Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Inventaire communal 1998 : les Hautes-Pyrénées

6 pages
Dans les Hautes-Pyrénées, commerces et services sont implantés essentiellement dans quelques centres urbains et dans les vallées du Gave de Pau, de l'Adour et de la Neste. La vie locale s'organise autour d'une vingtaine de communes bien équipées. Tarbes joue un rôle majeur en exerçant son influence sur près de la moitié de la population du département.
Voir plus Voir moins

D921
D935
D935
A64
D632
N117
D934
D937
A64
© Insee - Scees/Ign 1998
Numéro 30 65 : juillet 1999
Inventaire communal 1998 :les Hautes Pyrénées
Madiran
Concentration
des équipements Maubourguet
autour de Tarbes
Vic-en-Bigorre Rabastens-de-Bigorreet dans les vallées
Trie-sur-Baïse
Castelnau-Magnoac
TARBESIbos
TournayOssun
Saint-Pé-de-Bigorre LannemezanLourdes
Saint-Laurent-de-Neste
Bagnères-de-Bigorre Eloignement des équipements
(distance moyenne en km)
Autoroutes Loures-Barousse
Argelès-GazostNationales plus de 7
Départementales
Sarrancolin 5 à 7Pierrefitte-Nestalas
moins de 5Arrens-Marsous
Cauterets Arreau
Niveau d'équipementLuz-Saint-Sauveur
(sur un total de 36)
Saint-Lary-Soulan
36
12
6Source : Inventaire communal 1998
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES
DIRECTION REGIONALE
DE MIDI PYRENEES
36, rue des Trente Six Ponts 31054 TOULOUSE CEDEX 4Dans les Hautes Pyrénées,
Téléphone : 05 61 36 61 36
Télécopie : 05 61 36 62 00
commerces et services sont implantés DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L'AGRICUL TURE
ET DE LA FORET
Cité administrative Reffyeessentiellement dans quelques centres urbains
65017 T ARBES CEDEX
Téléphone : 05 62 44 59 77
Télécopie : 05 62 51 16 04et dans les vallées du Gave de Pau,
Directeur de la publication :
Benjamin Camusde l'Adour et de la Neste.
Rédactrice en chef :
Caroline Escapa
La vie locale s’organise autour d’une vingtaine
Maquettistes :
Nicole Guillemet, Chantal Molinier
de communes bien équipées. Imprimeur : Reprographie Moderne, 31770 Colomiers
Dépôt légal : juillet 1999
ISBN : 2 11 062250 4Tarbes joue un rôle majeur en exerçant
ISSN : 1262 442X
CPPAP : 183AD
SAGE : SIP306576son influence sur près de la moitié
© INSEE / Ministère de l'Agriculture 1998
de la population du département. Prix : 15 F 2,29
D929
D918
N21
N21
D929© Insee - Scees/Ign 1998
Des villes et des vallées
bien équipées
département, assez comparable aua population des Hautes Cette proximité d’ensemble ne
département des Hautes Pyrénées, laPyrénées, un peu moins de doit cependant pas masquer d’impor
distance moyenne des habitants auxL 225 000 personnes réparties dans tantes disparités. Les habitants des
équipements atteint en effet 2,6 km.474 communes, vit surtout dans la communes situées près des grands axes
partie ouest du département, le long
d’un axe reliant Maubourguet aux Niveau d'équipement des communes des Hautes-Pyrénées
vallées d’Argelès Gazost et de Bagnères Proportion de communes Proportion de la population
Nombre équipées desservie sur placede Bigorre. Là se trouvent les principales Nombre
de communes d'équipements Hautes- Hautes- villes du département, à l’exception de équipées France France Pyrénées Pyrénées
(%) (%)Lannemezan. Plus du tiers de la (%) (%)
population du département vit dans
0 à 5 376 78 57 23 10
l’agglomération de Tarbes. Le reste 6 à 15 61 13 23 12 12
16 à 25 22 5 11 19 16 du territoire, souvent confronté au
26 à 32 8 2 5 6 15
dépeuplement, a une densité beaucoup 33 à 36 7 2 4 40 47
plus faible. Dans les Hautes Pyrénées,
Source : Inventaire communal 1998 - Insee-Sceesplus de quatre cents communes ont
moins de 500 habitants.
L'accès aux équipements a évolué sensiblement
dans les zones rurales ou de montagne
Equipements regroupés
dans les centres
urbains et les vallées
Maubourguet
Ces caractéristiques démographi
Rabastens-de-Bigorreques expliquent la forte concentration
Vic-en-Bigorredes équipements : 80 % des commu
nes, représentant près du quart de la
Trie-sur-BaïseSoumoulou Boulogne-sur-Gessepopulation, disposent de moins de TARBES Castelnau-MagnoacIbos
5 des 36 équipements les plus courants.
Pontacq
TournayA l’opposé, 3 % des communes en ont
Nay-Bourdettes
plus de 25. Elles permettent à près Lannemezan
de la moitié de la population d’être Lourdes MontréjeauSaint-Laurent-de-Neste
Bagneres-de-Bigorredesservie sur place par une large gamme
Argelès-Gazost
d’équipements. Loures-Barousse
Pierrefitte-Nestalas
ArreauAinsi, les habitants du départe
ment ont aisément accès aux principaux
Luz-Saint-Sauveur
commerces et services. Avec un peu
Saint-Lary-Soulanmoins de 2 kilomètres les séparant en
moyenne des équipements nécessaires à
la vie quotidienne, ils connaissent une Evolution entre 1980 et 1998
Lourdes Pôle de services intermédiaires appartenant au département Augmentation de la distance aux équipementssituation comparable à celle des Tarnais
Montréjeau Pôle de services intermédiaires n'appartenant pas au département Situation stable
et nettement plus favorable que celle Diminution de la distance aux équipements
Aire d'influence des pôles des habitants de l’Aveyron, du Lot,
Source : Inventaire communal 1998 de services intermédiaires
du Gers ou de l’Ariège. Pour ce dernier
2© Insee - Scees/Ign 1998
du piémont pyrénéen ou dans les moyenne d’accès aux équipements a peu ou plusieurs. Pourtant, le nombre de
grandes vallées sont bien desservis. Il n’enévolué. En revanche, pour près de 15 % pôles bien équipés n’augmente pas
est pas de même des habitants des d’entre eux, elle a augmenté suite à la dans le département contrairement au
Baronnies, de la Barousse, des coteaux disparition d'un ou deux équipements dans niveau national : 18 communes du
du nord est, de la haute montagne ou les communes déjà faiblement équipées . département disposaient de plus de 25
encore de l’extrême nord du département. équipements en 1980, elles ne sont plus
Ainsi, en 1980, 355 communes que 15 en 1998. Les équipements se
possèdaient moins de 6 équipements. concentrent ainsi de plus en plus dansLes petites communes
En 1998, elles sont 376. Durant cette les communes les plus importantes,ont perdu des
période, plus de la moitié des communesconduisant à une diminution de laéquipements
des Hautes Pyrénées ont perdu un ou proportion de la population desservie
En vingt ans, pour trois habitants plusieurs équipements. A l’opposé, sur place pour presque chacun des
du département sur quatre, la distance 20 % des communes en gagnaient un 36 équipements de référence.
Pour lire les tableaux et les cartes
? Des pôles de services correspondant aux gammes d'équipement : concentrés généralement dans les mêmes communes, les équipements d'une gamme (intermédiaire ou de
proximité) exercent le même type d'attraction sur les communes voisines non équipées. Ainsi, en l'absence d'une perception et d'un notaire, les habitants de 65 % des comm unes
trouvent ces deux services sur la même autre commune. Les deux gammes de services, intermédiaire et de proximité, définissent de ce fait, par leur attraction, des pôles de services
et une aire d'influence autour de chacun d'eux.
Les agglomérations de plus de 10 000 habitants sont considérées comme des entités indissociables qui attirent les communes environnantes par leurs équipements, quelle que soit
la commune de l'agglomération qui héberge les équipements.
? Niveau d'équipement (pages 1 et 2) : nombre de types de commerces et de services présents sur la commune sur un total de 36 équipements de référence (dont la liste figure dans
le tableau page 5). Il n'est pas tenu compte du nombre de commerces de chaque type installés sur la commune.
? Eloignement ou distance moyenne aux équipements (pages 1 et 5) : distance moyenne des habitants de la commune aux 36 équipements de référence. Si la commune
possède un équipement, ses habitants sont réputés « desservis sur place ». Plus un équipement est rare sur le territoire, moins il pèsera dans le calcul de l'éloignement : une
commune qui apparaît très éloignée des équipements l'est donc avant tout des commerces les plus vitaux (boulangerie, supérette...).
18 pôles de services intermédiaires...
Commune très dépendante
de son pôle de service (1)
Commune faiblement dépendante
Population Maubourguet
Unité urbaine de plus
13 000
de 10 000 habitants
6 500
Vic-en-Bigorre Limites cantonales
Rabastens-de-Bigorre1 300
Trie-sur-Baïse
Boulogne-
Note de lecture
Soumoulou sur-Gesse
Castelnau-Magnoac
Ibos TARBESAragnouet Saint-Lary-Soulan
commune pôle de services
sous l'influence Nay-Bourdettes Pontacqintermédiaires
de ce pôle Tournay
Lourdes Lannemezan
Saint-Laurent-de-NesteLourdes Pôle de services intermédiaires
Montréjeau
appartenant au département Bagnères-de-Bigorre
Montréjeau
Loures-Baroussen'appartenant pas au département Argelés-Gazost
Pierrefitte-Nestalas
Arreau
Luz-Saint-Sauveur
(1) Les communes situées aux limites
de l'aire d'influence de Lourdes
Aragnouet L'attraction exercée par des communes
Saint- subissent aussi l'attraction du pôle de
Lary- des Hautes-Pyrénées sur les autres
Tarbes. Elles apparaissent donc Soulan départements, en particulier celle de Ibos,
moins dépendantes des équipements
n'est pas représentée sur cette carte.
de Lourdes que les communes qui en
sont plus proches.
Source : Inventaire communal 1998
3
© Insee - Scees/Ign 1998
contraire bien maintenus. Le réseau des... relayés par 19 pôles de services de proximité
infirmiers et des kinésithérapeutes s’est
Unité urbaine de plus de 10 000 habitants
même densifié. Globalement, environPôle de proximité
Aire d'influence d'un pôle intermédiaire deux habitants des Hautes Pyrénées surhors département
Pôle intermédiaire étant trois ont accès sur leur commune aux
aussi pôle de proximité
Aire d'influence d'un pôle intermédiaire principaux services de santé.
Limite départementale
Des bassins de service
Chelle-Debat de tailles trèsBazet
Soumoulou Boulogne- disparatesPouyastrucTARBES sur-Gesse
Ger
Juillan GalanPontacq
Ossun Bernac-Debat La présence des principaux
Asson
Bénac services et commerces organise autourMontgaillard
Capvern
Saint-Pé- de la commune où ils sont disponiblesMontréjeauLa Barthe-de-Nestede-Bigorre
une vie économique et sociale. Ainsi,
se créent des bassins de vie autour deCampan
Argelès-Gazost
Sarrancolin pôles de services dits “ intermédiaires ”.
Arrens-Marsous
Ces pôles concentrent une large gamme
Barèges
d’équipements allant des magasinsCauterets
spécialisés dans les vêtements, l’électro
ménager ou les meubles, en passant par
Loudenvielle
le collège, le dentiste, la perception et
la gendarmerie. La vie du département
Source : Inventaire communal 1998 est structurée autour de 18 pôles de
Note de lecture : Argelès-Gazost est à la fois pôle de services intermédiaires et pôle de services de services “ intermédiaires ”. La grande
proximité ; les habitants de son aire d'influence s'y rendent donc pour trouver les équipements de ces deux majorité des pôles sont localisés dans la
gammes. En revanche, Arrens-Marsous n'est fréquenté que pour les équipements de la gamme de plaine et exercent leur influence sur de
proximité, les habitants de son aire d'influence se rendant à Argelès-Gazost pour les équipements de la
nombreuses communes de superficiegamme intermédiaire.
réduite . A l'opposé, la zone de
Dans les communes rurales, de situées en zone de montagne où la montagne est structurée autour de
nombreux commerces ont subi les distance, en kilomètre ou en temps, à cinq pôles, Argelès Gazost, Pierrefitte
effets du dépeuplement et de la parcourir pour aller acheter son pain Nestalas, Luz Saint Sauveur, Arreau et
concurrence des supermarchés, grandes dans la commune voisine, équipée elle Saint Lary-Soulan qui attirent à eux des
surfaces ou zones commerciales spécia d'une boulangerie, s'avère trop élevée. communes souvent moins nombreuses
lisées. A titre d’exemple, seule une L'existence de services de remplacement mais beaucoup plus étendues.
commune sur cinq possède encore une est beaucoup moins prononcée en
alimentation générale et la population plaine, où les communes sont de La plupart des 18 pôles de
disposant sur place de cet équipement superficies beaucoup plus réduites. services intermédiaires sont des chefs
est passée de 81 % à 75 % en moins de lieux de canton. Cependant, dans les
vingt ans. Même si une commune sur En vingt ans, de nombreuses Hautes Pyrénées, contrairement aux
quatre possède toujours un bureau de communes ont été amenées à fermer leurautres départements de la région,
tabac, la population desservie sur place école primaire, faute d’un nombre de nombreux chefs lieux de canton
a dans le même temps baissé de 86 % àd’enfants suffisant : 26 % des commu n’ont pas un rôle propre dans l’anima
76 %. Quand le commerce fait défaut, nes des Hautes Pyrénées possèdent une tion de la vie locale. Ainsi, Galan, La
l’accès à certains produits de base est école primaire en 1998 contre 63 % enBarthe de Neste sont trop proches de
parfois néanmoins possible. En effet, 1980. Mais, en tenant compte des Lannemezan pour jouer eux mêmes le
certaines communes proposent des regroupements pédagogiques, la propor rôle de pôles intermédiaires. Il en est
services de remplacement. Ainsi, plus tion des communes disposant de locauxde même de Pouyastruc, d'Ossun, de
d'une vingtaine de communes disposent scolaires actifs en 1998 est de 46 %. Séméac ou de Laloubère soumis à
d'un dépôt de pain ou d'un service Elles rassemblent 90 % de la population. l'attraction de Tarbes.
itinérant de vente de pain permettant
de pallier l'absence de boulangerie. Les services de santé, en particu Dans le canton de Vielle Aure, le
Il s'agit essentiellement de communes lier médecins et pharmaciens se sont aurôle de pôle est joué par la commune
4Les équipements des communes des Hautes-Pyrénées
Proportion Distance Proportion de la population desservie sur place
de communes moyenne Les 36 commerces
Hautes-Pyrénées Franceéquipées de la population et
en 1998 à l'équipement services de référence 1980 1998 1980 1998
(%) en 1998 (km) (%) (%) (%) (%)
Gamme minimale
Bureau de tabac 25 1,2 87 77 96 91
Garage 20 1,7 79 74 90 88
Maçon 33 1,4 88 77 92 87
Alimentation générale 19 1,3 81 75 93 84
Plombier ou menuisier 48 0,7 87 87 94 93
Ecole primaire 26 0,7 94 80 95 91
Gamme de proximité
Bureau de poste 17 1,5 74 72 83 83
Salon de coiffure 11 2,0 69 68 82 84
Station-service 12 2,2 76 64 88 78
Plâtrier-peintre 24 1,9 78 75 87 85
Electricien 19 2,1 70 71 82 83
Médecin généraliste 12 1,8 70 69 81 84
Infirmier 14 1,8 67 71 79 82
Pharmacie 10 1,9 68 67 78 80
Boulangerie 15 0,3 73 72 89 87
Boucherie, charcuterie 10 1,9 71 63 86 80
Gamme intermédiaire
Magasin de chaussures 4 5,4 56 46 68 58
Magasin d'électroménager 5 4,1 60 50 75 65
Magasin de vêtements 6 4,9 55 52 69 66
Magasin de meubles 3 11,5 55 45 64 54
Droguerie, quincaillerie 5 3,7 58 48 75 64
Librairie, papeterie 8 3,4 58 59 70 70
Pompiers 7 2,9 52 57 51 65
Ambulance 6 3,5 56 51 64 65
Dentiste 7 2,5 67 63 75 77
Masseur-kinésithérapeute 8 2,5 60 64 74 78
Perception 5 3,5 51 46 55 54
Supermarché 5 3,9 50 53 57 65
Collège 4 3,8 56 46 65 63
Gendarmerie 6 3,1 53 50 58 59
Notaire 5 3,6 52 47 57 59
Banque 5 3,5 58 51 73 72
Vétérinaire 4 4,0 48 48 52 62
Gamme supérieure
Hôpital 1 9,4 42 35 42 42
Laboratoire d'analyses médicales 2 6,2 45 42 52 55
Cinéma 3 4,8 47 44 49 44
Source : Inventaires communaux 1980,1998 - Insee-Scees
Des équipements qui se regroupent par gamme : les équipements apparaissent plus ou moins dispersés sur le territoire. Ils ont en fait tendance à se
concentrer dans certaines communes : le bureau de tabac et l'épicerie dans la même commune que l'école, le supermarché dans le même bourg que la
gendarmerie, la banque, le dentiste ou le collège. On définit ainsi quatre gammes d'équipements qui se retrouvent très largement dans les mêmes types de
communes : une gamme minimale, une gamme de proximité, une gamme intermédiaire et une gamme supérieure.
5
de Saint Lary Soulan et dans celui de Cette organisation de bassins autour de Lannemezan, les commu
Mauléon Barousse par Loures Barousse. de vie autour d’un pôle bien doté nes de Galan, Capvern et La Barthe
en équipements de la gamme de Neste, bien dotées en équipements
Les aires d’influence des pôles “ intermédiaire ” est complétée par d'usage quotidien, développent leurs
intermédiaires sont de tailles très des solidarités plus locales liées à la propres aires d'influence.
disparates. Celle de Tarbes, la plus fréquentation d’équipements dits
importante, rassemble 77 communes et de “ proximité ” tels la boulangerie, En vingt ans, le découpage du
dessert 100 000 habitants, soit près la boucherie, la poste ou le territoire en bassins de services a peu
de la moitié de la population du médecin généraliste. Dans les évolué. Une seule modification est
département. A l’opposé, celle de Hautes Pyrénées, les 18 pôles de intervenue au niveau des pôles inter
Pierrefitte Nestalas n’est composée que services “ intermédiaires ” sont relayés médiaires entre 1980 et 1998 : Galan,
de deux communes qui ne regroupent par 19 pôles de services de “ proximité ”.subissant l’influence grandissante de
qu’un peu plus de 1 500 personnes. Le Plusieurs d’entre eux, Juillan, Ossun, Lannemezan, est devenu pôle de
pôle de Saint Laurent de Neste, proche Bénac, Bernac Debat, Pouyastruc se proximité. Quelques pôles de proximité
de Lannemezan, est quant à lui, formé situent dans les environs de Tarbes : peu peuplés ont disparu, notamment
de quatre communes et dessert moins les populations avoisinantes fréquen en zone de montagne, comme Guchen,
de 1 300 habitants. Ibos, commune tent ces quelques communes pour Mauléon Barousse et Siradan. Enfin,
limitrophe de T arbes, attire les leurs achats quotidiens et se rendent Andrest a cédé son rôle de pôle de
communes voisines des Pyrénées à Tarbes pour accéder aux proximité à sa voisine, Bazet.
Atlantiques grâce à la présence sur son commerces ou services d’utilisation
territoire d’une vaste zone commerciale. un peu moins fréquente. De même,
J.C. Laffont (INSEE)
J. Plasteig (DDAF)
Inventaire communalL'inventaire communal ... C'est aussi
? L'inventaire communal est une enquête
Communoscopes Territoires réalisée par le Service central des enquêtes
et études statistiques (Scees) du ministèreCartovisions vécus
Pour chaque département, - 9 pages de tableaux par commune de l'Agriculture et de la Pêche et l'InstitutUne carte-poster
100 cartes thématiques - 2 pages par chef-lieu de canton national de la statistique et des étudespermettant de visualiser
et des résultats chiffrés à divers - 6 indicateurs synthétiques pour l'organisation du économiques (Insee) avec le soutien de la
niveaux géographiques chacune des communes du département territoire autour Délégation à l'aménagement du territoire
- des comparaisons entre 1988 et 1998 des pôles de services et à l'action régionale (Datar). Toutes les
par canton, arrondissement
communes de France ont été interrogées au- format 108 x 116 cm : 76 F et petite région agricole
cours des mois de février et de mars 1998- format 68 x 73 cm : 50 F
(comme par le passé en 1979 et enDisponibles sur cédéroms :
- pour chaque région, 1 cédérom : 110 F 1988) sur les principaux équipements
- France entière, commerciaux et services à la population
une collection de cédéroms : 2 000 F existant sur leur territoire. En l'absence d'un
équipement, il était demandé à la commis
Equipements et Internet sion communale réunie pour l'occasion de
attraction des communes se prononcer sur la commune généralementTrois accès directs
- pour chaque région, 1 cédérom : 310 F toutes les données de l'enquête fréquentée par les habitants pour trouver cetaux principales données
par thème et par commune équipement.
- France entière, 1 cédérom : 4 000 F sur cédérom
- http : //www.agriculture.gouv.fr ? Centrée sur les équipements les plus5 cédéroms thématiques : 900 F par thème
courants, cette enquête permet d'appréhen
- http : //www.datar.gouv.fr der plus spécifiquement le monde rural. La
Les cinq thèmes proposés sont :
plupart des communes appartenant à des
- Services et commerces grandes agglomérations (comptant plus de
- http : //www.insee.fr
- Enseignement, santé et action sociale 10 000 habitants) n'ont été enquêtées que
- Sports, loisirs et culture sur une gamme restreinte de services, la
- Tourisme présence ou l'absence des commerces ayant
- Réseaux et dessertes été imputée a priori à partir de fichiers
d'origine administrative. Les aggloméra
Des extractions ou des tabulations sur mesure peuvent être réalisées tions de plus de 10 000 habitants font donc
à la demande auprès des directions régionales de l'Insee l'objet d'un traitement particulier dans
et des services départementaux de statistique agricole l'ensemble des résultats de cette enquête.
6

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin