Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Fabrication de verre, de produits céramiques et de ciment en Europe.

8 pages

Sura (W). http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0069734

Ajouté le : 31 août 2006
Lecture(s) : 0
Signaler un abus

Fabrication de verre, de
produits céramiques et de
ciment en Europe

z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z

République tchèque et Slovaquie :
StatistiquesLa fabricationldees vÉetrraet,sd em peromdbuirtse sc élreasm ipqluuess, sdpeécicmiaelnits eétsl e travail de la
pierre (qui correspond à «autres produits minéraux non métalliques»,
en brefN) 26E AC erffihc nu ésiléa rnt oui qesisllai 0im e02sèd e pres dfaird'af elaitcairp picntutilaé t onnscoe tnerrp1 300 00quelquesvité de arliil m dseétuoja 1,96 ed 3 00nsda'U l25E- sdrue'd sor2 neénéré une valeur .eLs ceetrua g
d'euros, représentant une part de 1,5 % de l'économie marchande non
financière dans son ensemble (NACE C-K, sauf J) et une part de 4,5 % de
l'industrie manufacturière (NACE section D). Il a employé 1,5 million de
personnes, correspondant à 1,4 % de l'emploi total dans l'économie
INDUSTRIE, COMMERCEmarchande non financière et à 4,6 % de l'industrie manufacturière.
ET SERVICESGraphique 1 : Valeur ajoutée et emploi dans le secteur des «autres produ
non métalliques» (NACE 26), 2%0 0d3,e el'néconomie marchande non
financière (NACE C-K, sauf J)
21/20063,5%

3,0%
V a
2,5% Nombre de personnes occupéesaleur jout
Auteur 2,0%

Walter SURA 1,5%

1,0%

C o n t e n u 0,5%
0,0%
PLCZ PT SK RO CY IT LT DE BE CH UE- FI EE HU ES BG LU AT SI UK MT SE NO FR DK IE LV NL
République tchèque et Slovaquie : l es25
États membres les plus spécia lisés ... 1 : o S r ue c at (S S E ) uEorts
Fabrication de ciment et de béton :N oltee: de 2001. EL: données non dispUE-25: données estimées. MT, SE: données de 2002. CH: données
principal sous-secteur ............ .........C..o..nc2ernant l'importance des «autres produits minéraux non métalliques»
«Béton prêt à l'emploi» : le produitaj(eoNnuA emreed s ,ert nee,téal vr eulbqieut l aéRuptait clchèque étatÉ'l tnemerias lu plee brem m62 ECl snad )nomi'écorchae maon ndn ecnèiifan
tête des ventes...................... .........s..p.é..c.i.al4 de son économie secteurisé, l % ayant représenté une part de 3
e
Croissance la plus soutenue entr(eg raphique 1). Cependant, en termes d'emploi, celui-ci a le plus fortement
1995 et 2005 : la fabrication d e verrep.e.s4é en Slovaquie (2,5 %).
Les PME sont plus importantes quIle convient toutefois de noter que, dans plusieurs régions, ce secteur
dans la moyenne de l'industriree présentait une plus grande part de la main-d'œuvre de l'économie
manufacturière...................... ..........m..a.r..c.h5ande non financière. Les données régionales au niveau NUTS 2
les Coûts de l'énergie représentent 6Pm oo%rtn uua rt oC ne des,2 %où 6gal ttec snad eésilaitta étévitiace teeta tc tadsnc ivité o sepuccrep nnosllaienais éeavtrrent que la réginol alpsus épict
des coûts d'exploitation......... .........(..d.o..n5nées non reproduites). Cette région était suivie par Swietokrzyskie en
Les importations ont progressé deuPxo logne (5,7 %) et Oberfranken en Allemagne (5,1 %).
fois plus vite que les exportations enDtraen États membres, le secteur était plus important ens les économies des
1999 et 20..0..5........................... .........t.e.r.m6valeur ajoutée qu'en terme d'emploi dans la grande majorité dese de
États membres ainsi qu'en Bulgarie et en Roumanie, et surtout en Estonie où

la part de la valeur ajoutée a représenté 1,6 fois celle de l'emploi. Ce n'est que
dans deux États membres, l'Irlande et Malte (données de 2002), que le poids
de l'emploi a
La fabrication dd'éapuatrsessép rcoedluuii tsd emlian évraaluexunroanj omuéttéalel.i q uescorrespond à la division 26 de
Fin de rédaction: 31.08.2006la NACE rév. 1.1. Pour les besoins de la présente publication, le secteur d'activité est divisé
Données extraites le: 15.05.2006en quatre sous secteurs: «verre et articles en verre» (NACE 26.1), «produits céramiques et
ISSN 1561-4859en terre cuite» (groupes 26.2 à 26.4 de la NACE), «ciment et béton» (26.5 et 26.6), «travail de
Numéro de catalogue: KS-NP-06-021-FR-Nla pierre et produits minéraux divers» (26.7 et 26.8) (voir, pour plus de détails, les notes
© Communautés européennes, 2006méthodologiques à la page 7).

Fabrication de ciment et de béton : le principal sous-secteur

Tableau 1 : Importance d’«autres pnréordause ,merbstm É att-secsouspar nad »seuqillatémes let5 -2UEl's ix non ts mi
tal i toUE ot eelatEEU olpmVeualajr téou rue ec tcesbremoùe Ét mat

millions
%)RUE'dllmin (e)%rsie ne(est le plus important**

Autres produits minéraux non métalliques (NACE 26) 536* 100%69 083* 100% 1République tchèque

Verre et articles en verre (26.1) 37315917 23% 24%République tchèque

Produits céramiques et en terre cuite (26.2-26.4) 21% 373*14 424 24%lPortuga

Ciment et béton (26.5 et 26.6)28 807 496 42% 32%Chypre

Travail de la pierre et produits minéraux divers (26.7 et 26.8)9 936 14% 294* 19%eniSolév

* Données estim é e s . S o urce: Eurostat (S)SE
** Le plus important (spécialisé): sur la based de el 'léac opnarot mie marchande non financière.
En considérant la ventilation de la fabrication d'autres : Principaux États membres contributeursGraphique 2
produits minéraux non métalliques (tableau 1), levaleur ajoutée de l'UE-25 dans «autres produ
sous-secteur «ciment et béton» affichait les plusminéraux non métalliques», 2003
grandes parts de valeur ajoutée et d'emploi dans
l'UE-25 en 20 e 32 %. en Italie % de l'UE-25
Ce sous-secte0u3r, sétoaiti t ressuipvi,c tipvaer moerndt re4 2 d%éc reoti ssant, 18%
Allemagne
par «verre et articles en verre», «produits 19%
»
céramiques et en terre cuite et «travail de la pierre
Espagne
et produits minéraux divers».
14%
Neuf États membres contribuaient à raison de 3 %
ou plus à la valeur ajoutée de l'UE-25 dans le secteur
(graphique 2). Les deux premiers contributeurs

étaient l'Allemagne (19 %) et l'Italie (18 %).Autres États

L'Espagne, la France et le Royaume-Uni suivaient membres
avec des parts de plus de 10 %. Ensemble, ces cinq France 13%
pays représentaient un peu plus de 73 %, soit 11%

2 points de moins que la moyenne de l'industrie Royaume-Uni
manufacturière. Il est intéressant de noter que la Pays-Bas
contribution de l'Allemagne était sensiblementPe hc%i3renique1B%el1g
inférieure à la moyenne de l'industrie manufacturière
(de 8 points).%3 %5goloutA3%

En ce qui concerne la situation dans les ÉtatsSource: Eurostat (SSE)
membres (graphique 3), le sous-secteur «ciment etaÉnta*y usn ta tmbmes re 3 euo %ap ed tr la vale plus deeéd e'lrua ojtu 5.-2UE
béton» était le premier sous-secteur dans 15 des
16 États membres pour lesquels des données contributeurs à la valeur ajoutée de l'UE-25. Chypre
étaient disponibles, y compris huit des principaux a occupé la tête du classement pour ce sous-secteur.

Tableau 2 : Principaux indicateurs relatreifsnim uarédorpstiuu«a x au ,022 )6ANEC»s( iquetalln méx no 03

UE-25 BE CZ DK DE EE ES FR IE IT CY LV LT LU
Valeur ajoutée au coût des facteurs - en millions d'EUR 69 5 1 46 2*2 73 830 541 12 45 79 129 230 1 070 12 962 86 9 611 7 896 780

Personnes occupées - en milliers 1 536,3* 33,4 82,3 17,3 255,6 4,7 193,8 145,5 10,7 251,7 3,3 4,3 10,1 3,


Nombre d'entreprises102 6 7 7 * 1 4 7 97 154 892403 677 9 354 872 26 307 202 9 924 11 311 563 41
Chiffre d'affaires - en millions d'EUR 199 633 23167 357 4 050 25937 387 907 27 780 38 127 361 353 25 940 1 681 239
Dépenses moyennes de personnel - en milliers d'EUR 29,7* 45,2 8,7 3,8 4,7 20,7 ,2 30,9 36,8 40,3 8,3 27,7 38,5 43,8

Productivité apparente du travail (valeur ajoutée par
personne occupée) - en milliers d'EUR 45,0* 68,0 17,8 61,7 50,7 18,4 49,6 54,3 73,2 49,8 39,4 10,6 7,8 70,4

Productivité du travail ajustée par les salaires - en % 151,7* 150,4 204,5 140,9 125,9 222,2 179,1 140,819 01,399,0 27 7 ,1661,1 16 4 ,4 163,0

Taux brut d'exploitation - en % 13,3* 11,3 20,3 12,4 8,0 18,4 15,9 9,4 20,3 15,4 17,5 23,2 13,5 1
Données estimées. ** Données de 2002. *** Données de 2001. EL: données non disponibles. Eurostat (SSE) Source:

2Statistiques en bref Industrie, commerce et services21/2006 _______________________________________

Graphique 3 : Valeur ajouté«ea udtarens *etces-su3002 ,ru eap rosv neitélliques»,on métalarénn xutiudim srop

100%


80%


60%


40%

20%


0%
SI CZ SK IT AT PT DECY MT BG NO BE LT PL HU ES UK FR EU-25* RO

et articles en verre (26.1) VerreCiment et béton (26.5 et 26.6)

Produits céramiques et en terre cuite (26.2-26.4) Travail de la pierre et produits minéraux divers (26.7 et 26.8)

Source: Eurostat (SSE)

Données de 2001: CY, AT, PL, RO, NO. Données de 2002: CZ, MT, SK, Sl. Données non disponibles/c, oDnfKi,d IeEn, tLieUl,l eNs:L ,E LEV, , EFLI, SE.
*
éEtna it R«évpeurrbeli qeut ea rtticchlèesq ueen, vlee rrpelu»s dgarnasn lde qsuoeul se-lslee ctéetauirt Au cours de la même année, les dépenses de
l'État membre le plus spécialisé. personnel avaient atteint en moyenne environ
29 700 euros par salarié dans l'UE, soit environ 8 %
En Slovénie, la part du sous-secteur «travail du bois de moins que la moyenne de l'industrie
et produits minéraux divers» n'était que de très peu manufacturière. Aussi la productivité du travail
inférieure à celle du sous-secteur «ciment et béton» ajustée par rapport aux salaires montrant la relation
(environ 33 % pour les deux) et cet État membre était entre la valeur ajoutée par personne occupée et les
également le plus spécialisé dans cette activité. dépenses moyennes de personnel était-elle de
151,7 %, soit 8,6 points de plus que la moyenne de
Enfin, la plus grande part du sous-secteur «produits l'industrie manufacturière.
céramiques et en terre cuite» dans les économies
des 16 États membres (pour lesquels des données Le taux brut d'exploitation qui est un indicateur de
étaient disponibles) était enregistrée par la Hongrie rentabilité s'était établi à 18,3 % en 2003, soit près
(33 %). du double de la moyenne de l'industrie
manufacturière. Bien que cette rentabilité
Dans l'UE-25, la productivité apparente du travail supplémentaire était allée de pair avec un taux
(valeur ajoutée par personne occupée) s'était élevée d'investissement supérieur (voir page 5), la part de la
à 45 000 euros pour les autres produits minéraux valeur ajoutée des dépenses de recherche et
non métalliques en 2003 (tableau 2), soit près de 3 % développement avait été inférieure à la moyenne de
sous la moyenne de l'industrie manufacturière. Parmi l'industrie manufacturière dans la plupart des 12
les sous-secteurs, elle était la plus élevée dans le États membres pour lesquels des données étaient
sous-secteur «ciment et béton» (58 000 euros) et la disponibles (données non reproduites).
plus faible dans le sous-secteur «travail de la pierre

et produits minéraux divers» (33 800 euros).

Tableau 2 : Principaux indicateurs relatifs paruoxd u«iatsu trmeisn éraux non métalliques» (NACE 26), 2003 (suite)
NO CH*** FI SK UK BG RO SE** PL AT SI PT NLHU MT**

Valeur ajoutée au coût des facteurs - en millions d'EUR 597 24 2 109 2 379 2 088 1 703 249 296 969 1 084 7 525 140 441 661

Personnes occupées - en milliers 32,0 1,4 29,6 36,2 132,4 64,8 10,2 22,8 16,0 20,4 127,1 22,8 74,8 10,3 19

Nombre d'entreprises 2 685 215 2 020 1 438 12 443 4 722 480 267 926 1 608 5 211 888 2 047 397 1 3

Chiffre d'affaires - en millions d'EUR 1 796 69 5 991 5 571 6 258 4 718 681 1 000 2 553 3 203 18 234 525 1 288 1 956

Dépenses moyennes de personnel - en milliers d'EUR 8,8 10,2 45,1 44,3 7,9 14,8 14,4 6,6 37,1 38,8 32,75 2,8 2,8 46,5

Productivité apparente du travail (valeur ajoutée par18,6 17,5 71,3 65,7 15,8 26,3 24,4 13,0 60,6 53,2 59,2 6,2 5,9 64,1 73,6
personne occupée) - en milliers d'EUR
Productivité du travail ajustée par les salaires - en % 172,6 212,1 148,1 221,5 177,2 169,6 196,5 163,3 158,2 180,7 137,1 137, 222,8 213,5

Taux brut d'exploitation - en % 18,3 16,8 13,6 14,7 33,1 16,4 15,5 14,5 15,1 10,4 19,1 15,1 18,4 9,4 12

** Données de 2002. *** Données de 2001. Sou e: rc )EStaos(St urE
______________________________________ 21/2006Industrie, commen bref3
erce et services Statistiques

«Béton prêt à l'emploi» : le produit en tête des ventes
Les produits relevant de la catégorie des «autres Les trois produits les plus fabriqués dans l'UE-25 et
produits minéraux non métalliques» sont fournis au vendus en 2004 relevaient du plus grand sous-secteur
secteur de la construction et à d'autres activités en aval «ciment et béton» (tableau 3): «béton non réfractaire,
(par exemple, les briques réfractaires pour la sidérurgie, prêt à la coulée» (avec des valeurs de vente de
ou le verre plat, le verre pour véhicules automobiles et 19 milliards d'euros), «ciments Portland autres que
le verre creux). Quelques produits sont également blancs» (12,1 milliards d'euros) et «éléments structurels
destinés aux ménages sous forme de biens de préfabriqués pour le bâtiment ou le génie civil»
consommation durables (par ex. vaisselle en céramique). (11,4 milliards d'euros).
Tableau 3 : Principaux «autres prnoédruaiutxs pa (s»uepeougrr af)APC séuqirbtaméiqlln nomi dans l'UE-25 et vendus en 2004
Code

Rang Verre et articles en verre (26.1) Prodcom Mrd EUR
1 Vitrages isolants à parois multiples 26121330 c

2Bouteilles et flacons en verre cuolnoer éc odn'tenance nominale <2,5 lit rperso, dpuoitusr alimentsa ierte boissons261311340 3,

61s21231,082 contenaré d'uneon nocol nevrr ecola enss le fetuoB3lietsson bois etaireemtna iliustrpdor ou ps,reit l,52 < elanimon ecn
4 Verres de sécurité trempés de formats pour véhicules automobiles et tracteurs 26121215 1,5
ipicstneéRorspout e dantreriatnemitie nalegbmlad e'rod5uur pe poverrs une e self tnoca'd ss ree quutbollei3, laut a2nsso1i4s0b1o6t1 31e
contenance nominale < 2,5 litres

Produits céramiquestetrrencuite (26.2 - 26.4)
1 Briques de construction, en céramique: éléments pour maçonneries 26401110 c
2 Carreaux … en grès, autres que spaltplatten, dont la superficie > 90 cm², vernissés ou émaillés 26301073 3

3Tuiles en céramique: éléments formés poutru lrae cdoeu tvoeirts en pente et pose en discontinu264012502,3*
4 Carreaux … autres que spaltplatten et autres que ceux des SH 6908.90, 91 et 93, vernissés ou émaillés 26301079

5Éviers, lavabos, baignoires … et autres faixpepsa rpeoilusr usages sanitaires, en porcelaine262210301,7

Ciment et béton (26.5 et 26.6)
1 Béton non réfractaire, prêt à la coulée 26631000 19,0

2 Ciments Portland autres que blancs 26511230 12,1*
ntmelé3Étcurts srp sleruéfabriqués pour elb tâmine tuol gée e nivici66l20211,110 4
4Tuiles, dalles et articles isriems,i laen ciment, béton ou pierre artificielle, même armés266111505,7

5 Mortiers industriels 26641000 4,5*
l a ledvaiarToduit prre epierevid xuarénim st.826t e.726 (rs)
1 Granit, taillé ou scié, à surface plane ou unie 26701260 3,0

2 Marbres, travertin, albâtre, taillés ou sciés à surface plane ou unie, autres que les carreaux, cubes 26701100 2
3 Mélanges bitumineux à base de granulats naturels eotu t bilian'un dificraiturat26elalph nte uo sa'dimutxuen 6283100,2
4Laines de laitiers, de scories, de ro scihmeils aeirtes même mélangées entre n maelles 26821610 1,7,ses, feuilles ou rouleaux
1,5 26821253 bitumeuses d'étanchéité (en rouleaux)5 Membranes

* Données estimées. N ifnoc seénnod se . esllientde:B« »cidnqieud Source: Eurostat (PRODCOM)
Croissance la plus soutenue entre 1995 et 2005 : la fabrication de verre
La fabrication d'autres produits minéraux non (26.1), et des baisses accusées dans deux des trois
métalliques a progressé d'un peu plus de 8 % dans groupes de la NACE composant le troisième
l'UE-25 entre 1995 et 2005, environ 12 points de sous-secteur «produits céramiques et en terre cuite»
moins que la moyenne de l'industrie manufacturière (26.2-26.4). La croissance du verre et des articles en
(graphique 4). Cette croissance a été le résultat net verre s'est rapprochée le plus de la moyenne de
des hausses intervenues notamment dans les deux l'industrie manufacturière, avec une progression de
principaux sous-secteurs, «ciment et béton» 18,9 %.
(NACE 26.5 et 26.6) et «verre et articles en verre»
Gra3p0%olÉvioutden a lih euq : 4au'« dontiucodprim stiudorp sertnNAa , CEe up ldee ,55991002-étalon mux érag orp rase,»iluq
Verre Produits céramiques et en Ciment et béton Travail de la pierre et

20% terre cuite produits minéraux divers


10%
0%
+ 20,1 % + 8,2 % + 18,9 % + 11,7 % + 15,8 % + 5,4 % + 12,3 %
- 2,7 %

-10% - 7,8 %

-20% - 16,7 %

IndustrieAutres produitVserre et articles enProduitsCarreaux enTuiles et briqueCsiment, chaux Oetuvrages en bétTornavail de la pierrAeutres produits

manufacturièreminéraux nonverre (26.1)céramiques (26.c2)éramique (26.e3)n terre cuite (26.4p)lâtre (26.5)ou en plâtre (26.6)(26.7)(26.8)
( N A C E D ) m é t a l . ( N A C E 2 6 ) Source: Eurostat (STS
4Statistiques en bref Industrie, commerce et services21/2006 _______________________________________

Les PME sont plus importantes
que dans la moyenne de l'industrie manufacturière
En 2003, les petites et moyennes entreprises (PME de la pierre et produits non métalliques divers».
occupant entre 1 et 249 personnes) étaient plus L'importance des PME était moins nette dans le sous
importantes dans le secteur des «autres produits minéraux secteur «produits céramiques et en terre cuite».
non métalliques», par rapport à la moyenne de l'industrie
manufacturière (graphique 5). Les PME représentaientGraphique 5 : Importance des PME sur la base de la v
environ 53 % de la valeur ajoutée de l'UE-25 et 63 % deim stiudorp sertau «nsdae téouaj) 2 00 3%(iluqse,»ométalnéraux n
l'emploi contre respectivement 45 % et 58 % dans70%
l'industrie manufacturière. Bien que la productivité
moyenne du travail au niveau des autres produits60%

minéraux non métalliques était légèrement inférieure à la
moyenne de l'industrie manufacturière, la productivité des50%

PME avait été en fait supérieure à celle des PME dans40%
l'industrie manufacturière, d'environ 7 %1
.
30%

L'importance des PME généralement variait entre les20%
sous secteurs et/ou groupes de la NACE, sur la base
des données disponibles pour certains pays. Les10%
grandes entreprises étaient souvent bien plus 0%
importantes dans le sous secteur «verre et articles en NLIT ES AT BE PL DE UK FR EU*
verre» et dans le groupe «ciment, chaux et plâtre» (NACE 26)Autres produits minéraux non métalliqu
(NACE groupe 26.5). En revanche, les PME dominaientes
généralement dans les «ouvrages en béton ou enIndustrie manufacturière (NACE section D)
plâtre» (26.6) et dans le sous secteur «travailSource: Eurostat (SSE)
Note: Principaux États membres ayant contribué à raison de 3 % ou plus à
1q liavart udruoP tilas veéennres el sod ssel EMP ctivité la perloadvuioe t à à'lmelpu -l2'U5E(voir graphique 2).ir ajoutée de
en dérive sont basées sur une moyenne de 19 États membres (représen*tant
Moyenne de l'UE à l'exclusion de EL, EE, LV, LU et MT et représentant près
95 % de la valeur ajoutée de l'UE-25 dans le secteur). 100 % de la valeur ajoutée de l'UE-25.
Les Coûts de l'énergie représentent 6 % des coûts d'exploitation
Graphique 6 : Répartition des coûts d'exploitdaau «ot noitsntesrxua produits minéraux non métalliques», 2003, en %
100%
80%

60%

40%

20%

0%

SK LV RO CY HU PT EE CZ I T ES I E EU* DE UK LT BE AT DK FI SE FR NL MT NO

Personnel biens et servicesEnergie Autres
* Moyenne de l'UE à l'exclusion de EL, LU, PL et Sl (re epnrévisreon e5d9 % al elavtnatoua rtj déel'e -2UE)5 .TMe tES :odnnées de 2002. ruoS oruE :ecSS (atstE)

Le graphique 6 montre une ventilation des coûts Le taux d'investissement - la part de la valeur ajoutée de
d'exploitation totaux supportés par les entreprises fabriquant l'investissement brut dans les biens corporels (par
d'autres produits minéraux non métalliques: énergie, autres exemple les installations et machines) - se montait à 20 %
biens et services (par exemple, matières premières et en 2003, soit plus que la moyenne de l'industrie
produits consommables, loyers et achats de services) et manufacturière de 14 %1 non reproduites). Le (données
dépenses de personnel. Parmi ceux-ci, l'énergie secteur de l'Italie investissait le montant absolu le plus
représentait environ 6 % dans l'UE en 2003, trois fois le élevé, soit 4,4 milliards d'euros, représentant 35 % de la
niveau de l'industrie manufacturière, rendant ce secteur valeur ajoutée du secteur (contre une moyenne dans
relativement intense en énergie. l'industrie manufacturière de 17 %), montant équivalant à
Si la part des autres biens et services (70 %) était de plus du double de celui investi en Allemagne où les
8 points inférieure à celle de l'industrie manufacturière, les investissements ne représentaient que 12 % de la valeur
dépenses de personnel (24 %) étaient de 4 points plus ajoutée du secteur. Le taux le plus élevé était toutefois
élevées. Au niveau des pays, les coûts de l'énergie enregistré au Luxembourg (67 % contre 19% pour
dépassaient la moyenne de l'UE principalement dans les l'industrie manufacturière).

États membres du sud et de l'est. La Slovaquie et la Lettonie

(e8n r%e)g.istraient le plus haut pourcentage de ce type de coût 1 de la va %la base d'une moyenne de 20 membres représentant 91 États Sur
ajoutée de l'UE-25 dans le s ecteur.


________________
_______________ _______ 21/2006 s Statistiques
Industrie, commerce et serviceen bref

5

Les importations ont progressé deux fois plus vite que les exportations entre 1999 et 2005
En 2005, l'UE-25 exportait pour 16,4 milliards d'euros En ce qui concerne la composition des exportations de
d'autres produits minéraux non métalliques, générant un l'UE-25 en fonction des quatre principaux sous-secteurs
excédent commercial de 7,1 milliards d'euros. Celui-ci (établis à partir des groupes NACE/CPA), les
représentait 1,5 % des exportations totales de l'UE-25 sous-secteurs les plus importants étaient «verre et articles
de biens industriels. L'Italie était le premier exportateur en verre» (33,8 %), «produits céramiques et en terre cuite»
de l'UE-25 (part de 24 % des exportations de l'UE-25), (31 %) et «travail du bois et produits minéraux divers»
alors que l'Allemagne était le premier importateur de (24,5 %) (graphique 8). Contrairement à l'importance en
biens en provenance de l'extérieur de l'UE-25 (20 %). termes de production, le sous-secteur «ciment et béton» était
Sur la base des données disponibles de 2003, les safp ul éalnéré a g quieluic7,01( snoita.t)r%o pexs det ar pleib
exportations de l'UE-25 de ces produits étaient égales àGraphique. 8 : Ventilation des exportations de l'UE-25 d'«
7,4 % du chiffre d'affaires de 200 milliards d'eurosproduits minéraux non métalliques», par sou
généré par le secteur des autres produits minéraux nonsecteur (groupes de produits NACE/ CPA), 2005
métalliques (NACE 26). Par rapport à d'autres secteursTravail de la pierre
en
iinmdpuosrttraienltse, s aleu sn iveexapuo drtua tciohinffsr e dn''aéftfaaiiernets . Cpaelsa tr adauuit slsei evrr.6)1 e2(mis itdu duxranéorp tevire sitraselcerre te V
fait que bon nombre de ces produits ciment, verre(26.7 et 26.8) 33,8%
creux, briques/tuiles, céramique f aire et24,5%
ré ract verre plat
non travaillé ne sont en principe pas commercialisés

vers les destinations lointaines, et sont plus souvent
écoulés sur le marché intérieur ou communautaire.Produits
céramiques et
t les im atio terre cuite enCiment et béton
aNvéaaiennmt oinsp,r olegrs esesxép ortaetinotrnes et 1s9u9rt9o uet 20p0o5rt, dnes (26.2-26.4)(26.5 et 26.6)
ectivement 26 % et 64 % (graphique 7). Aprè la31%1,07%0,
resp s

récession économique mondiale de l'après 2001, lesSource: Eurostat (Comext)
importations avaient augmenté entre 2003 et 2005
presque aussi vite qu'entre 1999 et 2001, de 36 points , cTooums mleersc iqaul atrdea nsso uls'-UsEe-c2te5 urse n gé2n0é0r5ai e(ndt ounnn eéxecs édneonnt
indiquant un renforcement du marché intérieur. La reproduites) dont «produits céramiques et en terre
reprise des exportations avait été plus lente par rapport
à la croissance de 1999-2001 (12 points). Si la prudence ecxuictéed» enétt, ait socite lu3i ,2q umii lliaa rdgs éndé'reéu rloes plCuse luii-mcip oréttaanitt
est de mise lors de la comparaison des statistiques principalement dû au commerce de. «carreaux en
commerciales et de production (voir note), cette céramique» (groupe 26 3 NACE/CPA) ayant affiché un
progression des exportations était probablement le plus .
important facteur de la croissance de la production de eaxycaéntd eanctc unseté duen 2d,é4fi cmiti lliéatraidt s «dci'emuernots, . cLhea usxe uelt gplrâoturep»e
1,6 % entre les deux mêmes années, dont l'essentiel
s'était produit entre 2003 et 2004. (groupe 26.5 NACE/CPA): 0,3 milliard d'euros.
Gr e
Graph.7: Évolution des exportations et des importaatpiohinqsu 9 : Principales destinations des exportations d'
d'«autres produits minéraux non métalliques» (CPA), produits minéraux nolni qmuéetsa»l de l'UE-25, 2005
États-Unis
par rapport à la fabrication d'«autres produits minéraux25,3%
non métalliques» (NACE), 1999-2005*
170Reste du
monde
160 43,5%

ImportationsSuisse

1508,1%


Russie
1406,7%
Hong Kong
arabes2,5% Émirats
102310Roumeaniervèg8%No,3sinu
2,7% Japon 3,7%
Exportations3,6%Source: Eurostat (Comext)
110
Production
100La distribution géographique de ces exportations était
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005relativement diversifiée, les États-Unis ayant été la
%première destination avec 25,3 9). (graphique Enfin,
Source: Eurostat (Comext et STS)en ce qui concerne les importations vers l'UE-25 (non
n es s
*dp Eaeosn fnti ca eéqareuc opmreiènttmaeresnutcndt otldeucnosr onenélmlnepeésas erpsasr boudlvreil ues .enc snoL eeemsnntmctdderdeoseurn cpsner, téia leust'eisaresxt,stttil e'iéq(nnruSitdineiSeodsEcuné i)rep edtd nuéeldir eaepnutcrrteoe sudso r uneqcstuett ii b toaanlnttsee s intrso sée s uérement, à partir dtne tsl eodbuellet lu pmas uarqiudo)setel ,iaf reprtra edu( ep ena linChnatee,irp raimrep er eudnancroveen pons itatropmi sed trpaa lde, 9919e
l e o
commerce ex sur
sdteast isptiroudeuits, l'indice de productions suunri tlées d'activité économique et les en 2005). En deuxième position, les États-Unis31 %
qs structurelles ss eunr tlreprises dont l'activité principale est de fabriquer ces
res t duction,
fapalroborrdisq uiqutués.se Cpcaeerrs t daeiennsts r ee«npatrruiestrpeersis s pepe sru uoavndyeeua inatnts tup têl irmtqneri ueona énéic ertmiasm vuiédtxtaéa nllpsir qidnu'ceaisup»ta lpee. uvyepnets édge pro précédaient de peu la Turquie (11 %).(13 %)
alement être
6Statistiques en bref Industrie, commerce et services21/2006 _______________________________________

¾ U ' I L F C E Q A V O I R N A U T S É T H O D O L O G I Q U E S O T E S M

z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z z

SOURCES DE DONN EESconstruction (26.2); fabrication (26.3); fabricationredaeuxcaern céramique
de tuiles et briques en terre cuite«(C2i6m.4e);n t et bét:ofanb»rication de
Spauubfl iciantdiiocna tiporon viceonnntreanitr ed,' Etuoruoisfs ftrlaets. an dlas ré pntse aLp ulaptrou ses d desrcrantfiguhcceiemdeonnt,n écehsa p te xue (2lâtr; fa6.5)taoirbciuorv n'dotébuo nsega ne n e
sont mises à jour en percme anete nrévisées, le cas échéant. Lpal âtre (26.6)«eTtravail de la pierre et produits minér:atruaxv adili vdeer s»
présente publication er le'féltèatt de dispotnéi bdileis données dans la e2(eirralp aptrioonb ric; fa6.7)d. 8)6.xud énar s2(vire es miuit
base de donné de référence d'Eurostat en mai 2006.
esminomae harce ndsnmelb eedl é'ocectuées avec l'e snosiarffe tnosDpaom ces
non financière et/ou de l'industrie manufacturière (section D de la NAC
Lperisn csitpaatlies tsioquureces dsetsr udcotnunréeelrlse lpser issseuesnetnr ecpormispetse p(oScuSor Enc)pi tubtuilsacal nteee ttotiL'n.é cToronosmie marchande non fincaonmcpirèerned les sections C (Industries
ds ensembl de données SSE ountitl iséétsé: les statistiques annuelles extractistdiburionti cturnufa), Eièredocu( rPe titno),esvudnI( D am eirts
gsruar nles entrepriseess, les statistiqnueaz d's ansellrus s'eél dtntc eelipcrirre e,séitsge ne dvsep itélra et au), F C(notsurtcoi)n ,pér ;ecremmoC( G nsioatar
classe de taille et les statistiques régionales annuelles. Ces dernièraus,t otomuotbile et d'articles d (oImmemstoHib q(ilutiHieeoôrst,n)e e rtnsirpnaa pssereo sxtu).esl Ite ssero llt Is)e,Trrvi c(cuartatsaen,
d'autres ensembles de doSSEé,s al suos selibonspdit on e tocmmnnvsc)o netti eKunicationoitce ehC ruqonetd elaslut excypre K et l'Irlande la section E.
comme nn e
rubrique «Industrie, commercseerveitces» du site web d'Eurostat:
http://ec.europa.eu/eurostat/ (snéleer ct«iDoonnnées» / «Industrie, commerc e
et services» / «Vue horizontal«e»S ta/t istiques structurelles sur les LU'uNIniTtEé CcOonNsiSdIéDrEéRe EeEst'e lertnsirpU .ee enprisntreut ee pereu excr ueno
entreprises»). Un certain nomdebrepublications, de données et plusieurs activités dans un ou plusieurs lieux. Les entreprises sont class
d'informations générales figuarnesn lt a dsection consacrée aux entrepriseps ar secteurs(nomenclature NACE) teion nf odnec leur activité principale. Il
européennes, située directement sous la rubrique «Industrie, commerce e
services» du site web d'Eu rostat. convient unrdnone epertrdee ns panfcoitées leotcale, qui correspond à une
PRODCO Mseii etundm htpnqeiigoaorc. ifiédentno d'enviroductionl rurp aéllis ses ontadéornftimau n enet poiluetrepd'en sisriseenu uo e eitrap eisprrent
5000 biens manufacturés (conformément à la Classification des produits par
activité: CPA). Les données présentées portent sur la valeur de la pr oVdAuRcItiAoBnLES DES STATISTIQUES STRUCTURELLES SUR LES
vendue au cours de la période de référence.NERTEPRISE S
La base de donnéCeOsMEX Td'Eurostat sur le commerce extérieur a fourni
des données sur la valeur des eixonpso rteat timportations de produits, paLrC eos mvmairsisaibolne:s sont définies conmfoernmt éau règlement n° 2700/98 de la
type de produit (CPA), par Étatr em deémclbarant et par destination.
Lesatstsiteuqisseri sus rel snertpes conjoncturelle) (oSnTtSété utiliséesNNoommbbrree dd''eentnrterperpisreisseasc tives pendant au moins une partie de la période
pour compléter les données SSE par des informations sur le déveloprpéefémrenet. c
des séries chronologiques, sur lda eb la'isned ice de la production industrielleN.ombre d e personnes oc cupées
Cet indice montre l'évolution deu rl aa jvoauletée au coût des facteurs, à prixN ombre tota ld d senvartep enosrans'u lllit anrsonnes et de peisédér einétc no
constant s. travaillant à l'extérieul'rundieté tout en faisant pdaertcielle-ci et en étant
rémunérées par elle. Il inclut lestapiruail xsee pxoolrtpiéniast, les aides fami
PAYS
La présente publication concerne l'Union européenne et ses 25n oÉnt artés munérés, les travailleurs à temps partiel, les travailleurs saisonn
membres (UE-25): la Belgique (BE), la République tchèque (CZ), le Daentec.m ark
(DK), l'Allemagne (DE), l'Estonie (EE), la Grèce (EL), l'Espagne (ESV)a,lleau r ajoutée au coût des facteurs
France (FR), l'Irlande (IE), l'Italie (IT), Chypre (CY), la Lettonie (LsVRu)e,b vvleaen nut iobnrsutd 'edxepsl oiatcattiilvoeisnt teois ne fon utatiet ocpme nrpsialeur axlet' dxiao lepus ra lsvé tsecy (mpcos ri pmii tôridn
Lituanie (LT), le Luxembourg (LU), la Hongrie (HU), Malte (MT), les Paayjso-uBtaése ).
(NL), l'Autriche (AT), la Pologne (PL), le Portugal (PT), la Slovénie (CSIh),i flfar e d'affaires
Slovaquie (SK), la Finlande (FI), la Suède (SE) et le Royaume-Uni (UK). Ont
également été pris en compte la Bulgarie (BG), la Roumanie (RO), la àM Sosunaitsvasoenir t sl efsa cvteunrtéess psaurr ll'eu nmitaér cbcéihoeeén n sasdi eduo éucr osuerrsv idcee sl af opuérrniios dàe ddees rtiéefrésr.ence,
(CH) et la Norvège (NO).Productivité apparente d u travail

UE-25Indicateur simple de productivité qui correspond à la valeur ajoutée div
Les agrégats UE-25 incluent, le cas échéant, des estimations popDuarérpelelesnnsoemsb rmeodyeepnenresso ndnee spoecrcsuopnéneesl.
éléments manquants. En l'absaegncrée gda'ts UE-25, ce sont les moyennes Rémunération totale, en espèceens noaut ure, due par un employeur à ses
des pays pour lesquels des donnéedsi sspontibles qui sont présentées, sisalariés pour le travail effectué. Elle est divisée par le nombre de sala
besoin est.
(travailleurs rémunérés), y coms prtirsa vleailleurs à temps partiel, les
enonrss ne;.cte ,sreinnosisas urleilvarat sep sellceu exeanch revt en son
TAUX DE CHANGEcongé pour une durée indéterminée.
Toutes les données sont préseennt ééecsu s/euros, les monnaies nationales
étant converties par applicatiotnaudxesde change moyens en vigueurP les salaires (%) eajpuasrroductivité du travatiél
pendant l'année considérée. Vdaelreniuèr reasj ooutnét eé tdéi vidsivéies épesa r plaers ldade ésp paseratn lsaerisé sd ed apnesr sleo nnnoelm, buren et oftoails dqeu e c
personnes occupées. Cet indicateur peut également être calculé en divisa
SYMBOLES
“: non disponible ou confidentiel. pTraoudxu cbtirvuittéda’pepxaprleonittea tdiount r(al%vea)si r éd lapoyennes penses m .lennosrep ed
tation est lié a uhcfirf etéliù oexl'decéb tn turxe'diolpdnciItabi renr deateu
SECTEURS’
Les statistiques sont présentéesdfaafi taanttxpluo est ion étcievdi'olcx eégréogfantenmdé maérn geecstieru’re dL'éa.cétr tnedécxe'd turpb tatiploid'extés itiv sca rel éapmurée vrœud'n-aim al siof enu nopond locrrseénér.eI
système de classement de la NAC1.E1 r. éLva. edp es snnlereosée dminuépenes d. tionrica«fabdoiu srptuerd a'valeururtedis est sdac f ua tûocoja eétu
minéraux non métalliques» qui correspond à la division 26 de la NACE est
divisée en huit groupes qui, pouroliens b de présente publication, onts laT aux d'investissement (%)
été regroupés en quatre sous-sec«teVuerrsr:e et articles en:verre»idnItssiesemtn ,il écateur de l'inve eéténég,eérlac laà al vr euouajtnasividélucenemsstiesnv'i lne s nibtue trbr las paorelcorpuoja eétlav rue caut oû
fabrication de verre et d'articles en ver«reP r(o2d6.u1i)t;s céramiques et end es facteurs.
terre cuit ef»a:brication de produits céramiques autres que pour la

______________________________________ 21/2006 Industrie, commerce et services Statistiques en bref

7

Industrie, commerce et services
Industrie, commerce et services - vue horizontale
Statistiques conjoncturelles sur les entreprises - Données conjoncturelles mensuelles
et trimestrielles (Industrie, Construction, Commerce de détail et Autres services)
Statistiques structurelles sur les entreprises (Industrie, Construction, Commerce et
Services)



=====================

Pour en savoir plus:

Données:Site web EUROSTAT/Page d'accueil/Industrie, commerce et services/Données

European Statistical Data Support:
Eurostat a mis en place, conjointement avec les
membres du "Système statistique européen", un réseau
de centres d’appui, qui couvrira presque tous les États
membres et certains pays de l’AELE.
La mission de ces centres sera d’aider et d’orienter les
utilisateurs qui se procureront des données statistiques
européennes sur l’internet.
Vous trouverez sur notre site internet des informations
sur ce réseau de centres d’appui:
http://ec.europa.eu.int/eurostat/


Une liste des bureaux de vente dans le monde est disponible à :


l Office des publications officielles des Communautés européennes.

2, rue Mercier
L - 2985 Luxembourg

URL:p://publhtte.rupo.acitaoisneu
E-mail:a.euuropfoin@ecoe.cefni-po-o



Les journalistes peuvent contacter le
service média support :
Bâtiment BECH, Bureau A4/125
L - 2920 Luxembourg

Tel. (352) 4301 33408
Fax (352) 4301 35349

E-mail:a.eueustro-matiaedppus@troe.ceporu

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin