Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La croissance s'inscrit dans la durée (Flash d'Octant n° 52)

De
4 pages
La production industrielle bretonne, en forte croissance depuis un an, s'est intensifiée au deuxième trimestre 2000 sans toutefois atteindre le sommet du troisième trimestre 1999. Le rythme de croissance s'est accéléré dans les biens d'équipement professionnel, les biens intermédiaires et l'agro-alimentaire. Les biens de consommation courante ont bénéficié d'une activité plus solide que prévu. Après l'essor observé en début d'année, le rythme de production dans l'industrie automobile s'est légèrement infléchi au printemps. Les chefs d'entreprise envisageaient, début juillet, le maintien d'une activité soutenue pendant l'été. Les carnets de commandes se situaient à un niveau exceptionnel et les stocks étaient au plus bas.
Voir plus Voir moins
CONJONCTURE INDUSTRIE Bretagne
Numéro 52 Septembre 2000
La croissance s’inscrit dans la durée
La production industrielle bretonne, en forte croissance depuis un an, s’est intensifiée au deuxième trimestre 2000 sans toutefois atteindre le sommet du troisième trimestre 1999. Le rythme de croissance s’est accéléré dans les biens d’équipement professionnel, les biens intermédiaires et l’agroalimentaire. Les biens de consommation courante ont bénéficié d’une activité plus solide que prévu. Après l’essor observé en début d’année, le rythme de production dans l’industrie automobile s’est légèrement infléchi au printemps. Les chefs d’entreprise envisageaient, début juillet, le maintien d’une activité soutenue pendant l’été. Les carnets de commandes se situaient à un niveau exceptionnel et les stocks étaient au plus bas. ’accroissement de productionbreuses commandes et des stocks jugés réalisé au printemps provient esinférieurs à la normale, les prévisions deLmois d’été se limitaient à un volumemande nationale. La demande des dirigeants d’entreprise pour les sentiellement de la fermeté de la d’activité quasiment semblable à celui étrangère qui s’était ravivée fortement du printemps. L’agroalimentaire, les en début d’année s’est révélée moins biens de consommation courante et, tonique qu’attendu. Ne disposant pas dans une moindre mesure l’industrie de stocks et les commandes continuant automobile, seraient les principaux ac d’affluer, les responsables d’entreprise teurs de cette consolidation de l’activi ont renforcé leurs effectifs et fait tour té à un haut niveau. ner à plein les machines. Le taux d’uti lisation des capacités de production a Confiants dans l’évolution à court progressé fortement au deuxième tri terme de leur activité, les chefs d’entre mestre. prise affichaient aussi un bel optimisme Début juillet, les perspectives pour le face au développement prévisible de troisième trimestre étaient favorables : l’industrie française dans son ensemble les carnets de commandes sont parve comme l’atteste l’indicateur de climat nus à un niveau sans équivalent depuis général qui a encore gagné un point. plus d’une décennie. Malgré ces nom
L’opinion des industriels bretons début juillet 2000 Un très bon deuxième trimestreDes carnets de commandes à un niveau exceptionnel Unité : solde d’opinionsUnité : solde d’opinions
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin