Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Autorités organisatrices des transports de personnes dans les agglomérations.

De
8 pages

http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0038324

Ajouté le : 16 décembre 2000
Lecture(s) : 15
Signaler un abus
Numéro 2                                                                                                                                 Décembre 2000
Vie de l’Observatoire des politiques et des stratégies de transport en Europe
Mis en place il y a un an, l'Observatoire a atteint maint e- mais en charge du cas français. Enfin, une meilleure nant son rythme de croisière. Ses missions ont été préc i- connaissance de l'expérience originale des pays nordiques sées, ses méthodes se sont établies. enrichirait certa inement la réflexion collective : plusieurs  noms de spécialistes compétents (et francophones !) ont été En termes de programme de travail, le principe a été admis avancés. d'une double contribution à la compréhension de la dyn a- mique du système de transport en Europe. D'une part, ch a- Lors de sa réunion à Paris le 17 novembre 2000, l'Observ a-que expert établit, à sa propre initiative, une chronique des toire a bénéficié, à côté de son réseau d'experts (voir leur événements marquants, qu'ils relèvent des dispositions des liste dansTransports / Europen° 1) et des responsables du pouvoirs publics ou du comportement des entreprises. CNT, de la participation de M. Manuel Rodriguez, consei l-Chronique évidemment très sélective, propre à illustrer par ler au poste d'expansion économique de l'ambassade de des exemples significatifs les problèmes de fond, comme France à Madrid et animateur du réseau des spécialistes les mouvements conjoncturels, que l'on rencontre d'un pays des transports de l'ensemble des postes en Europe et dans à l'autre. D'autre part, quelques p oints clefs sont désignés, le monde, avec qui l'Observatoire développera une coopé-chaque année, pour une étude simultanée dans chaque pays ration mutuellement utile ; de M. Yves Robin, chef de ser-permettant ensuite un passage en revue compa ratif et une vice, et de M. Michel Houée, chargé de mission au Service synthèse. Pour l'année 2000, après avoir recueilli l'avis de économique et statistique (SES) du Ministère de l'équipe-la section permanente du CNT, trois points ont été séle c- ment ; de Mmes Yvette Alriquet et Virginie Dumoulin, tionnés : lescompétences des autorités organisatricesen responsables des dossiers européens à la Direction des af-transport de voyageurs dans les grandes agglomérations ; faires économiques et internationales du Ministère de le montant descharges fiscales et sociales l'équipement. s- le tran dans port routier de marchandises ; l'évolution dufret ferro- viaire la publication du premier. AprèsTransports / Europedans  son édition française, notre collèg nnique Mme June ue brita En termes de méthode, les réunions plénières à Paris sont Burham, professeur à l'Université du Middlesex, a bien le moment d'échanges très riches et l'intérêt des débats se voulu établir une édition anglaise qui a été diffusée lors de renforce au fur et à mesure des séances, alors que se cons- réunions internationales. L'une et l'autre sont désormais tituent, par delà la grande diversité des membres du réseau, disponibles sur le site Internet du CNT, où l'on renforcera une connaissance et des questions partagées. Ainsi, la de r- la mise à disposition des éléments de travail réunis par nière session a-t-elle permis de constater la ressemblance l'Observatoire. Le programme à venir est immense… et la simultanéité des évènements en Europe : il a suffi de quelques jours de manifestations des transporteurs routiers, Michel Savy en octobre 2000, après l’augmentation du prix des produits Directeur de l'OPSTE pétroliers, pour que plusieurs gouvernements européens re-mettent en cause les politiques fiscales, énergétiques et en- vironnementales laborieusement mises en place au fil desSOMMAIRE récentes années.                                         P ge                a  Le passage à un rythme de trois séances annuelles, alime n- tées par la circulation préalable des documents préparato i-iV eosbedl toirervae  1  res, semble maintenant opportun. Le réseau a été renforcé : l'équipe du Wissenschaftszentrum Berlin für Socialfors- 2Autorités organisatrices de transport  chung comprend aussi M. Stefano Vescovi, celle de la Technische Universitat Hamburg-Harburg M. Jens-MartinEurur lns sexiopsrortnaed spo e 4            ts flRé  Gutsche. Il pouvait sembler paradoxal qu'une douzaine de 5Le plan de désengorgement du Randstad pays européens soient étudiés dans l'Observatoire, mais pas  la France ! En cohérence avec le principe de la contrib u-tion d'experts indépendants s'exprimant intuitu pers o-s urgeyaopur Eenopsnart ov ed tr eesysta salAn : seL  tsiteuqi nae, M. Antoine Beyer, maître de conférences de géogra-               phie à l'Université Louis Pasteur à Strasbourg, sera désor- 6 Occidentale