Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Entre autonomie et dépendance

De
4 pages
Un peu plus d'une fois sur deux, le bassin de vie bas-normand ne pourvoit que partiellement aux besoins de ses habitants. C'est surtout le cas en périphérie urbaine où la population trouve plutôt emplois et services dans le pôle urbain proche. En contrepartie, elle profite d'un choix souvent plus vaste.
Voir plus Voir moins

Entre autonomie
et dépendance
Un peu plus d’une fois sur deux, le bassin de vie
bas-normand ne pourvoit que partiellement aux
besoins de ses habitants. C’est surtout le cas en
périphérie urbaine où la population trouve plutôt
emplois et services dans le pôle urbain proche.
En contrepartie, elle profite d’un choix souvent
plus vaste.
35
La Basse-Normandie entre villes et campagnes>>>
>>>
Le bassin de
Un bassin sur deux est "autonome" Montebourg
Près de la moitié des bassins de vie A l'opposé, 20 bassins de vie ont un
bas-normands (33 sur 74) peuvent être niveau d'équipement et d'emploi trop
considérés comme autonomes en faible pour répondre aux besoins des
matière de services à la population et populations locales. Ces bassins, qui
• 18 communes
d'emplois. Ils offrent en effet une gam- sont dits dépendants, concernent envi-
• 5523 habitants me de services et d'emplois en nombre ron 136 000 personnes.
et en variété suffisants pour permettre Les 21 bassins de vie bas-normands res-• 1549 emplois
aux populations résidentes (soit tants sont dans une situation intermé-• Dynamique démographique
quelque 700 000 habitants) un "appro- diaire et sont qualifiés de bassinsincertaine
visionnement" très majoritairement faiblement autonomes. En 1999, 152 000
• Economie fortement
local. personnes vivaient sur ces territoires.
résidentielle sans autre
dominante
• Dépendant
• Niveau d’équipement
Plusieurs bassins du Cotentin peu autonomesconcurrentiel : faible
non concurrentiel : très faible
santé : très faible
Cherbourg
éducation : très bon
• 80 emplois pour 100 actifs Le Havre
Trouville-sur-Merrésidents
Rouen
• Accès aux équipements et à
ElbeufBayeux
l'emploi : assez long
Louviers
CaenSaint-Lô
Lisieux
Coutances
Evreux
Granville Vire
Avranches
Argentan L'Aigle
FlersLe bassin de Saint-Malo
Montmartin-
Mortagne-au-Perchesur-Mer
Alençon
Bassins de vie autonomes
Bassins de vie faiblement autonomes
Bassins de vie dépendants
Unités urbaines 1999 de 30 000 habitants ou plus
Rennes © IGN - Insee 2004Périphérie dépendante des unités urbaines • 9 communes de 30 000 habitants ou plus Sources : Insee, recensement de la population 1999
• 5935 habitants
• 1241 emplois
• Croissance démographique
Un degré d’autonomie élevé dansplus ou moins récente
les bassins de vie centrés• Economie fortement
résidentielle et touristique sur un pôle d’emploi
• Faiblement autonome
• Niveau d’équipement
L'autonomie des bassins de vie et la même le plus souvent le nombre d'ac-
concurrentiel : bon position de leur pôle dans la hiérar- tifs employés vivant sur leur territoire.
non concurrentiel : très bon chie urbaine sont très liées. Ainsi, tous Ces derniers sont donc a priori moins
santé : bon
les bassins de vie qui s'appuient sur contraints de quitter leur bassin de
éducation : faible
un pôle urbain (ils sont douze dans la résidence pour se rendre sur leur lieu
• 59 emplois pour 100 actifs région) sont largement autonomes, de travail. Les bassins de vie urbains
résidents particulièrement en matière d'emploi. moins pourvus sur le front de l'emploi
• Accès aux équipements et à Le nombre d'emplois qu'ils offrent est (Bayeux, Vire et L'Aigle) offrent cepen-
l'emploi : rapide en effet important (de 5 900 dans le dant au moins 92 emplois pour cent
bassin de vie de Honfleur à 23 700 dans de leurs actifs résidents ayant un
le bassin de Saint-Lô), dépassant emploi.
36
La Basse-Normandie entre villes et campagnes>>>
Le bassin de
La plupart des bassins qui reposent sur concurrentiels et de l'éducation (Tori- Mortagne-au-
un pôle d'emploi rural bénéficient d'une gni-sur-Vire). Seul le bassin de vie du Perche
situation similaire. Seize des 22 bassins pôle rural d'Orbec ne dispose pas d'un
concernés sont considérés comme auto- niveau d'équipement et d'emploi suffi-
nomes. Cette indépendance est moins sant pour satisfaire les besoins de sa
marquée en moyenne que dans les bas- population locale.
sins s'appuyant sur un pôle urbain, mais • 48 communes
pour certains elle est au même niveau
• 20 233 habitants
(Dives-sur-Mer, Mortain, La Ferté-Macé
• 7441 emploiset Mortagne-au-Perche). Cinq autres bas-
sins centrés sur un pôle rural seraient • Déclin démographique
confirmédavantage autonomes s'ils disposaient
d'un meilleur équipement dans le • Economie fortement
domaine de la santé (Saint-Pierre-sur- résidentielle et industrielle
Dives, Beaumont-Hague, Le Theil), des • Autonome
services concurrentiels (Beaumont-
• Niveau d’équipement
Hague, Le Theil) ou des services non
concurrentiel : très bon
non concur
santé : très bon
éducation : très bon
• 98 emplois pour 100 actifs
résidents
• Accès aux équipements et à
l'emploi : rapide
Les bassins de vie périurbains souvent dépendants
Bassin de vie Bassin de vie Nature ou position de Bassin de vie Total
faiblement autonomedépendantla commune-centre du autonome
Nombre Nombre bassin de vie dans le Nombre Nombre Population PopulationPopulation Population
de bassins % de bassins %de bassins % de bassins %ZAUER* 1999 1999 1999 1999
de vie de viede vie de vie
Pôle urbain 12 423 160 42,7 12 423 150 42,7
Couronne périurbaine 7 52 290 5,3 2 26 060 2,6 1 15 400 1,6 10 93 750 9,5
Commune multipolarisée 1 6 730 0,7 1 6 730 0,7
Pôle rural 1 7 480 0,8 5 44 510 4,5 16 231 480 23,4 22 283 480 28,6
Couronne de pôle rural
Autre commune rurale 12 76 590 7,7 13 74 700 7,5 4 32 430 3,3 29 183 720 18,5
Total 20 136 360 13,8 21 152 000 15,3 33 702 470 71,0 74 990 830 100
* : Zonage en Aires Urbaines et en aires d'emplois de l'Espace Rural 1999 Source : Insee, recensement de la population 1999
37
La Basse-Normandie entre villes et campagnes
En dehors des grandes
agglomérations,
7Bas-normands sur 10
habitent dans un bassin
de vie autonome>>>
>>>
Le bassin de
Des bassins de vie dépendantsMortain
dans le périurbain
La majorité des bassins de vie dont les profils sont plus disparates. Aucune
le pôle est situé dans une couronne règle ne prévaut. Seuls quatre d'entre
périurbaine (sept sur dix) sont forte- eux sont autonomes : Isigny-sur-Mer,• 17 communes
ment dépendants. On les trouve sur- Saint-Vaast-la-Hougue, Lessay et Gacé.
• 9479 habitants
tout autour de l'agglomération Malgré tout, ils ont en commun un
• 3865 emplois caennaise (Argences, Bretteville-sur- point faible : les équipements d'éduca-
Laize, Courseulles-sur-Mer, Saint- tion (absence de lycée, présence d'un• Déclin démographique
confirmé Martin-de-Fontenay et Troarn), mais ou de deux collèges seulement). Les
aussi près de Lisieux (Mézidon- autres bassins ruraux se répartissent• Economie plutôt industrielle
Canon) et de Cherbourg (Saint-Pierre- quasi-équitablement entre dépen-et monospécialisée
Eglise). Les bassins de Ouistreham dance (12) et faible autonomie (13).• Autonome
et de Thury-Harcourt disposent d'une Les bassins dits dépendants ont en
• Niveau d’équipement
autonomie un peu plus grande, mais commun une faiblesse de leur emploi
concurrentiel : très bon qui demeure faible. Le bassin de Luc- local, dans l'absolu et/ou par rapport au
non concurrentiel : bon sur-Mer est le moins dépendant du lot. nombre d'actifs qui résident sur leur
santé : très bon La constante parmi tous ces bassins territoire. Cette carence est cependant
éducation : très bon de vie périurbains (y compris celui de moins marquée que dans les bassins
• 100 emplois pour 100 actifs Luc-sur-Mer) est une forte dépendance de vie périurbains.
résidents en matière d'emploi.
Dans les 29 autres bassins de vie, orga-• Accès aux équipements et à
l'emploi : assez rapide nisés autour d'une commune rurale,
• Les scores
Pour mesurer le degré d'autonomie des bassins de vie des bourgs et
petites villes vis-à-vis de l'emploi et des équipements, un score com-
pris entre 0 et 20 a été construit. Il est constitué d'une composanteLe bassin de
relative aux équipements et d'une autre relative à l'emploi. Orbec
Chacun des quatre types d'équipement (de santé, d'éducation, concur-
rentiel et non concurrentiel - cf "les équipements ayant servi à définir les
bassins de vie") s'est vu adjoindre une note allant de 0 à 4, tenant compte
du niveau absolu d'équipement présent dans le bassin et d'un niveau
d'équipement attendu en fonction de la population résidente. Une même• 15 communes
importance a été accordée à ces quatre notes, avec une pondération de
• 7485 habitants
3/4 pour chacune d'elles.
• 2161 emplois Le score partiel d'emploi (également une note de 0 à 4, affectée d'un
• Dynamique démographique coefficient de pondération de 2) résulte à la fois du nombre d'emplois
irrégulière ou modérée dans le bassin et du taux d'emploi, défini comme le rapport des emplois
offerts dans le bassin au nombre de personnes y résidant et ayant un• Economie plutôt industrielle
emploi (plus ce taux est élevé, plus le bassin est attractif pour l'emploi).et monospécialisée
Le score d'autonomie sur 20 est obtenu en faisant la moyenne pondé-
• Dépendant
rée des cinq notes sur 4. Plus le score est élevé, plus l'autonomie du
• Niveau d’équipement
bassin de vie est grande.
concurrentiel : très bon Trois sortes de bassins de vie ont été définis sur cette base:
non concurrentiel : très faible - les bassins de vie dépendants (score inférieur à 8 sur 20) : leurs habi-
santé : faible tants doivent fréquemment quitter leur bassin de vie pour accéder
éducation : moyen
aux services ou à l'emploi ;
• 82 emplois pour 100 actifs - les bassins de vie faiblement autonomes (score allant de 8 à moins
résidents de 12 sur 20) ;
- les bassins autonomes (score supérieur ou égal à 12 sur 20) : ils• Accès aux équipements et à
l'emploi : assez rapide offrent une gamme de services et d'emplois en nombre suffisant per-
mettant aux populations résidentes un approvisionnement a priori
largement local.
38
La Basse-Normandie entre villes et campagnes