Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF - DOC

sans DRM

Révoltez-vous !

De
211 pages
Le livre est un essai qui analyse à l'heure d'aujourd'hui le malaise citoyen dans un contexte de société très explosif, que ce soit en France ou dans d'autres pays de l'Europe. Devant la faillite des partis politiques traditionnels et la montée des extrêmes, il n'existe qu'une seule alternative pour redresser le Pays et lui apporter un renouveau économique et social : cette alternative c'est la mise en place d'une Sixième République.
Pour construire cette nouvelle État où les citoyens pourront reprendre le pouvoir, il faut admettre l'idée d'une révolution pacifique qui va écarter les systèmes archaïques et corrompus de notre époque. Ce qui implique que les dirigeants actuels de la France comme ceux qui l'ont géré par le passé, seront mis à l'écart de la gouvernance du Pays.
Après avoir évoqué en quelques pages l'histoire de la Révolution française, l'essai énonce plusieurs grandes réformes inédites qui apporteront à la France un grand changement pour une renaissance totale de la Nation.
De cette situation, la République redeviendra un État démocratique où l'égalité entre les citoyens sera la première annonce de la paix, de la justice et de la solidarité.
Voir plus Voir moins

Pierre Reynaud





Révoltez-vous !

Manifeste citoyen pour une révolution
pacifique































































Sommaire


Avertissement …………………………………………………........................................ 17

Préambule …………………………………………………………………………………… 23

La pauvreté toujours en hausse témoignages ………………………………… 29

Il était une fois la révolution française ………………………………………….. 45

Le chemin des libertés ………………………………………………………………….. 65

Attention aux révolutions confisquées …………………………………………… 103

La trosiième république grande héritière
de la révolution ……………………………………………………………………………. 113

L’Explosion annoncée …………………………………………………………………… 119

Révoltez-vous ! ……………………………………………………………………….......... 123

En avant pour la république populaire ………………………………………….. 139

Schéma réapitulatif du projet
De république populaire ………………………………………………………………. 145

L’envolée …………………………………………………………………………………….. 163

La révolution en quelques citations ………………………………………………. 169





3




















































Je dédie ce livre à tous ceux et celles
qui souffrent au quotidien des injustices,
des persécutions et de la tyrannie.
Je les invite à combattre contre les fléaux
de notre humanité : l'exclusion, le racisme,
l'antisémitisme, l'homophobie,
et l'individualisme.
Aujourd'hui, il est temps de riposter
afin de ne pas revenir à l'ère moyennâgeuse.








































































Les Révolutions accouchent la force
et liquident la faiblesse.
Bertrand de Jouvenelaaa
"Du pouvoir" – 1945


















































































A vouloir étouffer les révolutions pacifiques,
on rend inévitables les révolutions violentes.
aaa
John Fitzgerald Kennedy



















































En hommage à Stéphane Hessel …

J’ai toujours eu une grande estime et un profond
respect pour l’homme qu’a représenté Stéphane Hessel
tout au long de sa vie. Il est vrai que la plupart des
valeurs qu’il défendait, étaient aussi les miennes, et à
l’heure d’aujourd’hui, je constate avec le recul du temps,
qu’il a été la seule personnalité politique à ce jour pour
qui je conserve une parfaite admiration.

La première fois que j’ai découvert le nom de
Stéphane Hessel, c’était directement à travers ma grand-
mère Marie Laugier qui était une proche cousine du
physiologiste Henri Laugier. Chaque année, en été, ce
dernier s’accordait quelques jours de vacances dans le
sud de la France et venait prendre un peu de repos à
Mane son village natal bas-alpin. Lors de petites réunions
familiales, il aimait raconter les grands moments de sa
vie professionnelle et parler aussi des importantes
missions qui lui avaient été confiées. Un jour de 1946
alors qu’il était secrétaire général adjoint dans la toute


11 récente ONU, il expliqua qu’un jeune diplomate venait de
rejoindre le groupe de ses collaborateurs pour participer
à la rédaction de la Déclaration universelle des Droits de
l’Homme. Cet homme d’une fort rare intelligence, et
apparemment voué à un avenir d’exception, s’appelait
Stéphane Hessel. La suite des événements, nous la
connaissons tous. Le grand savant mondial que fut Henri
Laugier avait parfaitement raison quand il lui prédisait
une longue et imposante carrière dans la diplomatie et
dans la politique. Sur ce point, l’opinion fait toujours
l’unanimité en France comme à l’étranger.
Ainsi, au soir de sa mort, un rassemblement est
organisé à Paris, place de la Bastille pour commémorer le
grand homme disparu. De même, le Conseil des droits de
l’Homme des Nations unies à Genève lui rend de son côté
un hommage sans précédent en observant en sa
mémoire, un long instant de silence.

Quand le livre de Stéphane Hessel Indignez-vous est
paru en octobre 2010, je travaillais alors sur les possibles
mouvements révolutionnaires dans une Europe
terriblement meurtrie par la crise économique.




12





Après avoir lu cet ouvrage que je considérais tout de
suite comme une manifeste exceptionnel et audacieux
par rapport à ce qu’on peut lire d’habitude, j’attendais
alors avec une certaine impatience son impact sur
l’ensemble des peuples français et européens.
L’effet ne sait pas fait attendre et contre toutes
prévisions normales, en moins d’une année, cet opuscule
est traduit en 34 langues et vendu à plus de 4 millions
d’exemplaires.

Phénoménal. D’autant plus que l’ouvrage va
clairement influencer un grand nombre de
manifestations en Espagne comme dans d’autres villes
européennes : Liège, Bruxelles, Athènes ou Paris.

S’appuyant sur l’idée "sartrienne" d’engagement
personnel, l’auteur convie à ne pas accepter le
creusement des inégalités de patrimoine, critique la
politique d’immigration menée par le président Sarkozy,
désapprouve la pression du système financier dans les
choix politiques, et regrette aussi la décadence de
l’héritage social du Conseil National de la Résistance.
Enfin, il souligne son indignation à propos de la Palestine
malmenée par Israël.


13
Mais au fil des semaines et des mois, si le livre
connaît un succès incomparable, il déclenche aussi
maintes critiques et polémiques de la part de certaines
personnalités qui reprochent à l’écrivain ses prises de
positions contre l’État d’Israël accusé dans l’ouvrage
d’avoir commis des « actes assimilables à des crimes de
guerre … »
Quoi qu’il en soit, l’essai de Stéphane Hessel a éveillé
largement les consciences, mais est-ce seulement une
première étape qui nous conduira vers son "insurrection
pacifique » ou vers une grande révolution ordonnée.

Diplomate, résistant, écrivain, militant politique,
défenseur des Droits de l’Homme, combattant pour la
paix et la dignité, Stéphane Hessel s’est éteint à Paris le
27 février 2013 en laissant derrière lui l’image d’un sage
et d’un grand humaniste.

Indignez-vous restera le point culminant de l’une de
ses dernières œuvres, et il est quasiment certain que cet
ouvrage entrera dans la patrimoine des générations
futures.



14

*
* *

En évidence, en écrivant Révoltez-vous !, je n’ai pas
voulu faire une suite à l’ouvrage de Stéphane Hessel.
Simplement, j’ai estimé qu’il fallait aller encore plus loin
aujourd’hui dans la démarche d’un grand changement :
depuis 2010, la situation se dégrade toujours un peu plus,
et il est temps de stopper l’hémorragie qui affaiblit
désastreusement la démocratie et les acquis de la
République.
Depuis longtemps déjà, le drame qui touche
spécialement l’Europe du Sud s’est installé dans
l’indifférence.
En France, par exemple, les gouvernements qui se
succèdent se figent depuis une quinzaine d’années dans
une politique improductive et donc au final,
particulièrement désastreuse. Les bras croisés, en
spectateurs plutôt irresponsables, nos dirigeants passés
ou présents laissent fermer les entreprises et acceptent
stoïquement la montée du chômage comme une fatalité à
laquelle il est impossible d’apporter une quelconque
solution.
Les problèmes économiques sont occultés, et pour


15

faire diversion les politiques se complaisent à nous parler
sans cesse de justice et surtout de paix. Mais quelle sorte
de paix ? Celle des nations ? En évidence, nous y
adhérons tous et nous pouvons nous réjouir que l’Union
européenne ait pu effacer les rivalités territoriales qui
existaient encore entre les pays jusqu’à la Seconde
Guerre mondiale.
Mais par contre qu’advient-il aujourd’hui de la paix
sociale ?
Voilà une question qui est largement négligée, du fait
qu’elle est bien compromise. Et pourtant, elle devrait
retenir vivement l’attention des politiques, puisque
l’équilibre durable de la nation dépend essentiellement
d’elle, pour ne pas dire uniquement.
En clair, la dégradation continue de la paix sociale
entraînera un jour ou l’autre les insurrections sauvages,
celles qui sont souvent imprévisibles, incontrôlables et
dévastatrices. Tout le contraire de « l‘insurrection
pacifique » chère à Stéphane Hessel.
Alors, adhérent aux idées du grand humaniste, je
suis favorable à une révolution raisonnée qui seule,



16 pourra remettre de l’ordre dans un pays qui se meurt,
grandement affecté dans son économie et dans ses
structures sociales suite aux erreurs et aux fautes des
divers pouvoirs politiques qui se sont succédés au fil du
temps.

Avec les problèmes que chaque citoyen subit à
l’heure actuelle, le changement radical est devenu une
mesure de salut public, mais il est primordial de
privilégier une profonde transformation de notre société
en évitant les écueils et les dangers qui nuisent
systématiquement à la justice et au progrès.
Une révolution pacifique ? Oui, dans la calme et la
dignité.
Au fond, c’est que souhaitait Stéphane Hessel qui,
par son immense expérience, pouvait donner de grandes
leçons de démocratie, la plupart acquises par son
exceptionnelle intelligence, par ses actions dans la
résistance, et aussi par une parfaite connaissance du
Monde.








17



Avertissement
aaaa


Chères lectrices,
Chers lecteurs,
aaa
Avant toute lecture, je tiens à vous préciser que le
présent ouvrage n'est aucunement une incitation au
désordre ou au chaos. Bien au contraire ! Ce n'est pas non
plus un traité philosophique, mais tout simplement un
appel vers l'espoir et la justice que les jeunes générations
attendent en vain dans ce tout début d'un troisième
millénaire, faut-il le dire, bien difficile et peu encourageant
jusqu'ici.
La France, comme beaucoup d'autres pays, connaît
depuis plusieurs années une immense désorganisation, et
il n'est pas question de semer le trouble et la confusion
dans un État très perturbé qui vient d'entrer dernièrement
dans une profonde récession. Je ne suis donc pas là pour
attiser par des mots l'incendie existant, mais plutôt pour
essayer de réveiller un certain patriotisme aujourd'hui
lamentablement étouffé.

18
L'heure doit être à l'action rapide et concertée. Notre
Nation chute d'une manière vertigineuse, et il est grand
temps de réagir face aux graves fléaux qui nous accablent :
une crise économique sans précédent, une classe politique
laxiste et incompétente, des élus corrompus à tous niveaux,
un chômage en constante augmentation, une injustice
permanente, une insécurité galopante, un système éducatif
désuet, une moralité piétinée à chaque instant de la vie,
une société dans le plus profond déclin où dominent
largement la violence, le pourrissement et le défaitisme.

Dans un tel contexte, il est fortement perceptible que
le climat social devienne explosif au point de déclencher
des émeutes et d'importantes insurrections toujours
nuisibles aux intérêts citoyens. Et ce sont les conséquences
de ces soulèvements populaires incontrôlés qui entraînent
systématiquement ce que l'on pourrait appeler les
mauvaises révolutions, du reste très largement décriées
par les esprits conformistes.
Cependant, en parallèle, il existe aussi celles que l'on
considérera comme des révolutions positives. Ces dernières
permettent un véritable changement de société qui s'inscrit
généralement dans une avancée démocratique chère à tous
les peuples du Monde.



19
Quoi qu'on en dise, dans les périodes troubles et plutôt
sombres, la révolution devient nécessaire, voire
indispensable dans un temps où les vraies valeurs de
l'humanité disparaissent les unes après les autres,
tristement englouties par un égocentrisme affligeant.

Pour autant que cela puisse surprendre, la révolution
positive que l'on pourrait dénommer la « bonne
révolution » s'opérera dans la sagesse philosophique et
dans la décence.
La volonté du peuple s'exprimera calmement, dans le
respect de l'ordre public. Cependant, elle devra se
manifester par de puissants rassemblements un peu
partout sur le territoire national, réunissant plusieurs
dizaines de milliers de personnes décidées à mettre en
demeure un pouvoir irresponsable qui sera alors contraint
d'effectuer le changement réel d'une société meurtrie et
abandonnée. Mais si les gouvernants mis en cause restent
impassibles face aux requêtes populaires, viendra alors le
moment où les protestataires passeront à une action
beaucoup plus forte, précisément orientée vers le blocage
du pays, autant que la situation sociale l'exigera.




20 Enfin, si après l'insurrection qui a suivi elle-même le
processus d'indignation, le dialogue ne peut être instauré
entre le pouvoir et le peuple, la révolution sera alors
consommée et pourra se substituer au gouvernement en
place pour installer une république nouvelle. Ce nouveau
régime sera conduit essentiellement par les délégués d'un
peuple souverain qui retrouvera pleinement ses droits et sa
puissance.

Mais, me direz-vous, le suffrage universel n'est-il pas le
moyen qui permet de faire évoluer une société et de
modifier les trajectoires politiques ? Dans les faits,
quiconque a pu constater que le résultat des élections est
souvent stérile. Et quand l'alternance parvient à arriver, la
nouvelle équipe de gouvernants n'apporte aucun
changement notable dans la vie d'une très grande majorité
de citoyens. L'exclusion demeure, la précarité s'amplifie et
la misère fait toujours plus de victimes parmi les classes
défavorisées. Seul, le temps qui s'écoule amplifie la
souffrance des plus pauvres, pendant que les problèmes
s'accumulent d'année en année au détriment des équilibres
fondamentaux et des principes de justice.
En ce début de siècle fortement tourmenté, les
horizons semblent invisibles. La révolution raisonnée sera



21

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin