//img.uscri.be/pth/dcbd838b815f084d945495659ba871b24705ea12
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La 49e excursion géographique interuniversitaire (Pays de la Loire, mai 1966) - article ; n°420 ; vol.77, pg 154-183

De
35 pages
Annales de Géographie - Année 1968 - Volume 77 - Numéro 420 - Pages 154-183
AN ACCOUNT OF THE INTER-UNIVERSITY FIELD-WORK OF 1966. The inter-university excursion in 1966 was devoted to a study of the regions crossed by the Loire in the southern part of the Paris Basin. The river and its valley were the subjects of exchanges on their physical geography (morphology and hydrology) and on their human geography (agricultural landscape and towns). La Champagne Berrichonne was studied both for its periglacial interest and its economic and human aspects. The border of the Morvan near Vézelay was studied in the same way. But the main subject of study was the origin of the relief at Sancerre and Nivers. One thesis was submitted which places them in the Neocene era in its later phases. They are essentially due to the movements of the median of the course of the river, having worked upon older local faults. It is tectonic action which was responsible for their formation, much more so than differential erosion.
EXCURSION GEOGRAPHIQUE INTERUNIVERSITAIRE ( PAYS DE LA LOIRE, MAI 1966). - L'excursion interuniversitaire 1966 à été consacrée aux régions traversées par la Loire dans le Bassin de Paris méridional. Le fleuve et sa vallée ont été l'objet de communications d'ordre physique (morphologie, hydrologie) ou humain (paysages agraires, villes). La Champagne berrichonne été étudiée dans son modelé périglaciaire comme dans ses aspects économiques et humains. Et de même la bordure du Morvan vers Vézelay. Mais c'est surtout l'origine des reliefs sancerrois et nivernais qui retenu l'attention. Une thèse été présentée, qui leur attribue un âge néogène, parfois récent. Ils seraient dus essentiellement à des mouvements à moyen rayon de courbure, ayant localement fait rejouer des failles plus anciennes. C' est la tectonique qui serait responsable de leur mise en place, bien plus que l'érosion différentielle.
30 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

Jacques Gras
Yves Babonaux
R. Braque
Mme Jaqueline Bonnamour.
F. Gay
La 49e excursion géographique interuniversitaire (Pays de la
Loire, mai 1966)
In: Annales de Géographie. 1968, t. 77, n°420. pp. 154-183.
Abstract
AN ACCOUNT OF THE INTER-UNIVERSITY FIELD-WORK OF 1966. The inter-university excursion in 1966 was devoted to a
study of the regions crossed by the Loire in the southern part of the Paris Basin. The river and its valley were the subjects of
exchanges on their physical geography (morphology and hydrology) and on their human geography (agricultural landscape and
towns). La Champagne Berrichonne was studied both for its periglacial interest and its economic and human aspects. The border
of the Morvan near Vézelay was studied in the same way. But the main subject of study was the origin of the relief at Sancerre
and Nivers. One thesis was submitted which places them in the Neocene era in its later phases. They are essentially due to the
movements of the median of the course of the river, having worked upon older local faults. It is tectonic action which was
responsible for their formation, much more so than differential erosion.
Résumé
EXCURSION GEOGRAPHIQUE INTERUNIVERSITAIRE ( PAYS DE LA LOIRE, MAI 1966). - L'excursion interuniversitaire 1966
à été consacrée aux régions traversées par la Loire dans le Bassin de Paris méridional. Le fleuve et sa vallée ont été l'objet de
communications d'ordre physique (morphologie, hydrologie) ou humain (paysages agraires, villes). La Champagne berrichonne
été étudiée dans son modelé périglaciaire comme dans ses aspects économiques et humains. Et de même la bordure du Morvan
vers Vézelay. Mais c'est surtout l'origine des reliefs sancerrois et nivernais qui retenu l'attention. Une thèse été présentée, qui
leur attribue un âge néogène, parfois récent. Ils seraient dus essentiellement à des mouvements à moyen rayon de courbure,
ayant localement fait rejouer des failles plus anciennes. C' est la tectonique qui serait responsable de leur mise en place, bien
plus que l'érosion différentielle.
Citer ce document / Cite this document :
Gras Jacques, Babonaux Yves, Braque R., Bonnamour. Jaqueline, Gay F. La 49e excursion géographique interuniversitaire
(Pays de la Loire, mai 1966). In: Annales de Géographie. 1968, t. 77, n°420. pp. 154-183.
doi : 10.3406/geo.1968.15631
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1968_num_77_420_15631La 49e excursion géographique
interuniversitaire
Pays de la Loire mai 1966
Planches IX-X-XI-XII par Jacques Gras
professeur Université de Nantes
avec le concours Babonaux
maître de conférences la Faculté des Lettres de Tours
Bonnamour
maître de conférences la Faculté des Lettres de Rouen
Braque
maître-assistant la Faculté des Lettres de Tours
Gay la Faculté des Lettres de Nice
Au début de 1965 Assemblée des Géographes Fran ais décidait de
confier auteur de ce rapport la direction et organisation de la 49e Excur
sion interuniversitaire Une récente thèse devait en fournir le cadre1 mais
la collaboration de Institut de Géographie de Tours ayant été offerte et
sitôt acceptée intérêt put être centré sur les problèmes du bassin parisien
de la Loire
Un grand nombre de collègues acceptèrent de prêter leur concours
entreprise Outre Fénelon Babonaux et Borner responsables de la
partie tourangelle du programme nous sommes heureux de remercier ici
Mme Bonnamour Gay Braque Vigarié Diverses contingences ne
permirent malheureusement pas Mué Dachary et J.-P Moreau de présen-
GRAS Le Bassin de Paris méridional étude morphologique Thèse Lettres Paris 1964
en dépôt la Faculté des Lettres de Nantes Depuis lors sont parus BABONAUX Villes et
régions de la Loire moyenne Touraine Blésois Orléanais) Thèse Lettres Paris 1966 S.A.B.R.I
BONNAMOUR Le rvan la Terre et les Hommes P.U.F
GAY La Champagne du Berry Thèse Lettres Poitiers 1967 Ed Tardy Bourges 49 EXCURSION OGRAPHIQUE INTERUNIVERSITAIRE 155
ter les exposés prévus initialement Au total la matière était lourde pour
jours excursion1
organisation ne le fut pas moins puisque le Congrès rassembla certains
jours une centaine de participants et jamais beaucoup moins Une impor
tante subvention ministérielle obtenue grâce intercession de Jean
Dresch autres en provenance des Académies de Nantes et Orléans-Tours
permirent toutefois équilibrer le budget. mais quelque huit mois plus
tard Sans elles rien eût été possible
Itinéraire et thèmes présentés
excursion est déroulée du 14 au 18 mai 1966 Angers Orléans
avec Tours Bourges Clamecy et Nevers comme villes étapes fig l)
re journée Angers Tours
Angers ayant été rapidement visitée la veille la matinée est consacrée
la présentation de la Vallée Anjou selon un itinéraire sinueux qui joi
gnant les collines baugeoises la levée permet de mettre en valeur les liens
très nuancés unissant ici morphologie et géographie agraire Après le repas
pris Bourgueil dans une cave creusée au flanc du versant crayeux le cor
tège gagne la rive sud du fleuve pi IX Fénelon présente la centrale
nucléaire Avoine puis par Usse on atteint Bréhémont où Indre et Cher
se débattent dans le lacis une confluence commune Borner traite de
géographie agraire et Babonaux de la morphologie du lit fluvial Le même
présentateur termine la journée par une analyse de la ville de Tours
2e journée de Tours Bourges
Le groupe remonte la vallée de la Loire arrête Amboise que présente
Babonaux puis coupe interfluve argile silex pour redescendre sur le
Cher Montrichard un saisissant contraste oppose la richesse des vallées
aux solitudes forestières de la plate-forme tourangelle Une nouvelle incur
sion par Pontlevoy Contres le curieux lac de Seings et Veilleins permet
Borner interpréter le paysage agraire de cette Sologne blésoise incrustée
Un Livret-Guide de 60 pages texte et croquis fut distribué chaque participant quelques
exemplaires sont encore disponibles la Faculté des Lettres de Nantes)
La Revue Norois accueillera les textes de ceux que des délais trop courts pour leurs charges
professionnelles ou les impératifs de impression ont privé de leur droit figurer dans ce compte
rendu collectif ils veuillent bien nous excuser
Que soient remerciés tous ceux qui participèrent organisation de ces journées Mallet
Angers Barnerias de Bourges MM les Proviseurs des Lycées de Bourges et Nevers
Tardy Président du S.I de Clamecy les Municipalités de Clamecy et Nevers Que et
Mme Dresch trouvent ici expression de notre reconnaissance pour avoir bien voulu venir
spécialement de Paris saluer le groupe son passage Tours ANNALES DE OGRAPHIE 49e EXCURSION GEOGRAPHIQUE INTERUNIVERSITAIRE 157
de faluns et de lacustre de Beauce jonchée de sables granitiques et où
malgré la platitude la morphologie ne perd pas ses droits
après-midi est consacré au thème controversé de la côte crétacée du
Berry nord de son apparente fossilisation par des matériaux détritiques ter
tiaires et exposé des raisons qui peuvent expliquer comment une cuesta
sans variation notable de puissance des étages passe de moins de 40 mètres
de dénivellation Vierzon plus de 200 mètres Humbligny Encore
est-ce là que un de ses nombreux paradoxes Laissant la journée du
lendemain les éléments une réponse le Congrès bénéficie un arrêt ménagé
par Gay dans exploitation du Petit Manay sur Etréchy puis il gagne
Bourges que présente le même auteur
3e journée de Bourges Clamée
Le matin une boucle de Bourges Bourges par Saint-Florent Mareuil-sur-
Arnon Châteauneuf-sur-Cher Saint-Just-sur-Auron est occasion une
série exposés sur la Champagne berrichonne On attire attention sur
irritant problème posé par la nudité de la plate-forme impeccablement
débarrassée des matériaux détritiques argiles sidérolithiques sables grani
tiques... qui ont souillée on observe de carrière en carrière les facteurs du
modelé des versants Primelles Gay résume son interprétation des faits
agraires observables Au Bois Bouard Braque analyse une association
typique du Berry calcaire chêne pubescent... il opposera le soir aux
forêts nivernaises
Après un arrêt aux buttes de Gron clef de interprétation de la côte
sancerroise et où les thèses affrontent intérêt se déplace au bénéfice des
reliefs plus vigoureux du Nivernais septentrional Par Garchy et Cessy-les-
Bois Braque mène le groupe au long des chemins forestiers pittoresques
dans un dédale de collines très boisées rongées de karst malgré épaisseur
du tapis siliceux de Véluvium que plusieurs tranchées permettent étudier
Les escarpements de faille qui se succèdent en vagues serrées vers est
nou Cuncy...) permettent au présentateur de préciser et de fixer la
thèse que depuis Vierzon il tente de faire approuver par ses auditeurs
Encore une fois et pour la joie de tous les avis semblent partagés La journée
achève grâce aimable accueil du corps municipal de Clamecy par une
promenade nocturne commentée travers la pittoresque petite cité
4e journée de Clamecy Nevers
Le lendemain les commentaires attachent au thème morphologique et
humain du contact Nivernais-Morvan De la terrasse de Vézelay puis le
long de la vallée du Rû de Bazoches des flancs du célèbre Mont Vigne du
cimetière de Lormes enfin il est loisible étudier les modifications du contact
liées aux variations de la structure faillée les débats dépassent de beaucoup
les considérations que pouvaient susciter les perspectives vastes cepen- ANNALES DE OGRAPHIE 158
dant de la dépression du Bazois et des collines nivernaises Auparavant
Mme Bonnamour avait dégagé les caractéristiques agraires des communes qui
chevauchent la ligne de faille Une visite au domaine de Vauban toujours
tenu par les descendants du Maréchal avait pu montrer combien élevage
du uf charol is est fonction de ces contingences morphologiques dont
animal décèle fort bien les effets
Contournant et recoupant le massif de Saint-Saulge petite écharde cris
talline qui perce la couverture jurassique puis traversant le domaine faille
des Amognes itinéraire de après-midi conduit les géographes
Nevers
5e journée de Nevers Orléans
La matinée du dernier jour est consacrée au thème fourni par le tracé de
la Loire qui perce successivement une série de barrières structurales que lui
opposent les auréoles sédimentaires Arrêt au Mont Givre au nord de Nevers
longs arrêts surtout Sancerre qui fournit occasion une synthèse morpho
logique laquelle achève par une visite aux caves du domaine de la Perrière
creusées au flanc de escarpement de faille..
Après la présentation de Gien par Babonaux intérêt revient comme
au départ de excursion sur le thème des terrasses ligériennes et sur le modelé
du Val de Loire Un arrêt Saint-Benoît permet Vigarié une présentation
passionnée et limpide de la célèbre abbaye romane analogue celle il avait
déjà donnée la veille Vézelay Un exposé sur le campus universitaire de la
Source Fénelon) une rapide visite Orléans Babonaux complètent
le programme et mettent un terme cette excursion-marathon
Beaucoup de choses ont été présentées dans un ordre qui constitue fata
lement un compromis entre les nécessités de la pédagogie et les impératifs
matériels Mais dans le cadre de ce compte rendu et aussi bien il
est pas question être exhaustif il paru préférable de regrouper les prin
cipaux thèmes
LA LOIRE ET SA VALL
La vallée Aspects physiques1
Ce thème pu être effleuré chaque fois que la route recoupé le
fleuve où des exposés discontinus heureusement complétés par le livret
Et la place manque ici pour on lui fasse justice
Rappelons simplement que pour auteur de ce compte rendu tous les
reliefs du Bassin de Paris méridional résultent de gauchissements ayant
affecté partir du Miocène une surface aplanissement remarquablement
parfaite dès le début de cette période Les grandes lignes du réseau sont adap-
GRAS 49 EXCURSION OGRAPHIQUE INTERUNIVERSITAIRE 159
tees ces seuls mouvements et non aux structures profondes que décèlent
cartes géologiques et sondages partir du Burdigalien m2) des sables grani
tiques provenant de altération du socle méridional épandent par les deux
voies du Cher-Vierzon et par celle du couloir Nevers-Cosne-Gien pas de
différence de nature ni âge entre sables de Sologne et sables du Bourbon
nais) cernant le massif sancerrois en voie de soulèvement épandage atteint
la Manche mais ce est pas un fleuve Quand la gouttière falunienne se
dessine m3) celui-ci prend corps sans doute en liaison avec une évolution
climatique Les nuances du gauchissement justifient les tracés jusque dans
le détail grandes confluences comprises Il pas eu de Loire-Seine pliocène
empruntant le cours du Loing Nous ne croyons même pas existence des
formations dites pré-ligériennes msc des feuilles Orléans Gien. Ce est
que la base de plusieurs nappes alluviales quaternaires que la méconnais
sance du fait périglaciaire rendait difficilement interprétables autrefois
On pu montrer au Mont Givre près de Nevers comme aval de Cosne
que les mouvements ont continué après installation du réseau disloquant
les formations détritiques peut-être briser localement la haute
terrasse quaternaire en amont de Gien où le caractère illusoire de tout
recours au polycyclisme pour dater les niveaux érosion
Les trois nappes alluviales quaternaires sont toutes liées aux crises froides
et non des variations du niveau marin On pu voir le matériel de la plus
haute probablement mindélienne aval de Gien véritable béton de sables
de Sologne et de sables crétacés gorgés de silex et de blocs énormes de la
brèche siliceuse sancerroise pi On descendu avant Sully escalier
des deux autres niveaux et marqué un arrêt sur la montille de Saint-Benoît
qui est un reste démantelé du plus bas interprétation différente de celle
de la carte géologique On expliqué alors que solifluction et ruissellement
sur tjäle ne peuvent nourrir une nappe que dans la mesure où les versants
proches sont formés de matériaux mobilisables Les terrasses évanouissent
aval Orléans et en Touraine pour réapparaître en Anjou sableux avec
les deux niveaux inférieurs seulement Bourgueil et Vivy-Mazé dispa
raître nouveau dans le couloir armoricain Le niveau wurmien été dégradé
puis remanié par une crise éolienne puissante du Wurm final En Anjou
Beaufort Longue on pu faire entrevoir une topographie dunaire encore
perceptible il
Le lit mineur de la Loire1
Vue de Bréhémont Indre-et-Loire) la Loire pose dans toute sa rigueur
le problème de son équilibre hydrodynamique2 Sujette de brusques écarts
de régime Tours son débit moyen mensuel varie de 121 en août
673 en mars ses débits extrêmes connus de 40 en août 1949 800
BABONAUX Le lit de la Loire étude hydrodynamique fluviale Th compi Lettres
1966 ronéo.) 160 ANNALES DE OGRAPHIE
en juin 1856 sensible dans ses formes aux oscillations verticales de niveau
elle offre en période de maigres alors elle se prête le mieux observation
image familière de sa grande indigence Découvrant alors de larges bancs
de sables et de graviers grèves au fond un lit apparemment trop grand
pour elle 350-400 mètres en Touraine) elle serpente asservie leur dispo
sition alternante une rive autre belle coulée le long des berges où elle
trouve ses profondeurs maxima mouilles de mètres) mince lame eau
au contraire souvent anastomosée au passage des bombements plus difficile
ment franchissables des seuils médians Mettant en outre chaque remontée
des eaux son matériel en mouvement on pu évaluer avance de ses
grèves superficielles volantes deux kilomètres par an dans son cours
moyen la Loire pu être considérée légitimement comme une rivière
fond mobile catégorie dans laquelle on la range communément
Son comportement en Touraine comme ailleurs en bien autres points
de son cours interdit pourtant de conclure sur une vue aussi formelle Loin
de se plier aux fantaisies un incessant remodelage par les eaux sa topogra
phie de fond témoigne souvent une remarquable stabilité Des lieux-dits
topen mi quement aussi significatifs que le vocable Port jalonnent depuis
des temps reculés de vieilles installations de rive liées de toute évidence la
permanence de mouilles Fondettes La Chapelle-sur-Loire Bréhémont
ancien bourg de mariniers présente au fleuve un quai ma onné bien construit
indice une activité portuaire proche de nous Soumise au xixe siècle au
mépris de ses tendances naturelles empiriques travaux de régularisation
elle manifeste leur égard la plus totale indocilité Immédiatement en aval
du pont de Langeais elle recoupe sur sa gauche un épi jeté de la rive en tra
vers du lit pour la plaquer droite
Or sa conformation est pas en cause De tracé rectiligne elle offrirait
même ici théoriquement selon les lois hui bien connues de hydrau
lique fluviale confirmées en laboratoire par expérimentation sur modèle
réduit Laboratoire national Hydraulique de Chatou) des conditions opti
males un cheminement continu de toutes ses formes de fond vers aval
Elle-même ne se comporte pas autrement dans certaines de ses sections
droites en Orléanais-Blésois et en Anjou notamment où sur 104 mois ob
servations mars 1956-octobre 1964) celui-ci pu être estimé 700 et
400 mètres 196 et 162 mètres par an est dans ses particularités morpho
logiques dans son intimité il faut chercher explication de tant appa
rentes contradictions
analyse de la masse alluviale trahit les structures les plus aberrantes
qui soient Des galets de craie turonienne ou sénonienne de 20 100 mm de
longueur des blocs plus gros mal émoussés attestant dans un matériel aussi
tendre la faiblesse des transports truffent et parsèment en Blésois en Tou
raine en Anjou des grèves de sable fin De valeurs granulométriques
moyennes médianes comprises selon les gisements des platures de grèves
emergentes au fond du chenal des basses eaux entre et mm ils tendent
éventail dimensionnel des valeurs dix ou vingt fois supérieures Pl IX La confluence de la Vienne et de la Loire vue du coteau de Condes vers le nord Au premier plan bac sur la Vienne
Au fond le versant de Bourgueil est la porte de Touraine qui voit le coteau de rive droite se rapprocher du fleuve extrême
droite la centrale nucléaire Avoine Fouillis végétal est là rive droite est née la première levée ligérienne XIIe siècle)
furche Gras. Pl Sancerre Carrière de La Roche argile silex couronnée de brèche siliceuse cette forma
tion ci 170-180 rive droite est sur la rive gauche au-delà de la première faille 310-340 m)
Cliché Vigane.
Fayet hameau des Hauts de Maze vallée Anjou Partie du glacis sableux économie moins
évoluée que celle des Bas-Pays Habitat nébuleux très simple Parcellaire menu légumes ou plantes
fourragères arbres fruitiers mal venus En bordure de route des fleurs sans but de commercialisation
Cliché Gras.
Illustration non autorisée à la diffusion