Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Enquête santé des jeunes

De
2 pages

Enquête santé des jeunes

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 88
Signaler un abus
Enquête santé des jeunes accueillis dans les missions locales et PAIO de Haute-Normandie
La sexualité et la contraception Préservatif et contraception Interrogés en 2006, seuls 52 % des jeunes non en coupleUtilisation du préservatif lors des rapports sexuels indiquent utiliser systématiquement le préservatif lors des (concerne les jeunes non en couple ayant déjà eu des rapports sexuels) rapports sexuels. Cette proportion est la même chez les jeunes 2003-2004 2004-20052006 er enquêtés durant l’année 2003 et le 1semestre 2004 et est e de 46 % chez ceux enquêtés au cours du 2semestre 2004 et Systématiquement 52%46% 52% de l’année 2005. Concernant la pilule contraceptive,78 % Occasionnellement 17%24% 22% des jeunes filles sexuellement actives l’utilisent en 2006 (74 %Jamais 15%14% 16% en 2003-2004 et 53 % en 2004-2005 - au profit du préservatif).16% 16% 10%Non renseigné En revanche, en 2003-2004, 2004-2005 et 2006, respectivement Total 100%100% 100% 10 %, 14 % et 8 % d’entre elles disent n’utiliser aucun moyen de contraception quel qu’il soit. La santé mentale Violences subies et exercées Violences physiques subies et exercées Les proportions de jeunes qui déclarent avoir été victimes d’une agression (frappés, blessés ou rackettés) au cours des douze 2003-2004 2004-20052006 derniers mois sont relativement stables durant les trois étapes Au cours des 12 derniers mois, il leur est arrivé de … de l’enquête. Elles sont respectivement de 13 %, 12 % et 14 % t - être frappé ou blessé physiqu12% 10% 12% en 2003-2004, 2004-2005 et 2006. Dans le même temps, 11 %, 9 % et 13 % des jeunes déclarent avoir commis un acte de vio-- être victime de racket2% 2% 3% lence envers quelqu’un (frapper, blesser ou racketter) au cours - frapper ou blesser quelqu'un11% 7%12% des douze derniers mois. Concernant les rapports sexuels for-1% 1% 1%- faire du racket cés, la proportion de jeunes qui en ont subi au moins un au Au cours de leur vie, il leur est arrivé de … cours de leur vie atteint 9 % chez ceux enquêtés en 2006 alors - subir des rapports sexuels forcés5% 5% 9% qu’elle était de 5 % chez ceux interrogés auparavant.
Estime de soiScore relatif à une mauvaise estime de soi (ie. nb moyen de réponses «négatives» à dix questions posées) Dix questions concernant l’estime de soi ont été abordées dans le questionnaire : avoir plus de respect pour soi-même, 10 être fier de soi, se sentir inutile, penser être un bon à rien,9 8 être satisfait de soi, avoir une attitude positive, penser être 7 3,0 62,7 un raté, penser être une personne de valeur, être capable de2,3 5 faire les choses aussi bien que les autres et penser posséder4 3 des qualités. À partir de ces questions, un score de mau-2 vaise estime de soi, variant donc de 0 à 10, a pu être calculé. 1 0 En 2006, il est égal à 3,0, ce qui signifie que les jeunes ont 2003-2004 2004-20052006 répondu par des éléments négatifs à en moyenne 3 des dix questions proposées. Ce résultat est révélateur d’une moins Score relatif à un mauvais état de santé mentale bonne perception de soi que celle observée chez les jeunes (ie. nb moyen de réponses «souvent» à huit questions posées) interrogés par exemple durant la précédente phase d’enquête puisque le score de mauvaise estime de soi était alors égal à 2,3. 8 7 Détresse psychologique3,2 3,2 6 2,7 5 De la même manière, un score relatif à un mauvais état de 4 3 santé mentale, variant lui de 0 à 8, a été calculé à partir des 2 réponses «souvent» aux huit questions suivantes : être in-1 quiet,se sentir nerveux, se réveiller la nuit, avoir du mal à 0 s’endormir, être désespéré en pensant à l’avenir, manquer 2003-2004 2004-20052006 d’énergie, se sentir déprimé et penser au suicide. A titre d’exemple, on peut noter que les jeunes interrogés en 2006 Auto-évaluation du moral actuel et de l’état de santé répondent en moyenne «souvent» à 3,2 des 8 questions. (échelle de 0 à 10 où 0 est la note minimale et 10 la note maximale) Par ailleurs, la proportion de jeunes ayant déjà fait une tentative de suicide est passée de 16 % en 2003-2004 à 13 %107,7 7,5 7,3 7,2 96,9 en 2004-2005 puis à 20 % en 2006. 6,5Note 8 attribuée 7 au moral 6 Auto-évaluation du moral et de l’état de santé actuel 5 Chacun des jeunes interrogés a eu la possibilité d’évaluer 4 Note 3 son moral actuel et son état de santé sur une échelle analo-attribuée 2 gique allant de 0 à 10. Les notes observéestémoignent d’un 1à l'état de santé 0 meilleur moral et d’une meilleure perception de l’état de 2003-2004 2004-20052006 santé à la première qu’à la dernière étape de l’enquête.
Cette étude, basée sur des données déclaratives, s’inscrit dans les objectifs de l’état et de la région d’améliorer la connais-sance de la santé des jeunes en situation précaire. Même si les résultats obtenus sont difficilement comparables d’une période à l’autre étant donné les taux de participation très hétérogènes d’une part et les critères d’inclusion des jeunes modifiés en cours d’étude, elle fournit une photographie de l’état de santé des jeunes de 16 à 25 ans accueillis dans les Juin missions locales et PAIO de Haute-Normandie à trois périodes distinctes. L’enquête se poursuit d’ailleurs en vue d’un recueil permanent d’informations standardisées au plan régional. Les rapports complets sont disponibles à l’ORS. 2007
Enquête santé des jeunes
accueillis dans les missions locales et PAIO de Haute-Normandie en 2003-2006
Selon la constitution de l’Organisation mondiale de la santé, «la santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité».
Dans son rapport « Stratégie pour une politique de santé », le Haut Comité de la Santé Publique a défini en décembre 1992 la santé des enfants et des adolescents en ces termes : « l’enfance et l’adolescence sont des périodes du développement physique et mental [...]. C’est aussi un moment d’identification personnelle et sociale et celui où s’achève de se constituer son capital santé. Celui-ci [...] risque d’être dilapidé par négligence, ignorance ou par des conduites à risques, dilapidation qui peut accumuler des facteurs de risques pour les stades ultérieurs de la vie ».
En Haute-Normandie, une réflexion est menée au niveau de l'État et de la Région de façon conjointe et depuis plusieurs années concernant les problèmes de santé des jeunes accueillis dans les missions locales et les PAIO, problèmes qui peuvent constituer un frein à leur insertion sociale et professionnelle. En outre, le Schéma dépar-temental enfance/famille du Conseil général de Seine-Maritime lancé en 2003 pour une période de cinq ans a prévu la prise en compte de la dimension santé dans le processus d'insertion des jeunes.
Dans ce cadre, dès l’année 2002, l'Observatoire régional de la santé de Haute-Normandie a été chargé de réaliser une enquête sur la santé des jeunes en situation de précarité. Les objectifs définis lors de la conception de l'enquête étaient les suivants : 9Améliorer la connaissance de la santé des jeunes de 16 à 25 ans accueillis dans les missions locales et PAIO, 9Suivre des indicateurs de santé dans ces structures avec une déclinaison territoriale.
L'enquête a utilisé comme source d'information un auto-questionnaire social, environnemental et comporte-mental. Celui-ci incluait des informations concernant les caractéristiques socio-démographiques, le recours aux soins, l’alimentation, les conduites addictives et la perception des risques, la vie affective, l’hygiène de vie et la santé mentale, la perception de l'état de santé.
Une phase exploratoire de l’enquête a d’abord été menée sur l’arrondissement du Havre au cours de l’année 2002. Trois autres phases d’enquête ont par la suite fait l’objet d’un rapport réalisé par l’ORS. Elles ont concerné les données recueillies auprès des structures de la région au cours : de l’année 2003 et du premier semestre 2004, du deuxième semestre 2004 et de l’année 2005 et enfin de l’année 2006. Le présent document expose une synthèse des résultats obtenus au terme de chacune des phases de l’enquête à l’exception de la phase exploratoire.
La population enquêtée Une participation inégale Après la phase exploratoire menée en 2002, l’extension de l’enquête à l’ensemble des missions locales et PAIO de la région s’est faite progressivement. De juillet 2003 à janvier 2004, à l’instar des quatre missions locales et PAIO de l’arrondissement du Havre, six nouvelles structures ont accepté de participer à l’enquête. Ainsi, l’exploitation des er données concernant l’année 2003 et le 1semestre 2004 a fait l’objet d’un rapport complet. À la fin 2005, malgré un ralentissement de la participation des structures à l’enquête, une nouvelle exploitation des données recueilliesjusqu’alors e a été réalisée ; il s’agit de la période allant du 2semestre 2004 à la fin de l’année 2005. Suite à ce recul de la participation - lié entre autres à la difficulté des structures à organiser une enquête d’une telle envergure - et au constat que le public touché par l’enquête n’était pas forcément celui ciblé lors de sa conception (jeunes en situation de précarité), de nouveaux critères d’inclusion ont été définis : dès le début de l’année 2006, il a été convenu de faire remplir le questionnaire aux jeunes ayant signé un ContratPrinci alescaractéristi uessocio-démo ra hi ues d’insertion dans la vie sociale (Civis) afin de toucher lese Année 2003 + 2 sem2004 Année personnes aux situations les plus précaires et d’obtenir le er 1 sem2004 +Année 20052006 recueil d’information le plus homogène possible. Par Nb de structures participantes1210 7 ailleurs, l’année 2006 a vu s’étendre l’enquête aux trois Nb de questionnaires exploités1 112471 426 structures qui n’y étaient pas encore intégrées. L’exploitation des données recueillies au cours de cetteGarçons 38%37% 38% année a concerné douze structures parmi les treize de laFilles 62%63% 62% région (une n’ayant pas souhaité participer). Âge moyen20,2 ans20,4 ans20,2 ans Juin Observatoire Régional de la Santé de Haute-Normandie - Immeuble «Le Bretagne» - 57, avenue de Bretagne - 76100 ROUEN 2007 Tel : 02 32 18 07 50 - Fax : 02 32 18 07 51 - Site internet : www.orshn.fr - E-mail : Ors.HN@wanadoo.fr
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin