Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

"L'évaluation participative des choix technologiques" : aide à la décision dans le champ des nanotechnologies ?

De
7 pages

Miller (S), Pujol (Jl). http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0064783

Ajouté le : 06 janvier 2007
Lecture(s) : 17
Signaler un abus
 
25 juin 2007
n°64
  ANALYSE « L’évaluation participative des choix technologiques » :  aide à la décision dans le champ des nanotechnologies ?  Se dessine depuis plusieurs années en Europe1 un motion mouvement général de pro l’évaluation de « participative des choix technologiques » (PTA : Participatory Technology Assessment)2: il s’agit pour les pouvoirs publics de ne plus abandonner le débat sur ces questions aux seuls expert s, mais d’intégrer à la discussion ou  à la décision lensemble des individus pour lesquels elle présente un enjeu (les stakeholders), voire les citoyens eux-mêmes. Ce mouvement résult e du souci de répondre plus efficacement aux défis notamment politiques et sociaux que présentent cert aines questions scientifiques aux conséquences importantes en termes de risque matéri el ou moral, ou de modification des modes de vie. L’enjeu est alors pour les pouvoirs publics, sur un débat bl oqué ou sur une thématique émergent e, en trouvant la meilleure façon d’organiser la discussion, de rouvrir ou de maintenir ouvert le champ des décisions possibles et de construire une régulation adaptée aux souhaits des citoyens comme au x impératifs de l’intérêt général. La présente note vise à évaluer le bénéfice que les pouvoirs publics peuven t en tirer. Elle analyse successivement les contraintes qui régissent le débat technologique et les enjeux auxquels répond l’év aluation participative. Cette grille d’analyse est ensuite illustrée par le débat sur les nanotechnologies.
  une aide à la décision oix technologiques et scientifiq ues :L’évaluation participative des ch publique dans un contexte complexe  La multiplicité des enjeux qu’engagent les questions scientifiques et technol ogiques fait qu’elles ne peuvent être uniquement tranchées par les experts. Elles doivent être l’objet de discussions au se in de « forums hybrides » 3, où les profanes, citoyens ordinaires et stakeholders, se mêlent aux experts. Plusieurs éléments rendent compte de cette complexité : incertitude scientifique liée au car actère émergent de certaines technologies ou à l’état présent de la recherche scientifique ; nécessité pour la puissance publique de raisonner sur un risque ou sur un calcul coût-bénéfice (acceptabilité sociale de la régulation ou de l’exposi tion au risque, tenabilité économique de la solution retenue, etc.). L’objet de l’év aluation participative est al ors d’articuler ses différents « cercles de l’expertise », y compris celui de « l’expertise citoyenne »4, pour aider les pouvoirs publics à prendre la décision la plus adaptée au regard des connaissa nces disponibles, des inté rêts en présence et des préférences des citoyens.  Des contraintes à prendre en considération 
Deux contraintes éventuelles, liées au contexte dans lequ el l’évaluation participative s’inscrit, peuvent peser sur son organisation et ses forme s. La première tient à la déconnexion possible entre le débat ayant lieu sur une technologie et le choix des politiques menées à son sujet. Ceci peut découler de l’existence d’une concurrence industrielle et économique importante au plan international, l’investissement dans la nouvelle technologie étant                                                            1ic antifechnnd Tvaceio tcSeil  elacigolo noitpO n joue en la matraelemtne rupoeétaor, nte qu sceerèi nu elôrpmi P eL Assessment (STOA), lorgane parlementaire chargé de ces questions, ou au sein du réseau European Parliamentary Technology Assessment (EPTA) qui regroupe la plupart des agences dévaluation scientifique des pays membres. Les États-Unis qui furent pionniers de l’évaluation technologique avec l’Office of Technology Assessment, en ont largement abandonné la pratique à l’initiative des acteurs privés. 2f  of ert roS ehydutrspectives, Centne.tE rupoae nePgylonochsmesss ApicitraPeT yrotas S. Jos.),  (édllcu eB .teicS Democracy, London, 2002 ; Delvenne P. et Brunet S., « Le technology assessment en question : une analyse comparative », Courodamadriireh be-4 °n ,e,5 .p ,5 6.00 2 3ias rul  aédomrcatie technique, a Priirg,ssnSa du enlui  d,n0o2m0i1n.e  rtcen.aiss EaLcs.M , s.PuoemBart et ., Ahe Yn loal C 4réffstnepyt d sesae irvocis yeto Sur ces digasud rtém ua e cder ie »enoyitovrisn ,iStnY  ., « omeravoiDu s, Teroires, nit °74,1 p. 35, 2006.
 
 
1.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin