La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Publications similaires

Vous aimerez aussi

suivant
C H A S S E . I N F O / J U I N . J U I L L E T
2 0 0 6
Chasse.
L’été à Chasse
Inf
85
Sommairenº85 Chasse.Inf Dossier central L’été à Chasse Événement 04 Au service des habitants 19 La rénovation de la gare est sur les rails ! Bibliothèque 19 Le mot du maire 05 19Secours populaire Au service des habitants 06 19Nouveau à Chasse : Bl@blanet CAPV - Visite de Christian Trouiller 06 Etat civil 20 Pôle médical au Château 07Au cœur des activités 21 Travaux allée des Chênes 08 FNACA : Comité de Chasse 21 Travaux route de Vienne 08 Société de sauvetage 21 Travaux rue de la République 09 Croix-Rouge 22 Viaduc de l’autoroute 09 Ecole de Musique 23 Une fin d’année en point d’orgue Le passeport biométrique 10 MJC 24 Pôle Petite Enfance - Ouverture septembre 11 Tennis 26 SPA - Nouvelle campagne 12 Communauté arménienne 26 La police municipale veille 12 Saint Vincent 26 Potelets installés rue du Sentier 12 Sou des écoles 27 Fleurissement 13 Dolce vita 27 Mobilité - Laurent Dumaz / Pascal Belon 13 Paroisse Sainte-Blandine 28 Espaces verts - Chenilles processionnaires 14 Don du sang 28 Jours fériés - Collecte des ordures 14 Basket - L’heure du bilan 2005/2006 29 Dossier 15 Sou ni souvenirs 30 ve rs, La photo de classe 30 Les Trente Glorieuses 30 C H A S S E . I N F"3
Événement
La rénovation de la gare est sur les rails ! Le mercredi 19 avril 2006 a été signée, à l’hôtel de ville de Chasse, une convention de financement relative à la réalisation d’un pôle d’échanges à Chasse-sur-Rhône, en présence de Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes. De quoi s’agit-il ?
La gare SNCF de Chasse fait partie des 44 • le renforcement de l’insertion urbaine de la pôles d’échanges à requalifier dans le cadre gare dans la ville. du volet ferroviaire du contrat de plan Etat-Région, cosigné par Réseau Ferré deLa rénovation de la gare SNCF prévoit : France (RFF) et la SNCF. • la libération des emprises appartenant à Son réaménagement intervient dans le cadre RFF et le transfert de la brigade caténaire du Programme régional des Gares dont pour permettre l’aménagement du parc de l’objectif est de renforcer l’attractivité de la stationnement attenant à la gare : desserte ferrée en Rhône-Alpes. Les travaux - démolition des anciens ateliers et cons-portent sur le déménagement de la brigade truction d’un nouvel atelier, caténaire, le réaménagement et l’agrandis- - suppression des voies et des caténaires ; sement du parking devant la gare SNCF, • l’aménagement des abords (maîtrise d’ou-l’amélioration du bâtiment “voyageurs” et vrage de la Commune de Chasse) : le rehaussement des quais. - 80 places de stationnement répondant aux Ce programme répond à trois exigencesusages de courte et de plus longue durée majeures :(dont deux prévues pour les personnes à • le développement de l’intermodalité et mobilité réduite), l’amélioration de l’accessibilité pour - une aire de retournement pour les cars, l’ensemble des modes de déplacement - retraitement des circulations piétonnières, (piétons, deux roues, taxis, transports - 20 box pour le stationnement des deux collectifs, véhicules particuliers) ; roues ; • l’amélioration de l’accueil, du confort et de • le rehaussement des quais. la sécurité des voyageurs ; La réalisation des abris de quais et le traite-ment de l’information et des services aux voyageurs, réalisés sous maîtrise d’ouvra-ge SNCF, seront finan-cés, pour leur part, dans le cadre des conventions de remise à niveau annuelles signées par la Région et la SNCF. Le programme sera mis en œuvre en deux tran-ches : la première concerne le transfert de la brigade et le réaménagement des abords de la gare (parvis et parking) ; la seconde celui des espaces ferroviaires (bâtiment “voyageurs” et rehaussement des quais).
Signature de la convention par Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes, entouré par Jean-Pierre Rioult, Maire de Chasse-sur-Rhône, et Christian Trouiller, Président de la CAPV.
4C H A S S E . N F I"
Du fait de l’implication financière de la Région Rhône-Alpes (643 750), du Département de l’Isère (283 325), de la Communauté d’Agglomération du Pays Viennois (141 662,50) et de RFF (77 100), la participation de la Commune de Chasse à ce programme est limitée à 141 662,50, sur un coût total estimé à 1 287 500.
Plan “Canicule” 2006 : recensement des personnes âgées et handicapées Dans le cadre du dispositif national destiné à prévenir tout risque lié à une éventuelle canicule cet été, la mairie de Chasse-sur-Rhône procède aurecensement des publics fragilisés (personnes âgées de plus de 65 ans et personnes handicapées de tout âge) vivant à domicile de manière isolée. Le service social de la mairie souhaite éta-blir une liste de ces personnes qui ne pour -raient bénéficier, en cas de besoin, d’aucun soutien familial, amical ou de voisinage. En cas de déclenchement du plan “Canicule” par les autorités compétentes, ces person-nes seront immédiatement et régulièrement contactées et des dispositions de sécurité sanitaire et sociale mises en œuvre. Pour vous inscrire sur ce registre confidentiel ou si vous connaissez autour de vous des per-sonnes ayant ce profil, n’hésitez pas à contacter la mairie au : 04 72 24 48 00.
rtelenumérodéétdehCsaesIfnatLadtrioitvenqtuneuiujosnlielBsuqairuseitavelàChassontlieuretnselpsuoesértitasonanmesifnittcoiéradlaàvffeteneentmesedtnavA.o,rtveuaetretaicéoplmru.iotèacurepenspuo58rvetêucnraannée,cenumériaM.sruoettec,sojprsntcensetleseiuqéferdfir-Rhe-suainsôneiluemnier.Qermtudia,tenbéddecabiirecteursocmmdeofcnitnoedseripmasuipedegrahcaliantjrdoemieeprtelefftneCseuejncqadonnersasimnesseeaf.resèaschftiiaotésenennosrePrleséluouluspaetuqisolacxuceechsrénsrvseairovxuxiotidéunémedsrpcéorsts.Lédenssieedoiadisérpàjédtneonaclànioptceéràléét200.6Vousytrouvereecrartnselotteutientcoracnsdsiomseltnoreuctonpuiqnsioatnamiedsllétéiaierdendrcalzunedelpslisivantyainanehôga,éess-ruR-tàhCsatetaoûejuilleàsonermntoaulsuonsuovuorterlusespds.Ngrantetisupmmdesocdeealunjeseeseécsuoselngis06/2007serapla.eLaertnére02smirdeitsoerpicinelremereicupersonsembledseéulsenltedhaCeslueiqnsaiiajeuqserèssrpountreencopurdeelrucahralruelccalieunoM.répcedéeussetraim,aLrunetuDmaz,arejointladelliVsnoiMediemmcordeuctreoptrseSdsesteaireAffolaisscsseésànneésapèscinqares,aprdpulpeebceocuaesCavtasCh.seejétuqifrednegrauneretaisipsneisselrusaspesmléégraiéro,danslemêmuomrnoetrecnmurepaencnsdaeloseicutedsnarlitéctuaicipmunetemrtialeatndonumareocssadedteelautrevuoBé.éelonccrsaapedeitrnenarg
Le mot du maire
seules, les trois collectivités participent à hau-teur de 83 % au financement des opérations. Le réaménagement de la rue de la République est en voie d’achèvement. Là encore, les travaux sont financés en grande partie par la CAPV qui est aujourd’hui, au titre de ses compétences Voirie, Ordures ménagères, Economie et Transports urbains, le partenaire privilégié des travaux que nous entreprenons à Chasse. À ce titre, la visite de Christian Trouiller dans notre ville en avril dernier était un signe fort. La requa-lification de l’allée des Chênes se poursuit actuellement avec la rénovation des réseaux d’eau et d’assainissement avant d’entrer dans sa dernière phase qui verra l’enfouissement des réseaux électriques et téléphoniques. En bonne passe d’être achevé aussi, le pôle Petite Enfance accueillera les enfants dès le 28 août dans des locaux plus spacieux et parfaitement adaptés aux besoins des tout petits. Les délais annoncés lors du lancement des travaux auront donc été respectés. Enfin, si ce numéro illustre encore une fois l’ampleur des efforts faits par la municipalité pour améliorer votre vie quotidienne, vous y trouverez surtout les dates de toutes les mani-festations qui feront que les mois de juillet et août verront se succéder, dans notre ville, des moments de convivialité partagés par tous. Bon été 2006 à toutes et à tous. JEAN-PIERRE RIOULT
La loi sur la prévention de la délinquance contient d’inquiétantes dispositions qui s’apprê-tent à étendre le champ de compétences des maires avant même d’avoir réglé le problème des inégalités territoriales. Pour exécuter ces compétences nouvelles, il est bien évident que les maires auront des moyens parfaitement inégaux. Il est même probable que les maires qui auront le moins de moyens ne seront pas ceux qui auront le moins de difficultés à affronter. Par ailleurs, en donnant au maire des pouvoirs -subjectifs donc arbitraires - qui l’assimilent à une sorte de délégué du procureur, on risque d’aggraver la confusion qui sévit parfois dans nos quartiers entre police, justice, Education nationale et collectivité locale. Une autre raison d’inquiétude tient bien entendu au rôle des maires qui se sont souvent montrés très efficaces, lors des émeutes de novembre 2005, en se plaçant en médiateur. On peut nous accorder un rôle de coordonnateur ou d’animateur mais pas un rôle de sanction qui serait assimilé à celui de la justice. Nous n’avons pas été élus pour jouer ce rôle-là. Face à ce désengagement croissant de l’Etat, les collectivités territoriales jouent, quant à elles, vraiment le jeu. Nous en avons un bon exemple à Chasse-sur-Rhône avec la convention pour la rénovation de la gare SNCF signée avec la Région Rhône-Alpes, le Département de l’Isère, la Communauté d’Agglomération du Pays Viennois et Réseau Ferré de France. À elles
Chasse.Inf" Directeur de la publication : Jean-Pierre Rioult Mairie de Chasse sur Rhône T. 04 72 24 48 00 F. 04 72 24 48 19 Réalisation et impression : Sitbon et associés/Micro5 T. 04 37 85 11 11 Photo de couverture Marc Donikian
BELON
C H A S S E . I N F"5
.sAPCSLAétàtuoibraBseoV.serèaertiandurcœurvia6edtêertyhasstreCfo8eInudeelôptePetivealcveouurrtmenetnepelnihcEnfance,actuell
Au service des habitants
CAPV Christian Trouiller, le président de la CAPV, en visite à Chasse Mardi 11 avril, les représentants de la mairie de Chasse (élus et techniciens) ont consacré une demi-journée de visite et de travail à leurs collègues de la Communauté d’Agglomération du Pays Viennois (CAPV ). L’objectif était, en parcourant la commune, de faire partager les différents problèmes et de faire connaître les projets et les réalisations de notre cité. La CAPV est maintenant l’un des principaux partenaires. Elle intervient dans des domaines aussi variés que la voirie, les ordures ménagères, l’activité économique ou les transports urbains. M. Christian TROUILLER, président de la CAPV, en compagnie notamment de Monsieur RIOULT, maire de la ville, a pu ainsi visiter plusieurs quartiers et chantiers en cours comme celui du Pôle Petite Enfance. Les aménagements de zones d’activités et les opérations d’urbanisme ont aussi été évoqués. Bref, une visite instructive qui permet de mieux se connaître et de mieux faire connaître les enjeux communaux.
« Les saveurs d’autrefois »
Alain GIRARDET Chef de cuisine Terrasse ombragée ! Restauration traditionnelle Menus du jour Spécialités lyonnaises Baptême Menus à 14,00- 17,00- 23,00- 30,00Grenouilles - Fritures « Les Saveurs d’autrefois » Sarl Restaurant Gadet fils 12, rue de la Gare 38670 Chasse-sur-Rhône Tél. 04 78 73 52 65
6 N F IC H A S S E ."
Gérald COLCOMBET PAYSAGISTE
E E R TS P A C E V PA R C E J T A R D I N CR É A T I O N EN T R E T I E N LES ESTOURNELLES 38670 CHASSE SUR RHÔNE TEL. 04 72 24 19 51 FAX. 04.78.07.12.79 PORTABLE 06.80.03.13.08
uAservicedeshabitants
Pôle médical Au château, le pôle médical se renforce Le quartier du Château est, depuis plusieurs relogés. Après étude réalisée par le Cabinet et donné pouvoir au maire pour signer années, le siège d’un pôle médical regrou- ASUR, architecte à Lyon, des solutions les marchés correspondants avec les entre-pant une pharmacie, des médecins et un d’aménagement ont pu être trouvées dans prises. Le montant global des travaux s’élève cabinet dentaire. Un autre cabinet médical deux des alvéoles disponibles, situées place à 118 000mais la Mairie espère obtenir est présent non loin du bâtiment qui abrite Joseph-Domeyne mais proches aussi de la une aide du Conseil régional Rhône-Alpes le premier ensemble. rue Paul-Eluard. qui lui permettrait de diminuer le montant final de l’opération à sa charge. Un abri temporaire pour les infirmières Au moment où s’écrit cet article, l’aménage-ment des locaux se poursuit dans de bonnes conditions et selon le calendrier prévu. Le local des infirmières devrait être livré à la mi-juin, celui des masseurs-kinésithéra-peutes début ou courant juillet. Pour les infirmières, à leur demande et dans l’attente de la livraison de leur nouveau cabinet, la Mairie a accepté de leur sous-louer le local commercial qu’elle loue jusqu’à la fin juin à l’OPAC 38 au 202 de l’avenue François-Mitterrand, pas très loin du chantier en cours. A cette adresse ont été domiciliées successivement la MIJIR et l’Amicale des Locataires. Cette installation provisoire dans le quartier permet aux infirmières d’attendre, sans stress ni difficulté, leur pied-à-terre définitif. Dans peu de temps, ce pôle médical sera Le conseil municipal du 15 novembre 2005 complété par un cabinet d’infirmières et a donné son accord aux travaux d’aménage- Avec ces aménagements, une vie supplé-un cabinet de masseurs-kinésithérapeutes. ment. A la suite de la consultation organisée, mentaire est apportée au quartier du Tous les deux seront logés dans des alvéoles l’assemblée communale, le 20 décembre Château et à son pôle médical. Personne commerciales encore disponibles et qui dernier, a approuvé la procédure lancée ne s’en plaindra.étaient ouvertes sur la place Joseph-Domeyne. Il ne s’agit pas de nouvelles installations : dans les deux cas, ces activités libérales déjà présentes sur Chasse déména-gent à leur demande. La Mairie au cœur du projet Depuis de nombreuses années, des alvéoles commerciales, propriétés de l’OPAC 38 et situées sous les immeubles du quartier du Château restaient désespérément vides. Devant cette absence de vente ou de loca-tion, la Mairie a proposé à l’OPAC 38 de les reprendre gratuitement : le bailleur social a bien voulu accepter ces modalités de reprise. A la suite de cet accord, la Mairie a été contactée par les cabinets d’infirmières et des masseurs-kinésithérapeutes présents à Chasse. Tous les deux souhaitaient être
CHASSE.INF"7
Au service des habitants
Travaux allée des Chênes Les travaux continuent Au moment où s’écrit cet article, une avance convenablement. Surtout, les Mais le plus gros soucis provient de l’état nouvelle phase des travaux a commencé riverains (dont la gentillesse est à souligner) de l’antique réseau d’assainissement mis allée des Chênes. Nous avons évoqué ce manifestent beaucoup de compréhension en place, il y a des lustres, par la Compagnie chantier dans notre précédent Chasse- malgré les désagréments qu’ils subissent. des Hauts-Fourneaux de Chasse. Ce réseau, Info en page 9. Grâce à la patience Une nouvelle adduction d’eau a déjà été méconnu sinon inconnu sauf des plus et au doigté de l’entreprise ROMET, titulaire posée qui supprime les anciens branche- anciens, a été découvert au fur et à mesure des travaux, la rénovation des réseaux ments en plomb. Supprimé aussi (au moins du chantier, par l’entreprise ROMET. Fait pour l’allée des Chênes) l’ancien système de bric et de broc, il a dû être démoli, qui, à partir d’un seul branchement, très souvent à l’intérieur des propriétés alimentait quatre maisons en passant elles-mêmes, afin qu’il soit mis aux normes. par les caves. Résultat : si par exemple la Et les nombreuses fosses septiques doivent canalisation gelait dans la première de être court-circuitées après avoir été vidées ces caves, les autres maisons n’étaient et remplies de sable. plus alimentées. Désormais, chaque maison Au moment où se rédigent ces lignes, cette a son branchement. opération s’achève. Après la nouvelle alimen-tation en eau, le plus diffi- Sous la direction du bureau d’études cile concerne l’assainis- SOGREAH, la requalification de l’allée des sement. Déjà, l’étroitesse Chênes se poursuit. Elle sera marquée de l’allée (deux mètres de bientôt, sous l’égide du SE 38 (Syndicat large) complique la pose Energie de l’Isère) par l’enfouissement des ordonnée de nouveaux réseaux électriques et téléphoniques. réseaux. La vétusté de Et aussi par la réalisation d’un nouvel certaines clôtures et l’ab- éclairage public. Enfin, par la réfection sence de fondations de complète de la chaussée de cette allée. La quelques murs a causé mairie espère que la totalité du chantier sera d’autres problèmes. achevée fin juillet. Affaire à suivre.
Travaux route de Vienne La route de Vienne le valait bien ! C’est avec une certaine solennité que la Monsieur JARS, vice-président délégué aux Un autre partenaire était représenté par Mairie de Chasse-sur-Rhône et la Commu- Travaux. La CAPV a, en effet, financé la M. Gérald EUDELINE, vice-président nauté d’Agglomération du Pays Viennois plus grande partie de l’aménagement du Conseil général de l’Isère qui a subven-ont inauguré, le 11 avril dernier, la nouvelle routier, la Commune ayant pris à sa charge tionné l’opération. route de Vienne. Cette solennité était un les nombreux réseaux posés sous cette Enfin, un dernier partenaire avait été invité peu voulue car elle marquait les efforts de artère : adduction d’eau, eaux usées et et était bien représenté lors de cette inau-tous. Parmi le beau monde présent sur la pluviales, téléphone et éclairage public. guration : les riverains de cette rue (mais photo figure donc le maire de la Commune, aussi ceux d’une partie de la Monsieur RIOULT, ainsi que de nombreux rue de la Convention et de la élus dont Monsieur CORNACCHIA, Montée des Etournelles qui 1er ontadjoint délégué aux Travaux, qui a suivi été également traitées). directement le long chantier pendant Ils ont eu à subir les dés-plusieurs années. agréments des chantiers Autre partenaire essentiel : la Communauté successifs mais peuvent d’Agglomération du Pays Viennois (CAPV ) maintenant constater le représentée par son président, M. Christian changement qui s’est opéré TROUILLER, qui coupe le ruban, et par dans cette artère.
8C H A S S E . I N F"
Au service des habitants
Travaux rue de la République En attendant la copro… Nous avons évoqué le réaménagement de la ralentisseur a été refait sur la rue de la rue de la République en page 11 du dernier République vers son carrefour avec la rue Chasse-Info, celui de mars-avril 2006. des Ecoles. Les peintures routières ont été Maintenant, au moment où s’écrit cet mises en place et de nombreuses places de article, les travaux sont en voie de finition. stationnement délimitées au droit du res-Les nouvelles bordures de trottoirs ont été taurant scolaire : elles sont déjà bien utili-installées et un tapis d’enrobés tout neuf sées. Enfin, de nombreux candélabres ont a été posé au début du mois de mai par été posés par l’entreprise AMEC-SPIE aussi l’entreprise BONNARD-Roger MARTIN. bien rue de la République que rue des Chacun s’accorde à reconnaître la qualité de Ecoles. Plus esthétiques, ils éclairent mieuxL’attente autour des Mouettes ce nouveau revêtement. A noter qu’un également. La Mairie a fait des propositions de réamé-plateau surélevé a été réalisé au carrefour nagement à la copropriété “les Mouettes” de la rue de la République et de la rue deCréation d’une “zone 30”avec pour objectif d’améliorer le trottoir qui Fonfamineuse pour réduire la vitesse des Malgré les aménagements réalisés (rétrécis- longe cet immeuble. Ces aménagements, automobilistes. Dans le même but, un sement de chaussée et mise en place de qui ont aussi pour but de rendre plus agréa-ralentisseurs), certains auto- bles les abords de cette copropriété, doivent mobilistes déboulent rue de être discutés en assemblée générale par les la République à une copropriétaires. Chacun espère une réponse vitesse excessive. Il faut leur favorable et rapide qui permettra l’achève-rappeler que toute la traver- ment de ce chantier et l’embellissement de sée du village (rue de la ce secteur. Rappelons enfin, que si la République, rue de la Commune s’est fortement impliquée sur ce Convention et une partie de chantier, la plus grande partie des travaux la route de Vienne) est main- (hors éclairage public) est financée par la tenant classée en “zone 30” : Communauté d’Agglomération du Pays la vitesse est donc régle- Viennois dans le cadre de sa compétence mentairement limitée à un Voirie. Et que le suivi de l’opération (la maximum de 30 km/h. maîtrise d’œuvre) est assuré par le bureau Sachons la respecter. d’études 3D Ingénierie.
Viaduc de l’autoroute Travaux interrompus jusqu’à octobre Comme prévu, le chantier de rénovation du Les travaux reprendront donc en octobre respectés, ce qui est important. Quant au viaduc de l’autoroute A7 s’est interrompu mais un premier bilan (pour la Commune) résultat, il n’est pas négligeable en matière avant Pâques. Avec les grands déplacements peut être dressé. En dehors de la gêne pour d’amélioration de l’environnement. La de population du printemps et de l’été, il les riverains (bruit, poussière et autres suppression de l’espace médian entre les était difficile de condamner ne serait-ce désagréments du même type), le chantier deux travées du viaduc a fortement diminué la qu’une voie de cet axe autoroutier majeur. s’est bien passé et les délais ont été diffusion du bruit sous le viaduc. Et le rempla-cement des anciennes protections phoniques sur le côté Est du viaduc par des nouvelles, plus esthétiques, plus solides et plus hautes, a aussi contribué à la diminution du bruit pour les riverains du quartier de l’Eglise. La Mairie et les riverains espèrent et atten-dent donc qu’à l’occasion de la dernière tranche des travaux (la réfection de la travée du sens nord-sud), les demandes d’amélio-rations ponctuelles qui ont été faites auprès AVANTd’ASF (Autoroutes du Sud de la France) soient satisfaites.
APRÈS
C H A S S E . I N F"9
Auserviceedsahibattns
Nouvelle procédure Le passeport biométrique Depuis le 26 octobre 2005,Le délai d’instruction du dossier : les Etats-Unis exigent un1 mois passeport électronique Une procédure d’urgence est maintenue pour pénétrer sur leur terri- uniquement aux situations relevant d’impéra-toire. tifs humanitaires ou médicaux (maladie ou décès d’un parent à l’étranger) dûment Les documentsjustifiées. Le passeport sera alors à lecture à fournir :optique et non biométrique. • une copie intégrale de Si vous devez vous rendre aux Etats-Unis et l’acte de naissance ; que votre passeport vous a été délivré après le a preuve e a nationalité française (certificat 26 octobre 2005, un visa vous est nécessaire. de nationalité française ou décret de natura-lisation) ;Quelques adresses utiles : 2 photos récentes en couleur (visage de Service des visas de l’Ambassade des Etats-face, expression neutre, bouche fermée, les Unis - 2, rue Saint-Florentin 75001 Paris cheveux ne doivent pas masquer les yeux, (téléphone : 08 10 26 46 26 // 08 92 23 84 72) tête nue et sur fond neutre et uni) ; ou site www/amb-usa.fr. un justificatif de domicile de moins de trois Site Internet de la préfecture de l’Isère : mois ; www.isere.pref.gouv.fr et sur le site national • un timbre fiscal de 60pour les majeurs et officiel www.service-public.fr 30pour les mineurs ; • le livret de famille, jugement de divorceRappel : pour le port du nom d’usage du conjoint ouPour les enfants mineurs : l’autorité parentale pour les enfants. • Tout enfant doit être muni d’un titre d’iden-Les enfants ne peuvent plus être inscrits sur tité ou de voyage pour un déplacement aérien le passeport des enfants. Un mineur, quel que ou se rendre à l’étranger. soit son âge, doit désormais posséder son • Tout enfant même de moins de 15 ans doit propre passeport dont la validité est de 5 ans avoir son passeport individuel pour se rendre (le timbre fiscal est alors de 30). aux Etats-Unis.
CLIC Le Centre Local d’Information et de Coordination Gérontologique de l’Isère Rhodanienne (CLIC) propose aux retraités et personnes âgées domiciliées sur les cantons de Roussillon et de Vienne, des bilans de santé, à partir de 60 ans. Cette action est organisée en partenariat avec la CPAM de Vienne et le Centre de Prévention des Alpes (CPA). Les missions du CLIC sont centrées sur les préoccupations de la vie quotidienne : • écouter et conseiller les personnes sur tous les thèmes qui les concernent, trouver ensemble des solutions adaptées à leur situation, • informer sur les aides financières possi-bles, les établissements d’hébergement et les services d’aide à domicile, • orienter vers les professionnels, assurer le suivi du retour à domicile après
10C H A S S E . N F I"
une hospitalisation, contribuer aux démar-ches liées à l’entrée en institution, • soutenir à domicile en coordonnant les aides nécessaires pour les adapter aux besoins de chacun, • développer l’aide aux aidants, • prévenir les situations de maltraitance, • former les professionnels, • promouvoir et développer de nouveaux projets, • apporter une réponse cohérente favori-sant le bien-être des seniors grâce à la colla-boration avec les professionnels sociaux, médicaux et paramédicaux. La participation financière demandée est de 4. Les inscriptions se font directement auprès du CLIC, par téléphone : 04 74 78 30 32, du lundi au vendredi de 9h à 17h.
En bref
La police municipale veille C’est à l’occasion d’une patrouille effectuée sur l’ensemble du territoire de la ville de Chasse-sur-Rhône, courant mars dernier, que la police municipale a interpellé un homme originaire de Communay qui avait déversé des détritus personnels dans un terrain vague situé chemin de Charvas. L’homme qui a reconnu les faits devra répondre de ce délit devant le tribunal de Vienne. De plus, il en a été quitte pour retirer l’ensemble de ces immondices et pour nettoyer les lieux. Après deux mois de surveillance dans le secteur des Étournelles, la police municipale a interpellé à la mi-mars un Chassère qui coupait du bois sur des propriétés privées, à titre personnel et sans autorisation. L’homme âgé de 42 ans sera convo-qué à la brigade de gendarmerie de Chasse pour y être entendu avant de répondre de ces actes devant la justice. Au total, c’est environ vingt arbres qui ont ainsi été abattus. Une plainte a par ailleurs été déposée par le propriétaire des terrains. Des potelets anti-stationnement installés rue du Sentier
Des potelets anti-stationnement ont été mis en place par le service Voirie de la Ville rue du Sentier, à la hauteur de l’école élémentaire Pierre-Bouchard, en raison des nombreuses incivilités constatées depuis plusieurs mois. Le stationnement sauvage qui s’était organisé sur le trottoir rendait en effet la circulation automobile diffi-cile et celle des piétons, notamment des enfants de l’école, parfois dange-reuse. Le passage des enfants, de part et d’autre de la rue, s’en trouve désormais garanti et sécurisé. A cette occasion la municipalité rappelle aux Chassères et, tout particulièrement aux parents d’élèves concernés, leur devoir de civisme.