La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

Publications similaires

Et pourtant elle pleurait

de coedition-nena-frat-mat-editions

Rêves sensuels

de harlequin

Jack Woltz: Alors écoutez-moi sale petit trou du cul, Saint-Jean Bouche d'or. Je vais mettre les choses noir sur blanc pour votre patron. Même si c'est le bon Dieu, Johnny Fontaine n'aura jamais de rôle dans mon film. C'est pas des sales ritals de merde qui puent le macaroni pas frais qui feront la loi chez moi. Tom Hagen: Je suis germano-irlandais. Jack Woltz: Maintenant écoutez-moi bien pauvre mangeur de choucroute, il va vous tomber tellement d'emmerdes sur le dos que vous allez vous retrouver en taule. Tom Hagen: Monsieur je suis avocat. Qui vous a menacé ? Tom Hagen: C'est la tradition: un sicilien ne repousse aucune demande le jour du mariage de sa fille
Don Corleone: Bon si y a rien d'autre, je vais assister au mariage de ma fille Michael Corleone: mon père a dit au type que ce serait sa cervelle ou sa signature qui parapherait le contrat. Don Corleone: Un homme qui ne se consacre pas à sa famille ne sera jamais un homme Amerigo Bonasera: Alors j'ai dit à ma femme : pour la justice il faut aller voir Don Corleone. Don Corleone: Pourquoi vous n'êtes pas venu me voir tout de suite plutôt que d'aller à la police ? Virgil Sollozzo: Je cherche un homme qui a des amis haut placés. Je cherche un million de dollars cash. Je cherche, Don Corleone, l'aide des politiciens que vous trimbalez dans vos poches comme si c'était de la petite monnaie. Jack Woltz: Elle était, elle était jeune, elle était innocente. Elle était la plus grande baiseuse que j'ai jamais sauté et j'ai sauté toutes les filles du monde. Virgil Sollozzo: Je suis un homme d'affaire, le sang ça coûte pas cher. "Sonny" Corleone: Tu veux boire un verre? Un petit coup de whisky ? Tu sais ça fait transpirer, vas-y sers toi. Paulie: D'accord c'est peut être une bonne idée. [Paulie sort]"Sonny" Corleone: Je veux que tu lui règle son compte à cet enfant de putain. Tout de suite. C'est lui qui a vendu papa ce fumier. Je veux plus le voir par ici, tu le marques en tête de ta liste d'accord ?
Mme Clemenza: N'oublies pas les cannellonis ! Peter Clemenza: Cannellonis mon cul, ouais. Michael Corleone: C'est pas personnel Sonny, c'est uniquement les affaires. Peter Clemenza: Bon tu les as butés tous les deux. Qu'est-ce que tu fais? Michael Corleone: Je me rasseois puis je finis mon dîner. "Sonny" Corleone: Je voudrais pas que mon frère sorte des chiottes avec juste son bigoudi à la main Capitaine de police McCluskey: Je l'ai fouillé. Il a rien. Des petits cons comme ça j'en ai fouillé des milliers. Connie Corleone: Sonny je t'en prie faut rien lui faire. Lui fait rien"Sonny" Corleone: Mais non t'inquiète pas. Qu'est-ce que tu crois, je vais pas faire de ton bébé un orphelin avant qu'il ne soit né. Tessio: Les hommes de Barzini mordent tous les jours un peu plus sur mon secteur et on les laisse faire. Bientôt j'aurais même plus le droit d'accrocher mon chapeau dans Brooklyn. Michael Corleone: c'est pour ça que tu as gifflé mon frère en public ? Fredo Corleone: Oh non non, ça c'est rien. Tu sais des fois on est nerveux Mike, ça veut rien dire. Oui il se fout en rogne une fois de temps en temps mais,.. mais lui et moi on est bon copains. Pas vrai Moe? Moe Greene: C'est qu'une boîte à faire tourner ! Quelques fois je dois cogner un petit peu pour que ça tourne rond... On a eu une engeulade Freddy et moi et je l'ai remis à sa place, voilà. Michael Corleone: Tu remets mon frère à sa place ? Moe Greene: Il culbutait toutes les serveuses les unes après les autres! Y avait jamais de fille pour servir les clients! Tu te fous de moi Mike ?
Moe Greene: Tu sais qui je suis ? Je suis Moe Greene. J'ai buté mon premier bonhomme à l'âge où tu pissais au lit. Don Corleone: Hé écoute. Celui qui viendra te parler d'une rencontre avec Barzini c'est lui le traitre. C'est lui. N'oublie pas ça. Le prêtre: Mike crois-tu en Dieu le père tout puissant, créateur du ciel et de la terre ? Michael Corleone: Je crois. Le prêtre: Crois-tu en Jésus Christ son fils unique, notre seigneur ? Michael Corleone: Je crois. Le prêtre: Crois-tu au Saint Esprit et en la Sainte Eglise catholique ? Michael Corleone: Je crois. [pater noster.... in vitam eternam. Amen] Le prêtre: Michael Francis Rizzi, renonces-tu à Satan ? Michael Corleone: J'y renonce. Le prêtre: Et à sesœuvres? Michael Corleone: J'y renonce. Le prêtre: Et à ses pompes ? Michael Corleone: J'y renonce.
Michael Corleone :Aujourd'hui je règle toutes les dettes de la famille. Michael Corleone: Ne me racontes plus que tu es innocent. Parce que c'est une insulte à mon intelligence. Et ça me met de mauvaise humeur. Replikultes.net