La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Du même publieur

Monde LaerruegkadrI «IlseradifciledorganiserladémocratieenIrak» Dans un entretien exclusif à «La Croix», l’Aga Khan souligne combien la guerre déstabilise le Moyen-Orient. Il estime que l’enracinement de la démocratie devra se faire dans la durée et en respectant la diversité du pays
ENTRETIEN est nécessaire à l’interprétation de la religion. Cela veut dire que l’on inves-tit dans l’intellect d’une communauté. Karim Aga Khan C’est un des éléments qui a permis à la Chef spirituel des musulmans communauté ismaélienne de répondre chiites ismaéliens aux problèmes de omment vivez-vous le con-— Quel commentaire faites-vous flit actuel en Irak?sur la position assez offensive du Karim Aga Khan:Ce con-?Pape contre la guerre en Irak nouCs ayons vécu depuis longtemps.commenter ces positions. Personnel-flit est le plus dangereux que— Il est très délicat pour moi de Ses conséquences seront extrême-lement, je suis vigoureusement opposé ment difficiles à gérer, car ils ontà toute notion de conflit intrinsèque mis en cause beaucoup de structuresentre le monde chrétien et le monde politiques, théologiques, économiquesmusulman. Cette thèse est une gran-dans cette partie du monde. L’Irak estde farce! C’est méconnaître le monde une zone de faille entre deux partieschrétien, qui n’est pas unique. Pas du monde arabe, entre le monde arabeplus qu’il n’y a pas de synthèse dans musulman et le monde musulman nonle monde musulman. Arrêtons cette arabe, entre musulmans chiites et sun-vision facile et enfantine qui ne cor-nites, entre musulmans wahhabites etrespond pas à la réalité! chiites. Le conflit a ouvert une sérieIl y a plus d’éléments qui rassem-de questions de fond qu’il va falloirblent les trois religions monothéistes, gérer avec énormément de prudence.abramiques d’origine, qu’il n’y a de Il a touché aux équilibres religieux dedifférences. La question est de savoir la zone. En Irak, vous aviez un gou-comment les religions monothéistes vernement sunnite minoritaire danspeuvent construire sur ce qui les un pays majoritairement chiite. Enunit, et ne pas se laisser diviser par Syrie, c’est l’inverse. Quant à l’Arabiedes circonstances de la vie. Je fais tout saoudite, ses positions sur un certainLe prince Karim Aga Khan visitant la communauté musulmane de Zanzibar, dans l’océan Indien. L’Aga Khan a unece que je peux pour que l’on construi-nombre de points sont absolument etobligation de protection et d’assistance vis-à-vis de chaque membre de la communauté ismaélienne.se ensemble, dans les pays où je suis totalement rejetées par d’autres paysengagé, un avenir pluraliste dont les de la même zone géographique.pose un problème moral, celui de lasuivant les pays. Si l’on change un régi-– Le chiisme ismaélien a un imambénéficiaires sont la société civile et Dans ce contexte, il faut se poserdestinée des hommes et des femmes.me à parti unique, comme en Irak, j’yvivant, qui vit dans le monde, a unles populations concernées, qu’elles la question de savoir à quoi on sou-Mais je ne vois pas, chez Bush ou Blair,suis favorable, mais il faut alors met-grand nombre de contacts. J’observesoient chrétiennes, musulmanes ou haite arriver dans l’Irak post-Saddamune hostilité de la chrétienté contretre en place un système politique quile changement et, dans la mesurejuives. Notre obligation est d’avoir Hussein. Est-ce que les Nations uniesl’islam. Il y a peut-être une tendances’adapte à la réalité politique, ethni-du possible, je l’anticipe de manièreune éthique sociale qui fonctionne au vont accepter de devenir l’autoritéà dire: «Nous faisons cette guerre auque, religieuse, linguistique du pays.à construire des institutions quibénéfice des pauvres et qui leur donne principale pour la reconstruction denom de l’éthique de notre croyance».Pour moi, le problème de fond, c’est derépondent aux besoins des ismaé-une raison de croire à l’avenir. Quel-l’Irak? Va-t-on vers une colonisationL’expérience du 11 septembre a étégérer ce pluralisme. C’est une notionliens. Nous n’avons pas, dans laqu’un qui n’a pas d’espoir dans sa vie temporaire par les Anglais et les Amé-profondément déstabilisante pour lesfondamentale dans le tiers monde.communauté ismaélienne, une seuleest un individu qui est à risques pour ricains? Des élections en Irak condui-États-Unis. Je connais assez bien Tony— Jusqu’où la communauté in-ethnie, une seule langue, une seule his-lui-même et pour sa famille. ront-elles à un pouvoir chiite? Est-ceBlair. Je ne vois pas sa morale se tour-ternationale doit-elle parrainer cetoire religieuse. Je suis à l’écoute de ceSi vous regardez l’éthique sociale des que cette majorité chiite s’allierait avecner contre le monde musulman. Par?processus démocratiquepluralisme de traditions. Je situe montrois religions monothéistes, vous trou-l’Iran, avec le Yémen? L’empathie sera-ailleurs, on a trop tendance, en Europe— La reconstruction économiqueaction dans le temps. J’ai vécu la déco-vez des plates-formes fantastiques de t-elle plus forte entre les chiites arabesou en Amérique, à assimiler aux motsva demander pendant longtemps unlonisation, la fin de la guerre froide, lacollaboration. Ces plates-formes n’ont et les chiites non arabes qu’entre lesgénériques «arabe» ou «musulman»pas fonctionné dans le passé. Elles ne chiites arabes et les sunnites arabes?une multitude de pays et de posi-fonctionnent pas très bien aujourd’hui. Ce sont des questions de fond. Surtions. On ne fait pas assez attentionPrenez l’Afrique subsaharienne. «LIrakestunpayséduqué, le plan militaire et économique, unà la complexité de ce monde que l’onLa majorité de l’enseignement de la avecunegrandetradition.Maisilnestpas  axe Iran-Irak serait extrêmementjeunesse est sous le contrôle des reli-connaît très mal. Avant la révolution puissant. Comment l’Arabie saouditeiranienne, le monde occidental ne con-gions. Se consultent-elles entre elles? pluspluralistedanssafaçonderééchirque  et ses partenaires réagiraient-ils ànaissait pas le mot « chiite ». Il a falluJe ne le crois pas. Nous sommes tous nelestlAfghanistan.Ladémocratie,sielleest  cette redistribution des cartes?la guerre en Afghanistan pour qu’ilmonothéistes. Nous avons des princi-Face à ces questions, on nous ditdécouvre le mot « wahhabite ». Il estpes éthiques communs, en particulier installéeenIrak,doitlégitimerlepluralisme.  que les Irakiens vont décider pouren train d’apprendre les complexitésen ce qui concerne la vie. Cela a été Cenestpasfacileàfaire.» eux-mêmes. Mais la situation post-du monde musulman à travers cesidentifié par un homme que j’estime talibans en Afghanistan, montre lacrises. J’aurais souhaité que ce soitet qui est juif, Jim Wolfensohn, le difficulté d’unifier un pays, de chan-par un autre moyen.président de la Banque mondiale. Il a ger un régime, de trouver les leaders— Pourra-t-on effectivement ins-parrainage pour mettre en place uncréation du Bangladesh, la révolutionvoulu le dialogue interconfessionnel. pour conduire le changement.taurer la démocratie en Irak et, plusiranienne. Devant ces situations, il anouveau système financier, une libé-Il ne l’a pas cherché au niveau de la — Beaucoup d’acteurs de cettegénéralement, dans le monde arabe,ralisation de l’économie, une meilleurefallu réfléchir, anticiper, répondre à desdialectique théologique. Il l’a cherché guerre se sont réclamés de Dieu.?après la guerregestion des avoirs publics. L’Irak a lanécessités. Mon grand-père a donné, etdans les domaines qui peuvent appor-Quel est votre sentiment?— La démocratie en Irak n’a paschance d’avoir, au départ, une écono-je donne moi-même, une certaine inter-ter un résultat valable aux populations — Je ne crois pas à cette notionété appliquée depuis très longtemps.mie saine grâce au pétrole. Au niveauprétation du chiisme. L’intellect y estdont il a la responsabilité. Nous-mêmes de guerre entre monde musulmanMettre en place un système crédiblepolitique, les Irakiens vont devoirvu comme une facette de la croyance,nous coopérons avec l’Église catholique et monde chrétien. Quand on metprendra du temps et sera difficile àdécider eux-mêmes comment affinerau service de la croyance. La logique, ladans différents pays. la vie des hommes et des femmes enorganiser. L’Afghanistan le prouve.le processus démocratique pour l’adap-réflexion font partie d’un processus deZEOCHCeuceRarpliilerrieP jeu, dans n’importe quelle guerre seter à leur propre pays. C’est ce qui estEt puis, il faut être prêt à accepter ledécision. Cette réflexion est souhaitée,te-nhCJaeopheristQUINPLO verdict de la démocratie. Cette démo-en train de se faire en Afghanistan cratie doit s’inscrire dans la durée etaujourd’hui. C’est ce que cherchent « L’imam »des chiites ismaïlis la stabilité. Dans beaucoup de pays,en ce moment les Iraniens. l’expérience démocratique a échoué. SiAu niveau politique, nous avonsC eaKircneLpmam)desituel(ianKhVImriaAgfehripstsecel vous voulez mettre en place un pro-dans le monde musulman, arabe etïamsise.silsncihtimsuluamdepmet1521àteCmuomctecoéutna cessus démocratique dans un pays dunon arabe, hérité de la guerre froide, deionsmillpersdeya,spircnpilameentenennotésilbadsesanngvicit-pnq tiers monde, il faut bien réfléchir, nonce choix qui nous a été imposé entre leneissuasiam,ealtrencieAsnettelsEdeqieuAfr,enstanPakiInde,au  pas seulement au processus, mais à sessystème soviétique et le système occi-snoédàsaéccu7591li,s,anneÀn.02hgnasiatteenfAenIranSyrie,  effets, à ses résultats. L’Irak est undental. La voie du milieu, celle desntvavi,anFrneeéN.IIessiuSnlAgèreanIaKhdnpgarec,edcsneadtn    pays éduqué, avec une grande tradi-non-alignés, n’a pas été une réussite.omash,etriKaAgmKdhanorapanuaèihpfosMetetla49egénératià tion. Mais, il n’est pas plus pluralisteNous sommes passés par une périodedrobadeôlronteisnscotésedulàinuendeaHvrra.dSversitéaméricai dans sa façon de réfléchir que ne l’estde centralisme, basé sur des partis uni-sissaànasildnoedelm«totersmaïutineei,»sanplauortdeviuqes  l’Afghanistan. La démocratie, si elleques. Aujourd’hui, nous cherchons uneldeetiarpneuresreviulàeénuesrhaqueanageantcsesegnelsdlè est installée en Irak, doit légitimer lenouvelle voie. C’est déstabilisant, carstaseKhanAga.Lnesurveussiinvestidansednmorbuexrpraogesmm  pluralisme. Ce n’est pas facile à faire.c’est un processus nouveau. Les chefsaysespiersduted,mnonetosvuisialenonedvedéppolnemeadtlsn La question de fond, c’est une démo-d’État d’Asie centrale, par exemple,cveatsniselsnoitutiitnolaseitnreanlachut.Depuis,SSRliedeUlesst  cratie réussie. Et pour cela, il faut trou-sortent d’un système soviétique eteecAisénegngatluCesle.ntraarecnonorpiuqin-ioitadtrelcoaueupbe ver des élites avec des compétences ensont dans un processus d’exploration,ànenmiate5hciaporanisorgs4élesedmurseriaffaouscdilFoudrs matière de gouvernance.d’apprentissage.nneedrcenotsuraBanqueeuropéekébzatsip)nlrachTantkeOu(tenoitc — Le concept de démocratie est-ilexpérience pouvez- Quelle.emsrotinagecelednuelnanssoiaesedlgremanet,enempploevéded universel ?vous apporter, en tant que chef dehevauxdurlescssoinopinueaptaîssauilunnconOurseeco. — Le modèle de démocratie s’ajustela communauté ismaélienne? 8  MARDI8AVRIL2003CRLOAIX
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin