Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Retour au site académique AixMarseille Histoire et Géographie
Danielle Bernardi Le 9 juillet 2010 Professeure au Lycée Fourcade GARDANNE
THEME IV. VERS LA MODERNITÉ, fin XVeXVIIe siècle (environ 40% du temps consacré à l’histoire)Thème 2 DU « ROI ABSOLU »L’ MERGENCE CONNAISSANCES DÉMARCHES La monarchie française subit une éclipse dans leL’étude qui est conduite à partir d’exemples au choix: contexte des conflits religieux du XVIe siècle, à de la vie et l’action d’un souverainl’issue desquels l’État royalfinit par s’affirmerd’un événement significatifcomme seul capable d’imposer la paix civileLe château de Versailles et la cour sous Louis XIV, et une (1598).œuvrelittéraire ou artistique de son règne au choixsont étudiés Les rois revendiquent alorsun « pouvoir absolu »pour donner quelques images du « roi absolu » et de son rôle dans qui atteint son apogée avec Louis XIVet se met enl’État.scène à Versailles.CAPACITÉS Connaître et utiliser les repères suivants L’Édit de Nantes, 1598L’évolution des limites du ro aume, du début du XVIe siècle à 171516611715 : le règne personnel de Louis XIV Raconterune journée de Louis XIV à Versailles révélatrice du pouvoir du roiDans laDocumentation photographique2007, J. Cornette rappelle que la notion de d’absolutisme est une invention tardive, démodéemême pour certains, mais revivifiée cependant par la recherche. Il insiste sur le fait quele concept doit être repensé « entre représentation et réalité »et rappelle quel’historien doit établir la distance qui sépare le désir politique de son application sur le terrain. Ces préoccupations sont présentes dans notre entrée sur Marseille Pour rendre compte de la nature du pouvoir politique, si le mot absolutisme n’existe pas e encore au XVII siècle, on dispose de locutions telles que celle reprise par la formulation du programme « roi absolu », « pouvoir absolu ». On retiendra que le roi absolu est d’abord celui qui jouit de la «pleine souveraineté » dans son royaume, renforcée par le caractère sacral de la monarchie française. On insistera ensuite sur la personnalisation extrême de l’autorité au temps des rois absolus car«l’Etat doitêtre personnifié pour être saisi, symboliquement représenté pour être aimé et imaginé pour être conçu». C’est le corps du roi qui est identifié à l’Etat. Cette centralité de l’Etat cristallisée en la personne du roi se traduit à Versailles dans la structure même du château et dans le rituel qui entoure la personne, le corps du roi. Cette idée importante est présente dans l’entrée et se retrouve dans la mise en perspective. Une autre idée retenue dans l’étude de cethème, est celle d’une incarnation de l’Etat scandée par l’histoire et la nature physique du corps du souverain.L’histoiredu long règne de Louis XIV permet donc d’analyser les différents modes de fonctionnement du pouvoir royal en fonction de la faiblesse ou de la force de la personne même du roi, depuis la minorité d’un souverain enfant jusqu’à la maturité du roi soleil àVersailles, cœur de la monarchie absolue et du cérémonial de cour en passant par
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin