Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Publicité de la CAMS, « la plus grande firme française d ...

De
20 pages

Publicité de la CAMS, « la plus grande firme française d ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 127
Signaler un abus
Publicité de la CAMS,  l«a plus grande firme française dhydra »v,i opnasrue dans la revue LAéronautique n° 138, novembre 1930. (Collection de l’auteur).
1
Naissance des Chantiers payPsa rdaollnètl eil meestn Sto, aringtionnaii ree,n tlrae cprréeantdi oen n dItuanrl-iee ,i mupno Aéro Maritimes de la tdaHnteen rsyo ceité téM apuoruicr ef aFbarirqmuaenr , somuasi sli cile nyc ei nlterso dauviitons Seine (CAMS) aceuss sRi élgeys  eptrC ohdauuitvsi èfrrea, nvçeairsn iEsq muaiill lictoen, nea tî: t  dhbiév i le-enrs instruments de bord. Le 5 mai 1913, il car-ée à V Laurent-DominiquSea ntoni est né à Genève enrèse en Italie une société pour la construction Suisse le 19 février 1877. Après des étudie-s pridmh u ay t d iq ra uS v e i a o v n o s ï ., a l S a o  ciété anonyme de construo-ction aér res et secondaires en France, parlant couram n m a ent l’Italien et l’Anglais, (pour les uns il est Lawre Santoni, pour les autres LoreSnaznot oni), il achève sa formation en décrochant un diplô d’ingénieur. A vingt-deux ans, il suit avec pas le meeting de Reims et veut devenir aviateu 1910 àPort-Aviation (communes de Juvisy-su Orge et Viry-Châtillon) où s’ouvrent les premi écoles de l’air, il fréquente les premiers avia Louis Gaudart, chef pilote Voisin, le comte Saint-Germain, chef pilote de léDc o lnenet sur FBA type C aux couleurs de la marine italienne (1915). Le type C appareil Blériot, PauwelsBeotbba, les pilotes de italien construit chez S.I.A.I.-Savoïa était propulsé par un moteur fixe l’école d’AmbroisGeoupy, et EmileDubonnet, le à six cylindres en lIisgonteta-Fraschini de 120 ch. pilote sportif dAlphonse Tellier pour lequel RobertLerre le rappelle en Suisse, puis en Italie. Duhamel développe un monoplan.Le 1a2  gauoût 1915, avAelcb erto Santoni, Augusto C è il fonde àF oSreessttoiC  eatl elensd efi nparènsc iderus l aAcl dMo aejte uLru aiepgni Ital S i o e ic l -a tàIdrovolanAtiltaItalia (S.I.A.I.) destinée à produire sous licence des hydravions F.B.A. français. Sur les machines italiennes sont montés des moteurs 130 à 150ch à six cylindres en ligne FIAT dessinés par l’ingénieur Colom,b o u desIsotta-Fraschini. La S.I.A.I. recrute un brillant ingénieur italien de 26 ans,RaffaeleConflenti. En trois ans de guerre, le groupement S.I.A.I.S- avoïa va produire près de 900 hydravions licence F.B.A. qu’elle améliore et vend à tous les beélrliagnts. Santoni apprend à pilotPero ràt -Aviation puis à Etampes sur le monoplan Tellier. Il passee-son vet de pilote (n° 568) le 27 juillet 1911 à Rei monoplan Deperdussin. En 1911, il part e Grande-Bretagne y vendre différents avino-ns çais, dont ceux d’Alphonse Tellier qu’il présent premier Salon britannique de l’aéronautiqu Olympia à Londres. En 1912, il représeEnatset -à church de la firme d’ArmaDnedperdussin pour l’Angleterre - les appareils étant convoyé France par voie aérienne - mais il vend d’a produits frança:isdes moteurs légers, des hélic des instruments de bord, des enduits et vé-erni ciaux.Santoni monteBàrooklands eHtendon près de Londres deux écoles de pilotage équipé monoplansD eperdussin et il fait triompher ol-es noplans français au concours militaire de Grande-Bretagne 1912 duitsépà Salisbury Plain. dLeess  smixo tceyulirns dFrIeAsT  Iesento  tltiag-nFer adsécrhiivnéi s sodnets  dmeost equurast rde acuytloinmdorebisl,e .p Luies FIAT A12, en 1917, développe jusqu’à 300 ch. Après la guerre, pour remplCacoenrf lenti,C a-pè fait appel à lingénieMua r  chetti, formé e n -A gleterre cheVzickers, pour poursuivre l’étude et la production des hydravioSnasv oïa en Ita li; ela firme prnedra peu après le nom Sdaev oïa-Marchetti. En 1919, l’Italie aveScavoïa reprendà lAngleterre la fameuse CoSucpnen eider, avec un hydravion très rapideS, alevoïa S-13.
2
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin