Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 1,49 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Publications similaires

Vous aimerez aussi

Critique de la raison pratique

de bnf-collection-ebooks

Physiologie de la femme

de bnf-collection-ebooks

Après la bataille

de bnf-collection-ebooks

suivant
etc/frontcover.jpg
À propos de BnF collection ebooks

 

BnF collection ebooks est éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.

Fruit d’une sélection fine réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF par un comité éditorial composé de ses plus grands experts et d’éditeurs, BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés.

Morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse, tous les genres y sont représentés.

Éditée dans la meilleure qualité possible eu égard au caractère patrimonial de ces fonds, conservés depuis de nombreuses années par la BnF, les ebooks de BnF collection sont proposés dans le format ePub, un format ouvert standardisé, pour rendre les livres accessibles au plus grand nombre sur tous les supports de lecture.

Note de l’éditeur

 

Paris ou le Livre des Cent-et-Un publié en quinze volumes chez Ladvocat de 1831 à 1834, constitue une des premières initiatives éditoriales majeures de la « littérature panoramique », selon l’expression du philosophe Walter Benjamin, très en vogue au XIXe siècle. Cent un contributeurs, célèbres pour certains, moins connus pour d’autres, appartenant tous au paysage littéraire et mondain de l’époque, ont écrit ces textes pour venir en aide à leur éditeur qui faisait face à d'importantes difficultés financières… Ainsi ont-ils constitué une fresque unique qui offre un véritable « Paris kaléidoscopique ».

Le présent ouvrage a été sélectionné parmi les textes publiés dans Paris ou le Livre des Cent-et-Un. De nombreux titres de cette fresque sont disponibles auprès de la majorité des librairies en ligne.

Passy, Boulogne et la Muette

Le beau village de Passy, situé entre Paris et le bois de Boulogne, a vu s’élever ses premières maisons en l’année 1250. Lorsqu’il prit de l’accroissement, Charles V autorisa ses habitants, en 1360, à se clore de murs, pour se garantir du ravage causé dans leurs propriétés par la prodigieuse quantité de lapins qui peuplaient la forêt de Rouvray, maintenant le bois de Boulogne, dont j’aurai l’occasion de parler dans le courant de ce chapitre.

L’église de Passy a été bâtie dans le seizième siècle, sous la dédicace de Notre-Dame-de-la-Grâce. Son curé ou desservant était nommé par le chapitre de Saint-Germain-l’Auxerrois ; alors cette église relevait de la cure d’Auteuil, et sa fête patronale était celle de l’Annonciation.

Passy, comme Auteuil, a presque toujours été l’asile chéri des savants et des riches particuliers ; cette belle commune a compté parmi ses habitants le comte d’Estaing et Benjamin Franklin. Le premier, bien qu’homme de cour, tenait un rang distingué dans la marine française, et sa conduite pendant la guerre des Américains contre l’Angleterre, guerre terminée en 1785, fut aussi honorable que glorieuse ; quant au second, il est trop connu pour qu’il soit nécessaire de mentionner ici ses titres à l’immortalité. La maison de Franklin était située rue de l’Église, et se faisait remarquer par le paratonnerre dont elle était surmontée. La commune, pour conserver la mémoire de ce grand citoyen, a donné son nom à l’une de ses rues. C’est du jardin de la maison de Franklin que Montgolfier lança son premier ballon.

Passy, depuis nombre d’années, est devenu l’habitation de familles de distinction, d’avocats renommés au barreau de Paris...