Cette publication est accessible gratuitement
Lire

FN Grand Est

De
2 pages
Les Conseillers Régionaux : -Stich -Eury -Grosse Cruciani -Lacoste Lareymondie -Gourlot -Dos Santos -Gouthier -Lefebvre -Pierre -Hoff -Erre -Wilhelm Strasbourg, le 09 Septembre 2017, Monsieur le Secrétaire Général, cher Nicolas, Ce courrier aujourd’hui concerne notre groupe au Conseil Régional du Grand Est. Pour rappel celui-ci est constitué de 46 membres Front National élus en Décembre 2015. Il s’agit pour beaucoup d’entre nous d’un premier mandat électif, il a donc fallu un temps d’adaptation et de compréhension des rouages et des fonctionnements de l’administration régionale pour bon nombre de Conseillers. Pendant cette période nous nous en sommes remis à notre autorité directe, à savoir notre Président de groupe, Florian Philippot. Aujourd’hui un certain nombre de dysfonctionnements voire de non fonctionnements se font ressentir. Un problème majeur de communication d’abord. En effet même si nous avons tous été élus sur une liste Front National/RBM, nous avions, à l’époque, signé notre appartenance à un groupe dénommé « Les patriotes FN ». Or, à cette époque l’association « les Patriotes » n’existait pas. Aujourd’hui cette association existe et nous sommes tous associés à ce micro-parti alors que nous ne le souhaitons pas. Pire encore, depuis le 08 Octobre, Sophie Montel ayant été destituée de la présidence de groupe en BFC, accompagnée de 6 autres élus se nomment « les Patriotes ».
Voir plus Voir moins


Les Conseillers Régionaux :
-Stich -Eury
-Grosse Cruciani -Lacoste Lareymondie
-Gourlot -Dos Santos
-Gouthier -Lefebvre
-Pierre -Hoff
-Erre -Wilhelm
Strasbourg, le 09 Septembre 2017,

Monsieur le Secrétaire Général, cher Nicolas,
Ce courrier aujourd’hui concerne notre groupe au Conseil Régional du Grand Est. Pour rappel celui-ci
est constitué de 46 membres Front National élus en Décembre 2015. Il s’agit pour beaucoup d’entre
nous d’un premier mandat électif, il a donc fallu un temps d’adaptation et de compréhension des
rouages et des fonctionnements de l’administration régionale pour bon nombre de Conseillers.
Pendant cette période nous nous en sommes remis à notre autorité directe, à savoir notre Président
de groupe, Florian Philippot.
Aujourd’hui un certain nombre de dysfonctionnements voire de non fonctionnements se font
ressentir.
Un problème majeur de communication d’abord. En effet même si nous avons tous été élus sur une
liste Front National/RBM, nous avions, à l’époque, signé notre appartenance à un groupe dénommé
« Les patriotes FN ». Or, à cette époque l’association « les Patriotes » n’existait pas. Aujourd’hui cette
association existe et nous sommes tous associés à ce micro-parti alors que nous ne le souhaitons pas.
Pire encore, depuis le 08 Octobre, Sophie Montel ayant été destituée de la présidence de groupe en
BFC, accompagnée de 6 autres élus se nomment « les Patriotes ». Cet état de fait constitue une
ambiguïté pour nos élus ainsi que pour nos administrés/adhérents/sympathisants et prête à confusion.
Par ailleurs des dysfonctionnements importants sont à noter. Par exemple, nos seules réunions de
travail préalables aux sessions plénières se tiennent une heure seulement avant le commencement de
celles-ci. Cela ne nous permet pas un débat suffisamment approfondi quant aux positions de votes et
aux prises de parole. Malheureusement, du fait d’un agenda certainement bien rempli, notre Président
de groupe arrive tard, voire ne participe pas à cette rencontre.
De façon générale notre Président ainsi que les Vice-Présidents sont souvent physiquement
indisponibles. Monsieur Philippot part de l’assemblée le plus souvent après une heure ou deux de
présence. Au-delà du simple fait de nous discréditer au sein du Conseil Régional cette attitude a
également une incidence sur le groupe. En effet, globalement nous assistons à une baisse de
motivation des élus car ceux-ci se sentent peu considérés. Ainsi, lors de la dernière formation IFOREL
à Orly, sur 46 élus seuls 15 y ont participé. Etaient d’ailleurs absents Messieurs Vilain, Laval, Pfeffer,
tous trois vice-présidents du groupe. Il est à noter que nous avons un vice-président en la personne
d’Éric Vilain qui est exclu du Front National et qui a déjà ouvertement menacé un élu frontiste en pleine
session plénière. L’absentéisme de certains élus entraîne un phénomène plus grave : en 2018 le groupe aura un manque
à gagner d’environ 10000€ et devra probablement se priver d’un à deux assistants, du fait des absences
répétées de ces élus, l’enveloppe des groupes étant liée aux présences ou non des élus en commissions
techniques et/ou sessions plénières.
Une autre difficulté concerne la question de la communication : il est déplorable que depuis 18 mois il
n’ait toujours pas été mis en place de lettre d’information à l’image de ce qui est fait en PACA ou encore
en Bretagne.
Un certain nombre d’élus est privé de parole depuis plusieurs mois car trop ouvertement sur une ligne
différente de celle du Président Philippot. Enfin sur les RS, là où certains profitent d’une totale impunité
d’autres sont épiés, surveillés en permanence. Lors de la campagne législative par exemple Thomas
Laval n’hésite pas à se positionner pour le mariage pour tous (publié notamment dans le journal
l’Union) allant contre la position officielle du parti.
Concernant les communications politiques régionales certains élus ne sont jamais RT par les comptes
officiels (FB, Twitter) du groupe.
Globalement les dirigeants du groupe ne maîtrisent pas les problématiques régionales et donnent
l’impression de ne pas s’y intéresser. Cela nuit à la crédibilité du Front National.
Par crainte d’éventuelles représailles, nombreux sont les élus qui partagent ces différentes positions
mais qui n’ont pas souhaité être signataires. Il en va de même pour de nombreux assistants.

Dans ces conditions, nous souhaitons :
-La suppression de l’appellation « patriotes » de notre groupe et la transformation en « Front National
– RBM Grand Est ».
-Une audition individuelle et confidentielle de chaque membre du groupe par des représentants du
parti.
-une redistribution des vice-présidences du groupe.
Nous sommes bien entendu disponibles pour un entretien préalable à l’organisation d’un éventuel
audit en fonction de vos souhaits et disponibilités.
Veuillez recevoir Monsieur le Secrétaire Général, cher Nicolas, l’expression de nos respectueuses
salutations.
Vive le Front National, vive Marine Le Pen, vive la France.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin