La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Communiqué de pressemercredi 28 septembre 2011
ttaquederequinàLaRéunion:tuerdixrequinsnerésoudr
Enréponseàl’attaquem prélèvement » de dixreq SREPEN,lapêchepuniti
rtellesurvenuelundi,lapréfectureains.PourFNEetsonassociationréu en’estpaslasolution.
pasleproblème
rdonnéle«ionnaisela
SurlescôtesdelaRéunio ,conformémentàladécisiondupréfet,lachasseestouverte.Oronsaitparexp riencequelespêchespréventivesoupnitives, peu importe lenomqu'onleurdonne,nsontenaucuncasunesolutionpermetantdeproté erefficacementlesusa ersdlamerdu«risquerequin».Parailleur,lesrequinssontdé àl’ob etdecapturesmamaîtrisées.
Unesolutionémotivequines’interrogepassurlescausesdesattaques
LesattaquesàlaRéunionontré ulièresuneattaqueparanenmo enne.Maisplutôtqued’appliquerl’abatta e,ilestnécessairedecomprendrepourquilesrequinss’approchentautantdenoscôteset,pou certains,sesédentarisen.
PourlaSREPEN,lesh pohèsessontnombreuses:l’au mentatiodelafréquentationsurlelittoraletl’expansiondel’activitédesurfàLaRéunionfontrimperlesrisques.Lesbassinsd’aquaculturenbaiedeSaint-Paul pourraientattirerlsrequins.L’installationderécifsartifi iellesentraîneuneconcentrationimportntedepoissonsetpourraitêtreàl’ori inedelsédentarisationderequins,trouvantnceslieuxunesourcealimentaire.Ailleurs,lesharkfeedinnourrissa edesrequishabituelerequinà la proximité de l’Homme.
Régulerlesactivitéshumainesestefficaceetrespecterlemilieumarinconstitueuneattituderesponsablecitoyenneetécologique
PourFNEetlaSREPEN,l smesuresexpéditivesdup éfetpourclmerl’opinionpubliquenesontdoncpasasolution!Plutôtqu’uneopérationdecassesansarantiederésultat,ilseraitbeauco pplusefficacederé ulerlesactivitésàrisques.Pourcefaire,lesurfetl’ensembleesactivitésdeloisirsdevraientbénéficirdel’aideconséquentedel’Etatetdlaré ionRéunionsansattendreunenouvelleattaquederequin.RappelonsquelesurfeursfontpartiedesambassadeursdlaRéunion.
Parailleurs,ilestindispen abledeformerlesusa ersde lamersu confrontésauxrequinsbai neurs,surfeurs…auxconditionssusc
ceptiblesd’êtreptiblesdeles
exposer à un risque accru d’attaque de requins : baignade de nuit ou au lever du jour, en eaux troubles, ou sur les sites de nourrissage des requins connus.Pour Bruno Genty, président de FNE : «Les prélèvements ne servent à rien sur le plan de la sécurité, mais contribuent en revanche à la régression de ces espèces et de leur fonction écologique dans l’écosystème marin. FNE, avec son association membre, la SREPEN, demande que soit suspendu le plan d’abattage des requins dans l’attente de l’élaboration d’une stratégie de coexistence qui réconcilierait la protection des espèces et activité de loisir. Il faut organiser le vivre ensemble au bénéfice de tous.»
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin