Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Chapitre 5 Conflits de classe et changement social : Karl Marx ...

De
6 pages

Chapitre 5 Conflits de classe et changement social : Karl Marx ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 129
Signaler un abus
Sciences économiques et sociales
TES_enseignement de spécialité 2007-2008
Chapitre 5 Conflits de classe et changement social : Karl Marx (1818-1883)
Concepts à connaître et à savoir utiliser Lutte de classe, conscience de classe, rapports de production, forces productives, plus-value, exploitation, modes de production, capital Actualité et prolongement contemporains Classes sociales, nouveaux mouvements sociaux
Introduction : Les ruptures profondes de la révolution industrielles dans les structures économiques et sociales
Marx est un auteur du XIXième siècle. Sous ses yeux a lieu la révolution industrielle. il cherche à comprendre ce nouveau monde qui est en marche (d'où une présentation introduction sur la révolution industrielle et ses conséquences sociales). Marx intègre plusieurs disciplines de son temps : philosophie, économie politique anglaise, socialisme utopique et le travail d'historiens français à qui il reprend le concept de lutte de classes. La pensée de Marx est donc une entreprise intellectuelle polyvalente. Il aborde différents champs du savoir et se prononce sur eux. Il s'agit donc là d'une démarche en rupture avec la philosophie « Les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde de différentes manières, ce qui importe c'est de le transformer » L'idéologie allemande 1846. Marx cherche une scientificité des faits sociaux (ce qui est révolutionnaire pour l'époque), pour lui il faut chercher à comprendre le monde scientifiquement. Le Capital, son oeuvre la plus connue, est d'ailleurs un mélange entre l'analyse scientifique et le pamphlet.
Document 1Les conséquences sociales de la révolution industrielle Cette expression décrit une phase d'intense transformation de l'industrie, caractérisée par l'utilisation de nouvelles techniques (en particulier, la machine à vapeur mise au point en 1769 par l'Écossais James Watt), le développement de nouvelles branches d'activité (l'extraction minière et la sidérurgie) et une forte croissance de la production (le charbon notamment). Apparue en Angleterre entre la fin du XVIII siècle et le milieu du XIX siècle, la révolution industrielle s'est étendue peu à peu sur le contient européen tout au long du XIX siècle. Certains auteurs, comme Arnold Toynbee à qui l'expression est attribuée, ont une vision plus large de ce phénomène et expliquent qu'il s'agit non seulement de transformations industrielles, mais également sociales et intellectuelles (exode rural, urbanisation, salarisation, conflit entre deux idéologies – le libéralisme et le socialisme, etc.) qui vont faire basculer la société dans une ère nouvelle. Karl Marx également insiste sur les dimensions sociales de la révolution industrielle (cf. texte suivant), notamment le changement de mode de production. Notons qu'à partir de 1880 environ démarrera la 2eme révolution industrielle après la découverte et l'exploitation de nouvelles sources d'énergie : le pétrole (exploité à partir de 1859 en Oklahoma et de 1869 en Russie) et de l'électricité (utilisée à des fins domestiques avec l'invention de la lampe Edison en 1878). La classe prolétaire apparaît au cours de la révolution industrielle. Il s'agit d'un regroupement d'individus qui n'ont que leur force de travail à vendre pour vivre. C'est le seul "capital" dont disposent les prolétaires. Elle n'est pas numériquement dominante car les anciennes classes "laborieuses" persistent. Le changement de mode de production ne s'accompagne pas de la disparition soudaine des classes de l'ancien monde ; les deux se superposent. Ce point de vue sera défendu également par Joseph
Chapitre 5 MARX
1/6
Mlle Pouillion
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin