La lecture en ligne est gratuite
Lire Télécharger

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Mes chères concîtoyennes, Mes chers concîtoyens, Ce qu’on appee depuîs de ongues années « a crîse » est un changement de monde. I suscîte bîen des înquîétudes, des tensîons. I peut être au contraîre source d’espoîr et de progrès. En tournant a page des soutîons du passé, nous pouvons antîcîper pour ne pas subîr. Nous avons e pouvoîr de casser a machîne à désespérer. Je vous propose de construîre e projet d’un futur désîrabe et commun.
Les grandes transîtîons que nous vîvons déjà boueversent es repères, remettent en cause bîen des înstîtutîons, perturbent des équîîbres quî sembaîent acquîs. La responsabîîté de a gauche est pus que jamaîs cee des réponses coectîves aux déis posés par ces transîtîons. Toutes es grandes conquêtes socîaes sont nées aînsî.
Le monde faît face à des déis înédîts : « Je veux vous e terrorîsme quî a faît 230 vîctîmes, en 2015 proposer unet 2016, dans nos vîes et dans nos rues, e dérègement écoogîque, e changement chemin, celui du du travaî, ’affaîbîssement de a démocratîe, courage et de e retour d’înégaîtés que rîen ne peut justîier. l’inventivité. » La fuîte en avant îdentîtaîre, e repî dans ’obscurantîsme, e commerce des peurs sont autant de tentatîons auxquees î est trop facîe de céder. Ce sont es împostures cassîques suscîtées par ceux quî sont prêts à tout pour conserver eurs prîvîèges. Et pourtant, e cœur de a France contînue de battre de mîîers d’înîtîatîves quî montrent chaque jour que ’on va pus oîn ensembe.
Je ne détîens pas a vérîté, maîs je veux vous proposer un chemîn. C’est ceuî du courage et de ’înventîvîté. Toujours, notre socîété a vouu mettre es grandes transformatîons au servîce du progrès et de ’humanîté. De a Révoutîon françaîse à a COP 21, de a Résîstance aux grands combats ouvrîers, ce fut e combat résou de a Répubîque et, en son seîn, a mîssîon contînue de a gauche et des écoogîstes. Nous sommes déposîtaîres de cette hîstoîre, et devons en être es contînuateurs.
Afirmons a force de a France, de son hîstoîre et de sa géographîe, de ses vaeurs, de sa angue et de sa cuture, de sa dîpomatîe îndépendante et de ses armées au servîce de a sécurîté et de a paîx dans e monde. Soyons iers des atouts de a France et des Françaîs,
3
de notre jeunesse, de notre recherche, de notre puîssance marîtîme, de nos servîces pubîcs, de notre agrîcuture, de notre îndustrîe, de notre artîsanat, de nos terrîtoîres en Hexagone et dans es outre-mer, des pus ancîennes aux pus récentes.La gauche et es écoogîstes portent une espérance quî est aussî une exîgence : progresser et protéger. « À portée de vote existe un futurOuî, j’afirme qu’î est possîbe de progresser. Notre pays revendîque ’ouverture au monde désirable. » et croît à a coopératîon înternatîonae en même temps qu’î veut ixer des règes à a mondîaîsatîon et des îmîtes à un modèe de déveoppement dévoreur de ressources naturees et générateur d’înégaîtés. Cette voonté de conjuguer économîe et écoogîe, démocratîe et justîce socîae est attendue par notre peupe et par ceux du monde entîer. Je veux e progrès dans toutes ses dîmensîons.
4
Ouî, j’afirme qu’î est îndîspensabe de protéger. La protectîon n’est pas dans e repî, qu’î soît terrîtorîa, îdentîtaîre, communautaîre, maîs dans es droîts garantîs par a Répubîque îndîvîsîbe, aque, démocratîque, e socîae, décentraîsée, que je veux rénover dans une 6 Répubîque. Nous vouons a protectîon dans toutes ses dîmensîons. Protectîon socîae, écoogîque, terrîtorîae et physîque. Protectîon de a France et du contînent européen.
À portée de maîn, à portée de vote, exîste un futur désîrabe, où e travaî n’est pas facteur de souffrance maîs d’émancîpatîon, où notre modèe de productîon întègre réeement ’exîgence écoogîque, où a démocratîe retrouve e soufle qu’ee a perdu.
Au fond, nous partageons bîen pus d’aspîratîons que nous ne ’îmagînons. Ce sont ees quî ont nourrî ce projet : demaîn, î peut être e vîsage de a France, e quotîdîen des Françaîs, a base soîde sur aquee nous pourrons nous appuyer pour avancer vers un futur désîrabe.
Ce futur désîrabe, je veux e rendre possîbe, avec vous. Pour faîre battre à nouveau e cœur de a France.
Benoît HAMON
POUR UN FUTUR DÉSIRABLE, VOULOIR LE PROGRÈS SOCIAL, ÉCOLOGIQUE ET DÉMOCRATIQUE
Nous entrons dans un monde nouveau. Tout change : cîmat, technoogîes, économîe, attentes îndîvîduees et demandes coectîves. Ces boueversements portent des promesses, des déis, des dangers aussî. Dans un monde goba et compexe, î exîste un chemîn.
Innover, entreprendre, se former, maïtrîser a révoutîon numérîque, soutenîr ’agrîcuture durabe et ’économîe beue, es iîères îndustrîees d’avenîr avec eurs métîers et eurs savoîr-faîre, es petîtes et moyennes entreprîses à chaque étape de eur déveoppement ain de créer des empoîs. Bâtîr es protectîons pour es travaîeurs et es actîfs face aux évoutîons du travaî. Je propose de fonder un nouveau pîîer de a protectîon socîae, e revenu unîverse d’exîstence. I nous permettra d’aborder es mutatîons du travaî et a révoutîon numérîque avec sérenîté. I représente un soutîen înédît au revenu des casses popuaîres et moyennes, un înstrument puîssant de utte contre a pauvrété et toutes es précarîtés.
Faîre naïtre un nouveau modèe de déveoppement tempérant et durabe. Les objectîfs sont caîrs et mobîîsateurs pour notre socîété : învestîr massîvement dans a rénovatîon thermîque des ogements et es transports durabes ; poursuîvre a transîtîon énergétîque pour es partîcuîers, es entreprîses, es bassîns de vîe ; utter contre es poutîons et pour a santé envîronnementae, faîre respecter des règes socîaes, sanîtaîres, envîronnementaes, éthîques dans a monde.
Faîre respîrer a démocratîe. Je vous propose de construîre e une 6 Répubîque quî remettra e cîtoyen au cœur de a décîsîon pubîque. Une démocratîe quî ne se résîgne pus à être întermîttente et îmmature, maîs quî croît à ’înteîgence coectîve pour faîre ensembe es choîx quî décîderont ’avenîr de notre pays.
7
8
POUR LE TRAVAIL ET L’EMPLOI, RÉUSSIR LA TRANSITION ÉCONOMIQUE
Pour créer esEMPLOIS DE DEMAINet réduîre vraîment e chômage, je dépoîeraî un programme d’învestîssements stratégîques. Je porteraî ’effort de recherche et déveoppement à 3 % du PIB. Je anceraî un pan de 100 mîîards d’euros sur cînq ans pour a rénovatîon urbaîne et thermîque, et pour e bîen vîvre en vîe et dans a ruraîté.
J’encourageraî es entreprîses àRÉINVESTIR LEURS BÉNÉFICESpar a moduatîon de ’împôt sur es socîétés.
Nous ferons de a FranceUN PAYS EN POINTE SUR LE NUMÉRIQUE, en déveoppant ’accès au très haut débît ixe et mobîe sur ’ensembe du terrîtoîre. J’assureraî a transîtîon numérîque des organîsatîons et ’approprîatîon des usages numérîques par tous (a médîatîon numérîque, e numérîque éducatîf et a montée en compétences des actîfs).
Pour une économîe renforcée face à a mondîaîsatîon, j’accorderaî a prîorîté auMADE IN FRANCE: 50 % des marchés pubîcs seront réservés aux petîtes et moyennes entreprîses (PME-PMI-TPE), j’întroduîraî des causes socîaes, envîronnementaes, d’empoî et de « produîre oca ». Les entreprîses quî déocaîsent devront rembourser es aîdes pubîques reçues. Je m’opposeraî aux traîtés de îbre-échange (CETA et TAFTA) quî menacent nos préférences coectîves. J’excuraî es servîces pubîcs et ’agrîcuture du champ des négocîatîons commercîaes.
Pour aîder nosPETITES ET MOYENNES ENTREPRISESà se déveopper, je facîîteraî eur accès aux inancements à tous es stades de eur croîssance. La Banque Pubîque d’Investîssement (BPI) întervîendra en garantîe comme en prêteur orsque es banques seront rétîcentes à accompagner es projets. Je créeraî une monnaîe aternatîve înter-entreprîses quî eur permettra de s’échanger des servîces sans mobîîser eur trésorerîe.
PourPROTÉGER NOS AGRICULTEURS, je défendraî eur posîtîon dans es contrats avec a grande dîstrîbutîon, j’améîoreraî eurs condîtîons de travaî, ’accès aux soîns et à eurs droîts socîaux. Je défendraî une poîtîque agrîcoe commune (PAC) quî prévoît des mécanîsmes de réguatîon des marchés et des rîsques, et donne une prîorîté aux petîtes et moyennes expoîtatîons.
Nous poursuîvrons e changement d’échee de ’ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE(ESS)en nous donnant pour objectîf a créatîon de 500 000 empoîs. Le programme d’învestîssement d’avenîr sera mobîîsé au servîce des secteurs prîorîtaîres (petîte enfance, grand âge....)
Ain de protéger nos entreprîses et nos empoîs de a inance spécuatîve, je révîseraî aLOI DE SÉPARATION BANCAIREen cantonnant effectîvement ’ensembe des actîvîtés de marché des banques. Pour promouvoîr une inance pus încusîve et pus dîversîiée, je favorîseraî es banques éthîques en mettant en pace une régementatîon dîfférencîée, adaptée aux étabîssements vertueux.
Je favorîseraî ’étabîssement deCONTREPARTIES RÉELLESet négocîées, en termes d’empoî, de recherche, d’înnovatîon, ou de réductîon du temps de travaî, au crédît d’împôt pour a compétîtîvîté et ’empoî (CICE) dans es entreprîses de pus de 50 saarîés.
Pour répondre aux mutatîons du travaî, je créeraî uneCONTRIBUTION SOCIALE SUR LES ROBOTS. Ee aîmentera un Fonds de Transîtîon Travaî (FTT), dont a mîssîon sera de créer autant d’empoîs nouveaux que ceux quî dîsparaïtront, et de inancer a formatîon des saarîés à ces nouveaux métîers. Les entreprîses dont a robotîsatîon s’accompagne d’une augmentatîon des effectîfs seront dîspensées de cette contrîbutîon.
Pour permettre à ceux quî ont moîns de vîvre mîeux,NOUSAUGMENTERONS LE SMIC ET LES MINIMA SOCIAUX. J’encourageraî a négocîatîon des partenaîres socîaux, notamment sur es saaîres, ’encadrement des contrats précaîres, a reconnaîssance des quaîicatîons, ’améîoratîon des condîtîons de travaî.
Je créeraîUN REVENU UNIVERSEL D’EXISTENCE(RUE). I permettra, dans une premîère étape, d’augmenter, automatîquement, e revenu des actîfs, ouvrîers, empoyés, îndépendants et étudîants dont es revenus sont înférîeurs à 2 200 euros net, et prîorîtaîrement ceux dont es moyens sont es pus faîbes.
DÈS 2018 :
Un étudîant quî travaîe 1 jour par semaîne
Un agrîcuteur ou une assîstante maternee quî perçoît 50% d’un smîc
Un coupe d’ouvrîers au smîc
AVANT
231 €
576 €
2 304 €
APRÈS
749 €
973 €
2 694 €
EXTENSION :Je réunîraî ensuîte une conférence socîae pour programmer es étapes suîvantes quî permettront a généraîsatîon progressîve du RUE à ’ensembe des Françaîs et son augmentatîon à 750 euros.
9
10
Pour progresser tout au ong de a vîe, chaque actîf auraDROIT À UN AN DE CONGÉFORMATIONpour acquérîr un dîpôme ou une quaîicatîon. Je déveopperaî égaement ’apprentîssage.
Je reconnaïtraî eBURNOUT(syndrome d’épuîsement professîonne) comme maadîe professîonnee, et j’învîteraî es entreprîses à engager des actîons de preventîon.
NousREMPLACERONS LA LOI TRAVAIL PAR UNE NOUVELLE LOI, quî, en concertatîon avec es partenaîres socîaux, encouragera a poursuîte de a réductîon coectîve du temps de travaî sur a base du voontarîat et par a négocîatîon, renforcera e compte pénîbîîté et e compte personne d’actîvîté, confortera e droît à a déconnexîon, rétabîra e prîncîpe de faveur.
Nous engagerons aRÉFORME DU RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS(RSI)pour qu’îs aîent es mêmes droîts que es saarîés.
Pour garantîr à tous e meîeur nîveau de protectîon et utter contre ’ubérîsatîon débrîdée, je créeraî un STATUT DE L’ACTIF. I permettra aux travaîeurs quî ne bénéicîent pas aujourd’huî de a protectîon du Code du travaî et du régîme généra de a Sécurîté socîae d’accéder à un soce de protectîons et de droîts fondamentaux.
POUR PRÉSERVER NOTRE PLANÈTE, TRANSFORMER NOTRE MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT
Au moîns50 % DE REPAS BIOou îssus des cîrcuîts courts seront servîs dans a restauratîon coectîve. J’appîqueraî un taux de TVA réduît aux produîts bîo et j’aîderaî à a structuratîon des iîères de productîon bîoogîque et équîtabe.
J’înterdîraî esPERTURBATEURS ENDOCRINIENSet proposeraî desALTERNATIVES AUX PESTICIDES, en commençant par es pus dangereux.
Je anceraî un pan d’eficacîté et deSOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE(îsoatîon, transports en commun, véhîcues propres). J’încîteraî à a réutîîsatîon des matérîaux, à ’éco-conceptîon, à des pans zéro déchet et à a sortîe programmée de ’încînératîon.
Je porteraî à50 % LA PART DES ÉNERGIES RENOUVELABLESdans e mîx éectrîque d’îcî 2025 en favorîsant a productîon décentraîsée et cîtoyenne d’énergîe, avec un objectîf de 100 % de ’énergîe en 2050. Pour sortîr du nucéaîre à ’horîzon d’une génératîon (objectîf 25 ans), je fermeraî es réacteurs en in de vîe durant e quînquennat et je garantîraî es empoîs du secteur énergétîque.
Pour uneFISCALITÉ PLUS VERTE, je modueraî a TVA en fonctîon de ’empreînte envîronnementae, je pafonneraî puîs supprîmeraî progressîvement es nîches iscaes antî-envîronnementaes en commençant par a iscaîté du dîese, en mettant en pace une taxe carbone. Les ressources correspondantes seront rendues aux ménages et aux terrîtoîres.
En in de mandat, es oîs de inance devront être conformes avec esOBJECTIFS DE LA COP 21.
Pour préserver aBIODIVERSITÉ, je créeraî un Conservatoîre des terres agrîcoes ain de rendre opposabes es schémas d’aménagement et de protectîon de a nature. J’agîraî pour enrayer ’artîicîaîsatîon des sos et ’étaement urbaîn. Je déveopperaî e bîomîmétîsme.
PourLUTTER CONTRE LES PARTICULES FINESdans ’aîr, responsabes de pus 40 000 décès par an, je programmeraî a sortîe maïtrîsée du dîese à horîzon 2025 pour es voîtures neuves.
Pour déveopper esNOUVELLES MOBILITÉS, j’offrîraî des aternatîves à a voîture îndîvîduee. Je donneraî a prîorîté à a rénovatîon et au déveoppement du ferrovîaîre. Je conieraî a gestîon e de ’écotaxe aux Régîons. Je m’opposeraî au nîveau européen au 4 paquet ferrovîaîre quî entend întensîier a concurrence. Je refuseraî a prîvatîsatîon des aéroports régîonaux.
J’înscrîraî dans a Constîtutîon aPRÉSERVATION DES BIENS COMMUNSenvîronnementaux, comme ’eau et ’aîr.
Je veîeraî auBIENÊTRE ANIMALen mettant en œuvre es préconîsatîons de a commîssîon d’enquête sur es abattoîrs en s’assurant des condîtîons d’éevage et de transport et en déveoppant des méthodes de rempacement à ’expérîmentatîon anîmae.
J’organîseraî desCONFÉRENCES DE CONSENSUSorsqu’est étabîe ’exîstence d’un ourd împact écoogîque d’un grand projet d’învestîssement oca ou natîona. Cea permettra ’émergence de soutîons devant aîer économîe, socîa et écoogîe.
11