//img.uscri.be/pth/6301bd65f95e7ce81da8d42298b6b09a6e714ab3
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Évolutions nouvelles dans les transports

De
2 pages
Favorisées par le système de bonus-malus pour les voitures neuves, les immatriculations de véhicules émettant moins de 130g de CO2 ont augmenté de 46 % en Alsace. Les Alsaciens se tournent aussi de plus en plus vers les transports collectifs : la fréquentation des trains régionaux a progressé de 14 %. Les plateformes portuaires alsaciennes misent de plus en plus sur le rail pour acheminer les conteneurs en provenance des ports maritimes.
Voir plus Voir moins

ACTIVITÉS
Évolutions nouvelles
dans les transports
baisse de9gduniveau moyenFavorisées Fréquentation des transports
d'émission de CO au niveau national.2parlesystèmedebonus-malus collectifs : une croissance
à deux chiffrespourlesvoituresneuves,
lesimmatriculations Deux voitures neuves
Ce renchérissement des carbu-
devéhiculesémettant sur cinq ont bénéficié du bonus
rants a aussi profité aux transports
moinsde130gdeCO
2 collectifs. Le trafic des trains ex-
ontaugmenté Tous les ans, quelque 60 000 voi- press régionaux (TER) a franchi un
nouveau palier : la fréquentation atures neuves sont immatriculéesde46%enAlsace.
augmenté de 14 % en 2008 aprèsdans la région. Grâce aux effortsLesAlsaciens
des constructeurs, les émissions la hausse de 7 % l’année passée et
setournentaussi
de CO des nouveaux véhicules frise les 800 000 voyageurs x kms.
2
deplusenplus diminuent régulièrement, mais Les réseaux d'autobus interurbains
verslestransportscollectifs: l'année 2008 marque une rupture. ne sont pas en reste, à preuve la
Le nombre de véhicules immatricu- progression de 12 % du nombre delafréquentation
lés émettant moins de 130 g CO , voyages sur les lignes radiales2destrainsrégionaux
donc éligibles au bonus écologique, convergeant vers Strasbourg.
aprogresséde14%.
a augmenté de 46 % : 17 400 en
Lesplateformesportuaires Ces performances sont aussi le2007 et plus de 25 400 en 2008.
alsaciennesmisent fruit d'une meilleure adaptation deAinsi, un peu plus de 40 % des
voitures neuves ont pu bénéficier l'offre à la demande et d'une articu-deplusenplussurlerail
du bonus. lation améliorée entre les différentspouracheminerlesconteneurs
À l'inverse, les immatriculations de modes de transport : mise en placeenprovenance
véhicules neufs frappés d'un malus de grilles horaires concertées entre
desportsmaritimes. - dont les émissions de CO dépas- les bus interurbains et les TER ;
2
sent 160 g - se sont littéralement aménagement des gares avec
effondrées, passant de 15 700 à création de parkings relais pour voi-
n 1999, la France s'est en- 8 700. tures et vélos.E gagée vis à vis de ses parte- La nouvelle gare ferroviaire en face de
naires européens à ramener la l'aéroport de Strasbourg-EntzheimLe système de bonus-malus n'est
moyenne des émissions du parc de qui a été inaugurée en décembre enpas l'unique raison de cette évolution.
2
voitures neuves à 140 g CO d'ici La flambée des prix des hydrocar- est une illustration.
2008 ; cet objectif est atteint pour les bures a sans doute accéléré le
voitures neuves immatriculées en mouvement. En l'espace de dix-huit Le trafic TER a aussi bénéficié de
2008. Le système de bonus-malus mois, de janvier 2007 à juin 2008 l'effet TGV, dans la mesure où il as-
en faveur des véhicules les moins pol- (point culminant) le prix du gazole a sure la desserte fine du territoire
luants y a largement contribué. En augmenté de 44 % et celui de l'es- pour nombre de voyageurs em-
2008, la structure habituelle des ven- sence de 28 % ; ceci a pu inciter pruntant la ligne à grande vitesse.
tes de véhicules neufs s'en est trouvée nombre d'acheteurs à opter pour des En année pleine, le TGV-Est a trans-
profondément modifiée entraînant une cylindrées plus sobres en carburant. porté 11 millions de personnes sur
26
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 16 · L'année économique et sociale 2008 · juin 20093,7 millions
1,8 million
ACTIVITÉS
En année pleine, le TGV-Est a transporté 11 millions de passagers
Liaison grâce à une progression de près deChampagne-
avec LorraineArdenne 10 % du trafic conteneurs : 284 000
les gares Liaison
caisses (Équivalents vingt pieds) ont
de Paris avec l'International3,0 millions
Alsace été manutentionnées sur les deux ter-et
d'Île-de-France minaux de la plateforme. Désormais
la croissance du trafic conteneurs est
avant tout assurée par le fer. QuatreMillions de passagers
en année pleine navettes ferroviaires hebdomadaires
(baptisées Alsace- Flandres-Express)
3,0 acheminent les conteneurs en une
nuit des ports d'Anvers et de Zee-
brugge vers le port de Strasbourg.Liaison
1,0avec la Province Trois navettes relient Strasbourg au
Havre et deux en direction de
l'ensemble des segments du par- l'arrêt des vols de Turkish Airlines Fos-sur-Mer se sont ajoutées récem-
cours Paris-Strasbourg, soit 48,5 % (-15 %). Ces reculs contrastent avec ment.
de plus que l'ancienne liaison par les bonnes performances enregis-
trains Corail. trées à l'aéroport de Bâle-Mul- Aux ports de Mulhouse-Rhin l'acti-
Avec le TGV, la part de marché du house-Freiburg. En 2008, avec 4,26 vité fluviale traditionnelle est restée
train pour les liaisons entre l'Alsace millions de passagers, l'EuroAirport a pratiquement stable comparée à
etParisestpasséede30%à70%. pratiquement réussi à égaler le ni- 2007 (-1 %). S'agissant du trafic
La gare de Strasbourg se classe dé- veau de trafic atteint en 2007 malgré conteneurs, le terminal d'Ottmars-
sormais à la troisième place des ga- la concurrence du TGV sur les liai- heim a dû faire face à une chute de
res françaises de province derrière sons parisiennes. son activité de 50 %, entre 2004 et
Lyon-Part-Dieu et Lille-Flandres. avec Comme pour l'EuroAirport, les com- 2007. Face à cette situation, le port
13 millions de voyageurs par an. pagnies low cost ont contribué à la de Mulhouse, à l'image du port de
progression du trafic au Baden Airport. Strasbourg, a décidé de jouer da-
Le trafic a atteint 1,15 million de pas- vantage la carte de la multimodalitéLe ciel rhénan redessiné
sagers en 2008, en augmentation de en misant sur les liaisons ferroviai-
res avec les terminaux maritimes.La concurrence du TGV-Est a en- 17,6 % par rapport à 2007. Les lignes
régulières représentent les trois quarts Depuis le mois d'avril, l'"Ottmars-traîné une baisse sensible du trafic à
l'aéroport de Strasbourg-Entzheim : de l'ensemble des passagers trans- heim-Flandres-Express", assure
2 millions de passagers en 2006 ; portés. deux navettes hebdomadaires avec
1,7 million en 2007 et 1,3 million en le port d'Anvers. À l'import, ces liai-
2008 (2008 correspondant à la pre- sons permettent de réduire trèsDes ports
mière année où le TVG circule en sensiblement les temps de trajet,de plus en plus multimodaux
année pleine). Les liaisons les plus qui peuvent atteindre 72 à 96 heu-
touchées concernent celles avec la Au port autonome de Strasbourg res par bateau, pour remonter le
capitale : déjà fortement impacté en le trafic fluvial a atteint 8,3 millions Rhin. Grâce à ce partage, rail à la
2007, le trafic sur Orly accuse une de tonnes, en baisse de 5 % par montée - voie d'eau à la descente,
rapport à l'année précédente. En le port se trouve mieux armé pournouvelle chute de 50 % en 2008, et
celui sur Roissy enregistre une 2007 le port avait bénéficié d'une faire face à la concurrence routière.
baisse de 20 %. Le trafic sur les li- importante activité de transport de
gnes régionales est en diminution bois suite à la tempête en Allemagne.
également (-6 %).Il en est de même Celle-ci s'est progressivement réduite Daniel WAHL
sur les lignes internationales avec en 2008 mais a pu être compensée Direction régionale de l'Équipement
27
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 16 · L'année économique et sociale 2008 · juin 2009
1,5 million
1,0 million
© IGN - GEOFLA
Source : SNCF