durée de vîe
Imprîmantes et cartouches : cas d’écoe ?
16
15
15
16
Panneau de commande, îrrempaçabe
19
20
22
De nouveaux outîs urîdîques en France
4
Introductîon
Introductîon
De plus en plus, elles nous donnent une mauvaise impression. Avec les smartphones, les imprimantes d’aujourd’hui représentent la bête noire des appareils multimédia en matière de durabilité. A tort ou à raison ? Les imprimantes et cartouches font ici l’objet d’une enquête inédite, réalisée par l’association Halte à l’Obsolescence Programmée (HOP), pour mieux cerner les enjeux écologiques, sociaux et techniques qui se cachent derrière ces produits, objet d’une frustration grandissante chez de nombreux utilisateurs qui n’ont pu faire réparer ou durer leur bien.
Une prîse de conscîence écologîque
L’împressîon a été ’un des premîers chantîers pour réduîre ’empreînte écoogîque au quotîdîen du numérîque : avorîser e mode brouîon, recycer e papîer, împrîmer en recto-verso… Sî ces éco-gestes sont împortants au moment de ’usage, quîd de a phase de abrîcatîon de ’împrîmante ee-même ? I s’agît de s’înterroger aussî sur ’empreînte écoogîque gobae prenant en compte, en partîcuîer, sa conceptîon, sa durabîîté, ses consommabes et sa réparabîîté.
Avant toute chose, notons qu’î exîste deux types d’împrîmantes, es împrîmantes et d’encre et es împrîmantes aser, et donc deux amîes de cartouches correspondantes : es cartouches et d’encre et es toners aser. La dîférence résîde dans e aît que a cartouche et d’encre contîent de ’encre îquîde, aors que e toner aser contîent une poudre quî sera chaufée sur e papîer ors de ’împressîon, afin d’être ondue pour coer sur e 1 papîer . Un troîsîème type d’împrîmante exîste, à savoîr ’împrîmante à encre soîde, et est évoqué dans a partîe IV consacrée aux soutîons.
D’après une anayse de cyce de vîe pubîée par GreenIT.r, a abrîcatîon d’une împrîmante personnee et d’encre nécessîte 518 kWh 2 d’énergîe prîmaîre, émet 250 kg équîvaent CO en termes de gaz à efet de serre et nécessîte 1187
îtres d’eau. Avec une durée de vîe moyenne de ’ordre de 3 ans pour une împrîmante et d’encre, ’aongement de sa durée de vîe de 2 ans (vîa une réparatîon ou vîa une conceptîon pus robuste par exempe) permet d’évîter es deux tîers de ces émîssîons. Aînsî ’empreînte écoogîque gobae des împrîmantes ne s’arrête pas à son usage : sa abrîcatîon oue un rôe prîmordîa.
Concernant es cartouches d’împrîmantes, panestoscope.com nous înorme que 1,1 mîîard cartouches sont vendues par an dans e monde, qu’une cartouche peut contenîr des produîts toxîques pour ’envîronnement et mettre pus de 2 1000 ans à se décomposer . Hormîs eur coût écoogîque, quand on s’întéresse au coût finan-cîer nous pouvons être surprîs de voîr que magré a composîtîon de ’encre quî consîste prîncîpae-ment en un méange de sovants et d’eau, e prîx au ître rîvaîse avec ceuî d’un parum de uxe et 3 peut s’éever usqu’à 5000 € ! Par aîeurs, une oîs ’encre consommée, rares sont es cartouches usagées à connaïtre une nouvee vîe. Pour beau-coup, eur cyce se boucera par une încînératîon, éventueement à vaorîsatîon énergétîque, maîs sans récupératîon de composants. L’Agence De ’Envîronnement et de a Maïtrîse de ’Energîe (ADEME) estîme a quantîté de
Introductîon
déchets de cartouches d’împressîon en France à envîron 70 mîîons de cartouches et d’encre et 11 mîîons de toners par an, ce quî correspond à une productîon annuee de 19 400 tonnes de 4 cartouches .I est aînsî vendu quasîment 7 oîs pus de cartouches et d’encre que aser. Nous nous concentrerons donc sur ce secteur.
Auourd’huî, a consommatîon ournaîère en matîères premîères d’un européen s’éève à 43 kg par our, soît 50 % de pus qu’î y a 30 ans. A ’appuî de ces données, ’organîsatîon de coopératîon et de déveoppement économîques (OCDE) a estî-mé, à partîr des nîveaux connus en 1999, “qu’avec un taux de croîssance annue de eur productîon prîmaîre de 2 %, es réserves de cuîvre, pomb, nîcke, argent, étaîn et zînc ne dépasseraîent pas 30 années, ’aumînîum et e er se sîtuant entre 60 et 80 ans. L’ère de a rareté se dessîneraît donc pour un nombre croîssant de matérîaux”.
Aux côtés des poîtîques de recycage et d’înno-vatîon, es poîtîques de récupératîon aichée par es nouvees dîrectîves européennes doîvent être soutenues en pus de a utte contre ’obso-escence programmée. Consommer et produîre de manîère durabe, “aîre pus avec moîns”, vîse à améîorer a quaîté de vîe, au moyen d’une réductîon de ’utîîsatîon des ressources, des împacts envîronnementaux négatîs tout au ong du cyce de vîe.
Au nîveau rançaîs, a Charte de ’Envîronnement (entrée en vîgueur en 2005) définît e prîncîpe po-ueur-payeur ou reconnaït encore que ’épanouîs-sement d’un îndîvîdu peut être afecté par une expoîtatîon excessîve des ressources. Notons égaement ’împortance de ’entrée en vîgueur en 2015 de a oî reatîve à a transîtîon énergétîque pour une croîssance verte (TECV), quî vaorîse ’économîe cîrcuaîre et reconnaït e déît d’obso-7 escence programmée . Un rapport înédît a par aîeurs été adopté au Parement Européen sur a durée de vîe des produîts en uîet 2017.
Des enjeux croîssants d’obsolescence programmée et durée de vîe
Dans a oî, ’obsoescence programmée se définît par ’ensembe des technîques par esquees un metteur sur e marché vîse à réduîre déîbérément a durée de vîe d’un produît pour en augmenter e
taux de rempacement. Ee est punîe d’une peîne de deux ans d’emprîsonnement et de 300 000 € d’amende. Le montant de ’amende peut être porté, de manîère proportîonnée aux avantages tîrés du manquement, à 5 % du chîfre d’afaîres moyen annue, cacué sur es troîs dernîers chîfres d’afaîres annues connus à a date des aîts (Art. L. 213-4-1.-I).
L’obsoescence rapîde des produîts s’est déveoppée grâce à des întérêts croîsés entre abrîcants, dîstrîbuteurs, Etats et consommateurs, paroîs avîdes de nouveautés sous ’înfluence d’une 8 obsoescence cuturee , symboe de a socîété d’hyperconsommatîon. Aînsî, e phénomène d’obsoescence programmée, ou accéérée, peut être entendu de manîère pus arge comme un probème systémîque de socîété, portant partîcuîèrement atteînte à ’envîronnement.
D’après ’assocîatîon HOP et es experts du suet, ’obsoescence programmée peut prendre dîverses ormes, dont prîncîpaement :
l’obsolescence technique, dîte aussî onc-tîonnee ou structuree : orsque que e bîen ne onctîonne pus en raîson de a durée de vîe îmîtée de ’un de ses composants essentîes et înamovîbes ; on pare aussî d’obsoescence îndîrecte orsque es pîèces de rechange ou de rempacement sont rendues înaccessîbes ou retîrées du marché (par exempe, e verre de a caetîère n’est pus commercîaîsé) ;
l’obsolescence esthétique, dîte aussî psycho-ogîque ou cuturee : par efet de “démodage”, orsque e proessîonne commercîaîse en peu de temps de nouveaux produîts vantés comme pus perormants dans es campagnes promotîon-nees (par exempe, une entreprîse dîspose déà de nouvees avancées technoogîques qu’ee réserve à son prochaîn produît quî sera commer-cîaîsé seuement queques moîs pus tard).
l’obsolescence logicielle :î s’agît du renou-veement des ogîcîes, dans es smartphones ou ordînateurs par exempe. Ee recouvre pusîeurs technîques : ’obsoescence perçue vîa une campagne marketîng vîsant à rendre îndîspensabe a nouvee versîon du ogîcîe et totaement has been ’ancîenne ; a îmîtatîon de a durée de support technîque par rapport à a durée d’utîîsatîon réee ; ou encore ’încom-patîbîîté de ormat entre ancîenne et nouvee versîon du ogîcîe.
5
6
Introductîon
Emboïtant e pas de a France, e Parement européen a adopté e 4 uîet 2017 un rapport d’înîtîatîve porté par ’eurodéputé Pasca Durand 9 sur ’aongement de a durée de vîe des produîts , ormuant un certaîn nombre de proposîtîons, notamment înspîrées par es proposîtîons de 10 ’assocîatîon HOP , tees que ’obîgatîon pour es abrîcants d’aicher sur eurs produîts eur durée de vîe, ’înstauratîon d’un abe européen de réparabîîté et de crîtères d’éco-conceptîon pour améîorer a résîstance mînîmum couvrant entre autres a robustesse, a réparabîîté et ’évoutî-vîté. Ce rapport souîgne ’înîtîatîve de a Suède quî a réduît e taux de TVA pour e secteur de a réparatîon des produîts. La Suède va même pus oîn et permet aux consommateurs quî réparent eur bîen de déduîre de eur împôts 50% du coût a maîn d’oeuvre. La Commîssîon européenne est désormaîs învîtée à égîérer en a matîère. Sî a mîse en pace d’une dîrectîve européenne et de transposîtîons natîonaes peuvent prendre un peu de temps, ces proposîtîons pourraîent încîter es parementaîres rançaîs et es abrîcants à 11 oeuvrer dans cette voîe .
Lîée à cette notîon d’obsoescence s’aoute cee de a durée de vîe. En efet, ’aichage de a durée de vîe pourraît se révéer un vérîtabe trempîn commercîa pour es abrîcants, et ce au servîce du consommateur.
Cependant, î convîent de dîstînguer a durée d’usage de a durée normatîve et de cee d’exîs-tence. En efet, a durée normatîve correspond à a durée moyenne de onctîonnement mesurée dans des condîtîons spécîfiques de tests (î exîste par exempe e “MTBF” pour Mean Tîme Beore Faîure), conormément aux normes étabîes par ’Assocîatîon rançaîse de normaîsatîon (AFNOR) ou e Comîté européen de normaîsatîon en éectrîque et en éectronîque (CEN), tandîs que a durée d’usage représente a durée de vîe totae, de ’acquîsîtîon neuve usqu’à a fin de vîe du 12 produît .
Les ressources naturees, prîmaîres ou secon-daîres, constîtuent un stock finî et épuîsabe. I convîent donc de recourîr au recycage et à a réutîîsatîon de manîère systématîque, maîs aussî à une conceptîon durabe des produîts et une consommatîon écaîrée.
C’est pourquoî a France a airmé dans a oî TECV avoîr pour obectî de “utter contre ’obsoescen-ce programmée des produîts manuacturés grâce à ’înormatîon des consommateurs. Des expé-rîmentatîons peuvent être ancées, sur a base du voontarîat, sur ’aichage de a durée de vîe des produîts afin de avorîser ’aongement de a durée d’usage des produîts manuacturés grâce à ’înormatîon des consommateurs. Ees contrî-buent à a mîse en pace de normes partagées par es acteurs économîques des fiîères concernées sur a notîon de durée de vîe”.
Le CESE, à ’appuî d’une étude reatîve aux répercussîons sur e consommateur de ’aichage de a durée d’utîîsatîon des produîts, observaît en mars 2016 des augmentatîons de vente de près de 14% pour un produît îndîquant une durée 13 de vîe supérîeure aux produîts concurrents . De surcroït, e magazîne 60 mîîons de consom-mateurs a réaîsé une étude en maî 2014 dénotant que 92% des personnes înterrogées se dîsaîent “convaîncues que es produîts éectroménagers et hîgh-tech sont voontaîrement conçus pour ne pas durer”. Forts de ces enseîgnements, ’assocîa-tîon Hate à ’Obsoescence Programmée (HOP) et e ondateur de Commentrépararer.com ont choîsî de s’assocîer pour proposer une pateorme Internet “produîtsdurabes.r” sur aquee es cîtoyens peuvent émettre des retours quant à a durabîîté, a robustesse et a réparabîîté de eurs produîts. Ce sîte coaboratî et expérîmenta a été créé avec ’îdée de guîder e consommateur grâce à d’autres avîs consommateurs dans son achat d’appareî éectroménager, înormatîque, de smartphone, de véhîcue, de ouet, de vête-ment, de mobîîer, etc.
Introductîon
Imprîmantes et cartouches : cas d’école ?
Sî es probèmes technîques îés aux gros appa-reîs éectroménagers sont connus (probème de condensateur dans a machîne à aver) et ceux îés au petît matérîe éectronîque réguîèrement décrîés (batterîe de smartphone quî ne dure pas, etc.), î est un autre obet quî aît souvent parer de uî : ’împrîmante. Presque îndîspensabe au bureau, ’împrîmante proessîonnee paraït robuste et réparabe. En revanche, es împrî-mantes personnees ont une réputatîon que ’on pourraît quaîfier de mauvaîse pour ne pas dîre pus... Afin de baayer certaînes îdées reçues et de ever e voîe sur certaînes vérîtés, ’assocîatîon Hate à ’Obsoescence Programmée (HOP) s’est penchée sur e secteur des împrîmantes et des consommabes pour comprendre es probèmes technîques récurrents maîs aussî étudîer ce qu’î s’y aît de mîeux, cecî en rencontrant es experts du domaîne. En efet, e choîx d’une împrîmante pour un consommateur se révèe souvent dîicîe. Laser ou et d’encre ? Laquee sera a moîns chère et rapîdement amortîe ? Laquee sera a pus robuste pour mon usage ? Comment aîre pour que mon împrîmante dure ?
Témoîgnages par rapport à a garantîe (împrîmantes HP) :
5520
Marche tres bîen, usqu’a a fin de a perîode de garantîe ... Probeme de tete d’împressîon. Prîx de a tete : 80 Euros. ^^ C’est des bandîts !
Photosmart
Mon împrîmante “toutes optîons” scanner quaîté photos... n’aura duré que e temps de a garantîe, puîs a aiché que es têtes étaîent endom-magées. C’est de ’arnaque et scandaeux pour ’envîronnement
Extraît de commentaîres sur e sîte www.produîtsdurabes.r
Pour y voîr pus caîr, et auger a rustratîon des consommateurs, HOP s’est basé sur des bogs spécîaîsés et a pateorme en îgne www. produîtsdurabes.r, réérençant es produîts par type et par marque, que es utîîsateurs peuvent noter, commenter et recommander. Concernant es împrîmantes, e sîte a reçu pus de 200 retours. Les témoîgnages à charge de a part des utîîsateurs ne manquent pas et usent : moîns de 2 ans après ’achat d’une Canon Pîxma MG4150, son utîîsateur s’îndîgne par exempe : “Produît etabe. N’a même pas tenu 2 ans avec 14 une utîîsatîon très raîsonnabe” . Sur e même produît, un autre utîîsateur aoute que cee-cî “récame de changer es cartouches d’encre aors qu’î y [en] a encore. Depuîs 2 moîs maîntenant, à chaque oîs que e souhaîte împrîmer, ee me met un message de panne et d’envoî chez un réparateur.” Pourtant, es utîîsateurs ne cachent pas eur voonté de réparer eurs appareîs.
Dans a catégorîe mutîmédîa, es împrîmantes arrîvent aînsî en tête des produîts probématî-ques, après es ordînateurs. Ce type de produît aît ’obet de rumeurs persîstantes sur sa vunérabîîté ace aux stratégîes d’obsoescence 15 programmée , que ce soît au nîveau de ’împrî-mante que des cartouches. C’est pourquoî î nous est apparu împortant d’en savoîr pus.
Ce rapport d’enquête, vouu obectî et précîs, bîen que natureement perectîbe et încompet tant e secteur est vaste et compexe, vîse à aîre un état des îeux, comprendre es probèmes îés aux împrîmantes et exporer des soutîons.
7
8
Le coût de la panne
Le coût de la panne
A chaque imprimante, un usage différent. Quelle imprimante correspond le mieux à mon usage ? Les cartouches génériques ou recyclées sontelles fiables ? Nous faisons le point ici les différents types de produits et les coûts liés à l’achat d’une imprimante.
Produîts classîques et consommables recyclés
Chez un grand dîstrîbuteur, une împrîmante et d’encre premîer prîx peut s’acquérîr pour une cînquantaîne d’euros, et e prîx d’entrée de gam-me d’une împrîmante aser peut s’éever à 100 €. Concernant ’encre, un eu compet de cartouche à et d’encre revîent à 50 € mînîmum, et peut aîsément grîmper à 90 € pour un toner aser. Face à cette mutîtude de prîx, î s’avère assez oppor-tun de comparer e coût rée d’une împressîon à a page. Pusîeurs sîtes réérencent désormaîs des împrîmantes seon cette méthode :
www.cout-par-page.r,
www.îsocost.com/r/r/topeco.php,
www.esnumerîques.com/împrîmante/ comparatî-împrîmantes-aser-mutîonc-tîons-a486.htm.
A cause de ces prîx éevés, de pus en pus de consommateurs se dîrîgent vers des consom-mabes générîques ou recycés (usagés et re-rempîs), dont e prîx est généraement, seon ce que nous avons pu constater, en moyenne deux oîs înérîeur aux consommabes de a marque constructeur. On peut même trouver des dîférences bîen pus grandes, par exempe, prîs au hasard sur un sîte marchand : î audra 16 compter 73€ pour un eu de sîx cartouches de a 17 marque abrîcant, contre 23€ pour ’équîvaent en générîque aichant a mentîon “compatîbe”, “recycé”, “rebuîd” ou “recondîtîonné” (sachant que es prîx peuvent évouer).
A cet efet, une étude réaîsée par Photîzo Group dans sept pays européens îndîque que 30 % des cartouches (aser et et d’encre) provîent des fiîères compatîbes (et non des constructeurs), cette proportîon augmentant dans certaîns pays comme en Turquîe ou en Russîe. Ce sont prîncîpa-ement des consommateurs prîvés quî s’orîentent 18 vers ce type de produîts .
Le cas des clones et contrefaçons
En paraèe de ces marchés îcîtes, de nouvees fiîères, ocaîséesa prioripour a pupart en Asîe, produîsent ce que ’on appee des “cones”. I ne s’agît pas de cartouches recondîtîonnées, maîs de cartouches neuves quî enreîgnent es brevets et copîent de manîère îégae es cartouches de marques constructeurs. Les producteurs de ces cartouches “cones” prétendent que cees-cî sont vérîtabement abrîquées par es constructeurs. Cette contreaçon atteînt de nouveaux marchés vîa des canaux de vente tradîtîonnes. En 2012, près de 65 mîîons de doars d’encre asîfiée ont été confisqués, prîncîpaement sur es marchés 19 émergents , et 1,4 mîîon de pîèces îégaes dans a zone européenne.
Les ournîsseurs d’encres compatîbes se sont d’aîeurs regroupés au seîn d’un organîsme (European Toner and Inket Remanuacturers Assocîatîon) pour utter contre es cones. Ces contreaçons présenteraîent e rîsque de s’écouer dans ’împrîmante voîre d’endommager ’împrî-mante pendant ’împressîon, seon e PDG du 20 remanuactureur suîsse Embatex AG .
Le coût de la panne
Dîférencîer une cartouche d’orîgîne d’une contreaçon reève presque de ’împossîbe, dans a mesure où a copîe s’étend égaement à ’embaage du produît. Afin d’évîter toute copîe, es constructeurs apposent maîntenant sur eurs boïtes des codes QR (codes cryptés) et des codes chîfrés. Cea n’empêche pour-tant pas certaîns contreacteurs d’aer usqu’à 21 récupérer es embaages orîgînaux ...
Pour reconnaïtre es produîts îîcîtes, e trîbuna de Hagen en Aemagne a statué que es consommabes contreaîts ne pourront pus être vendus ou dîstrîbués sans mentîon-ner qu’î s’agît de répîques - potentîeement îégaes - de cartouches d’orîgîne. L’absence d’une tee mentîon déroute e consommateur et constîtue une entrave à a îbre-concurren-ce. La vîoatîon de ce ugement en Aemagne pourraît engendrer une amende aant usqu’à 250 000 € aînsî qu’une peîne de sîx moîs de 22 prîson .
En ’état actue des choses en France, a dîférence entre es vraîes cartouches et es contreaçons se décèe maheureusement unî-quement au nîveau du prîx. A noter, souîgne Gérard de Carvîe, dîrecteur marketîng de 23 Kyocera Document Soutîons France , qu’un dîstrîbuteur quî, scîemment ou non, revend de a contreaçon, s’expose à des poursuîtes pé-naes pour rece”. Pour protéger eurs produîts, es abrîcants HP, Samsung et Canon ont entamé des poursuîtes udîcîaîres à ’encontre de ces consommabes conés, aînsî que troîs cent actîons udîcîaîres prîncîpaement contre des dîstrîbuteurs et des revendeurs.
Aînsî, sî e prîx est étrangement bas par rapport au prîx constructeur, a méfiance peut être de mîse, car es encres de contreaçon seraîent susceptîbes d’engendrer des pro-bèmes de nettoyage des têtes d’împressîon, voîre de es boquer dans 20% des cas. Une enquête deForesterconsutîng, datée de uîn 2012, îndîque que 70% des utîîsateurs de cartouches contreaîtes constateraîent une baîsse de a quaîté d’împressîon. Ces données restent néanmoîns à prendre avec précautîon, tant es întérêts en eu sont împortants pour es abrîcants…
24 Sachant que presque es troîs quarts des ventes du marché regroupant consommabes et bureautîque en France sont générées par e marché des toners et des cartouches d’encre unîquement, putôt que par a vente de ’împrîmante ee-même, a guerre entre es grandes marques constructeurs et a concu-rrence est ouverte.
9
10
Le coût de la panne
Le coût du recyclage : l’éco-contrîbutîon
Dans e prîx d’une împrîmante est încuse une écopartîcîpatîon quî figure sur ’étîquette du produît et sur a acture de vente. Le montant 25 de cette partîcîpatîon sert d’une part au financement de a coecte, de a dépoutîon, du recycage et de a vaorîsatîon des déchets des équîpe-ments éectrîques et éectronîques, et engobe d’autre part es raîs îés à ’achat des sous-ensembes et pîèces détachées îssus de a maîntenance et de a réparatîon. Pour ce quî est des împrîmantes, e montant depuîs e 1er mars 2017 se sîtue entre 0,79 € et 1 € seon a dîicuté de démontage de ’appareî et a dîsponîbîîté, ou non, de pîèces détachées 5 ans après a 26 productîon de ’împrîmante .
En ce quî concerne es consom-mabes, e domaîne de a coecte de cartouches usagées est un secteur concurrentîe quî connaït de nombreux acteurs avec des statuts très varîés. En France, un trentaîne d’entîtés très dîverses se partagent ce secteur.
En premîer îeu, es prîncîpaux abrî-cants d’împrîmantes, de copîeurs et mutîonctîons proposent des pro-grammes de coecte et de recycage des cartouches et toners, à travers notamment e consortîum Cart’touch (Brother, Canon, HP, Konîca Mînota, Kyocera, Lexmark, OKI, Rîcoh, Samsung, Toshîba, Xerox). Cette înîtîatîve née en novembre 2011 répond à a demande d’une grande maorîté des Françaîs (88 %) et des pouvoîrs pubîcs quî renvoîe aux abrîcants a charge d’organîser des coectes pour e recycage des cartouches d’encre 27 usagées . Ce dîsposîtî permet aux consommateurs de déposer eurs cartouches usagées gratuîtement en 28 poînts reaîs .
Par aîeurs, î exîste des assocîatîons quî coectent es cartouches en fin de vîe. Nous avons contacté es Ateîers
du bocage, entreprîse de réînsertîon du mouvement Emmaüs, quî se charge de trîer es cartouches. Is récupèrent es cartouches dans des poînts d’apports voontaîres mîs en pace au seîn du réseau Emmaüs, dans queques poînts d’apport voontaîre dans a grande dîstrîbutîon, et surtout auprès de proessîonnes. Is es trîent, puîs revendent cees quî peuvent ’être à des remanuactureurs proessîon-nes et es autres seront recycées. Seuement a moîtîé des cartouches peut être réutîîsée car certaînes sont déectueuses, maîs surtout es modèes évouent et beaucoup de cartouches sont dépassées. Certaînes sont împossîbes à réutîîser.
Enfin, une autre înîtîatîve est ’entreprîse prîvée cartouche-vîde. r, quî rachète aux partîcuîers eurs cartouches vîdes pour qu’ees soîent nettoyées, puîs rempîes et réînectées sur e marché. Les partîcuîers peuvent envoyer par a poste eurs cartouches vîdes et sont rémunérés en onctîon du nombre et du type de cartouches envoyées. Dîférents programmes sont en pace, dont un programme de coecte pour es étabîssements scoaîres et es assocîatîons quî permet 29 de financer des proets .
I reste cependant beaucoup de progrès à aîre pour e recycage des cartouches. Chaque année en France, pus de 81 mîîons de cartouches sont consommées maîs seuement une sur 30 troîs est recycée . D’après une étude de ’ADEME quî date de 2010, deux tîers des cartouches à et d’encre sont e-tées en décharge (contre un tîers pour des toners), tandîs que e tîers restant est souvent încînéré, étant donné a compexîté des matîères pastîques utîîsées, î n’est pas possîbe de es recycer. Seues 10 à 20 % seraîent rechargées. Dans e cas des toners, on peut davantage récupérer es matîères (comme ’acîer, e cuîvre, ’înox…).
D’un poînt de vue régementaîre, es cartouches appartîennent à une fiîère à Responsabîîté Eargîe des Produc-32 teurs (REP) voontaîre depuîs 2011 . A partîr de 2018, cette fiîère devîendra une fiîère à REP obîgatoîre. Les abrîcants seront obîgés de s’organîser îndîvîdueement ou coectîvement et d’appîquer une éco-contrîbutîon. Cette mîse en pace aura demandé du temps, maîs espérons que es chîfres du trî, de a réutîîsatîon et du recy-cage des cartouches s’améîoreront rapîdement.
 Conclusîon
Maîntenant que nous comprenons mîeux ce quî se cache derrîère le prîx aiché d’une împrîmante ou des cartouches, îl s’agît de rentrer dans le coeur du sujet. Démontrer, remonter, tester, réparer, com-parer : avec l’aîde d’experts, nous avons désossé les appareîls pour mîeux comprendre leurs méca-nîques, leur enjeux technîques et leurs faîlles. La conceptîon et la fabrîcatîon des produîts déter-mînent leur réparabîlîté et leur durabîlîté. Découvrons ensemble les secrets de cette fameuse boïte noîre !
Expertîse technîque
Expertîse technîque : là où le bât blesse
Expertise technique à l’appui, nous cherchons ici à comprendre le (dys)fonctionnement des imprimantes et cartouches. Nous nous concentrerons ici sur les imprimantes jet d’encre.
Alors, une imprimante c’est quoi ? Comme tout produit électronique, elle est composée de différentes pièces. Nous allons passer en revue quelques unes d’entres elles et analyser là où le bât blesse.
Le bloc d’alîmentatîon, une pîèce rare
Comme son nom ’îndîque, c’est une pîèce îndîspensabe à tout produît éectronîque. C’est cependant un composant sensîbe puîsqu’î est spécîfique à chaque modèe, et ce composant se révèe sensîbe car un mauvaîs ampérage ou votage endom-mageraît prématurément ’appareî. I est paroîs démontabe, maîs ce n’est maheureusement pas touours e cas… Cea aît partîe des pîèces détachées que ’on pourraît s’attendre à trouver acîement. Maîs ce n’est pas sî évîdent, à moîns d’aer sur des sîtes très spécîaîsés ou à avoîr recours à une aîmentatîon externe unîversee, avec ampérage et votage correspondant.
Charîot des cartouches d’encre, pas toujours amovîble
Le charîot est a partîe à aquee nous avons acîement accès pour changer es cartouches. C’est uî quî permet aux cartouches de se dépacer pour se posîtîonner à ’endroît désîré sur a euîe à împrîmer.
Sur cette photo, es têtes d’împressîon sont amovîbes, maîs ce n’est pas touours e cas. En cas de panne, î paraït aîsé de changer cette pîèce, encore aut-î qu’ee soît dîsponîbe… ce quî n’est maheureusement pas (touours) e cas.
Les têtes d’împressîon, un organe vîtal Dans ce charîot, se trouvent es têtes d’împressîon orsqu’ees sont amovîbes. La tête d’împressîon est a pîèce quî dîfuse ’encre sur e papîer. Ce sont es têtes d’împressîon quî contîennent e mécanîsme de onctîonnement de a cartouche, a cartouche est unîque-33 ment une réserve d’encre .
Les têtes d’împressîons sont des entes très fines bordées de petîtes éectrodes, quî expusent ’encre en onctîon de a tensîon à aquee ees sont soumîses. Nous entrons îcî dans e cœur du suet. En efet, ce sont ces têtes d’împressîon quî condîtîonnent beaucoup a durée de vîe de ’împrîmante. Ees sont automatîquement nettoyées à chaque aumage, ce quî consomme beaucoup d’encre, donc pose questîon. Nous évoquerons à nouveau es têtes orsque nous aurons détaîé es cartouches à proprement parer.
11