//img.uscri.be/pth/b3a46fcaee601bc113f6553b37b8b6bbc405ef14
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le ministre, les affaires et son portefeuille - article ; n°17 ; vol.5, pg 51-78

De
29 pages
Politix - Année 1992 - Volume 5 - Numéro 17 - Pages 51-78
Tbe minister, public affairs, and bis portfolio.
Guillaume Courty. [51-78].
Who bears the differential causes pleaded by the spokesmen of economic interests, and how ? To answer this question, it is necessary to understand how the minister holding the civil engineering portfolio prevents his management from becoming an affair in the polilical field. He must then keep a distance between himself and the interest he stands for, firstly by proving that only bis vocation as a politician can account for bis interest in those interests, and secondly by using his team of advisers as an instrument of perception which embody this disinterested judgement.
Le ministre, les affaires et son portefeuille.
Guillaume Courty. [51-78].
Comment et par qui sont entendues les causes catégorielles plaidées par des porte-parole d'intérêts économiques ? Répondre à cette question implique de comprendre comment le titulaire du portefeuille des travaux publics évite que sa gestion ne devienne une affaire dans le champ politique. Il doit alors maintenir la distance avec les intérêts qu'il représente, d'une part, en démontrant que son intérêt pour ces intérêts particuliers ne s'explique que par sa vocation d'homme politique et, d'autre part, en utilisant son cabinet, instrument de perception dont les membres sont l'incarnation de ce jugement désintéressé.
28 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins