Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les consommations finales d'énergie en région.

De
4 pages

Girault (M). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0068669

Ajouté le : 01 janvier 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
PIB
COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE
n70 ° Janvier 2011
Les consommations finales dénergie en région
Les consommations dénergie par habitant ou par unité de PIB régional présentent des niveaux et des évolutions très contrastées entre régions, y compris pour un même secteur : les consommations par habitant du résidentiel-tertiaire sont plus faibles en Languedoc-Roussillon quen Franche-Comté ; Bourgogne et Île-de-France ont les plus fortes livraisons de carburants et de kérosène ; et la consommation de lindustrie prédomine en Lorraine et Haute-Normandie. En évolution depuis 1990, la consommation dénergie par habitant augmente beaucoup dans les Pays de la Loire, alors que Midi-Pyrénées présente la plus forte baisse par unité de PIB. Cest à partir de ces constats que les schémas régionaux « climat, air, énergie » sont à élaborer.
LtfeinetinnsaancneeenacdéàreerdalrétfuétsaréptigectetronoéngsalmoanttitnsoobmsemecnoeéeesderstvsriamlpîausarsLe.éeicifécspigérsétisselanoneesutrovpoéies.inLeUdneioeeclllsaepesdyentuosicooéireprldnecjereunsqeunuécs1eeet-n9u9t98n0é0d2iiugqre le changement climatique dans la directive dite quasi-stabilisation de la consommation dénergie à « paquet énergie-climat », adoptée par les 27 États léchelle nationale depuis 2001. membres le 12 décembre 2008, avec lobjectif des « 3 fois 20 » à lhorizon 2020 : améliorer de 20 % lefficacité énergétique, diminuer de 20 % lesLes consommations dénergie en région, émissions de gaz à effet de serre et atteindre 20 %par habitant ou par unité de PIB dénergie renouvelable dans la consommation finale dénergie. En France, la loi Pope (loi de programme La consommation finale dénergie en 2008 atteint fixant les orientations de la politique énergétique du 25 Mtep1en Île-de-France, 16 Mtep en Rhône-Alpes, 13 juillet 2005) prescrivait déjà un objectif de 13 Mtep en Nord-Pas-de-Calais et PACA, et diminution de 2 % par an de lintensité énergétique seulement 0,7 Mtep en Corse. (la consommation dénergie rapportée au PIB). En termes de consommation rapportée au nombre Les deux lois du Grenelle de lenvironnement dhabitants (tableau), le Languedoc-Roussillon est précisent la stratégie de la France et sa mise en la région la moins consommatrice (1,9 tep/hab) avec uvre, au plan national et local. En effet, un certain le Midi-Pyrénées et la Corse (2,1), lÎle-de-France nombre de leviers de la politique énergétique (2,2) et la Bretagne (2,3) ; les régions les plus relèvent du niveau régional ou local, notamment des consommatrices sont plutôt industrielles, la Lorraine incitations aux économies et à la maîtrise de la et la Haute-Normandie (3,6 tep/hab), devant le Nord-consommation dénergie. Des schémas régionaux Pas-de-Calais et la Champagne-Ardenne (3,2). du climat, de lair et de lénergie, prescrits par le En revanche, si lon mesure la consommation Grenelle, vont être élaborés en 2011. rapportée au PIB régional, le classement des régions Adapter les politiques déconomie dénergie à change surtout au niveau des moins consom-léchelle régionale et locale suppose une analyse et matrices (tableau). En effet, du fait de son poids une compréhension spécifiques des déterminants important dans léconomie nationale, lÎle-de-France de la consommation dénergie et de lévolution de présente la plus faible consommation (54 tep/M2), celle-ci. Ces déterminants dépendent beaucoup de bien plus faible quen Midi-Pyrénées (94), la démographie et de lactivité économique, dans Languedoc-Roussillon (99), Bretagne ou Pays de la les secteurs habituellement distingués en la matière : Loire (103). Inversement on trouve toujours les plus agriculture, industrie, transport et résidentiel-tertiaire. fortes consommations en Lorraine (176 tep/M), La présente analyse éclaire la situation de chaque Haute-Normandie et Nord-Pas-de-Calais (153). région, et enrichit aussi considérablement la vision nationale. Elle porte sur les consommations dénergie finale en 2008, sur les ratios par habitant1lortéptpetuoeneustedténiuaLneétonalenquivioll:neciminpetM.deléneemesurerpmieéigrei,xe et par unité de PIB ainsi que sur les évolutions depuis2Les PIB régionaux en volume, base 2000, sont chiffrés 1990. Les objectifs de la France sont en effet définisen millions deuros 2000 dans le document.
Service de lobservation et des statistiques
www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin