Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Mesure de la performance de l a fonction maintenance.

De
22 pages

Mesure de la performance de l a fonction maintenance.

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 546
Signaler un abus
 
 
Mesure de la performance de la fonction maintenance.   S. Efezazi*, A Mokhlis*, R. Benmoussa**, D. Bouami***   * Ecole Supérieure de Technologie -Université cadi ayyad (Maroc) said.elfezazi@caramail.com ** Ecole nationale des sciences appliquées de Marrakech ***Ecole Mohammedia d’Ingénieur -Université Mohammed V  RÉSUMÉ :  Les systèmes de management de l’entreprise ont évolués, d’une période où chacune des activités se déroulait sans tenir compte des caractéristiques et des performances des autres activités, à une période où on cherchait à trouver dans les frontières de l’entreprise une solution managériale globale, tenant compte des différentes fonctions qui participent à une performance donnée. Suite au développement d’une démarche, basée sur l’analyse fonctionnelle, pour la mesure de la performance de la fonction maintenance, [ELF,…, BOU RFGI 2003, CPI 2003, CPI 2001], on a constaté que dans ce climat, de management coopéré, l’entreprise contemporaine ne pourra optimiser les performances de ses fonctions, sans une harmonie globale entres ses différents partenaires d’une part et sans l’introduction de l’outils informatique et la modernisation des ces outils de travail d’autre part Dans ce cadre, nous proposons de présenter : - Les résultats de notre étude, sur la mesure de la performance de la fonction maintenance, - un application informatique permettant d’illustrer l’intégration et l’utilisation des résultats de notre étude pour la création d’une banque de données des indicateurs pour la mesure de la performance de la fonction maintenance. MOTS  CLÉS  : mesure de performance, analyse fonctionnelle, approche processus, système qualité, satisfaction client, indicateurs de performances.
CPI’2005 – Casablanca, Morocco
 
2 CPI’2005 – Casablanca, Morocco
1 . Introduction La gestion de la maintenance s’oriente de plus en plus vers la participation de tous les intervenants et à tous les niveaux [ZWE 96,NAK 89]], [norme AFNOR X60-010]. Elle prône également l’amélioration continue et suggère des outils et des méthodes de plus en plus évolués. En effet, à coté d’une maintenance purement corrective, où l’on attendait la panne pour réagir, plusieurs formes de maintenance, de plus en plus prévisionnelle, sont apparues, d’abord sous leur forme systématique ou conditionnelle puis prédictive. Dans ce dernier cas, on cherche à prévoir l’évolution de la dégradation en cours de l’exploitation, voire même au niveau de la conception [JAM, KAD, ART 200]. En effet dans le contexte du management moderne s’orientant, actuellement, , vers le management coopéré, où l’entreprise doit, en plus de la maîtrise de ces différents processus, tenir compte des caractéristiques et des performances de ses fournisseurs et de ses donneurs d’ordre. La fonction maintenance ne pourra atteindre ces objectifs sans se positionner activement dans le processus global de l’entreprise orienté vers la satisfaction client internes ou externes. Dans ce cadre, nous présentons les résultats d’une analyse détaillée de la fonction maintenance. En suite nous présentons le concept de la satisfaction client tel qu’il est perçu par la norme ISO 9000 En fin nous complétons notre démarche par une approche d’intégration de la maintenance comme outils d’amélioration et de développement de la satisfaction client.
2. La performance de la fonction maintenance, état de l’art Parallèlement à l’évolution des objectifs de la fonction maintenance, les outils de mesure de sa performance ont connu un développement conséquent. Le concept d’analyse et de suivi des activités de la maintenance par la seule analyse des coûts a été largement amélioré. Il a été enrichi en particulier pour englober d’autres aspects, tel que l’Analyse des Coûts par Activité « ABC », les indicateurs de suivi des activités et de disponibilité (les indicateurs TPM ) … [1, 5, 6, 7]. Ainsi, ces évolutions d’outils de mesure se localisent suivant les trois principaux axes : le coût, la fiabilité & maintenabilité et la disponibilité [5, 6, 8]. La recherche d’un optimum suivant ces trois axes, alimente trois orientations de management de la maintenance, non contradictoires dans leurs principes, mais susceptibles d’être en conflit sous contrainte de disponibilité de ressources matérielles et/ou financières :
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin