Cette publication est accessible gratuitement

Partagez cette publication

Publications similaires

Vous aimerez aussi

Semailles en liberté.
karlimage
_
On ne t'as pas répondu
Et rien demandé
Ainsi faut t' il profiter de l' action des engins
Pour assurer nos semailles
Une plante,comme force constructive
car elle s'en dit d'elle même selon ses endroits de prédilections Donc à écouter.
Elle s'en dit dans l'ombre. En dessous des arbres, vraiment.
Ici, en cette photo, elle vit grâce à l'herbicide distribuer par la stib
C'est dans la question, faut il souffrir pour être beau
Bien à observer les plantes qui poussent dans l'ombre, car il en est ainsi dans leurs existences, mais aussi en lumière. Afin de connaître de ce qui leurs convient.
Elle
Elle survient Longtemps après le semis
Puis grâce à sa racine profonde Elle ressurgit malgré les remises à zéro
Assez bien de l'apprendre En sa magnificence
Bien pour les jours Des fois qu'elle survient
La tanaisie est également une plante décorative, mais aussi indigène.
 Il y a aussi la demande, je le fais comme si je parlais , à l autorité publique, de la laisser croître, de ne pas lui en dire en tant que réduction, a s'en dire en sacs poubelles ?
Si, exclue, de la représentation toujours à vivre le 1900
D'une ville qui se présente de manière exogène. Nous ne sommes pas sortis de l'apogée du style Louis 14, qui présente des tomates cubique, et le reste entre deux gargarismes.
Le but de se texte qui en fait est un jeu
c'est d'avoir se signe devant soi
?
car l'éducation te l'enlève
Cela c'est de l'ache , donc du céleri sauvage à pousser entre les pavés, se promener, découvrir. Même goût
De bien et bizarre, en nos déterminations. Donc, une découverte, le céleri aussi, il pousse aussi entre les pavés.
Le but du jeu est de se départir. Se promener, regarder, et aussi de savoir de ce qui se passe vraiment.
En nos régions
Donc, se départir, c est pouvoir en sortir du savoir reconnu par l'état. S'approprier le savoir que nous sommes capables de comprendre. Les plantes qui poussent en nos quartiers sont nos copines.
Tussilage en liberté passionnante sur wilkipedia
Bonne en tisane malgré les aléas
Résumé du parcours.
Aussi, parmi les tentatives de la commune de se représenter. Je dit de rien.
Et c'est de bien avec quelques graines ramassées en nos connaissance de ce milieu, de participer en semant.
Afin de nous libérer de nos petits cœurs palpitants rongés par l'amour fou. Car ainsi nous seront enfin éco-responsable de futurs jardin, sans alternance de crise de schizophrénie et de paranoïa
Pas besoin de trouver 50 000 tonnes de béton pour construire une école d'horticulture, non. Elle se trouve en croissance sur le bord de nos route.
C' est ainsi que je propose une charte de responsabilité.
Comprendre grâce aux graines à redistribuer Elles sont dans la poche, pour satisfaire les intuitions. Et à donnée au monde cruellement en manque La terre est plus importante que nos envies.
Je pose à des photos, celle que je préfère, c est de celle du céleri entre les pavés, je la trouve de très rigolote, par rapport à un ravier de céleri rave qui se propose au Delhaize
Dutilleul Charles
c est de mon adresse
toutdesuite@gmx.fr
Karlimage
Ce texte, en clairement une antithèse du jardinage, bon exercice, pour s'en libérer. Mais aussi, c est une proposition de réseau, pour s'en dire autrement
je travaille ici et c'est de bien de me soutenir
Je dois pouvoir à dire que la terre ne me manque pas
Donc, c'est un moyen de pression, politique, pour entrer dans le réseau il suffit de deux céleris entre les pavés, en possession du n'importe ou qui peut à surgir.
Question de renouvellement de la question.
Pour le sigle, faut m'écrire.