Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Chapitre "Construction" du Bilan économique et social 2001

De
2 pages
Le BTP garde le cap. En 2001, pour la quatrième année consécutive,l'activité du BTP en Rhône-Alpes a poursuivi sa progression (4 % en volume) à un rythme toutefois inférieur à celui de 2000 (6 %). Cette croissance reste plus élevée que celle de la France qui s'établit, selon les estimations du ministère de l'Equipement, à 2,2 % en volume, un taux comparable à celui de la croissance de l'ensemble de l'économie nationale.
Voir plus Voir moins

Construction
Le BTP garde le cap
n 2001, pour la quatrième année consécutive, Encore une bonne année pour le bâtiment. L'acti-E l'activité du BTP en Rhône-Alpes a poursuivi vité du bâtiment a été marquée en 2001 par la crois-
sa progression (4 % en volume) à un rythme toute- sance des mises en chantier de logements collectifs,
fois inférieur à celui de 2000 (6 %). Cette croissance par celle, à nouveau soutenue, des mises en chan-
reste plus élevée que celle de la France qui s'établit, tier de locaux à usage autre qu'habitation et par la
selon les estimations du ministère de l'Equipement, progression plus modérée de l'entretien - rénovation.
à 2,2 % en volume, un taux comparable à celui de La construction neuve de logements s'est stabilisée
la croissance de l'ensemble de l'économie nationale. à un niveau élevé après la forte croissance en 1999
Cette progression encore soutenue s'explique une qui elle-même succédait à la crise des années 1992
nouvelle fois par la conjonction d'éléments favora- à 1998. Au cours de l'année 2001, la croissance des
bles, notamment le niveau bas des taux d'intérêt et mises en chantier en Rhône-Alpes s'est élevée à
du chômage, la montée en puissance de l'investisse- 4,4 %, soit 37 896 logements contre 36 283 en 2000.
ment locatif, favorisée par la loi Besson, la mise en A contrario, en France, les mises en chantier ont
place du plan de relance du logement social, la pour- diminué de 2 % pour s'établir à 303 403 en 2001.
suite de l'effet baisse de TVA sur l'activité entretien - Le phénomène marquant en 2001 a été le repli de la
amélioration de l'habitat. Toutefois, à partir du se- construction de logements individuels. Ce secteur,
cond semestre, la dégradation du contexte politique qui avait redémarré avant la reprise générale, peine
international et l'arrêt de la baisse du chômage ont actuellement à trouver un nouveau souffle. 20 573
fragilisé le climat. logements individuels ont été mis en chantier sur l'an-
née 2001, soit un recul de 3,9 % en Rhône-Alpes,
Les taux d'intérêt et le chômage sont les principaux identique au niveau national.
facteurs qui influencent la demande globale. Les Le secteur des logements collectifs reste sur une crois-
investissements des entreprises sont en effet sensi- sance soutenue. 15 433 mises en chantier de loge-
bles au niveau des taux d'intérêt. Après une remontée ments collectifs ont été enregistrées en 2001,
en 2000 du fait de la reprise de l'inflation, ils ont à soit 12,5 % de plus qu'en 2000 (-0,9 % au niveau
nouveau baissé en 2001. La progression plus mar- national). Les mises en vente de logements neufs se
quée en Rhône-Alpes de l'activité BTP s'explique no- sont accrues de près de 6 % et les réservations de
tamment par une croissance démographique supé- 7 % en Rhône-Alpes, sur l'année 2001. Le stock est
rieure dans la région et par des cycles économiques l'un des plus hauts de ces cinq dernières années avec
amplifiés à l'échelle régionale. Rhône-Alpes bénéfi- 8 434 logements disponibles à fin décembre 2001.
cie en 2001, plus que le reste du pays, des effets de Ce stock remonte légèrement depuis 1999 mais reste
la croissance de l'année 2000. encore relativement bas. Il est largement inférieur à
La construction se stabilise à un niveau élevé Les logements collectifs en progression de 12,5 %
Evolution du nombre de logements commencés et autorisés Evolution du nombre de logements mis en chantier en Rhône-Alpes
en Rhône-Alpes entre 1991 et 2001 entre 1991 et 2001
50 000 30 000
45 000 25 000Logements autorisés Logements collectifs
40 000 20 000
35 000 15 000
30 000 10 000
Logements commencés Logements individuels purs
25 000 5 000
20 000 0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Source : Direction régionale de l'Equipement Source : Direction régionale de l'Equipement
34Secteurs d'activité
celui de 1995 (11 158 logements disponibles) et à Les résultats de l'enquête de conjoncture FNTP/INSEE
celui de 1996 (9 442 logements disponibles). du quatrième trimestre 2001 auprès des entrepreneurs
Les constructions à usage professionnel ont une de travaux publics en Rhône-Alpes révèlent, pour la
influence notable sur l'activité du Bâtiment. Dans ce première fois depuis début 1999, un solde négatif
secteur appelé « locaux à usage autre qu'habitation », d'opinion sur l'activité. On peut espérer que ce
les évolutions constatées sont étroitement liées à retournement de tendance soit en grande partie lié à
l'effort d'investissement des entreprises. l'activité saisonnière en baisse, à la mise en place du
La croissance s'est tassée en fin d'année 2001 mais code des marchés publics, au passage à l'Euro et à la
le niveau d'activité est resté élevé. 4 073 milliers de période de fin d'année électorale locale. Les carnets
2m de locaux à usage autre qu'habitation ont été mis de commande sont jugés plutôt peu garnis. Les pré-
en chantier en 2001, soit une augmentation de 6,8 % visions d'emploi sont en diminution et la plupart des
par rapport à l'année 2000. Cette évolution a été plus chefs d'entreprises pensent que leur activité au cours
marquée en Rhône-Alpes qu'au niveau national où du premier trimestre sera en baisse bien que plus
elle s'établit à +0,7 %. modérément qu'à la fin de l'année 2001.
Environ 40 % des mises en chantier de locaux en
Rhône-Alpes concernent des bâtiments industriels.
Ce secteur s'est inscrit en croissance en Rhône- Laurence Herbeaux
Cellule économique Rhône-AlpesAlpes de près de 17 % en 2001, (1 595 milliers de
Pierre Maurin2m mis en chantier), contre 5,1 % en France.
Direction régionale de l'Equipement
Le secteur de l'entretien - rénovation représente
actuellement un peu moins de 50 % de la produc-
tion du bâtiment. Sa croissance s'est atténuée très
progressivement, tant pour les logements que pour Pour comprendre ces résultats
les locaux d'activité. Sur l'année 2001, elle se situe-
rait cependant à environ 5 % en volume, bénéficiant
Les statistiques de la construction neuve sont élaborées à par-de la poursuite de la montée en régime des travaux
tir du fichier des permis de construire SITADEL, géré par les
d'entretien éligibles à la TVA à 5,5 %.
Directions Régionales de l'Equipement. Le fichier des permiseAu 4 trimestre 2001, l'activité entretien - rénovation de construire a pour objet le suivi statistique de la construction
s'est cependant avérée atone. neuve.
Des différences avec des chiffres publiés dans "L'année éco-
Pessimisme dans les Travaux Publics. Ce secteur re- nomique et sociale 2000" peuvent apparaître. Pour les chif-
fres de croissance, il s'agit d'écarts entre les estimations et lesprésente 25 % de l'activité BTP en région. Sa crois-
résultats définitifs ; pour les mises en chantiers, il s'agit desance a été moins forte que celle du bâtiment. Le
redressements occasionnés par des annulations de permis.chiffre d'affaires en 2001 est d'environ 3,5 milliards
Les statistiques sur la commercialisation des logements neufsd'euros, il correspond à une progression inférieure à
sont élaborées à partir d'une enquête obligatoire réalisée tous
celle enregistrée en 2000 qui était une année
les trimestres par les Directions régionales de l'Equipement.
exceptionnelle.
Bâtiment : des carnets de commandesBâtiments industriels : 17 % de croissance en 2001
encore bien garnis
2Evolution du nombre de m de bâtiments industriels Evolution du jugement des chefs d'entreprises de Rhône-Alpes
mis en chantier entre 1991 et 2001 sur le niveau des carnets de commandes
2 000 60
2en milliers de m
40
201 500
0
-20
1 000
-40
-60
500
-80
-100
0
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001
Source : Direction régionale de l'EquipementSource : Direction régionale de l'Equipement
35
Avr-92
Avr-93
Avr-94
Avr-95
Avr-96
Avr-97
Avr-98
Avr-99
Avr-00
Avr-01
Avr-02