Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

RECHERCHE ENVIRONNEMENTEMENLOPPDÉVETDU BAELDTRURETÈISINME EIGOLOCEL ED n°4/2003 Avril/Mai 2003LA LETTRE MENSUELLE DU SERVICE DE LA RECHERCHE ET DE LA PROSPECTIVE DE LA D4E
dCeosn fulistas gdese sinpcaocem epnattrieb les,>Gestion du littoral rceosmsopuértcitei olinm iptoéuer,  une les résultats du programme LITEAU épuisement des capacités projet, en cours, examine la faisabilité deMis en place en 1998 par le Ministère chargé de autre l’environnement, pour une durée de cinq ans, le l’utilisation des barres sédimentaires d’avant-côte d’acceptation ou d’auto-contre l’érosion côtière : il s’agirait la lutte  dansprogramme de recherche LITEAU a pour objectif de fournir des outils scientifiques pour une meilleure d’une méthode peu coûteuse et présentant un faible épuration des milieux, le environnemental.connaissance des milieux littoraux, et des méthodes impact applicables à la gestion du littoral. Plusieurs projets se sont attachés à évaluer les littoral fran aiLe deuxième séminaire de ce programme1 impactss’est tenu de la marée noire de l’Erika2. Ils ont apporté ç s est devenuà Paris en janvier 2003 et était organisé autour de connaissances utiles sur la dégradation bacté- des le lieu de pressions rienne des hydrocarbures, sur la prévision de latrois axes : la gestion des apports, à la fois dans leurs aspects microbiologiques et chimiques, la dérive des hydrocarbures, sur les dommages non-multiples et accrues, marchandsgestion des écosystèmes sensibles, et la gestion des de la marée noire… Ces connaissances usages. Il avait pour objectif de donner une vision pourront bien sûr être valorisées pour l’étude d’autres dont la gestion mobilise cas de pollution marine aux hydrocarbures.générale des projets achevés ou en cours. Le volet « gestion des apports » du programme a Le thème « gestion des usages » regroupe des projets des efforts considérables,bénéficié de l’amélioration de la modélisation s’intéressant des aux conflits d’usages et aux jeux à la fois en terme de d’acteursprocessus hydro-biologiques. Un projet portant sur s’exerçant sur diverses régions littorales   aux spécialisations multiples. Ils devraient fournirl’estuaire de la Gironde, par exemple, a consisté à connaissance et decoupler deux modèles afin de mieux comprendre les des outils d’aide à la décision, qu’il s’agisse de décider flux de particules, et devrait aboutir à l’évaluation de mettre en place une politique de protection du préservation des milieux, (évaluation des coûts de gestion des littoraux littoraldes flux de différents contaminants (organiques et métalliques) à l’entrée de l’estuaire. C’est également protégés d’Aquitaine), ou d’arbitrage entre activités et de gestion des intérêts (implantationen couplant deux modèles (hydrographique et d’une activité d’ostréiculture en eaux hydrodynamique), qu’une autre équipe a pu montrer, profondes dans le Pertuis charentais, impacts des et des conflits d’acteurs. nautiques dans l’archipel des Glénan).la Seine, le contrôle exercé sur la activitésdans l’estuaire de Avec la Directive dre Dans sa deuxième phase, le programme LITEAU 2production de phytoplancton par les flux relatifs cad’azote, de phosphore et de silice. Ces résultats notamment accorder une place centrale à la devrait seront bien sûr utiles à la gestion du bassin amont gestion intégrée des littoraux : résolution des sur l’eau et la mise en conflits d’acteurs, gestion rationnelle des différentsde la Seine : en agissant sur les rejets d’origine place de la stratégie usages des espaces littoraux. En concertation avec leurbaine et industrielle, il est possible d’éviter l’eutrophisation de l’estuaire dès lors que l’on programme national « Environnement côtier » connaît l’état de l’estuaire et les processus qui (PNEC), il devrait également accorder une plus gran-marine européenne, le place aux problématiques soulevées par l’applica- deprésident à cette eutrophisation. besoin de connaissances tion de la Directive cadre Eau.L’un des projets présentés dans le cadre du thème « trait de côte » visait à fournir des outils de mesure pour une gestion plusde l’impact des ouvrages maritimes (épis, brise-1Voir la lettre Recherche Environnement n° 7/2000 durable du li toralla géomorphologie des fonds et leur évo-lames) sur 2le premier séminpuo rrttel al rioV.emmraogpru  dreai012/ t°nmeneornnEnviche chere Relatédatlup stes dés r1 00urporEkia LITEAU-illés de tlution ; le modèle proposé pour le moment, mêmeus  s’il se limite à une simulation des impacts à moyen terme (moins de 10 ans), devrait permettre néanmoins anpépcearsasîati rep.lus que jamaisde comparer l’impact morphologique de diversescanodnret-baecrtnasrd.delmas@environnement.gouv fr variantes d’aménagement pour un même projet, etl.robert.micheenemtng.e@vnrinorf.vuo pourra en ce sens fournir une aide à la décision. Un S O M M A I R E 1GESTION DU LITTORAL : les résultats du programme LITEAU
D DI R E C T I O N E S
2LES ENJEUX DE L’ÉVALUATION3PESTICIDES DANS LES EAUX :4UN APPEL À PROPOSITION DES MARÉES NOIRES : le dernier rapport de l’IFEN DE RECHERCHE MEDD/PUCA : l’exemple de l’Amoco Cadiz politiques territoriales et développement durable
1 É T U D E S É C O N O M I Q U E S E T D E L EÉ V A L U A T I O N N V I R O N N E M E N T A L E
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin