La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Maintien de l'activité pétrolière en Nouvelle-Aquitaine

De
3 pages
Groupe Les Républicains/CPNT SEANCE PLENIERE du LUNDI 23 OCTOBRE 2017 Motion du groupe LR/CPNT en faveur du maintien de l’activité pétrolière en Nouvelle-Aquitaine Le projet de loi porté par Nicolas Hulot sur la in de l’exploitation des ère hydrocarbures en France a été adopté par l’Assemblée Nationale en 1 lecture le 10 octobre 2017 : Il prévoit :
Voir plus Voir moins
Groupe Les Républicains/CPNT
SEANCE PLENIERE du LUNDI 23 OCTOBRE 2017
Motion du groupe LR/CPNT en faveur du maintien de l’activité pétrolière en Nouvelle-Aquitaine
Le projet de loi porté par Nicolas Hulot sur la In de l’exploitation des ère hydrocarbures en France a été adopté par l’Assemblée Nationale en 1 lecture le 10 octobre 2017 : ïl prévoit : -de ne plus signer de nouveaux permis d’exploration pétrolière -de mettre In progressivement à la production pétrolière en France d’ici 2040.
Pendant la période de transition énergétique, durant laquelle nous aurons toujours besoin de consommer du pétrole, le Gouvernement va devoir choisir quel pétrole sera consommé par les Français : celui qui est importé ou celui qui est produit sur notre territoire (1% de sa consommation).
ïl est démontré qu’un baril de pétrole produit en France génère en moyenne 3 fois moins de gaz à eet de serre qu’un baril importé.
Cette loi aura aussi un impact négatif pour notre Région sur plusieurs opérateurs, dont Géopétrol sur le bassin de Lacq ou la Société Vermilion, dont le siège social français est à Parentis-en-Born dans les Landes, et qui exploite 26 des 63 concessions en activité en France. L’Aquitaine, après le Bassin Parisien, est sa deuxième région d’implantation.
La société Vermilion, qui emploie 600 personnes en France, s’est engagée dans des actions en faveur de l’économie circulaire en optimisant des processus d’extraction de pétrole pour réduire l’intensité des émissions de
CO2 et valoriser ses énergies secondaires (eau et gaz) au bénéIce d’autres Ilières.
Le projet de loi avait été révisé le 3 octobre lors des débats à l’Assemblée Nationale avec l’adoption de 2 amendements : 207 et 206 :
L’amendement #207reconnait la poursuite de l’activité pétrolière si une activité industrielle bénéIcie de cette ressource :
C’est le cas précis du gaz de Lacq, produit par l’opérateur pétrolier Géopétrol, utilisé pour son soure par la société Arkéma et pour sa chaleur sous forme énergétique vendue aux sociétés industrielles sur la plateforme de Lacq. C’est le cas également du gaz produit sur la concession de Vic Bilh par Vermilion lequel gaz est utilisé à 100% par la société Sobégi au bénéIce de la plateforme de Lacq. On peut donc estimer que la concession de Vic Bilh pourra être prolongée au-delà de 2040 dès lors que le gaz pourra être utilisé par les industriels à Lacq.
L’amendement #206 permet la poursuite de l’activité pétrolière si un coproduit est valorisé issu de l’activité pétrolière.
Nous pouvons penser à la valorisation des calories en Nouvelle Aquitaine sur la concession pétrolière de Parentis-en-Born, avec le chauage de serres de tomates TOM d’Aqui de 15 hectares ( 350 emplois)et sur la concession des Arbousiers en Gironde sur la commune de La Teste pour le chauage d’un éco-quartier. ïl y a également des projets à l’étude pour la valorisation des calories de l’eau associée au pétrole sur les concessions de Vic Bilh, dans les Pyrénées Atlantiques, et de Cazaux, en Gironde.
ïl y a aussi toutes les autres utilisations du pétrole comme les matériaux (bitume), et les matières plastiques issues de la pétrochimie.
En conséquence, les Conseillers régionaux de Nouvelle Aquitaine,
réunis en séance plénière le lundi 23 octobre 2017,
soutiennent la poursuite des activités pétrolières en France jusqu'en 2050, et au-delà en Nouvelle-Aquitaine pour les concessions liées à la présence
d’activités industrielles à Lacq et de co-activité sur Parentis-en-Born, La Teste et dans le futur, Vic Bilh et Cazaux .