Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

En novembre 2005, les touristes retrouvent le chemin des hôtels girondins

De
5 pages
Fréquentation touristique dans l'hôtellerie : novembre 2005
Voir plus Voir moins



En novembre 2005, les touristes

n° 4 - juin 2006 retrouvent le chemin des hôtels
girondins

Fréquentation touristique dans l'hôtellerie : novembre 2005
Auteur : Jacques TEXSIER



La fréquentation des hôtels d'Aquitaine connaît en ce mois de novembre la plus forte progression relative mensuelle
de l'année. En effet, 26 000 nuitées supplémentaires sont enregistrées par rapport à novembre 2004, soit une
augmentation de 5,7 %. Après un début d'année en perte de vitesse et une saison estivale globalement positive,
malgré un mois d’août mitigé en comparaison celui de 2004, la fin de l'année s'annonce satisfaisante. Le mois de
décembre sera décisif pour le bilan de l'année puisque sur les onze premiers mois, la fréquentation hôtelière aquitaine
est stable par rapport à la même période 2004.


Novembre confirme la bonne santé de l'hôtellerie en automne 2005




Cependant, ce constat régional masque des disparités départementales. Gironde, Landes et Lot-et-Garonne suivent la
tendance générale. Grâce à une hausse de 11 % des nuitées dans les hôtels girondins en novembre, le déficit du
département par rapport à 2004 s'amenuise (- 0,4 % de janvier à novembre). Dans les départements des Landes et
de Lot-et-Garonne, la progression de la fréquentation hôtelière en novembre confirme une attractivité retrouvée
depuis juin pour le premier et avril pour le second. Par contre, la Dordogne et, dans une moindre mesure, les
Pyrénées Atlantiques sont en recul par rapport à novembre 2004. Seule la Dordogne présente un déficit significatif
dans son bilan de fréquentation depuis janvier (- 1,9 %).
En novembre 2005, les touristes retrouvent le chemin des hôtels girondins 1/5 © INSEE 2006 Nuitées par zones touristiques dans les hôtels aquitains
unités : milliers et %
Novembre 2005 Janvier à novembre 2005
Nuitées Évolution Nuitées Évolution
(milliers) 2005/2004 (milliers) 2005/2004
(%) (%)
Dordogne 39,5 - 4,8 981,4 - 1,9
Périgord Noir 11,9 - 5,4 500,5 - 0,1
Reste de la Dordogne 27,6 - 4,5 480,8 - 3,8
Gironde 211,5 10,5 2 777,2 - 0,4
Côte médocaine 2,7 6,1 98,2 - 8,2
Bassin d'Arcachon 17,3 17,0 384,9 - 2,6
Bordeaux 90,9 6,6 1 077,0 1,8
Agglomération bordelaise sauf Bordeaux 77,6 11,6 905,7 - 1,4
Reste de la Gironde 22,9 19,5 311,4 0,4
Landes 74,64,51 145,70,9
Côte landaise 7,7 1,9 322,3 7,5
Zone thermale des Landes 53,8 8,0 609,7 - 0,2
Reste des Landes 13,0 - 6,4 213,7 - 4,9
Lot-et-Garonne 26,726,1345,83,8
Arrondissement d'Agen 15,5 26,0 201,6 7,1
Reste de Lot-et-Garonne 11,2 26,1 144,2 - 0,4
Pyrénées-Atlantiques 127,1 - 0,8 2 564,3 0,4
Côte basque 74,8 - 6,0 1 570,7 - 1,8
Intérieur Pays basque 8,3 21,2 305,1 3,8
Béarn 44,0 5,6 688,5 4,3

Aquitaine 479,35,77 814,40,1
Source : INSEE - Secrétariat d'État au Tourisme - Observatoire régional du Tourisme / Enquête de Fréquentation dans l'Hôtellerie


Dordogne, Gironde et Lot-et-Garonne ne présentent pas de disparité notable entre leurs zones. L’évolution du nombre
de visiteurs en novembre est la plus forte dans le Bassin d’Arcachon et plus encore dans la zone "Reste de la Gironde"
(+ 19,5 % par rapport à novembre 2004) (cf. cartographie page 5). Toutefois, l’amélioration constatée dans le
département est surtout imputable, aux deux tiers, aux bons résultats de la ville de Bordeaux et de son
agglomération. Le gain de fréquentation obtenu dans la zone thermale des Landes détermine à lui seul celui du
département, tandis que la zone "Reste des Landes" affiche un déficit de 6,4 %. La Côte basque comptabilise la seule
perte importante des zones aquitaines en valeur absolue, avec 4 800 nuitées perdues, soit 6,0 %.


Un touriste sur dix est étranger
La part de la fréquentation étrangère est de 10,5 % dans l’hôtellerie aquitaine. Son évolution est voisine de l’évolution
générale : + 5,9 % par rapport à novembre 2004. Hormis le cas du département de Lot-et-Garonne dont la forte
hausse est à relativiser du fait des volumes moindres, les hôteliers enregistrent les plus fortes progressions en
Dordogne et Gironde. La fréquentation étrangère se stabilise dans les Landes et diminue dans les Pyrénées-
Atlantiques. La ville de Bordeaux cumule 16,5 % de nuitées étrangères supplémentaires, soit 2 300 nuitées : 72 %
des nuitées gagnées en Aquitaine, à elle seule. La Côte basque perd 16 % des nuitées de clients étrangers. Les autres
soldes sont peu significatifs au niveau des zones.

En novembre 2005, les touristes retrouvent le chemin des hôtels girondins 2/5 © INSEE 2006


Gagnant une place par rapport au mois précédent, l’Aquitaine se situe au 4e rang parmi les régions françaises pour le
nombre de nuitées passées dans les hôtels, derrière l’Île-de-France, Provence - Alpes - Côte d’Azur et Rhône-Alpes.
Elle est la 9e région pour le classement de l'évolution des nuitées entre novembre 2004 et novembre 2005.
L’Aquitaine se place au 9e rang des régions pour les nuitées étrangères - comme en octobre - et occupe la 9e place
pour leur évolution relative. La position prédominante de l’Île-de-France (63 % des nuitées étrangères comptabilisées
dans les hôtels français) et la progression de 18,7 % dont elle bénéficie contribuent à expliquer la place mineure
qu’occupe en novembre 2005 le tourisme hôtelier étranger en Aquitaine, réduit à 1,4 % du total national.





En novembre 2005, les touristes retrouvent le chemin des hôtels girondins 3/5 © INSEE 2006
Informations diverses : champ de l'enquête, définitions, bibliographie
Champ de l'enquête
Le parc hôtelier et sa fréquentation sont mesurés par une enquête mensuelle tout au long de l'année. Elle fait l'objet
d'un partenariat national entre l'Insee et la Direction du Tourisme. Cette enquête, l'Enquête de Fréquentation
Hôtelière, est exhaustive en Aquitaine, depuis la mise en place en 2001 d'un partenariat local entre la Direction
régionale de l'Insee, le Conseil Régional, la Délégation Régionale au Tourisme, le Comité Régional du Tourisme et les
cinq Comités Départementaux du Tourisme. En 2006, près de 1 200 hôtels homologués de la région sont ainsi
enquêtés chaque mois.
Note : En 2006, l'enquête de fréquentation hôtelière a fait l'objet de changements portant notamment sur sa
méthodologie. Ces améliorations permettent d'accroître la fiabilité des résultats. Aussi, les données en volume
présentées ici et portant sur les enquêtes 2005 et 2006 ne sont pas comparables avec des données précédemment
publiées. Les données 2005 utilisées pour les comparaisons avec 2006 ont été recalculées avec la nouvelle
méthodologie de l'enquête.
Définitions
Zones touristiques : consulter la cartographie en page 5
Taux d'occupation moyen : nombre total de chambres occupées dans le mois rapporté au nombre total de
chambres offertes dans le mois.
Nuitées : nombre de nuits passées par un arrivant dans un établissement (un couple passant 3 nuits totalise
6 nuitées)
Saison estivale : sont comptabilisés les résultats des mois de mai à septembre inclus.

Bibliographie
“Fréquentation dans l'hôtellerie : octobre 2005” - Insee - E-publication n° 2 - 13 février 2006.
“Fréquentation dans l'hôtellerie : septembre 2005” - Insee - E-publication n° 18 - 26 novembre 2005.


Partenaires


En novembre 2005, les touristes retrouvent le chemin des hôtels girondins 4/5 © INSEE 2006 Cartographie : zones touristiques aquitaines (Insee)


En novembre 2005, les touristes retrouvent le chemin des hôtels girondins 5/5 © INSEE 2006