Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Bouillon des mystères du Tonkin pour nos jeunes légumes et fruits ...

4 pages

Bouillon des mystères du Tonkin pour nos jeunes légumes et fruits ...

Publié par :
Ajouté le : 11 juillet 2011
Lecture(s) : 55
Signaler un abus
155
Anna Moi
Ecrivaine
On trouve aussi à New York des minorités invisibles, par exemple, un Français,
Guy-Philippe Henri Lannes de Montebello. Il est le petit-fils d’un général de
Napoléon Bonaparte, et l’arrière-petit-fils de celle qui fut le modèle de la
duchesse de Guermantes. Sa généalogie seule ne fait pas de lui un personnage
célèbre du gotha new-yorkais. Il avait dirigé le prestigieux Metropolitan Museum
of Art pendant si longtemps (jusqu’à l’âge de soixante-et-onze ans) que son
« règne » est comparé à celui du Roi Soleil à Versailles par un journaliste du
New York Times.
À Los Angeles, le Directeur du prestigieux Getty Research Institute est un
Allemand, Thomas Gaethgens.
Le chef du département de Littérature française à l’excellente l’University of
Southern California est un Laotien, Panivong Norindr.
Je sais tout cela car j’étais aux USA l’été dernier.
C’était l’été où huit des employés du restaurant Daniel à New York, sept latino-
américains et un bangladeshi, défilaient tous les jours devant le restaurant
avec des pancartes vindicatives. Ils contestaient la pratique de deux vitesses
d’avancement, la plus grande vélocité étant réservée aux employés d’origine
française. Les actions de boycottage étaient suivies d’assignations au tribunal.
La guerre se conclut finalement au cours de l’été par un accord de cessez-le-
feu. Les employés retiraient leurs plaintes. Les cadres du Daniel s’engageaient
S
y
n
e
r
g
i
e
s
M
o
n
d
e
n
°
5
-
2
0
0
8
p
p
.
1
5
5
-
1
5
8
Bouillon des mystères du Tonkin
pour nos jeunes légumes et fruits de mer
Ne cherchez pas l’étymologie du mot « international » dans un
dictionnaire, allez à New York. Je le sais, New York est moins
cosmopolite que Paris. Les nationalités qui s’y côtoient sont moins
nombreuses qu’à Paris. Tout est question de visibilité. Paris est une
ville française avec des minorités visibles, surtout en périphérie. À
New York, les minorités visibles sont très visibles, dans le cœur même
de la ville, sur la Cinquième avenue.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin