Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Introduction à la série réactions et réponses à la mondialisation

4 pages
Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 242
Signaler un abus
Introduction à la série
Réactions et réponses à la mondialisation
Dans les années 1980, consultants et spécialistes des multinationales identifiaient les premiers signes de la mondialisation, c’est-à-dire de l’intégration de plus en plus étroite des marchés nationaux à l’échelle mondiale. D’aucuns annonçaient déjà l’avènement de firmes globales et l’effacement de l’Etat. Dans le même temps, certains responsables poli-tiques craignaient que le processus d’internationalisation ne soit entravé par les tendances néo-protectionnistes qui s’étaient développées depuis les années 1970. Les difficultés rencontrées par le cycle de négociations commerciales multilatérales à la fin des années 1980, comme les conflits commerciaux entre les Etats-Unis, confrontés au « déclin indus-triel »,et le Japon, alors en pleine ascension économique, contribuaient à alimenter ces craintes. Pourtant, ce n’est pas des réactions protection-nistes des gouvernements qu’est venue la remise en cause du processus de mondialisation. A la fin des années 1990, après la création de l’Or-ganisation mondiale du commerce (OMC) et le ralliement de nombreux gouvernements des pays avancés et des pays en développement à l’ou-verture économique, la contestation est montée de la société civile. Contestation qui est d’ailleurs née de l’acceptation même de la mondia-lisation par les gouvernements et des tensions économiques et sociales suscitées par l’intégration croissante des économies nationales.
Les réactions au processus de mondialisation sont très diverses, allant de propositions de réformes des institutions internationales à la remise en cause de l’ouverture des frontières ou à la contestation plus générale de l’économie de marché. Au niveau international, la gouvernance globale et le besoin d’adaptation des institutions existantes, voire de la création d’instances nouvelles, sont devenus des thèmes majeurs de l’agenda politique. Les réformes économiques et sociales internes apparaissent cependant tout aussi importantes et urgentes dans l’élabo-ration de réponses adéquates aux défis de la mondialisation et aux réactions qu’elle provoque.
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin