Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Fiche d'information sur l'opération EU NAVFOR - UNION EUROPÉENNE ...

De
3 pages

Fiche d'information sur l'opération EU NAVFOR - UNION EUROPÉENNE ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
PRESSE - Secrétariat du Conseil de l'UE
T é l : + 3 2 ( 0 ) 2 2 8 1 7 6 4 0 / 6 3 1 9
presse.psdc@consilium.europa.eu
-
www.consilium.europa.eu/psdc
UNION
EUROPÉENNE
P
OLITIQUE
DE
SÉCURITÉ
ET
DE
DÉFENSE
COMMUNE
Opération navale de l'UE contre la piraterie
(EUNAVFOR Somalie - Opération ATALANTA)
Mise à jour : avril 2010
EUNAVFOR/17
Le 8 décembre 2009, le Conseil de l'Union européenne a
prolongé pour un an (jusqu'au 12 décembre 2010) le mandat
de l'opération militaire qui contribue à la dissuasion, à la
prévention et à la répression des actes de piraterie et de vols à
main armée au large des côtes de la Somalie, qui avait été
lancée par l'UE en décembre 2008.
Cette opération militaire, dénommée EUNAVFOR Somalie -
Opération ATALANTA, a été lancée à l'appui des résolutions
814, 1816, 1838, 1846 adoptées en 2008 et 1897 adoptée en
2009 par le Conseil de sécurité des Nations unies. Elle a pour
objectif de contribuer :
à la protection des navires du Programme alimentaire
mondial (PAM) qui acheminent l'aide alimentaire aux populations déplacées de Somalie,
à la protection des navires vulnérables naviguant dans le golfe d'Aden et au large des côtes de
Somalie, ainsi qu'à la dissuasion, à la prévention et à la répression des actes de piraterie et des
vols à main armée au large de ces côtes.
Cette opération, qui est la première opération navale de l'Union européenne, s'inscrit dans le cadre de
la politique de sécurité et de défense commune (PSDC) de l'UE.
Mandat
L'opération ATALANTA a pour mission de :
fournir une protection aux navires affrétés par le PAM ;
protéger les navires marchands ;
recourir aux moyens nécessaires, y compris à l'usage de la force, pour dissuader, prévenir et
intervenir afin de mettre fin aux actes de piraterie ou aux vols à main armée qui pourraient être
commis dans les zones où ceux-ci s'exercent.