La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Publications similaires

L I B R A I R I E A N C I E N N E L ‘ A M O U R Q U I B O U Q U I N EB E R T R A N D H U G O N N A R D - R O C H E 14, RUE DU MIROIR
21150 ALISE-SAINTE-REINE FRANCE CONTACT :librairie-alise@orange.frTEL : 06 79 90 96 36 -
WWW.LIBRAIRIE-VARIA.COMLesphotographies présentées dans ce catalogue sont garanties authentiques. Ce sont de véritables tirages argentiques d’époque par le photographe Henri Gros lui-même. Quelques-unes sont signées (voir liste des prix). Chaque photographie est proposée non encadrée. Certaines photographies sont contrecollées sur des cartons.Les prix indiqués à la fin de ce catalogue s’entendent hors frais d’expédition. Les frais d’expédition serontcalculés au cas par cas selon le pays de destination. Pour des raisons de présentation, les visuels de ce catalogue ont été recadrés et les photographies originales peuvent présenter de légères différences de luminosité ou de teinte. Toutes les photos sont visibles à la librairie L’amour quibouquine 14, Rue du Miroir 21150 Alise-Sainte-Reine. Nous restons à votre disposition pour tout renseignement.
Le présent album est un catalogue PDF à prix marqués de la librairieL’amour qui bouquine© Une version papier sera disponible prochainement au prix de 20euros (hors frais d’expédition) RÉSERVEZ VOTRE EXEMPLAIRE PAPIER DÈS MAINTENANT !
Le prix du catalogue papier seraremboursé dès le premier achat d’une ou plusieurs photographies.
Présentation Le présent document, que nous avons voulu album d’images plutôt que catalogue d’exposition, est le fruit du hasard de la découverte et de l’amour des choses anciennes qui doivent rester demain pour témoigner d’hier. Sur un ensemble de plus de 130 photographies originales nous en avons sélectionné 100. Le photographe dont l’œil exercé savait si bien capter la lumière et les ombres propres aux gens et aux paysages bourguignons est Henri Gros. Nous ne savons encore que peu de choses de ce photographe amateur membre du Photo-Club bourguignon. Nous savons qu’il habitait Dijon (Boulevard Sévigné) et qu’il avait une cinquantaine d’années vers 1940.Un critique qui écrivait dans les Annales de Bourgogne disait de lui qu’il était « un amateur des jeux lumineux et un praticien du flou ». Henri Gros devait être d’une de ses familles de la Côte. Nous retrouvons encore aujourd’hui, plus de 70 ans après, nombre de familles portant ce patronyme et exerçant le métier de vigneron. C’est sans doute ce qui a incité Henri Gros à suivre les vignerons de Fixin, du Clos-Vougeot et des Côtes de Nuits que vous aurez le plaisir de découvrir à la suite. Les photographies d’Henri Gros ont été primées dans diverses expositions et concours mais on ne peut s’empêcher de sentir toute l’humilité d’un artiste toujours plus proche de la terre et des gens que des honneurs et des lauriers.  Cet ensemble de 100 photographies choisies présente uniquement le travail de la vigne et du vin par des hommes et des femmes du terroir. Ellesont été prises sur le vif, le plus souvent au cœur même des vignobles de la Côte, entre 1933 et 1950. Quelques-unes sont signées et datées. Elles sont pour la plupart d’un format proche de 20 X 30 cm.Henri Gros a pris soin de montrer dans chacune de ses photographies la dureté du labeur, la beauté des paysages, la fierté des hommes, le plaisir d’être ensemble. Ce sont toutes ces visions et tous ses sentiments mêlés qui transpirent à chaque cliché. C’est aussi et surtout la mémoire de visages désormais éteints mais qui, grâce à lui, resteront lumineux pour toujours.
Ces « Trognes de vignerons » comme nous avons aimé à les nommer, sont là aujourd’hui pour nous rappeler à une certaine humilité, à un profond respect envers ces hommes et ses femmes qui ont tout donné pour leurs vignes et leurs vins. Nous ne pouvons que nous incliner et admirer sans retenue cet album en noir et blanc dont les couleurs jaillissent pourtant à tout moment. Au détour du large sourire de cette jeune vigneronne, de celui de cette autre, vieille, celle-là, coiffée joliment pour se protéger du soleil ardent de septembre. Ou encore ces hommes qui lèvent le coude avec tant de plaisir que cela transperce l’image et vient jusqu’à nous pour nous apporter un peu de joie. De ce labeur dans la vigne tout nous est montré.
Henri Gros ne laissa apparemment qu’un seul ouvrage illustré par ses photographies : Images de Bourgogne publié à Dijon chez Darantière en 1943. Le texte de cet ouvrage est de Roger Tisserand. Ce volume imprimé à 800 exemplaires sur papier glacé présente plusieurs clichés issus des cartons d’Henri Gros que vous retrouverez ici dans cet album. Un second ouvrage qui aurait dû s’intituler « Autres images de Bourgogne » est indiqué en préparation. Il n’a jamais vu le jour. On peut imaginer que la guerre n’a pas permis la réalisation de ce second ouvrage. Nous ne savons pas en quelle année est mort Henri Gros. L’album d’images que nous vous proposons aujourd’hui se veut un hommage à cet homme et à celles et ceux qui ont laissé leur image pour que nos petits enfants se souviennent.
Nous laissons l’observateur moderne voyager vers ces paysages magnifiques au milieu de ces visages éclairés. Bertrand Hugonnard-Roche, Le 7 septembre 2016, jour de la fête de Sainte-Reine
Bonum vinum laetificat cor hominis*
 Ecclésiaste, XL, 20
*le bon vin réjouit lecœur de l'homme
- 1 -Les jeunes vendangeuses
- 2 -Dans les vignes
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin