Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Fiches descriptives de massifs à tourbières de France métropolitaine.

De
736 pages
Les tourbières sont des types de zones humides riches au plan écologique.
Dix régions (Alsace, Auvergne, Basse-Normandie, Bretagne, Franche-Comté, Limousin, Lorraine, Midi-Pyrénées, PACA et Rhône-Alpes) et deux départements (Lozère, Pyrénées-Atlantiques) ont fait l’objet d’une fiche présentant globalement l’ensemble des tourbières de la région, puis de chaque massif riche en tourbières.
Les fiches comprennent :
- une carte de situation ;
- des informations sur la répartition surfacique et altitudinale des tourbières ;
- une liste des atteintes principales affectant les tourbières ;
- des tableaux permettant de récapituler les habitats d’intérêt communautaire, les principales espèces végétales et animales remarquables et un point sur les mesures de protection ou d’inventaires concernant les espaces considérés ;
- un commentaire général axé sur les enjeux des sites.
Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0078307
Voir plus Voir moins

COMMISSARIAT
 GÉNÉRAL AU  
 DÉVELOPPEMENT
 
DURABLE    
 
 SERVICE Document de travail n° 11  
DE L’OBSERVATION   
ET DES STATISTIQ  UES
 
  Environnement Mars 2013  
 
 
 
 
 
 
 
 
 Fiches descriptives de 
 
 massifs à tourbières de 
 
 France métropolitaine  
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Service de l’observation et des statistiques 
 
www.statistiques.developpement­durable.gouv.fr   Mars 2013
Définition et enjeux
Une tourbière est un type de zone humide colonisée par la végétation, dont les conditions écologiques
particulières ont permis la formation d'un sol constitué d'un dépôt de tourbe. Le sol est saturé en
permanence d'une eau stagnante ou très peu mobile, limitant la disponibilité de l'oxygène nécessaire
au métabolisme des micro-organismes (bactéries et champignons), responsables du recyclage de la
matière organique. Dans ces conditions asphyxiantes, la litière végétale ne se minéralise que très
lentement. Elle s'accumule alors progressivement, formant un dépôt de matière organique mal ou non
décomposée : la tourbe. Celle-ci contient au moins 20 % de carbone (la tourbière peut être un "puits
de carbone") et peut s'accumuler sur plusieurs mètres d'épaisseur, au rythme moyen de 0,2 à 1 mm
par an.
Les tourbières, comme la plupart des zones humides, étaient autrefois considérées comme des
marais insalubres et dangereux, qu’il fallait à tout prix assécher et assainir au nom de la salubrité
publique. Mais la tourbe a depuis très longtemps été exploitée, comme matériau combustible ou
horticole. Cette exploitation destructrice a causé des pertes quasi irréversibles, en raison du temps
nécessaire à la formation de la tourbe. Ce n’est que depuis une vingtaine d’années que l’on a mieux
cerné et compris le rôle majeur qu'assurent ces milieux et admis la nécessité de leur conservation.
Situées à l'interface entre les milieux terrestres et aquatiques, les tourbières sont de véritables
réservoirs de vie et jouent un rôle essentiel dans le cycle de l'eau en tant qu’infrastructure naturelle.

Le recensement mené et les partenaires
Un travail a été initié à partir de 2005 afin de dresser un premier état des tourbières de montagnes,
collines et plateaux, indispensable pour pouvoir à terme suivre l’évolution de ces milieux.
Le SOeS (ex Ifen) a confié à la Fédération des Conservatoires d’Espaces Naturels, animant le "pôle-
relais tourbières", la réalisation dans 12 régions françaises métropolitaines de fiches descriptives et
cartographiques de massifs à tourbières et complétées à dire d’experts. Une partie des données
présentées dans les documents sont celles des Conservatoires d’Espaces Naturels concernés, voire
d’autres partenaires, notamment pour les données naturalistes.

La forme des documents
Dix régions entières (Alsace, Auvergne, Basse-Normandie, Bretagne, Franche-Comté, Limousin,
Lorraine, Midi-Pyrénées, PACA et Rhône-Alpes) et 2 départements (Lozère, Pyrénées-Atlantiques)
ont été examinés. Chaque région fait l’objet d’une fiche présentant globalement l’ensemble des
tourbières de la région. Puis, dans chacune des régions examinées, des "massifs riches en res" ont été définis, qui englobent des sites tourbeux ayant une localisation géographique et un
contexte humain proches et, souvent, des caractères géologiques ou typologiques communs. Chaque
massif ainsi défini fait l’objet d’une fiche portant sur l’ensemble des tourbières du massif.
Les fiches comprennent :
 une carte de situation ;
 des informations sur la répartition surfacique et altitudinale des tourbières ;
 une liste des atteintes principales affectant les tourbières ;
 des tableaux permettant de récapituler les habitats d’intérêt communautaire, les principales
espèces végétales et animales remarquables et un point sur les mesures de protection ou
d’inventaires concernant les espaces considérés ;
 un commentaire général axé sur les enjeux des sites.


Commissariat général au développement durable – Service de l’observation et des statistiques | 1Mars 2013
Avertissement
Les données concernant la nature (espèces, habitats) ainsi que les données concernant les atteintes,
issues de conservatoires régionaux, ont été recueillies sur des périodes et selon des méthodes et
objectifs divers, leur utilisation doit donc rester prudente.
Ainsi, les espèces animales n’ont généralement pas fait l’objet d’un inventaire systématique et ont été
relevées de manière variable d’un groupe taxonomique à un autre. La mention de présence, faite pour
des groupes très mobiles, comme les oiseaux, a une importance différente selon que l’espèce est
simplement notée au passage ou qu’elle est reproductrice sur le site.
Les listes d’atteintes ont été regroupées en catégories déterminées au niveau national, à partir de
listes régionales qui ne regroupaient pas toujours les mêmes termes. Par exemple, le niveau d’atteinte
peut être très variable : la mention "piétinement, circulation motorisée" peut soit correspondre à une
dégradation très localisée, soit à une atteinte majeure. L’information sur les atteintes n’est pas
disponible dans la région Rhône-Alpes.




















2 | Commissariat général au développement durable – Service de l’observation et des statistiques Mars 2013
La liste des fiches descriptives des massifs à tourbières

Région Massif
Donon - Schneeberg - Champ du feu
Haguenau
Alsace Hautes Vosges (partie Alsacienne)
Rieds
Vosges du Nord (partie Alsacienne)
Alduldes Orhy Iraty Arbailles

Anie Somport
Aubisque Jaut
Coteaux et montagnes basques
Aquitaine (Pyrénées
Iseye Massibe Atlantiques)
Layens Issarbe Barétous Madeleine
Lurien Ger
Ossau Gazies

Plateaux et coteaux béarnais
Artense
Aubrac
Bassin de l'Yssingelais

Bois-Noirs
Cézallier
Forez
Auvergne
Margeride
Monts Dore
Monts du Deves (partie sud)
Monts de la Madeleine
Monts du Livradois

Nord Cantal
Sud Cantal
Vivarais - Mezenc
Forêt d'Ecouves et ses alentours
Massif Armoricain : Domfrontais, Mortanais et Sud Manche
Marais arrière-littoraux de la Plaine de Caen et marais de la
Dives Basse-Normandie
Marais du littoral augeron
Nord Cotentin et Bessin
Perche
Massif de Scaër
Bretagne Montagnes Noires
Monts d'Arrée


Commissariat général au développement durable – Service de l’observation et des statistiques | 3Mars 2013
Bassin de Passonfontaine
Bassin du Drugeon
Bassin du Russey
Combe d'Ain
Dépression sous-vosgienne
Haute-chaîne centrale
Franche-Comté Haute-chaîne méridionale
Haute-chaîne septentrionale

Haute-Joux
Hautes-Vosges (partie Comtoise)
Plateau des mille étangs (partie Comtoise)
Plateaux supérieurs
Val de Mouthe
Aigoual
Aubrac
Languedoc-Roussillon
Gorges et Causses (Lozère)
Margeride
Mont Lozère
Bassin sédimentaire de Brive
Est de la montagne Limousine
Monédières
Monts d’Ambazac et Saint-Goussaud
Monts de Blond et secteurs environnants
Monts de Châlus
Limousin Guéret
Monts du Limousin
Plateau d’Albussac
Plateaux de Millevaches et de Gentioux
Plateaux sud-est corréziens
Xaintrie
Hautes-Vosges (partie Lorraine)
Piémont vosgien
Lorraine Plateau des mille étangs (partie Lorraine)
Plateau lorrain
Vosges du Nord (partie Lorraine)
Aubrac
Châtaigneraie
Lannemezan
Midi-Pyrénées Levezou
Montagne Noire
Pyrénées Centrales
Tarbes


4 | Commissariat général au développement durable – Service de l’observation et des statistiques Mars 2013
Bayard-Manse
Cerces
Chenaillet-Rochebrune-Ayes
Ecrins
Grandes Rousses
Haut Var-Montdenier PACA
Haut Verdon
Marais de Crau
Parpaillon
Seyne-Montagne de Val Haut-Turriers
Queyras
Ubaye
Arve - Giffre

Avant-Pays
Beaufortin
Belledonne et Grandes Rousses
Bois-Noirs
Bornes et Aravis
Rhône-Alpes
Chablais
Chartreuse
Hauts plateaux ardéchois

Jura Rhône-Alpin
Monts de la Madeleine
Monts du Forez
Pilat
Vanoise
Vercors - Trieves - Mathey






Commissariat général au développement durable – Service de l’observation et des statistiques | 5
TOURBIERES EN REGION ALSACE





Critères pris en compte pour l'inventaire des tourbières : floristique et pédologique
Limites de l'inventaire : selon données bibliographiques disponibles
Auteur et organisme ayant réalisé l'inventaire : G.GRANDET, Conservatoire des Sites
Alsaciens
Année de l'inventaire : 2006-2009
Nom de la Région : Alsace
Nom du Département : Bas-Rhin et Haut-Rhin
Nb total de communes concernées par au moins une tourbière : 84
Nb total de tourbières et surface totale : 89 pour 5176 ha





la Fédération,



Conservatoire des Sites alsaciens, Pôle-relais tourbières- SOeS, nov 2009.
REPARTITION DES TOURBIERES EN FONCTION
DE LEUR SURFACE ET DE LEUR ALTITUDE

30
25
20
100 ha et plus
50 à 100 ha
15
20 à 50 ha
0 à 20 ha
10
5
0
0-200 m 200-400 m 400-800 m 800-1000m >1000 m


0 à 20 ha 20 à 50 ha 50 à 100 ha 100 ha et plus
0-200 m 3 5 4 7
200-400 m 10 2 1 1
400-800 m 11 4
800-1000m 17 1
>1000 m 24 1



ATTEINTES CONSTATEES

Nbre de sites
Intitulé des atteintes
concernés
1 - Modification qualitative et quantitative des
écoulements hydriques (dont drainage) 46
2 - Exploitation ancienne ou récente de tourbe 5
3 - Utilisation agricole ou pastorale dommageable
(dont fertilisation) 12
4 - Plantations forestières et activités sylvicoles et
leurs effets secondaires
30
5 - Création ou entretien de plan(s) d'eau de loisirs et
de retenues d'eau 6
6 - Urbanisation et rejets des habitations,
construction et entretien de routes et infrastructures.
8
7 - Incendies, écobuage (sans les incendies anciens,
hors époque contemporaine)
8 - Boisement ou enfrichement spontanés 11
9 - Piétinement marqué, accès dommageable de
véhicules ou engins 14
10 - Décharges, dépôts de matériaux 1
11 - Introduction d'espèces invasives 7
12- Atteintes directes à la faune ou à la flore des
tourbières 11
Conservatoire des Sites alsaciens, Pôle-relais tourbières- SOeS, nov 2009.

Nombre de tourbièresHABITATS D’INTERET COMMUNAUTAIRE

Code Nbre de
Code
Directive Habitats tourbières
Corine**
Habitat concernées
3130 22.32 Rives exondées (Cyperetalia fusci) 1
22.42; Mares eutrophes avec végétation du
3150 5
22.13 Magnopotamion ou Hydrocharition
3160 22.14 Lacs et mares dystrophes naturels 5
Prairies à Molinia sur sols calcaires, tourbeux ou
37.312 ou argilo-limoneux (Molinion caeruleae) (avec quelques
6410 32
37.311 espèces relictuelles caractéristiques des bas-marais
calcaires résiduels du Caricion davallianae)
37.7 et
Mégaphorbiaies
6430 37.81 et 32
Lisières humides à grandes herbes
37.1
6440 37.23 Prairies inondables à Cnidium dubium 3
Prairies maigre de fauche de basse altitude
6510 38.2 5
(Alopecurus pratensis, Sanguisorba officinalis)
Marais calcaires à Cladium mariscus et espèces du
7210* 53.3 2
Caricion davallianae
Tourbières hautes dégradées encore susceptibles
7120 51.2 6
de régénération naturelle
54.4 et
7140 Tourbières de transition et tremblants 17
54.5
Dépressions sur substrats tourbeux :
7150 54.6 19
Rhynchosporion
7220 54.12 Source tufeuse (Crataneurion) 1
7220* 54.121 Sources phréatiques des rieds 2
7230 54.2 Bas-Marais alcalins 2
7110* 51.1 Tourbières hautes actives 14
91D0* 44.A4 Tourbières boisées 32
Forêts alluviales à Alnus glutinosa & Fraxinus
91E0* 44.3 44.42 non précisé excelsior (Alno Padion, Alnion incanae, Salicion
albae)
* inscrits comme prioritaires
** relative à la classification européenne Corine Biotopes des milieux naturels
Nombre de tourbières par type d'habitats
*91E0
*91D0
*7110
7230
7220*
7220
7150
7140
7120
7210*
6510
6440
6430
6410
3160
3150
3130
0 5 10 15 20 25 30 35

Conservatoire des Sites alsaciens, Pôle-relais tourbières- SOeS, nov 2009.
ESPECES VEGETALES REMARQUABLES


Nbre de
LR
Nom latin Nom vernaculaire tourbières DH II DH II* PN LRN
UICN
concernées
Allium
angulosum Ail anguleux 2
Allium
suaveolens Ail parfumé 1
Allium
victorialis Ail de la Sainte-Victoire 4
Andromeda Andromède à feuilles de
polifolia Polium 12 I
Antennaria
dioica Antennaire dioique 1
Bartsia alpina 3
Botrychium
lunaria Botryche lunaire 1
Bruchia
vogesiaca Bruchie des Vosges 1 DH2
Buphtalmum
salicifolium Œil de Bœuf 2
Calamagrostis Calamagrostis
canescens blanchâtre 1
Calamagrostis Calamagrostide
canescens blanchâtre 3
Calamagrostis
purpurea Calamagrostide pourpre 1
Calla palustris Calla des marais 2 I
Calliergon
stramineum 1
Callitriche
hamulata Callitriche à hamule 2
Calypogeia
neesiana Calypogéie de Nees 2
Calypogeia Calypogéie des
sphagnicola tourbières 2
Campanula Campanule à larges
latifolia feuilles 3
Carex
ampullacea Laiche à ampoule 1
Carex
bohemica Laîche de Boheme 1
Carex
buxbaumii Laîche de Buxbaum 3 I V VU
Carex curta Laîche courte 1
Carex
davalliana 2
Carex diandra Laîche arrondie 1
Carex elata Laîche 1
Carex frigida Laîche des frimas 2
Conservatoire des Sites alsaciens, Pôle-relais tourbières- SOeS, nov 2009.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin