Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Numéro 17 - Déc 2008 - Blog de Versailles Club d'Affaires

24 pages

Numéro 17 - Déc 2008 - Blog de Versailles Club d'Affaires

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 98
Signaler un abus
10q.AS_L/821px7VER01
Retrouvez Au dos de ce journal
VERSAILLES PEOPLEP.6MgrAumonierN°17 évèquedeVersaillesDAÉNCENMOBRNEC20E0S8 «On ne peut servir deux maîtres, Dieu et l’argent. Tant mieux si cette crise permetIMMOP.13-14-15 d’ouvrir les yeux et de changer de compor-EMPLOIP.22 tement ! »Entretien sans confession.
VERSAILLES CITÉP.4 KOONS TOUJOURS L’Ile-de-France recrute Koons pour sa promo internationale.
Legroupederockrjeaceptotnea:isÀ«qVersailles»,engrandetenue. Une marque qui fait uand un renvoi d’ascenseur ? VERSAILLES CULTUREP.14
«Quand je donne une place, je fais un ingrat et cent mécontents» — Louis XIV
VERSAILLES ACTUP.2 SACRÉDIMANCHELa polémique sur le travail du dimanche s’invite à Versailles. VERSAILLES STORYP.8 GINETTE SUPERSTAR Tom Morel, Louis Gallois... Point commun : passés par Ginette.
18/0:20P1eag
7D°1EMECEBR0820EVSRIALLSE+N
2
Quand le travail du dimanche fait débat ... le LapovliéllmeitqouuersisutriqleuetrfaovraciélmduendticmoannccehrenléaenpcaérelpeasrujNeitc.olUansdSéarbkatozàylsUinnivvietresimtéêImneteàr-VÂergseasils, accueille les ténors nationaux qui s’expriment dans tous les médias habituellement sur le sujet. Nous publions ci-dessous la tribune forcément engagée de l’un d’entre eux, Etienne Neuville. Dvèneuxéeattnop-rsmiemtnescusenvntsossruojsrein-redapproetredsléé-ueornu-rtunoetur:sbetlraetvlaàornlemaerscmotp,eetliestévidentqugsedsneaurhcseenîadesisdibtrioutmnoaosmitanldterlae,gemg-bnaeutseàetcairlilséqgdaelsempartue,q,elarcnneFuotnrooitrtanvientédsiurubirnoitt)vaiat-pepemtnudévelodaideamoC(étieLDACnel.tionrappLeudCrotCERODislompselesandcremmoc-idartenettimeaylédoluesqmadératcerpelétéàreimer ments nouveaux au dossier de l’information. pose aussi qu’il n’existe pas d’aspira- Casto, Leroy-Merlin, mais aussi économiques qu’il faut que l’Etat « Travail du dimanche ». tion des français à l’ouverture géné- Gemo, Truffaut, Jardiland, Planête assume. La proposition Mallié ne Actuellement au premier plan de l’actualité, à l’injonction même deUne questionsé-,sontdConfoKeatnemednemalsiuepdo,nfCoteea(kIte.cnr,aSutsèlehD.amcneidte-tresqueors,eésilarlesrcmeomcesdrae-ugli-mmocputlassoréedemsecrpeèlbolmaellégnsiatiosituganinmi:olase Nicolas Sarkozy, qui, dans son dis-qui ne relève passestiéuseéennuxansegneierusiuqiareodtavliddusudtarimanche?emrettpdaasnéilsuitxmesnxuaaulitaurnoettetisntmeC).léslegasuoevtromriaorutalueqtrevuodnoitasi cours de Rethel du 28 octobre der-de l’Assemblée urbaines de plus zones délibéré des services de l’Etat, qui, dans les «C’est ainsi que doit prochainement nier, enjoignait à l’Assemblée d’ « accepter maintenant de se sai-sir sans tabous » de la questionNationalesesléorhintalstllesrcesonquiafssst»-remeefdonliilanitabhmnud du travail dominical.On en parle à Versaillesde ces zones, à laxisme d’Etat Tout d’abord, une protestation de Nous remarquons par ailleurs que constant. Comment admettre que la société des journalistes du JDD, les partisans de l’ouverture des cen- uiPou ux souhal’Assemblée, à la constatation d’une dénonçant la « dérive éditoriale » tres commerciaux le dimanchesujrceoinetltédtineerusabtt,ocçeaéndtimmseerdsVeeurçserdesliasCselehtaenirUTMELqrecinfraction, décide tout bonnement du journal. Le JDD avait diffusé, le n’hésitent pas à utiliser de nom-z-deenrelusvoeàuldnCih51dgécaérmdeerebimssoinàalCGPMEÂ-rde la légaliser Faudrait-il aussi ? 12 octobre dernier, un sondage breux autres arguments fallacieux,au,l6,dseatleineildréesaPsrdeVrineoitmaariéedélfa20h30àlUni(Ue),IAcôàdtésrevLéatuireetnntIgGIRYlégaliser la consommation de has-bidonnné réalisé par l’IFOP, annon- comme par exemple leimpasse des Gendarmes. des Yvelines des AFCchich au vu du nombre croissant de çant triomphalement que « 67 % « volontariat » des salariés du EtienneEn présence de : NEUVILLE ?jeunes qui s’y adonnent des français sont favorables au tra- dimanche : tout cadre sait biendumaDiOHAVeUssNEmLiEJolseeApChNATehcnhciMLLLa solution est pourtant toute sim-vail du dimanche » ! Ce sondage qu’il serait inimaginable de planifierB le texteple : biaisé avait été transmis à toute l’activité d’une entreprise sur laeSrctéiaATdFjCointCdtMnaiiarle-elSliOerlTajSsoAmdaeeduVrlerRnePéaVGsUéEnsuite, c’est l’Assemblée par Richard Mallié, base du « volontariat » des sala-Jacques LEMONNIER à Journaliste Chrétienne Familleen l’occurren comme argument de sa proposi- riés. Ensuite et surtout, un nouveau desPrésident de l’associationTravail sous l tion de loi. rapport du CREDOC, qui confirme, à Ministre du la suite des deux rapports du CES et être examinée par l’Assemblée la depuis de longues années, ont cher, avec les de l’article de l’OFCE, que l’ouver- proposition de loi Mallié, qui vise à laissé perdurer ces anomalies (on prises et les ture du Dimanche, non seulement ouvrir les centres commerciaux des pourrait s’interroger longuement solutions de ne crée pas d’augmentation de « zones urbaines de plus d’un mil- sur les motifs de ce laxisme, dans normale. Qui Versailles +est édité par la SARL de temps qu pays où tout automobiliste rou- de lionconsommation (à pouvoir d’achat », d’habitants un cheval de Troie 5pr0es0s0eeVuerross,ail2l,esru+eaHuencriapBietralgsdoen92 km/h au lieu de 90 se voit lopper lant à  de l’ouverture généralisée de tousconstant), mais encore fait peser un des z 92600 Asnières, Tél : 01 46 52 23 23, lesrisque important d’augmentation sanctionné…). Le immédiatement commerces le dimanche. Fax : 01 46 52 23 24, ayant pour asso- aussi la question des salariés laxisme de l’Etat pouvant être consi- Secrétairedu chômage (15 à 20.000 chô- Reste ciés Editeo, Jacques Giraud. SIRETmeurs en plus, selon les scénarii), travaillant illégalement le diman- comme constant, les business- déré A 4c9o8m0m6is2sio04n1p0a0r0it1a3i.reNeunmércooudrse. des entreprises l’ont pris en plan wwun emploi créé dans la grande dis- Tous, nous pouvons constater che. Dépôt Légal à parution. Imprimeur : Rotimpress. DGiuriellcatuemureSdaleabelrat.Dpiurebclitceautriodnela: plusVous êtes nent des deux photos arri- l’une de 600 à avoir garde rédaction : Jean-Baptiste Giraud.CONCOURS vées en tête lors du premiervoté pour votre photo préfé- sonnes ont Pour écrire à la rédaction : voire deux,rée, et le résultat est très afin de définir c tour, qui elle Diffusion : Cibleo / Editeo.PHOTO redaction@versaillesplus.fr de gagner. berne passerré ! Tellement serré que mérite Pour diffuser Versailles + : de Ver tion que les tricheurs pren- MaisVersailles + a décidé de pro-diffusion@versaillesplus.frlonger le concours. VFoernsdaialtleesurCsl:uVbedr'sAafifllaeirsePs.reTsosusCldurboiettsNous vous proposons donc de reproduction réservés.Les fide voter à nouveau pourPour voter, envoyez votr Abonnement : 15 euros / an.nalistes.frllselpsu@oevsriaotphrsouncco:àliamrapxiohce abonnement@versaillesplus.fr www.versaillesplus.frprix au numéro 1,5 euro.1 2
Potager du Roi (c) Patrick Borgia
Régie Publicitaire : Laure Imberti 06 59 06 93 93 publicite@versaillesplus.fr
Parc (c) Jean Morin
ERSAL_.q017V219gePa80/:22px21/7
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin