Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Cellule Interministérielle de Crise Dispositif français de ...

De
2 pages

Cellule Interministérielle de Crise Dispositif français de ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
1/2
P
R
E
M
I
E
R
M
I
N
I
S
T
R
E
Secrétariat général
de la défense
et de la sécurité nationale
Paris, le 13 avril 2011
Cellule Interministérielle de Crise
Dispositif français de contrôle du fret maritime
1
Analyse du risque
Le risque posé par la manipulation de colis ou de marchandise en provenance du Japon est
négligeable :
-
le niveau de contamination est très bas ;
-
la contamination de surface des navires et des conteneurs est nettoyée par le vent, les
embruns et la pluie durant le trajet ;
-
le niveau de radioactivité aura eu le temps de décroitre durant le transit (trois semaines)
car les iodes radioactifs ont une durée de vie faible. Toutefois, une vigilance s’impose
sur les composés du césium dont la durée de vie est plus longue.
Pour ces raisons, il n’y a pas de justification sanitaire à un contrôle systématique des navires et
marchandises en provenance du Japon. Cette position est soutenue par l’ASN et l’IRSN.
2
Position des organisations internationales
L’organisation mondiale de la santé (OMS) et l’organisation maritime internationale (OMI) ne
préconisent pas de contrôle systématique des marchandises en provenance du Japon.
3
Position communautaire
-
Il n’y a pas de position communautaire sur le contrôle des marchandises en provenance
du Japon.
-
En l’absence d’enjeu sanitaire, la mise en place éventuelle de contrôles relève de la
compétence des Etats membres.
4
Position des autres Etats
Aucun Etat européen n’a annoncé de restriction ou de contrôle à l’importation de marchandises en
provenance du Japon.
Seul le port de Rotterdam a annoncé des mesures qui porteraient sur la :
-
mesure de la radioactivité des ponts des navires avant arrivée dans le port ;
-
mesure de la contamination radiologique des conteneurs par l’utilisation de portiques de
détection de radioactivité.
Les responsables des compagnies françaises utilisant le port de Rotterdam indiquent cependant
que :
-
la mesure de la contamination des navires en mer n’est appliquée que de manière
ponctuelle par des contrôle limités ;
-
le passage par les portiques ne peut pas être effectif (positionnement sur un contrôle
sortant des conteneurs dans le cadre du programme
Megaport
).
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin