Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

L'histoire des Maisons Paulin

De
30 pages
L'histoire patrimoniale connaît un succès grandissant auprès d'un public en quête d'identité. Retrouver les racines d'une maison ou d'un bâtiment est le souhait que certains ont exprimé. Sauvegarder un patrimoine architectural, c'est aussi savoir recueillir les traces de son évolution et de ses rapports avec ceux qui l'ont habité.
Voir plus Voir moins
MPR : 15 août 2005 : L'histoire des Maisons Paulin.docPage 1 /30 MEMOIREetPATRIMOINEduRENOUARDLa vie associative est faite de passion et de gratuité, elle est un lieu d'engagement. L’Histoiredes Carte de Cassini 1685-1744 Maisons du Extrait du Cadastre de 1829Renouard Introduction et chapitre 1 : Paulin
Plan cadastral 1954-1996
Depuis plusieurs années, l'histoire patrimoniale connaît un succès grandissant auprès d'un public en quête d'identité.
Retrouver les racines d'une maison ou d'un bâtiment est le souhait que certains ont exprimé.
Sauvegarder un patrimoine architectural, c'est aussi savoir recueillir les traces de son évolution et de ses rapports avec ceux qui l'ont habité.
Nous souhaitons traiter ces sujets pour l’ensemble de la commune.
Les intéressés sont les bienvenus. CarteIGN1979Réalisation : Serge LEBLANC et Pierre LECOMTE avec le concours de Francis ROUCHAUD
MPR : 15 août 2005 : L'histoire des Maisons Paulin.docPage 2 /30
INTRODUCTION
Nous sommes partis de la notion de hameau qui représente la première étape de l’édification des entités territoriales avant les paroisses, les communes et aujourd’hui les communautés de communes et… les pays.
En Pays d’Auge, le hameau a été défini, à la base, comme un ensemble de foyers avec, en commun, un four à pain et un lavoir.
Toutefois, au Renouard, compte tenu d’une hydrologie abondante, de sources un peu partout, chaque maison possédant unou plusieurs points d’eau, la plupart des hameaux n’ont jamais eu de lavoir communautaire.
La lecture des différentes cartes nous a permis de construire un tableau représentatif des différents hameaux, de leur évolution au cours des siècles, de leur disparition éventuelle, de leur changement de dénomination.
Celle de la carte de Cassini (1685-1744) nous a apporté de nombreuses indications sur l’identification et la destination des hameaux, des églises et chapelles, des chemins carrossables. Seuls deux chemins carrossables desservant notre commune actuelle y figurenten l’encadrant : la route de Trun à Vimoutiers à l’Hôtellerie Faroult, la route de Trun à Livarot, de Cauvigny au Chêne au Loup dans les hauts du Mesnil Imbert…
Une première approche réalisée en mairie nous a permis de consulter les cartes cadastrales et notamment l’ancien cadastre (plan napoléonien de 1829). Elle n’est pas exhaustive puisqu’elle ne permet de traiter les informations antérieures à la Révolution.
En toute état de cause, nous attendons l’accès internet au archives départementales pour obtenir les informations sur les matrices cadastrales, registre récapitulatif donnant pour chaque propriétaire, à partir des numéros parcellaires du plan, toutes les possessions ainsi que le lieu-dit et la contenance plus les mentions "d'où sont tirés les acquis" (à qui a été achetée la maison et/ou le terrain) et "où sont passés les articles vendus" (à qui a été vendue la maison et/ou le terrain).
Les noms des propriétaires, parfois ceux des notaires ayant rédigé les actes, permettent le report à la liste alphabétique puis aux pages correspondantes de la matrice... Et ainsi de suite pour remonter sur plusieurs années les possesseurs successifs, éventuellement jusqu’en 1821..
Les matrices ont l'avantage de distinguer les maisons bien sûr, mais également les étables, granges, écuries, latrines, fours, colombiers, bergeries, remises, celliers, moulins, pressoirs, vergers, labours, herbages, futaies, taillis, marais, pâtures, étangs etc. et, donc, les modifications de destination, dans le temps, les créations de résidences secondaires dans des anciennes dépendances par exemple.
A ce jour, les employés des Archives Départementales n'effectuent pas de recherches par correspondance. On est obligé de se déplacer pour vérifier des hypothèses. Par souci de conservation des documents, les photocopies sont interdites.
MPR : 15 août 2005 : L'histoire des Maisons Paulin.docPage 6 /30
2005
Première approche cadastrale
PAULIN
Paulin est le nom d’un hameau figurant sur la carte de Cassini en lieu et place de La Forge. Il est donc vraisemblable que cette dernière appellation date de la création de la forge qui était située avant le ruisseau du château, sur la droite de la route en direction du village des parcs et de Crouttes (voir carte IGN ci dessous où l’on peut constater un positionnement erronédes Champs Margerits, en réalité plus à l’est ce que nous préciserons lors de l’étude de ce hameau –voir le plan cadastral de 1829).
Ce hameau qui est devenu le principal centre d’activité du Renouard compte tenu de la présence d’une Forge, de la Mairie, de l’Ecole, de la Poste, de l’Epicerie, du Cinéma et de l’unique Lavoir public de la commune reste considéré comme tel…. Seule la Mairie subsiste!
Sur les plans cadastraux de 1829 et de 1954, La Forge figure dans trois sections
MPR : 15 août 2005 : L'histoire des Maisons Paulin.docPage 10 /30
1La Mairie - Ecole
Le bâtiment se situe au fond d’une large allée de tilleuls d’une quarantaine de mètres de long.
Il fut construit à la fin du XIX° siècle, par les Garnier sur les plans de Charles Prempain, architecte à Argentanpassée en Adjudication 1862.
La Mairie occupe la partie gauche du rez-de-chaussée qui servait au logement de l’Instituteur. A droite, se situe la salle polyvalente, ancienne salle de classe unique de l’école.Un appentis construit en 197 ? a été construit pour abriter une cuisine et des toilettes.
Le premier étage, aujourd’hui logement locatif, était partagé entre lamairie jusqu’en 1975, les archives aujourd’hui remisées au grenier et les pièces réservées à l’Instituteur.
Sous la toiture, un vaste grenier en terre battue occupait toute la longueur du bâtiment.
Devant lui, un préau à droite et un bâtiment annexe à gauche servant à ce jour de salle des Associations.
La grande cour, autrefois au sol de terre battue, servait de cour de récréation. Deux préaux y furent érigés. L’un était réservé aux garçons, l’autre aux filles.
L’école n’était alimentée en eau que parun puits et un bassin recevant les eaux de pluie. Les toilettes se situaient en dehors du bâtiment (les unes réservées aux garçons, les autres aux fillettes et à l’Instituteur) dans des bâtiments annexes toujours existants.
Août 2005 : un plan de redéfinition de l’usage des bâtiments est en cours d’étude.
Un court de tennis et un boulodrome furent créent en 1980 ? pour favoriser les activités sportives et les rencontres des résidents.
Photo de 1950
Août 2005
MPR : 15 août 2005 : L'histoire des Maisons Paulin.docPage 26 /30
17MenuiserieCharpente et Atelier de couture
Maison d’habitation et atelier de menuiserie et de charpentes composée de deux corps de bâtiment. La partie basse, la plus ancienne abritait notamment un atelier de couture avec 3 à 4 ouvrières, une buanderie.
Hameau N° La Forge 17
Fonction Res 2 HabitationHabitationHabitation
Vue de la Route
Propriétaires Date Nom Prénom Date 1963BAGAULT André1924 Leblanc Ludger 1911 Leplat Almir  Lannier
Occupants Nom Prénom
Titre